 Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ?
139 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by PINEAU Léa
Scoop.it!

Troubles bipolaires : du nouveau pour les patients et leur entourage

Troubles bipolaires : du nouveau pour les patients et leur entourage | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it
AstraZeneca présente Bipolife® : le premier outil interactif à visée psychoéducative spécifiquement dédié aux troubles bipolaires. Ces troubles touchent 400 à 500.000 personnes en France.
more...
PINEAU Léa's comment, May 16, 2013 1:30 PM
Cet article explique la nouvelle approche éducative pour les personnes souffrant de troubles bipolaires : bipolife, un simulateur qui aide les personnes atteintes par cette maladie à vivre avec.
Scooped by PINEAU Léa
Scoop.it!

HealthExpress France - Pharmacie en ligne de confiance depuis 2002

HealthExpress France - Pharmacie en ligne de confiance depuis 2002 | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it
Pharmacie européenne agréée, HealthExpress vous propose des traitements en ligne en toute sécurité. Consultation médicale gratuite et livraison en France en 24h.
more...
PINEAU Léa's comment, May 14, 2013 12:43 PM
Site Internet européen qui propose consultations et traitements en ligne.
Scooped by PINEAU Léa
Scoop.it!

La médecine face au défi du web

La médecine face au défi du web | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it
Avec l'essort du Web santé, l'ordre des médecins a publié un livre blanc afin de mieux encadrer la médecine sur Internet.
more...
PINEAU Léa's comment, May 16, 2013 1:29 PM
Cet article annonce l'engagement des médecins par rapport au web : ils mettent en garde les patients contre ce moyen d'informations et encourage les médecins à prendre possession du web.
Scooped by PINEAU Léa
Scoop.it!

Puisqu'on vous dit qu'internet est dangereux pour la santé ...!!!

Puisqu'on vous dit qu'internet est dangereux pour la santé ...!!! | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it

On ne rigole pas avec la santé. D'autant qu'en France, s'il est acquis qu'elle n'a pas de prix, elle a un coût largement supporté par la collectivité et les générations futures. Et c'est donc avec le sérieux qui s'impose pour un tel sujet qu'une Commission sénatoriale a récemment rendu un rapport dans lequel elle s'inquiète, notamment, du rôle trouble que peut jouer ... Google dans le dévoiement des patients français face à la médecine scientifique.

 

Du sénateur, de la technologie de l'information à base de chats rigolos, un sujet de société : pas de doute, nous avons ici tous les ingrédients pour une solide rigolade que seule la haute assemblée républicaine du Bisounoursland est capable de nous fournir, avec cette précision et cette régularité qui la caractérise. On savait en effet (et de précédents billets mémorables, ici ou ailleurs, nous le rappellent) que nos sénateurs ont à la technologie le même rapport qu'une poule peut avoir avec un couteau, et que cela se traduit assez régulièrement par des tempêtes de facepalm à s'en décrocher la mâchoire.

Cette fois-ci, probablement pour le plaisir du LOL, nos sénateurs se sont donc penchés sur les sectes et leur impact dans le domaine de la santé. Le rapport s'étale langoureusement sur les évidences habituelles, les dérives thérapeutiques connues ou non de certains groupuscules qui entendent guérir du cancer par bains de pieds ou ses variantes. Jusque là, rien de vraiment palpitant : on est en terrain connu et les sénateurs sont dans leur zone de confort qui, si elle ne permet pas d'éviter complètement les grosses approximations baveuses, leur évite le ridicule propret qui déclenche hilarité et billet amusant chez les petits moqueurs.

Au détour de la page 113, cependant, les ventripotents élus tentent un doigt de pied dans le grand bain de la nouveauté : dans un paragraphe finement intitulé "LA DIFFUSION EN TOUTE LIBERTÉ D’UNE OFFRE DE SOINS NON MAÎTRISÉE SUR INTERNET" (oui, ces majuscules, ça braille, mais le sénateur est tribun et ne se satisfait pas d'un chuchotement pondéré), ils détaillent l'abominable situation de diffusion d'informations thérapeutiques de façon absolument non contrôlées par l’État (i.e. : eux-mêmes) , avec force captures d'écran dont on sait qu'elles ont été réalisées par un petit fils un peu doué pour ce genre de manipulation de haute technicité.

