Philosophie et so...
Follow
Find
1.0K views | +0 today
 
Scooped by Julien Lecomte
onto Philosophie et société
Scoop.it!

"I Tawt I Taw" A Bunny Wabbit At Disneyland: New Evidence Shows False Memories Can Be Created

About one-third of the people who were exposed to a fake print advertisement that described a visit to Disneyland and how they met and shook hands with Bugs Bunny later said they remembered or knew the event happened to them.

Julien Lecomte's insight:

Un biais cognitif : à peu près un tiers des personnes qui ont été exposées à une fausse publicité qui décrivait une visite à Disneyland et comment ils ont rencontré et serré la main à Bugs Bunny (Warner Bros, ndlr) ont déclaré ensuite qu'ils s'en souvenaient ou savaient que l'événement leur était bien arrivé.

more...
No comment yet.

From around the web

Philosophie et société
Réflexions philosophiques (épistémologie, éthique, anthropologie philosophique) et ressources en sciences humaines et sociales. Voir aussi : http://www.philomedia.be
Curated by Julien Lecomte
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

"Narrativité, narration, narratologie : du concept ricœurien d’identité narrative aux sciences sociales", par Johann Michel

Si la reconnaissance de Paul Ricœur parmi les philosophes n’est plus à prouver aujourd’hui, sa voix parmi les praticiens des sciences sociales n’est pas encore entendue à sa juste mesure, surtout lorsque l’on compare sa réception à celle de philosophes comme J. Habermas ou comme M. Foucault. Il est vrai que l’on ne trouve pas traces dans l’œuvre de Paul Ricœur de travaux empiriques portant sur les phénomènes sociaux. Mais on oublie trop souvent que sa philosophie pratique s’est confrontée, non comme supplément d’âme, mais par nécessité interne, à la plupart des sciences humaines et sociales qui ont fleuri depuis le XIXème siècle. De cette réflexion épistémologique, il ne ressort pas une démarche qui chercherait à donner des leçons aux praticiens des sciences sociales, du haut d’une posture sans doute trop hautaine, mais, en se confrontant à leurs présupposés méthodologiques, ainsi qu’à leurs implications éthico-politiques, une telle démarche s’emploie à réinterroger le problème du fondement des sciences humaines, en se replaçant dans la tradition herméneutique issue en particulier de Dilthey, de Heidegger et de Gadamer.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

[Recension] Markus Gabriel : Pourquoi le monde n'existe pas - actu philosophia

[Recension] Markus Gabriel : Pourquoi le monde n'existe pas - actu philosophia | Philosophie et société | Scoop.it

« Renouveler de fond en comble les thèmes de base de la pensée, être l’auteur d’une révolution intellectuelle, être celui par qui les écailles tombent, ce sont là des nécessités philosophiques fondamentales, tout au moins dans la présentation. Aucun philosophe ne peut poser sa candidature à l’existence historique simplement en tant que continuateur. Il ne peut être qu’un fondateur, celui qui apporte la lumière et démasque les erreurs séculaires, d’où l’obligation parfois de les amplifier, ces erreurs, de les caricaturer, de les styliser quand ce n’est pas de les inventer, pour se procurer l’objet de la réfutation instauratrice » - Jean-François Revel

Julien Lecomte's insight:

Fin 2014, j'avais déjà relayé des informations et commentaires concernant ce livre de Markus Gabriel ici : http://www.scoop.it/t/philosophie-et-societe/p/4032816918/2014/12/02/markus-gabriel-le-philosophe-qui-envoie-bouler-le-monde

 

Cette recension permet d'approfondir davantage les thèses proposées par le philosophe, tout en les plaçant dans un certain contexte (expliquant peut-être certaines formules "choc" ?).

