PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT
91.4K views | +31 today
Follow
 
Scooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek
onto PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT
Scoop.it!

Are Mobile Health Apps Changing the Doctor Patient Relationship?

Are Mobile Health Apps Changing the Doctor Patient Relationship? | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
Mobile Health Apps have made detailed medical information accessible to anyone. Now on a smartphone, you can find drug interactions, diagnosing information and more.
more...
No comment yet.
PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT
Patients as the healthcare system "missing link" #digitalhealth #hcsmeu #hcsm #epatient
Your new post is loading...
Scooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek
Scoop.it!

PHARMA.....CONNAIS TU LES E-PATIENTS?

PHARMA.....CONNAIS TU LES E-PATIENTS? | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it

Mi septembre, la nouvelle tombe. "le Mycophénolate Mofétil (Cellcept) est exclu du dispositif "tiers payant contre générique"".
Résultat du travail de "Renaloo", association de patients qui a su mobiliser son réseau et négocier avec l'ANSM et la CNAMTS...
C'est une première....mais ce genre de situation va probablement devenir de plus en plus courante.


A l'occasion de la WebTV que j'ai eu l'honneur d'animer sur BEPATIENT.fr : "Carte blanche" donnée aux "E Patientes" ( http://sco.lt/8VRpi5 ), j'ai pris le temps de compiler un certain nombre d'informations sur ce qu'on appelle les "E Patients" et ce mouvement connu désormais dans la santé comme le "Patient Empowerment".


On sait que la santé est un sujet très présent sur le web.


Avec plus de 30% de la population mondiale connectée (plus de 71% dans les pays développés), le web 2.0 compte maintenant plus de 100 000 000 de sites et plus d'un milliard d'utilisateurs .


La santé 2.0 en chiffres c'est plus parlant. Cela représente :


- 1/3 des recherches faites sur Google
- 20% des discussion dans les réseaux sociaux


Ce qui fait de la santé le second sujet le plus recherché/discuté sur le net.


E PATIENT : UN PHENOMENE AMERICAIN?


On peut penser que ce mouvement des E Patients est un phénomène anglo-saxon pour ne pas dire américain.


Le plus connu d'entre eux, E Patient DAVE (Dave de Bronkart), sexagénaire américain, est devenu le "fer de lance" de ce mouvement.
Diagnostiqué avec un cancer du rein en 2006, les médecins le laissent sans espoir de traitement. Alors Dave s'adresse au web, échange avec d'autres patients et apprend qu'il y a un traitement envisageable mais proposé uniquement par certains médecins.
Rentré en rémission, il décide de s'appuyer sur son expérience pour promouvoir une approche nouvelle de la santé. (une interview intéressante de E Patient Dave http://www.myfoxmaine.com/story/19595242/e-patient-dave-health-activist)


Le Patient EMPOWERMENT est né avec les différente définitions que l'on peut donner aux E Patients (bien résumé et étayé sur wikipedia http://bit.ly/GShDVf ).


Parmi d'autres celle qui fait l'unanimité est la définition élaborée par Tom Ferguson qui identifie les e-patients comme des individus équipés, capables, responsables et impliqués (equipped, enabled, empowered, engaged) dans leur état de santé et dans les décisions qui lui afférent.


L'étude américaine de PEW INTERNET (Social life of health information ( http://bit.ly/SxW4PK ) résume bien l'ampleur de ce phénomène aux Etats Unis.


  • 80% des internautes ont cherché des informations santé sur le web
  • 1/3 s'en sert pour évaluer et choisir leur médecin
  • 60% reconnaissent que cela a affecté leur décision sur comment traiter leur pathologie
  • 50% demandent alors un second avis médical après ces recherches
  • 30% s'en servent pour décider d'aller consulter ou pas
  • 30% l'utilisent pour comparer les options de prescription de traitement


Aux Etats Unis ou les professionnels de santé sont équipés à 80% de smartphones et à 60% d'IPAD, 40% d'entre eux reconnaissent aller consulter de l'information on-line PENDANT la consultation et 50% recommandent à leurs patients des sites à consulter (Manhattan Research)


Le mouvement est encore plus évident à la lecture de l'étude conduite par l'université californienne DAVIS (UC DAVIS Mai 2012 http://bit.ly/SxW4PS ) "The prepared patient" qui met en avant les attentes des E Patients :


  • se tenir informé
  • jouer un rôle actif dans ses soins
  • franchir une étape difficile sur une question de santé


Cela pour autant qu'il soit question de défiance vis à vis des professionnels de santé
Par ailleurs, les patients reconnaissent qu'internet n'est pas la seule source d'information ; les amis, les émissions de télé, les ouvrages/revues/magazines.. sont aussi cités. D'ou l'importance de garder une présence sur les médias "off-line".