Tout part du constat que, zut et flûte, "un patient sur cinq environ consulte un site Internet pour rechercher de l’information médicale ou de santé." Sang et tripe, où va le monde ? Le problème est que les résultats de recherche fournis par les moteurs (Google est cité, pourquoi le Sénateur refuse-t-il ainsi de taper aussi sur Bing ?) ne permettent pas de discriminer entre les réponses issues de publicités, de sectes, de particuliers, de forums douteux d'un côté, et les réponses validées par l'Académie, estampillées "Médecine Officielle" de l'autre.

Là où ça se corse d'un coup, c'est que nos sénateurs entendent illustrer leur trouvaille par une recherche finement calculée : en tapotant "cancer médecines naturelles", ils tombent sur plein de pages pas assez bisou selon leurs critères puisque l'une est un blog à résonance karmique colloïdal (cherchez pas, c'est complexe) et l'autre est un article de France Soir daté du 29 septembre 2010 (belle fraîcheur) intitulé "Cancer - les médecines douces font leurs preuves".

Moui. Autrement dit, ils s'étonneraient de taper « explications alternatives 911 » et de tomber sur une palanquée de sites complotistes.

Pour autres exemples, les sénateurs constatent qu'en entrant fébrilement l'expression "biologie totale" dans Google, "la fiche du ministère de la santé n’apparaît qu’en milieu de deuxième page, soit en quinzième position, après d’autres sites ou vidéos faisant la promotion de cette pratique, dont le témoignage de la chanteuse Lara Fabian."

C'est, on peut le dire, atroce.

Des internautes sont donc susceptibles d'écouter avidement, pour leur cure contre le cancer, le témoignage palpitant de Lara Fabian et de s'en remettre à son expertise pour se soigner. A contrario, ces mêmes internautes douteront donc de la parole médicale qui leur sera fournie par l'éventuel spécialiste qu'ils iront voir (avant ou après, peu importe). Les sénateurs semblent désolés de cet état de fait. Cependant, j'aurais tendance à voir l'autre côté de la pièce : selon toute vraisemblance, il est probable que si les couinements de Lara Fabian n'achèvent pas les malades, les méthodes proposées y parviendront au moins aussi efficacement. En définitive, des internautes à l'esprit manifestement affûté comme du beurre chaud vont périr. C'est fâcheux, mais, statistiquement, ce n'est pas si différent de ces personnes qui n'iront voir le médecin et ne s'inquiéteront de leur santé que bien trop tard, ou auront eu, toute leur vie, des comportements à risques en toute connaissance de cause.

Heureusement, comme le signale un article de Numérama consacré à ce rigolo rapport, les sénateurs n'entendent pas interdire ouvertement la publication de méthodes "thérapeutiques" aussi farfelues que dangereuses sur internet. Pour le moment, ils se contentent donc de demander à "renforcer la sécurité de l’information des internautes en garantissant que toute recherche ayant un lien avec les pratiques thérapeutiques non conventionnelles débouche en premier lieu sur les messages officiels provenant d’autorités telles que le ministère de la santé, la Haute Autorité de santé ou la Miviludes". Autrement dit, et même si ce n'est pas demandé franchement ainsi, nos sénateurs aimeraient bien que Google et les autres moteurs affichent en premier les résultats officiels, adoubés par le gouvernement et les institutions officielles.

En attendant qu'une contrainte plus forte soit sortie d'un carton et tant que la liberté d'expression reste, malgré tout, une priorité sur internet (au grand dam de nos législateurs compulsifs), le rapport se rabat sur une demande d'amélioration du SEO des sites publics et reconnus, histoire d'éviter que les belles pages de Savoir Officiel soient reléguées après d'obscurs blogs douteux.

On comprend ici qu'encore une fois, un pan entier de la connaissance et de l'information commence à échapper largement aux contrôles de l’État et que ça enquiquine énormément ses thuriféraires. Malgré cela, on voit mal pourquoi les gens, en ce qui concerne leur santé, devraient être obligés de suivre telle ou telle technique médicale. Après tout, s'ils estiment qu'ingérer de grandes quantités de carottes bio va les sauver, qu'y faire ? C'est aussi le droit de chacun de se comporter de façon parfaitement irresponsable avec son corps, aussi rageant cela soit-il pour ceux qui sont autour ; c'est même, à bien y réfléchir, l'une des rares libertés que l’État et ses sbires ne pourront réellement pas restreindre, l'interdiction du suicide (fût-il à coup d'onguents bizarres) étant aussi stupide qu'improductive.

