Philosophie en France
131.9K views | +24 today
Philosophie en France
Actualités philosophiques : conférences, colloques, rencontres, publications (livres, articles), etc.
Curated by dm
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by dm
Scoop.it!

Soutenance de thèse – Jérémie Duhamel, La vertu du citoyen : machiavel, Montaigne, Hobbes

Cette étude cherche à interroger la signification des références à la vertu du citoyen dans la pensée politique de Machiavel, Montaigne et Hobbes. On trouve chez ces trois auteurs des discours sur la vertu qui oscillent de façon caractéristique entre la critique de ses représentations classiques et une volonté de la redéfinir à nouveaux frais. Dans une perspective comparative, nous cherchons à montrer que cette oscillation a constitué un ressort rhétorique fondamental à travers lequel s’est articulé un nouveau mode de justification des vertus étayé sur deux principes indissociables. D’une part, les dispositions civiques ne sont plus évaluées à partir d’une hiérarchisation ontologique des biens, mais sur la base d’une représentation du mal souverain qui prend différentes formes : la domination politique chez Machiavel, la cruauté et la tyrannie chez Montaigne, et la guerre civile chez Hobbes. En résulte que la vertu civique n’est plus encouragée du fait qu’elle constituerait l’expression privilégiée de la vie bonne, mais parce qu’elle est jugée nécessaire pour prémunir le bien commun contre ces maux. D’autre part, ces discours cherchent à articuler une conception de la vertu avec une nouvelle représentation de l’égalité fondée sur l’idée d’une commune vulnérabilité. Cette thèse a pour vocation de montrer que se dessinent à l’horizon du tournant machiavélien des figures originales et concurrentes de la vertu civique qui désignent désormais les capacités ordinaires disposant l’individu à obéir aux exigences de la justice, de la paix et de la civilité.

Elle se déroulera le 18 décembre 2012 à 14h00 à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (105, boulevard Raspail, Paris 75006, salle 8).
Le jury sera composé de :
M. Philippe Desan, professeur à l’Université de Chicago.
M. Luc Foisneau, directeur de recherche au CNRS (directeur de thèse)
M. Pierre Manent, directeur d’études à l’EHESS.
M. Thierry Ménissier, professeur à l’Université de Grenoble II (rapporteur).
M. Christian Nadeau, professeur agrégé à l’Université de Montréal (rapporteur).
more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Soutenance de Thèse - Liberté, responsabilité morale et déterminisme causal. Enquête sur le pouvoir d’agir autrement.

Soutenance de Thèse - Liberté, responsabilité morale et déterminisme causal. Enquête sur le pouvoir d’agir autrement. | Philosophie en France | Scoop.it
Ghislain LE GOUSSE, doctorant en philosophie hébergé à la MSH, soutiendra sa thèse le 12 novembre 2011 à la MSH Ange Guépin.

 

Cette étude vise à défendre l’idée que la liberté requise par la responsabilité morale est un pouvoir d’agir autrement, incompatible avec le déterminisme causal. Pour ce faire, elle se fonde sur le débat contemporain autour du libre arbitre et de la responsabilité morale dans la philosophie de tradition analytique. Deux parties bâtissent la thèse. La première porte sur les différentes versions du Principe des Possibilités Alternatives, selon lequel la responsabilité morale requiert le pouvoir d’agir autrement. Ce principe est controversé. Il est ici défendu contre les arguments qui lui sont opposés, parmi lesquels les « exemples à la Frankfurt ». La seconde partie de ce travail est consacrée au problème de la compatibilité entre le déterminisme causal et le pouvoir d’agir autrement. Cette partie procède en deux temps. On commence par rejeter un argument classique pour leur compatibilité, l’analyse dite « conditionnelle » du pouvoir d’agir autrement. On examine ensuite un argument majeur pour leur incompatibilité : l’argument de la conséquence.

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Soutenance de thèse. L'observation scientifique: aspects philosophiques et pratiques

Vincent Israel-Jost

Soutenance de thèse de Philosophie de l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne le vendredi 9 décembre 2011 à 14h, dans la salle de conférences de l'IHPST (13 rue du Four, 75006 Paris, 2ème étage).

Dirigée par Jean Gayon et Anouk Barberousse. 

 

Au cours du dernier siècle, les pratiques d'investigations empiriques ont été bouleversées par le développement d'instruments qui détectent toutes sortes d'ondes électromagnétiques et mécaniques et par la possibilité de traiter numériquement les données qu'ils produisent. Ainsi, l'observation telle qu'elle est conçue par les philosophes, qui repose traditionnellement sur la perception non assistée, et qui est souvent qualifiée de directe, a-théorique et neutre, est devenue inadaptée. Dans cette thèse, je propose de redéfinir l'observation scientifique en prenant en compte le rôle essentiel que joue la connaissance déjà acquise dans les pratiques observationnelles, autant dans la production des données que dans leur interprétation. En définissant l'investigation scientifique comme un processus dynamique et correctif, au cours duquel un cadre matériel, conceptuel et épistémique est en évolution, je montre que ce cadre peut être stabilisé, définissant ainsi une phase observationnelle de l'investigation. L'adéquation de cette conception de l'observation scientifique à la pratique est démontrée par de nombreux exemples, tirés notamment de l'imagerie médicale. 

more...
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Soutenance de thèse : François de Monneron - Le déterminisme et la responsabilité morale

Soutenance de thèse : François de Monneron - Le déterminisme et la responsabilité morale | Philosophie en France | Scoop.it
François de Monneron soutiendra sa thèse le 24 Juin 2011, à 14h dans la salle du Conseil, bâtiment Tertre, Université de Nantes.

Le déterminisme est-il compatible avec la responsabilité morale ? Oui, répondent les compatibilistes. Or cette idée pose une série de problèmes. Pour la soutenir, il faut réfuter deux principes très intuitifs : celui des possibilités alternatives, selon lequel on est responsable de ce qu’on fait seulement si on a eu le pouvoir de ne pas le faire ; et celui du transfert de non-responsabilité (« nul n’est responsable de Y si X cause Y de manière déterministe, et si nul n’est responsable de X »). (...)
more...
No comment yet.