Dans cette étude, enfin, il est précisé que :


  • 70% des patients discutent avec leurs médecins de l'information collectée.
  • 40% l'impriment afin d'en parler avec leur médecin
  • 50% déclarent suite à cette recherche avoir au moins une question à poser à leur médecin.


ET EN EUROPE ?


En Europe, les études et la prise de conscience se développent.


Dans son étude "Citizen Health Europe", Manhattan Research dresse en 2010 un état des lieux précis de la situation.


Premier constat, il y aurait 76 millions de E Patients en Europe !!


Parmi les motivations qui induisent à s'adresser au web les 3000 patients interrogés dans les 5 plus gros pays européens, on retrouve :


  • discuter/rechercher les informations obtenues lors de la consultation
  • utiliser internet pour rechercher des symptômes/diagnostic (le fameux phénomène "Dr Google")
  • challenger le diagnostic
  • demander un changement de traitement


L'étude conduite en 2010 par IMR international "Europe Social Media in healthcare" quant à elle précise les motivations des internautes pour discuter de la santé sur les réseaux sociaux.


  • 32% veulent trouver une expérience sur le traitement qu'ils prennent
  • 31% pour trouver de l'expérience sur la maladie qu'ils ont
  • 16% pour partager de l'expérience/maladie
  • 13% pour partager de l'expérience/traitement


EN FRANCE ?


C'est ainsi qu'en France l'étude IPSOS "Public affair 2010" nous révèle que que la santé est la 7ème raison de consulter le web (en France).


Et lorsque l'on regarde les sites consultés/moyens utilisés (Etude GFK 2010 http://bit.ly/PxRc0c ) :


  • 81% passent par les moteurs de recherche
  • 68% par des sites spécialisés type "Doctissimo" ou "AZ Santé"
  • 40% vont sur les forums de discussion
  • 38% sur les encyclopédies libres (Wikipédia, ..)


Par contre :


  • seuls 12% vont sur les sites de labo
  • 11% sur des blogs médecins
  • 10% sur des blogs de patients
  • 10% sur les sites d'associations de patients
  • 8% sur les réseaux sociaux


Quant on sait qu'un site comme Doctissimo génère environ 8 à 10 millions de visiteurs uniques par mois, le Ministère de la santé a décidé face à ce phénomène de conduire une étude avec des sociologues en 2010.


La conclusion est sans appel sur le sujet :


Les auteurs précisent qu'il s'agit là de la "CONSTRUCTION D'UN SAVOIR PROFANE PRATIQUE, COMPLEMENTAIRE DU SAVOIR EXPERT DES MEDECINS".


Le phénomène est tel que le CNOM (Conseil National de l'Ordre des médecins) a réagit en conduisant cette enquête avec IPSOS ( http://bit.ly/PjIRtd ) qui nous donne les chiffres pour la France :


  • 71% des internautes français recherchent des informations santé sur le web
  • 7 internautes sur 10 qui font ces recherches ne font pas la différence entre sites certifiés ou non
  • 62% des français consulteraient le site/blog de leur médecins si celui-ci en avait un
  • 34% des internautes qui cherchent sur le net disent en parler avec leur médecin (le deux tiers des patients ne discutent pas avec leur médecins des informations repérées en ligne)


Cela a d'ailleurs conduit le CNOM a inciter sur son site les médecins à se pencher sur ce phénomène pour :


  • Développer le conseil du médecin dans la recherche d’information santé.
  • Faire d’Internet un outil au service de la relation médecins-patients
  • Créer un label ordinal pour les sites publiés par des médecins.


ET ALORS ?


And so what??
Comment prendre en compte cette évolution parmi les acteurs du système de santé?

Et oui.. pas facile quand notre culture et notre cadre réglementaire ne nous permettent pas d'avoir un échange directe avec les patients.
Pas facile de passer d'une cible de 200 000 médecins (grosso modo) à près de 45 millions d'individus (juste pour la France)
Pas facile de passer d'un mix promo ou la visite médicale est omniprésente (près de 60% du budget) et le digital quasi absent (moins de 1%)


C'est le "business model" en entier qu'il faut repenser et les organisations qui vont avec....