Et cette peur trouble de la perte du pouvoir qu'accompagne la perte du contrôle de l'information, on la retrouve aussi dans la bouche de certains médecins. L'un d'eux s'est ainsi fendu d'un petit texte sur l'une de ces pages du Monde mensongèrement intitulées "Idées" : pour lui, à n'en pas douter, "Internet est à la médecine ce que la pornographie est à l'érotisme" parce que comprenez-vous, ce médium déballe le diagnostic sans fard, sans pincettes et sans précautions et donnera toujours raison à l'hypocondriaque. S'en suit une brochette de paragraphes confus visant à rappeler que l'important est la relation patient - médecin, relation qu'internet ne parvient pas à remplacer (la belle découverte).

Décidément, si Internet ne permet pas d'assurer à tous ses intervenants une culture et un accès au savoir optimaux, il reste un puissant détecteur de pouvoir mal assis ou mal compris. Et pour une fois, le rapport n'aboutit pas tout de suite à une restriction de liberté. Souhaitons-lui de finir sa courte carrière sous une armoire : c'est là qu'il fera le moins de dégâts.

more...
PINEAU Léa's comment, May 14, 2013 12:14 PM
Cette article traite des dangers et des limites de la médecine par Internet.
Rescooped by PINEAU Léa from Santé et numérique
Scoop.it!

Prescrire des applications aux patients pour éviter les consultations inutiles | Santé

Prescrire des applications aux patients pour éviter les consultations inutiles | Santé | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it
Le Département de la Santé du Royaume-Uni a l'intention de demander aux médecins du pays d'encourager leurs patients à avoir recours à des applications mobiles pour suivre leurs signes vitaux et leurs symptômes dans toutes sortes de situations, de la grossesse au diabète, afin de réduire les consultations inutiles.

Le Département de la Santé indique qu'environ 15 000 patients, au Royaume-Uni, ont déjà recours aux applications de leurs téléphones mobiles pour transmettre des données à leur médecin.
...


Via dbtmobile, Christophe Deshayes
more...
PINEAU Léa's comment, May 14, 2013 12:12 PM
Cette article traite de la volonté du Royaume-Uni d'encourager l'utilisation d'applications médicales par les patients.
ID Bien Etre & Santé's comment, August 12, 2013 1:35 PM
ca serait bien d'inciter aussi les patients francais à utiliser des applis, ca permettrait d'éviter des consultations inutiles.Rest à voir la pertinence de ces applications
Louis Joseph's comment, April 10, 2015 2:15 PM
cela devient risible avec une application qui n'a rien à voir avec la médecine mais du business !
Rescooped by PINEAU Léa from E-santé et médicaments en ligne
Scoop.it!

La vente en ligne de médicaments...ça bouge.

La vente en ligne de médicaments...ça bouge. | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it
Dans mon précédent article sur le sujet de la vente en ligne des médicaments sans prescription, je dressais un tableau le plus complet possible des acteurs présents ou à venir sur ce marché. Quelqu...

Via HealthExpress FR
more...
HealthExpress FR's curator insight, May 3, 2013 5:28 AM

Merci d'avoir mentionné Hexpress !

PINEAU Léa's comment, May 16, 2013 1:52 PM
Cet article traite des changements dans l'encadrement de la vente de médicaments en ligne pour protéger le patient.
Rescooped by PINEAU Léa from Education Thérapeutique et TICs
Scoop.it!

Le smartphone veut détrôner le médecin

Le smartphone veut détrôner le médecin | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it
VIDÉO - Électrocardiogramme, test urinaire, analyse d'un grain de beauté… Ces examens pourront bientôt se faire à la maison en quelques secondes.

Via Pharmacomptoir / Corinne Thuderoz, Michel Mazuez
more...
PINEAU Léa's comment, May 16, 2013 2:00 PM
Cet article traite du développement du smartphone comme objet de soin de santé.
Rescooped by PINEAU Léa from Education Thérapeutique et TICs
Scoop.it!

