Les enjeux éthiques et médicaux de la médecine personnalisée, l'exemple du diabète | Philosophie en France | Scoop.it

14 novembre 2011, 18h au CHRU, Lille,
en collaboration avec CitéPhilo et le projet de recherche EGID

 

Si l'on admet avec le philosophe Nietzsche que la maladie est un point de vue sur la santé, que la frontière entre santé et pathologie n'est pas si franche, ou les oppositions si tranchées, le rôle du médecin, du praticien hospitalier demeure bien de soigner, certes, mais d'accompagner aussi l'expérience de la maladie comme une expérience propre, individuelle et constituante. La médecine personnalisée se doit de prendre en compte cette perspective proprement vivante, c'est-à-dire non technicienne du soin. Le diabète, maladie de longue durée, maladie « à vivre », constituera un exemple privilégié de cette cohabitation durable entre pathologie et vie ordinaire.