L'orientation client ne doit plus être une intention... mais devenir une réalité du quotidien...avec la difficulté, certes majeure, de définir ce CLIENT.


Prescripteurs? Dispensateurs? Payeur? Patient?...Lequel choisir? Y en a t il qu'un? ou plusieurs? quel poids donner à chacun?


J'entends souvent, et à juste titre, dire par les acteurs (laboratoires, grossistes, pharmaciens,..) que le Patient est "AU COEUR DE NOS DÉMARCHES"...


Pour les marketeurs (futurs "chef de clients"?? :-)), cela doit se traduire par une cartographie du parcours client...peut être effectivement tournée autour de ce parcours.

Prenons le pari qu'à chaque étape du parcours patient (prévention, symptôme diagnostique annonce,analyses, prescription, dispensation, observance, suivi...que sais je?? selon les pathologies) nous repensons nos démarches marketing en mettent au coeur le patient et la notion de service client et de valeur ajoutée...


Et pourquoi ne pas considérer désormais nos clients historiques ou les nouveaux acteurs comme des partenaires ayant eux aussi pour client le Patient?


Peut être faudrait il dans un premier temps accompagner ce changement dans la relation médecin/patient?


Pour conclure je reprendrais un post récent d'Alex Butler, PDG de "The social Moon", gourou du digital pharma et ancien de J&J, qui s'interrogeait sur la pertinence de continuer à utiliser le terme de E-Patient.
En effet, à partir du moment ou tous les patients ou presque, vont sur le net peut être faut il juste les appeler PATIENTS...au même titre qu'on ne précise plus le terme 'numérique" quant on parle d'appareil photo...


Ça y est Pharma... tu en sais un peu plus sur les E Patients.
J'espère que cela t'aura intéressé.



Pour finir, je citerais Len Starnes, autre gourou du digital pharma et ex Bayer...qui écrivait dans une présentation destinée à la pharma:

"Fish where the fishes are"
(Peches là ou sont les poissons)


A bon entendeur

Lionel REICHARDT
Le Pharmageek

more...
Anne Sophie Llanas's curator insight, March 2, 2016 6:40 PM
Qui sont les e patients ? 
Anthony's comment, March 18, 2016 10:07 AM
Merci pour cette analyse !
Anthony's comment, March 18, 2016 10:07 AM
Merci pour cette analyse !
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from Patients and web
Scoop.it!

Une bibliothèque en ligne, mine d'or pour les aidants

Une bibliothèque en ligne, mine d'or pour les aidants | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
Un nouveau site lancé en février 2016 propose une bibliothèque en ligne essentiellement consacrée aux problématiques des aidants. Biblio-Aidants, même s'il est canadien, sélectionne une majorité d'ouvrages en français ou édités en France. - Culture (9439) - Handicap.fr

Via catherine cerisey, PatientsandWeb
more...
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from Patients and web
Scoop.it!

Colloque "La loi du 26 janvier 2016 et les droits des malades" à Sciences Po, le 26/01/2017

Colloque "La loi du 26 janvier 2016 et les droits des malades" à Sciences Po, le 26/01/2017 | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it

La loi de la modernisation de notre système de santé a consacré un volet important aux évolutions des droits des malades. Un an après, quels regards peut-on poser sur les principales dispositions correspondantes et leur mise en oeuvre ?

 


Via Renaloo, catherine cerisey, PatientsandWeb
more...
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from E-patients et e-santé, empowerment et advocacy
Scoop.it!

Médecins, infirmiers : écoutez vos patients ! @franceinter

Médecins, infirmiers : écoutez vos patients ! @franceinter | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it

23 secondes. C’est le temps moyen laissé à un patient en début de consultation pour raconter ses symptômes… De plus en plus de patient se plaignent de ne pas être assez écouté. Avec le reproche récurrent d’un manque d’empathie de la part des médecins. Cette émission de France Inter s'intéresse aux raisons pour lesquelles de nombreux praticiens n’écoutent pas ou n’écoutent plus, pris dans la spirale du rendement. L’écoute médicale reste fondamentale pour soigner. Le processus de guérison débute bien souvent par une écoute attentive, pour délivrer le bon diagnostic, améliorer l’observance des traitements ou encore apaiser les malades...


Via Renaloo, catherine cerisey
more...
No comment yet.
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from Pharmaguy's Insights Into Drug Industry News
Scoop.it!