Il ne s'agit pas d'une "simple" notre de lecture : cet article développe par ailleurs une lecture critique de l'ouvrage, tout en s'y référant à plusieurs reprises.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Roger-Pol Droit et les dérives de la philosophie

Après avoir publié Comment la philosophie peut nous sauver : 22 méditations décisives de Fabrice Midal, les éditions Flammarion publient La philosophie ne fait pas le bonheur... et c'est tant mieux de Roger-Pol Droit. Deux ouvrages complètement antithétiques à une semaine d’intervalle, chez le même éditeur. Le premier appartient à la longue liste de publications philosophiques ou pseudo-philosophiques qui, depuis dix ou quinze ans, remplissent régulièrement les rayons des librairies ou des boutiques de gares.  Le second s’insurge contre ce commerce spirituel, dans lequel il voit un détournement du véritable objet de la philosophie.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Amour et philosophie | Philosophie, médias et société

Amour et philosophie | Philosophie, médias et société | Philosophie et société | Scoop.it

Le thème de l'amour se retrouve probablement de manière transversale dans plusieurs de mes articles. Comme je le dis dans "Une philosophie de la finitude", si l'on se réfère à une traduction littérale du mot « philo-sophie » (du grec ϕιλω-σοϕια), il est question d'un "amour de la sagesse". Si cette sagesse est importante en tant que telle, je pense que l'idée d'amour l'est également. Cette notion d'amour est bien présente aux origines de la philosophie.

 

Pourtant, écrire sur l'amour n'est pas chose facile pour moi. Comment parler d'amour de manière philosophique ? Comment éviter de sombrer dans des clichés niais, ou du moins tenir un discours qui pourrait être perçu comme tel ? Comment à l'inverse éviter de se perdre dans des descriptions verbeuses et de ce fait vider ce concept de tout le sens qui transcende parfois les mots ?

 

Face à ces difficultés, je ne prétends pas présenter ici une thèse sur l’amour, une déclinaison du concept en fonction des mots grecs pour le dire, des observations à prétention sociologique ou anthropologique, et encore moins un discours moralisant sur l’amour...

Cet article propose simplement de faire le lien entre mes développements philosophiques (en épistémologie et en éthique) et une certaine vision de l’amour.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Guerre(s) et philosophie | Philosophie, médias et société

Cet article a pour objet de croiser les dénonciations faites vis-à-vis de la guerre, tout en montrant en quoi ce n'est pas stupide, philosophiquement parlant, de s'ériger face à elles...

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

We Are All Confident Idiots

We Are All Confident Idiots | Philosophie et société | Scoop.it

The trouble with ignorance is that it feels so much like expertise. A leading researcher on the psychology of human wrongness sets us straight.

Julien Lecomte's insight:

Le titre est réducteur, bien sûr. L'article pointe un biais de perception d'un individu envers ses propres compétences.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Mais, au fait… l’Économie est-elle une science ? La question et sa réponse | éconoclaste

Guide de lecture : si vous arrivez sur cette page en connaissant déjà les principaux aspects de la méthodologie économique (que Popper, Kuhn et Lakatos n‘ont pas de secrets pour vous) vous pouvez vous dispenser du début du document. Cependant, je vous recommande la partie consacrée à Feyerabend [ http://econoclaste.org.free.fr/econoclaste/?page_id=211&codefaq=51#feyerabend ], auteur fort mal présenté par les ouvrages classiques en méthodologie économique. Si vous connaissez également bien Feyerabend, attaquez directement ici [ http://econoclaste.org.free.fr/econoclaste/?page_id=211&codefaq=51#eco ].
Si vous ne connaissez pas ces aspects, ou que vous avez besoin de rappels, commencez la lecture du début. Ne soyez pas surpris qu’on ne parle que peu d’économie et beaucoup d’autres sciences dans cette première partie de texte, car les principaux auteurs en épistémologie n’ont que peu abordé celle-ci. L’économie arrivera ensuite.

 

[...]

 

