"Husserl avait tenté de faire apparaître comment la "crise des sciences européennes" exprime en profondeur la crise née de l'occultation du sujet qui fait la science. Selon Husserl, seul un retour réflexif sur l'état des sciences peut permettre d'élucider le sens de la crise qui se manifeste jusque dans le domaine politique. L'idée majeure de Husserl est celle du désintérêt des scientifiques pour leur propre subjectivité à l'oeuvre dans leur démarche, c'est-à­-dire du défaut de réflexivité de leur recherche. En d'autres termes, les dits "scientifiques" vident la science de ses propres opérateurs et de leur contexte humain. Cela se ferait au profit d'une forme logique a priori qui permettrait d'inscrire toutes choses, et l'Homme, dans des algorithmes."