Harris Poll: Only Nine Percent of U.S. Consumers Believe Pharma and Biotechnology Put Patients over Profits; Only 16 Percent Believe Health Insurers Do

Harris Poll: Only Nine Percent of U.S. Consumers Believe Pharma and Biotechnology Put Patients over Profits; Only 16 Percent Believe Health Insurers Do | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it

Only nine percent of U.S. consumers believe pharmaceutical and biotechnology companies put patients over profits, while only 16 percent believe health insurance companies do, according to a Harris Poll® study released today. Meanwhile, 36 percent of U.S. adults believe health care providers (such as doctors and nurses) put patients over profits, compared to hospitals (23%).

 

"We are in the midst of a health care maelstrom," said Wendy Salomon, vice president of reputation management and public affairs at Nielsen. "Consumers see no safe port, no place where their interests are truly protected-and that lack of consumer trust is reflected in the reputational risk we see across the U.S. health care landscape."

 

Additionally, the Harris Poll of more than 1,000 U.S. adults ages 18+ indicates that while most are neutral toward health care industries, more consumers rate health insurance (24%) and pharmaceutical and biotechnology companies (20%) with low reputations, compared to hospitals (6%), health care providers (doctors and nurses) (5%) and technology (2%). Fifty-eight percent rate the reputation of the technology industry as high, compared to health care providers (43%), hospitals (37%), pharmaceutical and biotechnology companies (20%), and health insurance companies (15%).

 

"There are undeniable reputational risks for pharmaceutical and health insurance companies – more so than other parts of the health care ecosystem," said Salomon. "Reputation matters to patients, care providers, investors, employees, and potential hires. Positive reputations can pave the way in times of crisis, in times of transition – and when it's critical to have a seat at the policy-setting table."

 

Further Reading:


Via Pharma Guy
more...
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from Pharmaguy's Insights Into Drug Industry News
Scoop.it!

More Than Two-thirds of Patient Advocacy Groups Receive Industry Funding

More Than Two-thirds of Patient Advocacy Groups Receive Industry Funding | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it

At a time when drug company lobbyists are widely vilified as icons of avarice, patient advocacy groups still wear the white hats.

 

But those organizations, which promote cures for every type of cancer and hundreds more diseases, have come under criticism lately for favoring their drug company funders in contests on Capitol Hill.

 

In one case, a diabetes group accepted money from food companies and played down the health risks from their high-sugar products; in another case, a mental health association, reliant on drug company dollars, opted to keep quiet about the soaring prices of its antidepressants. And many of the patient advocacy groups pushing for passage of the 21st Century Cures Act, which consumer groups argue rolls back patient protection, are funded in large part by pharmaceutical firms.

 

“The public should be concerned about this for many reasons,” said Jonathan H. Marks, director of the bioethics program at Pennsylvania State University. “One of the most important is that patient advocacy groups have credibility with policymakers — as corporate donors are well aware. Policymakers tend to assume that these organizations are acting in the interests of patients, or public health more broadly.”

 

But, said Marks, this is not always the case when the groups are reliant on drug or device industry donations — a point not often discussed when they lobby the Food and Drug Administration to speed new drugs to market, participate in National Institutes of Health panels, bring patients to testify before Congress, or advise patients on courses of treatment.

 

A study published Tuesday in JAMA Internal Medicine offers evidence of the ways in which patient advocacy organizations, or PAOs, rely on industry dollars.

 

The research, led by Susannah Rose of the Cleveland Clinic, shows that PAOs receive industry funding more often than previously believed. Some of the groups’ leaders, responding to a confidential survey, also acknowledged donor pressure to take policy positions that are best for the donors. Others said they doubted their own level of independence.

 

Rose, director of research in the Cleveland Clinic Office of Patient Experience, and her colleagues surveyed 439 patient advocacy organizations across the United States.

 

Of the 289 groups that responded, more than two-thirds reported receiving industry funding, with a median of $299,000. Twelve percent said they received over half their funding from industry. Almost 9 percent received $1 million or more. The pharmaceutical, medical device, and biotechnology sector accounted for a median of 45 percent of the donations. Only one quarter of the groups said they had policies on disclosing their financial relationships.