Le vérificationnisme n’est pas très satisfaisant. C’est Karl Popper, dans « conjectures et réfutations » qui a montré que le vérificationnisme comporte une faute logique, à partir du célèbre exemple des cygnes blancs et noirs. Considérons une théorie zoologique aboutissant à la conclusion selon laquelle tous les cygnes sont blancs. En effectuant une promenade au bord d’un lac, on voit des cygnes et on constate qu’ils sont tous blancs. Faut-il en conclure que la théorie affirmant que tous les cygnes sont blancs est vraie? Certainement pas. Il est tout à fait possible que sur un autre lac, dans un autre pays, on trouve des cygnes dont le plumage est noir. Pour que l’expérience puisse valider la théorie, il faudrait faire l’inventaire de tous les cygnes du monde et vérifier qu’ils sont tous blancs. Et même cela ne serait pas suffisant! il faudrait en sus vérifier cela sur les cygnes qui n’existent pas encore parce qu’ils ne sont pas nés, ou sur les cygnes morts (qui sait, peut-être que les cygnes des égyptiens étaient noirs). Il suffit en effet qu’il y ait, ou qu’il y ait eu, un cygne noir pour que toute la théorie tombe par terre. Or, il n’est pas possible de procéder à la vérification pour tous les animaux. De ce fait, le vérificationnisme ne saurait prouver quoi que ce soit. Il n’est pas possible de démontrer par l’expérience qu’une théorie est vraie l’expérience ne permet que d’infirmer une théorie, c’est à dire de prouver qu’elle est fausse.

 

[...]

 

Cependant, la recherche sur les sciences ne s’arrête pas à Popper. Il convient de citer ici trois autres auteurs majeurs du XXème siècle en la matière, Kuhn, Lakatos et Feyerabend. Kuhn, dans « la logique de la découverte scientifique » s’est intéressé à la façon dont les sciences évoluaient vraiment. Cela l’a amené à prendre en compte l’attitude des scientifiques, qui n’est pas toujours aussi rationnelle que le sous-entend Popper. Kuhn distingue en effet la science « normale » et les « découvertes scientifiques ». Selon Kuhn, chaque science est caractérisée à un moment donné par un paradigme dominant.

 

[...]

 

Lakatos a lui développé le concept de programme de recherche scientifique (PRS). Un PRS se compose d’un coeur théorique, un ensemble d’hypothèses de base, à partir duquel sont élaborées des théories qui se rattachent à ce programme.

 

[...]

 

C’est au bout du compte Feyerabend qui porte le coup le plus violent sur le réfutationnisme popperien. Dans « Against Method », il montre que l’application du critère de Popper est dépourvue de sens. En effet, le critère lui-même est réfutable. En effet, s’il est possible de trouver un exemple historique dans lequel la science a progressé en utilisant une théorie réfutée par l’expérience, alors cela signifie que le critère de Popper est inapproprié; de ce fait, la réfutation est réfutable. Or le critère de Popper n’a rien de nouveau, il était très couramment utilisé par les sophistes dans l’antiquité grecque (Feyerabend écrit ainsi que dire que Popper a inventé la réfutation est aussi juste que d’affirmer que Ronald Reagan a inventé la métaphysique) et ce critère n’a jamais été utilisé par les scientifiques.

 

[...]

 

Lire l'article complet : http://econoclaste.org.free.fr/econoclaste/?page_id=211&codefaq=51

Julien Lecomte's insight:

Au-delà de la question spécifique de cet article, il fait un topo très clair sur les thèses de Popper, Kuhn, Lakatos et Feyerabend

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Nonfiction.fr le portail des livres et des idées

Le site "nonfiction.fr - Le quotidien des livres et des idées" [http://www.nonfiction.fr] est un site d'actualité des idées et de critiques des livres animé par un collectif de chercheurs, de journalistes, de militants politiques, syndicaux et associatifs, de chefs d'entreprises et de créateurs de sites Internet. Il vise à renouer avec un journalisme intellectuel de qualité, à donner la parole à une nouvelle génération de chercheurs, à contribuer à moderniser les idées politiques progressistes, à défendre et valoriser les livres de sciences sociales et à ouvrir le monde des idées de notre pays à l'international.

Julien Lecomte's insight:

Le site est alimenté de dossiers, notes de lecture d'ouvrages, critiques de livres et autres ressources à propos de philosophie, de communication, de politique, d'histoire, de science[s], d'art, d'économie, de droit, etc. [ http://www.nonfiction.fr/bibliotheque.htm ]

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Un chemin vers l’emploi - étude auprès des travailleurs sans emploi, par Patricia Vendramin

Étude réalisée par la Fondation Travail-Université (FTU) et publiée avec le soutien de la Communauté française - Septembre 2014.