 

Further Reading:

  • Transparency is Good in Theory, But Not in Practice; http://sco.lt/6qCqTR
  • #Pharma to Patient Advocacy Groups Questioning High Drug Prices: "Why Are You Doing This to Us?"; http://sco.lt/4sOB7J
  • Holy Sh*t! Is There No End to Mylan's Shenanigans? Paying Off Patient Groups to Lobby!; http://sco.lt/6Sl0ld
  • UK Patient Groups that Backed New Cancer Drug Received £ from #Pharma Firm; http://sco.lt/84W3En
  • Majority of Patients’ Groups Siding With Pharma Against Medicare Part B Pricing Reforms Receive Industry Funding; http://sco.lt/574i6D
  • #Pharma's "Patient Centricity" Pays Off: Patient Groups Mum on Drug Costs; http://sco.lt/8ydeuv

Via Pharma Guy
more...
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from Social Media and Healthcare
Scoop.it!

82% of patients use social for research or support

82% of patients use social for research or support | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it

Inspire ran a survey against their user base and collected over 10-thousand responses from patients with chronic conditions. The results show what "engaged patients" are doing, who certainly over-index for most of these activities, but still this report is fascinating and gets our highest recommendation. Below are some selected highlights but the whole report is worth a download.

82% of respondents use social media for research/support, up from 67% in 2015. Notice below that Google+ and Blogs have the highest personal-to-health usage (we wonder if respondents mistook Google+ for the search engine -Ed.):

inspire-social

Image modified from Inspire report

They don’t concentrate only on those, however:

Overall, patients use an average of 2 social media sites, while patients under 50 use an average of 3 social media sites.

When using social platforms, treatment information is far and away the most sought information:

inspire-social-seek

Image modified from Inspire report

When looking at information sources we see that patients look for information on a regular basis. Once they find a good source they will return and will know that website or blog by name. They will continue to search for new information as well on regular basis.

inspire-sources

Image modified from Inspire report

Other findings in the report:

  • 90% of patients use more than one information resource
  • 90% of patients think that some type of tools/materials would be helpful for people to use with their physician
  • 89% of patients ask about treatments at least once a year
  • 64% regularly go to doctor’s appointments prepared with notes and/or questions

Digital healthcare marketers owe it to themselves to download this report, every one of its 25 pages has new and interesting insights.


Via Plus91
more...
No comment yet.
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from Actus santé, médecine, innovations
Scoop.it!

Le patient, victime collatérale des problèmes de synchronisation à l'hôpital

Le patient, victime collatérale des problèmes de synchronisation à l'hôpital | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
TecHopital.com est un site dédié aux cadres techniques et ingénieurs hospitaliers. Il traite d'actualités pratiques, de retours sur expérience et des nouvelles initiatives dans l'ingénierie, l'architecture, les fonctions supports, les équipements biomédicaux, ou tout autre domaine à caractère technique et scientifique permettant le fonctionnement des établissements de santé.

Via Coralie Bouillot
more...
No comment yet.
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from Tout et Rein by renaloo.com
Scoop.it!

Le patient, acteur de sa santé / CES 2017

Le patient, acteur de sa santé / CES 2017 | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
Pour son édition 2017, le CES, rendez-vous annuel des innovations technologiques grand public, a accordé une attention particulière à la santé. Sur 3 800 exposants, on en recense plus de 400 liés aux domaines de la santé et du bien-être.

Comme dans bien d’autres secteurs, l’intelligence artificielle (IA) et la robotique, deux des grandes tendances de la 50e édition du CES, offrent un vaste champ d’applications en matière de santé. À ces deux technologies s’ajoutent les objets connectés, l’analyse du génome ainsi que la réalité virtuelle et augmentée.

Via Renaloo
more...
No comment yet.
Scooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek
Scoop.it!

Santé : arrêtez de nous prendre pour des cons ! Le livre coup de gueule d'Antoine Vial

Santé : arrêtez de nous prendre pour des cons ! Le livre coup de gueule d'Antoine Vial | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
Antoine Vial publie un livre choc sur la médecine et le système de santé en général. "Santé, le trésor menacé" est un livre coup de gueule. Il vise à donner au thème de la santé une place prioritaire dans la prochaine élection présidentielle.Panorama à 360° destiné à pointer les dysfonctionnements, il se veut aussi constructif dans sa volonté de redonner le pouvoir aux citoyens, et aux malades en particulier.
more...
No comment yet.
Scooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek
Scoop.it!

Quand la santé s’invite à la présidentielle.. on y parle de #moipatient #hcsmeufr #merci

Quand la santé s’invite à la présidentielle.. on y parle de #moipatient #hcsmeufr #merci | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
La campagne présidentielle va bon train. Les programmes se concrétisent tandis que les premiers sujets de débats se dessinent. Mais à date, la santé s’est invitée par accident dans la présidentiell…
more...
No comment yet.
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from Tout et Rein by renaloo.com
Scoop.it!

Aider un proche malade : ce qui change en 2017

Aider un proche malade : ce qui change en 2017 | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
Depuis le 1er janvier 2017, le congé proche aidant permet de disposer de trois mois de congés sans solde permettant d'aménager son temps de travail. Pour en bénéficier, il faut en négocier l'organisation avec son employeur. En France, un actif sur six accompagne une personne malade de son entourage.

Via Renaloo
more...
No comment yet.
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from Social Media and Healthcare
Scoop.it!

Colon cancer patients seek latest treatments through social media

Colon cancer patients seek latest treatments through social media | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it

How can cancer patients be sure they're getting the latest treatments?

Fewer than 5 percent of adults with cancer will participate in a clinical trial, according to the American Cancer Society. Often it's because patients and their doctors may be unaware a trial for their condition exists.

A social media group is spreading potentially life-saving information, in real time.

Play
Online Community for Colon Cancer Patients Empowering Many 1:45

It's called Colontown, a private Facebook community with over 2,500 colon cancer patients at different stages, loved ones, and caregivers sharing support, as well as scientific advances.

Member Kristin Tabeling of Colorado Springs, Colorado found a clinical trial there for her husband, Chris, who was diagnosed with stage 4 colon cancer. When the 44-year-old high school principal's chemotherapy stopped working, Tabeling sought a life-saving treatment for her husband.

"I don't know how you sort through 3,500 clinical trials with words that you don't even know what they mean," Tabeling told NBC News.

Colontown mapMap of Colontown. http://www.colontown.org/

The Colontown community is divided into 40 "neighborhoods" — each focused on special interests — with comical names, like Rectalburgh. One section called the "the clinic" is dedicated to clinical trials.

That's where Tom Marsilje, a San Diego scientist specializing in cancer drug research, regularly posts. Marsilje is also a stage 4 colon cancer patient searching for his own cure.

"Now that I'm an activist and an advocate for others; I go through my research project as I try to save my own life," said Marsilje. "As soon as scientific information is released on paper or a scientific meeting, I post it to the Colontown Clinic, in real time," says Marsilje.

Kristin and Chris TabelingKristin and Chris Tabeling hiking together. Kristin Tabeling / Kristin Tabeling

The National Institutes of Health (NIH) has a large government organizeddatabase with clinical trial information. However, the database of the latest interventional trials intimidated even Marsilje, who has an extensive oncology background. Marsilje believes "the clinic" section of Colontown levels the playing field, giving people access to cutting edge scientific research.

Related: Where You Live Determines What Kills You

There have long been online support groups and blogs for cancer patients and people with other diseases and Colontown is the latest tool to help patients find comfort and strength in numbers.

"When I sit in the hospital late at night, when Chris is sleeping after a procedure and I look out the window and it's dark; I miss my kids, I miss my husband," said Tabeling. "I can get online and someone is there to talk to me, to listen to me, to tell me that I am not alone.


Via Plus91
more...
No comment yet.
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from Tout et Rein by renaloo.com
Scoop.it!

Santé - Des patients diplômés, experts de leur maladie

La France est le premier pays à diplômer ses patients : il existe en effet une Université des patients.

Via Renaloo
more...
No comment yet.
Scooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek
Scoop.it!

"#MoiPatient, j’aimerais qu’on fasse un peu plus attention à ne pas rejeter les idées nouvelles qui sont peut-être un petit peu étonnantes mais qui dans certains cas fonctionnent" @griottot #hcsmeufr

"#MoiPatient, j’aimerais qu’on fasse un peu plus attention à ne pas rejeter les idées nouvelles qui sont peut-être un petit peu étonnantes mais qui dans certains cas fonctionnent" @griottot #hcsmeufr | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
Guillaume Riottot, Fondateur de TransDigital, partage avec nous sa vision d
more...
No comment yet.
Scooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek
Scoop.it!

"#MoiPatient, j’aimerais que l’on puisse dupliquer notre beau système de santé sur d'autres contrées qui sont plus démunies"#hcsmeufr

"#MoiPatient, j’aimerais que l’on puisse dupliquer notre beau système de santé sur d'autres contrées qui sont plus démunies"#hcsmeufr | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
Là où le digital et la santé se rejoignent
more...
No comment yet.
Scooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek
Scoop.it!