 

Dans le cadre de sa mission d’éducation permanente, reconnue et soutenue par la Communauté française, l’ASBL Fondation Travail-Université publie chaque année une série d’analyses intitulées “Notes d’éducation permanente”, ainsi qu’une étude sur un thème spécifique. Ce rapport « Un chemin vers l’emploi » constitue l’étude 2014. Les “Notes d’éducation permanente” et les études publiées avec le soutien de la Communauté française sont téléchargeables sur http://www.ftu.be/ep.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

John Dewey, Reconstruction en philosophie | Actu philosophia

John Dewey, Reconstruction en philosophie | Actu philosophia | Philosophie et société | Scoop.it

Reconstruction en philosophieest une œuvre écrite dans les années 1920 par un philosophe étasunien, John Dewey, dont on a peu entendu parler en France. On peut dès lors se demander si ce livre, publié il y a un siècle par un philosophe quasiment inconnu, aura pour nous quelconque utilité. D’autant que l’auteur est considéré comme faisant partie d’un mouvement philosophique qui nous est quelque peu étranger : le pragmatisme.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Philosophie des sciences : théories et modèles

Philosophie des sciences : théories et modèles | Philosophie et société | Scoop.it

Traditionnellement, on concevait les théories scientifiques comme un ensemble d'énoncés généraux qui parlent de la nature, des axiomes, desquels on peut arriver par déduction à un ensemble d'autres vérités plus particulières non contradictoires. Par exemple des axiomes de la théorie de Newton (comme F=ma) je peux déduire le comportement d'un pendule ou d'un mobile à la surface de la terre...

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Qu'est-ce que le "bon sens" ? (Ooops, Macron vante le « chien de garde de la petite bourgeoisie ») - Rue89

Pour Roland Barthes, le « bon sens », avec ses relents terriens, porte l’aspiration conservatrice à la finitude du monde, à l’immuabilité des choses. Ce concept est vicieux car il empêche « d’imaginer l’autre ». Il ferme le débat, il enferme l’interlocuteur, il bloque le rêve :

 

« Il bouche toutes les issues dialectiques, définit un monde homogène, où l’on est chez soi, à l’abri des troubles et des fuites du “rêve” (...) Les conduites humaines étant et ne devant être que pur talion, le bon sens est cette réaction sélective de l’esprit, qui réduit le monde idéal à des mécanismes directs de riposte » ( « Quelques paroles de M. Poujade » in Mythologies, 1957 : http://www.litt-and-co.org/citations_SH/a-f_SH/R-Barthes_Poujade.htm ).

 

(...) Le « bon sens » serait donc une arme idéologique qu’il faut analyser et contrer. [Comme Durkheim] Pierre Bourdieu lui-même se donnait comme priorité de « rompre avec le sens commun » et invitait les sociologues à forger de nouveaux mots pour se protéger des « projections naïves » de ce dernier.

Julien Lecomte's insight:

Au-delà de l'analyse du discours politique particulier de Emmanuel Macron, cet article traite de la notion de "bon sens" ou encore de "sens commun".

 

Une réflexion à mettre en parallèle avec celle sur les stéréotypes, les préjugés, etc. Selon Bachelard, les préjugés peuvent être un obstacle au jugement. Ils font cependant partie du "background" de croyances qui rendent possibles les jugements : il faut parfois les abandonner, les nuancer, les compléter...

 

Cf. les développements de ces thèses sur philomedia.be :

- http://www.philomedia.be/category/verite-et-epistemologie/

- http://www.philomedia.be/concepts-et-tensions-en-epistemologie/

- http://www.philomedia.be/presupposes-epistemologiques-en-journalisme-et-en-education/

- http://www.philomedia.be/lexique-auteurs-concepts-philo/

- http://www.philomedia.be/les-etapes-de-l-apprentissage/

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Le "mystère" de la conscience et Mary qui voit rouge

Le "mystère" de la conscience et Mary qui voit rouge | Philosophie et société | Scoop.it

Lorsque je me donne un coup de marteau sur le doigt je ressens une douleur vive que l’on explique par une chaîne d’événements qui, partant des tissus meurtris, conduit à la stimulation de terminaisons nerveuses pour aboutir à une activation d’une zone de mon cerveau qui joue un rôle dans mon comportement.

 

En fait, quelque chose de relativement incompréhensible vient de se produire. Comment l’activité d’une zone de mon cerveau peut-elle être reliée à cet élancement que je localise assez distinctement dans le doigt ?