Patient-Centered Communication: Basic Skills - American Family Physician

Communication skills needed for patient-centered care include eliciting the patient’s agenda with open-ended questions, especially early on; not interrupting the patient; and engaging in focused active listening. Understanding the patient’s perspective of the illness and expressing empathy are key features of patient-centered communication. Understanding the patient’s perspective entails exploring the patient’s feelings, ideas, concerns, and experience regarding the impact of the illness, as well as what the patient expects from the physician. Empathy can be expressed by naming the feeling; communicating understanding, respect, and support; and exploring the patient’s illness experience and emotions. Before revealing a new diagnosis, the patient’s prior knowledge and preferences for the depth of information desired should be assessed. After disclosing a diagnosis, physicians should explore the patient’s emotional response. Shared decision making empowers patients by inviting them to consider the pros and cons of different treatment options, including no treatment. Instead of overwhelming the patient with medical information, small chunks of data should be provided using repeated cycles of the “ask-tell-ask” approach. Training programs on patient-centered communication for health care professionals can improve communication skills.
Lionel Reichardt / le Pharmageek's insight:

essai

more...
No comment yet.
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from Digitized Health
Scoop.it!

Colon cancer patients seek latest treatments through social media #moipatient #hcsmeufr

Colon cancer patients seek latest treatments through social media #moipatient #hcsmeufr | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
A Facebook group allows patients and their families to share the latest medical information.
Via Emmanuel Capitaine
more...
No comment yet.
Scooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek
Scoop.it!

"#MoiPatient, j'aimerais qu'on ne parle plus du patient au centre mais du patient avec les autres, Laurent Mignon, citoyen #hcsmeufr

"#MoiPatient, j'aimerais qu'on ne parle plus du patient au centre mais du patient avec les autres, Laurent Mignon, citoyen #hcsmeufr | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
Laurent Mignon, citoyen, partage avec nous sa vision du #MoiPatient pour que la santé soit au coeur des débats de la présidentielle 2017.
more...
No comment yet.
Scooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek
Scoop.it!

"#MoiPatient, Moi patient, j’aimerais vraiment faire remonter tous mes besoins", Géraldine Ardoin, Fondatrice de Patient Thinking #hcsmeufr

"#MoiPatient, Moi patient, j’aimerais vraiment faire remonter tous mes besoins", Géraldine Ardoin, Fondatrice de Patient Thinking #hcsmeufr | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
Géraldine Ardoin, fondatrice de Patient Thinking, partage avec nous sa vision d
more...
No comment yet.
Scooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek
Scoop.it!

Du 14 novembre au 31 décembre 2016, unissons-nous contre le diabète !

Du 14 novembre au 31 décembre 2016, unissons-nous contre le diabète ! | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
Soutenez nos actions pour faire reculer le diabète
more...
No comment yet.
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from Cancers du sein
Scoop.it!

Tout ce que je n'avais pas compris sur mes patients atteints de cancer #moipatient #hcsmeufr

Tout ce que je n'avais pas compris sur mes patients atteints de cancer #moipatient #hcsmeufr | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
Je dois avouer que j'ai probablement eu un peu plus de chance que vous au début. Je connais les termes médicaux, les bons intervenants, je travaille là où on me soigne. Alors c'est sûr que c'est plus pratique.
Via catherine cerisey
more...
Scooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek
Scoop.it!

En France, les patients n’auront bientôt plus les fesses à l’air #moipatient #hcsmeufr

En France, les patients n’auront bientôt plus les fesses à l’air #moipatient #hcsmeufr | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
C’est la fin d’une époque en France. Après avoir été utilisées pendant plus de 50 ans, les blouses qui laissent entrevoir les fesses des patients vont disparaître des hôpitaux. Depuis les années 1950, les patients des hôpitaux français doivent porter une blouse, ouverte dans le dos et devant se porter nu. Il s’agit d’un modèle …
more...
No comment yet.
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from Cancer Contribution
Scoop.it!

Les citoyens sont les piliers de la démocratie sanitaire

En quoi les usagers et les citoyens peuvent-ils contribuer à la performance du système de santé ? Les citoyens sont les piliers de la démocratie sanitair
Via Giovanna Marsico
more...
No comment yet.
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from Tout et Rein by renaloo.com
Scoop.it!

E-satis : enfin une mesure nationale de satisfaction des patients hospitalisés ! 