Julien Lecomte's insight:

Dans plusieurs articles de son blog, François Loth interroge la question du rapport entre le corps et l'esprit

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Le théorème de Gödel pour les nuls - La vie est mal configurée

Par David Monniaux le lundi, février 9 2015

 

Suite à la publication d'un billet où j'évoquais des mystifications autour des théorèmes d'incomplétude de Gödel, on m'a demandé si je pouvais écrire une présentation « grand public » de ceux-ci. C'est ce que je vais tenter ici, en utilisant le moins possible de notations et de jargon mathématiques.

 

Comprendre ce que disent les théorèmes d'incomplétude de Gödel demande certaines bases exposées dans cet article, et si vous n'avez pas fait un minimum d'effort pour les acquérir vous ne comprendrez pas ce qu'ils disent. Ce n'est pas un drame, on vit très bien sans.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Note de lecture : Johann Chapoutot, La loi du sang. Penser et agir en nazi

L’ouvrage de Johann Chapoutot explore de manière pluridisciplinaire les motivations et l’univers mental du « tueur nazi ». Celui-ci constitue une énigme pour les chercheurs, qui ont élaboré différentes pistes herméneutiques afin de rendre intelligible l’action du « génocidaire nazi ». L’agent violent génocidaire (homme ordinaire participant à l’administration d’actes extraordinairement violents à l’échelle collective) s’est structuré comme objet d’étude dans les années 1950 autour des réflexions éthologiques de Konrad Lorenz[1] et des travaux psycho-sociologiques sur « la personnalité autoritaire » de Theodor Adorno[2]. Dans le sillage de l’œuvre philosophique d’Hannah Arendt[3], sociologues et historiens ont pu mobiliser un ensemble de facteurs aptes à fabriquer un meurtrier de masse : idéologie exterminatrice, culture de l’obéissance, rôle de l’appareil bureaucratique impersonnel. En outre, les expériences de Stanley Milgram[4], dans les années 1970, révélèrent le caractère central du rapport à l’autorité : chaque individu a sa propre idée de l’obligation, et se soumet à l’autorité lorsque celle-ci est reconnue légitime. Dans Des hommes ordinaires[5], Christopher Browning distinguait d’importants phénomènes de conformisme liés à la pression du groupe. L’analyse d’un contexte localisé de violence extrême soulignait ainsi des processus multiformes d’« habituation » à la violence, n’engageant pas nécessairement une motivation idéologique.

Julien Lecomte's insight:

NB à propos de "l'expérience de Milgram" : http://www.scoop.it/t/philosophie-et-societe/p/4030155627/2014/10/20/l-art-de-l-electrochoc-les-mensonges-de-l-experience-de-milgram

 

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

MOOC INARES - YouTube

MOOC INARES - YouTube | Philosophie et société | Scoop.it

Chaine des cours de l'Institut Aristotélicien d'Etudes Scientifiques. Moocs philosophie, économie et histoire. Retrouver l'INARES sur le site éducatif www.inares.org

Julien Lecomte's insight:

Des modules vidéos en français sur la philosophie (d'inspiration aristotélicienne surtout).
Dans un format relativement court (une dizaine de minutes par vidéo), ils permettent de mettre en perspective certaines questions philosophiques à la lumière de concepts aristotéliciens, et à l'aide d'illustrations et d'exemples.
Il convient de contextualiser ces vidéos ancrées dans un courant philosophique, dans la mesure où certaines définitions données sont en discussion ou évoluent au sein même de "la" philosophie (notamment en ce qui concerne la définition de ce qu'est la philosophie et de son rôle, son sens).

En ce sens, un bémol des vidéos, à mon avis, est qu'elles ne contiennent pas de sources / liens en fin de présentation pour approfondir les questions qu'elles soulèvent et clarifier sur quels partis pris philosophiques elles sont basées.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

"Qui a besoin d'une éthique à visage humain ?", Par Ruwen Ogien

Par Ruwen Ogien - Directeur de recherches en philosophie morale au CNRS (CERSES).

 

Un certain nombre de philosophes estiment, aujourd’hui, que la réflexion éthique contemporaine fait fausse route en continuant de suivre les chemins tracés par Kant ou par les utilitaristes.

 

D’après eux, ce que les conceptions morales inspirées par ces grands penseurs ont en commun est plus important que ce qui les sépare, et leur bilan est « globalement négatif », si on peut dire, pour tout un ensemble de raisons.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Markus Gabriel, le philosophe qui envoie bouler le monde

Markus Gabriel, le philosophe qui envoie bouler le monde | Philosophie et société | Scoop.it

“Je nie l'existence du monde, mais je crois en la réalité des choses” explique ce jeune prodige Allemand, chantre d'un “nouveau réalisme” qui dépoussière la philosophie et l’ouvre à notre époque.

Julien Lecomte's insight:

La description de son livre (en français) est la suivante : « La vie, l’univers et tout le reste... chacun d’entre nous s’est probablement déjà souvent posé la question de savoir ce que tout cela veut dire au juste. Où nous trouvons-nous ? Ne sommes-nous qu’un agrégat de particules élémentaires dans un gigantesque réceptacle qui contient le monde ? (…)
Je vais développer dans ce livre le principe d’une philosophie nouvelle qui part d’une idée fondamentale simple : le monde n’existe pas. Comme vous le verrez, cela ne signifie pas qu’il n’existe absolument rien. Notre planète existe, mes rêves, l’évolution, les chasses d’eau dans les toilettes, la chute des cheveux, les espoirs, les particules élémentaires et même des licornes sur la lune, pour ne citer que quelques exemples. Le principe qui énonce que le monde n’existe pas implique que tout le reste existe. Je peux donc d’ores et déjà laisser entrevoir que je vais affirmer que tout existe, excepté le monde. »

 

> Voir aussi : http://www.editions-jclattes.fr/livre-pourquoi-le-monde-n-existe-pas-markus-gabriel-572438

 

La subversion annoncée me laisse un peu sur ma faim, la formule ne me satisfait pas en l'état. C'est indéniablement une prise de position à approfondir pour moi.

 

Qu'y a-t-il au-delà de la formule ?


Je rejoins les développements, mais la définition du monde tel qu'il l'entend me pose question. L'auteur fait par ailleurs écho à des réflexions sur tous les "mondes possibles" (un monde "où" les licornes existent, un autre où je n'aurais pas écrit ce commentaire, etc.), réflexions qui existent déjà dans le domaine de la logique contemporaine. Chaque chose existe, "dans une certaine mesure", ce qui coupe court au relativisme.

 

> A ce sujet, lire aussi http://www.philomedia.be/la-logique-face-aux-mauvais-arguments/

 

Jusque là, il n'innove pas vraiment (cf. la catégorie "Vérité et épistémologie" ou encore le cours de "Philosophie et éthique de la communication" sur http://www.philomedia.be).

Il me semble davantage nier l'idée que l'on puisse parler du monde avec une prétention à l'universalité et à l'absolu, ce qui n'implique pas nécessairement de nier l'existence du monde physique, en tout cas (ou même d'un monde qui mêle du physique et de l'idéel). Si on le suit, il me semble qu'il existe d'ailleurs une ou des pensées de ce monde, et il est possible qu'on puisse accorder au monde une existence en tant que référent, voire signifiant. A ce sujet, la position de Markus Gabriel semble être de dire que "ce concept historique et traditionnel de la philosophie doit disparaître puisqu’il est la cause des errances malheureuses de la pensée occidentale" ( http://philitt.fr/2014/11/07/pourquoi-le-monde-nexiste-pas-approche-critique-de-markus-gabriel-et-du-nouveau-realisme/ ).

 

Il dit par ailleurs que ce qui caractérise sa pensée est "le réalisme. L’idée que notre pensée est aussi réelle que les faits de ce qu’on appelle le monde. Pourquoi nier la réalité de la pensée ? Il faut accepter que notre pensée forge une réalité indépendante, au même titre que les autres faits. Une pensée peut être aussi réelle que l’explosion d’un volcan. C’est un motif qui unit tous ces auteurs qui se revendiquent du “nouveau réalisme”."