E-satis : enfin une mesure nationale de satisfaction des patients hospitalisés !  | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it

La Haute Autorité de Santé a publié pour la première fois en ce mois de décembre 2016 le résultat d’un indicateur de satisfaction des patients hospitalisés dans tous les établissements de santé du pays. Ces résultats attendus témoignent d’une situation contrastée. C’est un premier pas très intéressant en matière de transparence sur la satisfaction des patients, qui en appelle bien d’autres sur cette base.

 


Via Renaloo
more...
No comment yet.
Rescooped by Lionel Reichardt / le Pharmageek from e-Santé Marketing Santé innovant
Scoop.it!

Patients' online diagnoses not useful, say doctors

Patients' online diagnoses not useful, say doctors | PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT | Scoop.it
More patients are going to their GP and telling them what treatment they need based on information from apps and the internet, a survey has suggested.

A third of the UK physicians surveyed said patients would come with suggestions for what prescription they should receive.

Fewer than 5% of doctors felt it was helpful.

Major technology firms such as Apple and Samsung are investing heavily in tech that can monitor a user's health.

The survey of 330 UK physicians - 300 of them GPs - was carried out by Cello Health Insight, a medical market research firm.

"Doctors have witnessed an explosion in the quantity and quality of information now available to them and their patients via digital media and technology," said Dan Brilot, the company's digital director.

"Consumers are increasingly seeking out information (and technological tools such as fitness and health apps) to provide as much information as possible before - and after - consultation."

Via Dominique Godefroy
more...
No comment yet.
Curated by Lionel Reichardt / le Pharmageek
Pharma Manager & Geek ... #hcsmeu #hcsmeufr #health20fr
http://www.scoop.it/t/pharma-geek
http://www.tikimee.com/lionel-reichardt
Other Topics
5- SUNSHINE ACT & LA LOI BERTRAND by PHARMAGEEK
Tout (ou presque) sur la Loi BERTRAND - Almost everything on Sunshine Act
6- HOSPITAL 2.0 by PHARMAGEEK
#hospital #hopital #clinic #socialmedia #healthcare #pharma #ehealth #mhealth
7- DATA, DATA,& MORE DATA IN HEALTHCARE by PHARMAGEEK
#survey #report #ebook #studies #ehealth #mhealth #healthcare
8- TELEMEDECINE & TELEHEALTH by PHARMAGEEK
#telemedecine #telehealth #ehealth #health #healthcare
BEST OF PHARMAGEEK
My review's fav ! Stuff I like
E-HEALTH - E-SANTE - PHARMAGEEK
Une veille unique sur le digital et l'innovation en santé A unique watch on digital and innovation in health #ehealth #mhealth #innovation #health #digitalhealth #hcsmeu #hcsmeufr #hcsm
GAFAMS, STARTUPS & INNOVATION IN HEALTHCARE by PHARMAGEEK
GAFAMS, GAFAM, E HEALTH, START UP, USA
GAMIFICATION & SERIOUS GAMES IN HEALTH by PHARMAGEEK
#Gamification in #Healthace.. #seriousgames #ehealth #mhealth
HEALTHCARE & SOCIAL MEDIA
BRINGING THE SOCIAL MEDIA REVOLUTION IN HEALTHCARE #hcsmeu #hcsm #hcsmeufr #socmed
M-HEALTH By PHARMAGEEK
M HEALTH...and Mobile marketing - Mobile, Ipad and Apps.. #mhealth #ehealth #healthapps
PATIENT EMPOWERMENT & E-PATIENT
Patients as the healthcare system "missing link" #digitalhealth #hcsmeu #hcsm #epatient
PHARMA NEWS, MULTICHANNEL & CROSSCHANNEL MAKETING
MULTI CHANNEL MARKETING IN PHARMA / MULTICANAL DANS LA PHARMA #digitalhealth #hcsmeufr #hcsm #hcsmeues #hcsmeu
PHARMACY, PHARMACIST, RETAIL - PHARMACIE, PHARMACIEN, DISTRIBUTION
#Pharmacy #pharmacist #pharmacie #pharmacien #hcsmeufr #hcsmeu #hcsm #digitalhealth
Public Health - Santé Publique
WEARABLES - INSIDABLES - IOT - CONNECTED DEVICES - QUANTIFIEDSELF
#objetsconnectés #iot #quantifiedself #innovation #modifiedself #internetofthings quantfiedself mhealth ehealth #hcsmeufr #hcsmeu #hcsm