 

> Lire aussi : http://www.lesinrocks.com/2014/09/30/livres/markus-gabriel-existe-excepte-monde-11526996/


Le fait qu'il y ait un positionnement quasi métaphysique sur une question à propos de laquelle la métaphysique avait été mise un peu sur le carreau demeure surprenant. Il y a une différence entre dire que la question est stérile / indécidable et apporter une réponse négative (à moins qu'elle ait du sens en tant que postulat fertile, ce qui rejoindrait les philosophies pragmatistes, avec donc des fondements de l'ordre de la philosophie pratique, morale). Sachant qu'il s'agit d'un article de presse et non de l'ouvrage de l'auteur, et au vu des développements qui suivent, cela me donne en tout cas l'envie d'approfondir.

 

Il y a enfin des points discutables, par exemple sur Kant : pour lui, la dignité n'existe pas parce qu'on y croit, c'est un fondement a priori de la morale, un "filtre" constitutif, comme le sont espace et le temps pour la raison pure.

 

Qu'un article de quelques signes provoque chez moi des recherches et un commentaire de quasi autant de signes, c'est pour moi un excellent signe ! (Cf. http://www.philomedia.be/pour-une-ethique-de-la-discussion/ )

 

> Découvrir également :

- http://www.franceculture.fr/oeuvre-pourquoi-le-monde-n-existe-pas-de-markus-gabriel

- https://francoisloth.wordpress.com/2014/12/10/le-nouveau-nouveau-realisme-de-maurizio-ferraris-le-manifeste

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

L’art de l’électrochoc : les mensonges de l’« expérience de Milgram »

L’art de l’électrochoc : les mensonges de l’« expérience de Milgram » | Philosophie et société | Scoop.it

En poussant des quidams à électrocuter des innocents, Stanley Milgram réalisa en 1960 la plus célèbre des expériences psychologiques. Mais en plongeant dans ses archives, on découvre une réalité très différente de celle que le chercheur avait fabriquée […]

Julien Lecomte's insight:

Relativisation des "résultats" de l'expérience de Milgram... Et des conclusions de Hannah Arendt à propos de Eichmann (cf. http://www.philomedia.be/humain-selon-psychologie-sociale/).

 

Une autre source en ce sens (en, 2013) : http://boingboing.net/2013/09/11/revisiting-milgrams-obedienc.html

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

La logique face aux mauvais arguments | Philosophie, médias et société

La logique face aux mauvais arguments | Philosophie, médias et société | Philosophie et société | Scoop.it

Comment lutter contre les propos fallacieux, illogiques ?

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

La formalisation de la dialectique de Hegel. Bilan de quelques tentatives

Hegel rejects formal logic as a too abstract one. He prefers a more concrete logic, the famous Hegelian dialectics. Now that formal logic has known extraordinary progresses, one can ask again whether the Hegelian logic could be formalized...

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Philosophical Dinosaur

Philosophical Dinosaur | Philosophie et société | Scoop.it
Julien Lecomte's insight:
:-)
more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

"Le testament antisémite de Heidegger" (Le Nouvel Observateur)

"Le testament antisémite de Heidegger" (Le Nouvel Observateur) | Philosophie et société | Scoop.it

En France, plusieurs des plus grands penseurs se réclament du philosophe allemand. Mais voilà que ses "Cahiers noirs" sèment le désarroi chez ses fidèles. Enquête.

Julien Lecomte's insight:

Une réponse parmi d'autres (qui n'épuisera pas la polémique) : http://www.rpdroit.com/images/stories/presse/MC_LIVRES_Heidegger.pdf

 

Edit 01/2015 : un autre article http://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20150116.OBS0125/antisemitisme-l-heideggerisme-apres-le-naufrage.html

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Philosophie des sciences : la connaissance

Philosophie des sciences : la connaissance | Philosophie et société | Scoop.it

Après avoir vu les différentes façons de concevoir la vérité, nous pouvons aborder une deuxième question de philosophie générale qui peut avoir un intérêt en philosophie des sciences : celle de la connaissance. Il s'agit du thème de l'épistémologie : l'étude de la connaissance.

 

Quelle différence y a-t-il entre une connaissance (je sais que j'ai deux mains, que Paris est la capitale de la France, que la terre est ronde, que mes clés sont dans ma poche) et une simple croyance ?

more...
No comment yet.