Doctors 2.0™ & You Communiqué de Presse : Santé 2.0 en 2013 : du rêve à la réalité » Doctors 2.0™ & You

Click here to edit the content

 


Via Denise Silber, Pharmacomptoir / Corinne Thuderoz, Michel Mazuez
more...
Denise Silber's curator insight, May 2, 2013 8:25 PM

94 Communications - toute la Santé 2.0 France et internationale

 
PINEAU Léa's comment, May 14, 2013 12:19 PM
Etude des différents sujets abordés lors de la 3ème édition de "Doctors 2.0 & You".
Rescooped by PINEAU Léa from E-santé et médicaments en ligne
Scoop.it!

Médicaments. Les sites de vente en ligne seront adossés aux pharmacies - Santé - ouest-france.fr

Médicaments. Les sites de vente en ligne seront adossés aux pharmacies - Santé - ouest-france.fr | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it
Marisol Touraine ministre de la Santé a indiqué samedi que les sites internet qui seront habilités à vendre des médicaments devront être «adossés à une pharmacie physique afin que le... Ouest-France

Via HealthExpress FR
more...
PINEAU Léa's comment, May 14, 2013 12:01 PM
Article traitant du développement et de l'encadrement de la vente de médicaments par Internet.
Scooped by PINEAU Léa
Scoop.it!

Automédication : 8 Français sur dix se soignent seuls…

Automédication : 8 Français sur dix se soignent seuls… | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it
Au moment même où se déroule à Paris le deuxième Forum de l’automédication, une étude réalisée pour l’Afipa* par Opionionway révèle que 83% des Français pratiquent l’automédication dont 18% souvent et 65% parfois.
more...
PINEAU Léa's comment, May 14, 2013 11:51 AM
Analyse des résultats d'une enquête sur l'automédication chez les français.
Scooped by PINEAU Léa
Scoop.it!

MyPharma Editions | L'Info Industrie & Politique de Santé

MyPharma Editions | L'Info Industrie & Politique de Santé | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it
MyPharma-Editions est le portail actualités et offres d'emploi dédié à l'industrie pharmaceutique, la recherche et la santé publique.
more...
PINEAU Léa's comment, May 14, 2013 12:53 PM
Site d'information sur la santé et la médecine s'adressant à un public de professionnels.
Scooped by PINEAU Léa
Scoop.it!

Doctors 2.0™ & You News from Doctors 2.0 & You in Paris! » Doctors 2.0™ & You

Doctors 2.0™ & You News from Doctors 2.0 & You in Paris! » Doctors 2.0™ & You | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it
Sign up for most-liked international digital health conference, Paris June 6-7
more...
PINEAU Léa's comment, May 14, 2013 12:38 PM
Site internet traitant des pratiques de santé par Internet
Rescooped by PINEAU Léa from E-HEALTH - E-SANTE - PHARMAGEEK
Scoop.it!

Internet est à la médecine ce que la pornographie est à l'érotisme

Le web s'invite entre le médecin et le patient dans la recherche du diagnostic (Top story: Internet est à la médecine ce que la pornographie est à l'érotisme http://t.co/DswZ3uSoqk,...

Via Lionel Reichardt / le Pharmageek
more...
PINEAU Léa's comment, May 16, 2013 1:29 PM
Cet article traite des problèmes que soulèvent la possibilité de s'informer en matière de santé par Internet.
Rescooped by PINEAU Léa from Santé et numérique
Scoop.it!

Typologie des services et sites d'informations santé

Typologie des services et sites d'informations santé | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it

Typologie des services et des sites d'informations SANTE pour le grand public et les médecins ...


Via Naturalpad, Christophe Deshayes
more...
PINEAU Léa's comment, May 14, 2013 12:27 PM
Carte heuristique présentant les services web en matière d'informations sur la santé.
Rescooped by PINEAU Léa from E-santé et médicaments en ligne
Scoop.it!

96% des médecins généralistes ont recours à Google - Sciences - MYTF1News

96% des médecins généralistes ont recours à Google - Sciences - MYTF1News | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it
La quasi-totalité des médecins généralistes (96%) utilisent le moteur de recherche internet Google pour trouver des informations médicales, dont 25% plusieurs fois par jour, selon le premier baromètre.

Via HealthExpress FR
more...
PINEAU Léa's comment, May 16, 2013 1:32 PM
Cet article traite des pratiques des médecins généralistes par rapport à Internet.
Rescooped by PINEAU Léa from E-santé et médicaments en ligne
Scoop.it!

Infographie : L’impact de la télémédecine et de la consultation à distance

Infographie : L’impact de la télémédecine et de la consultation à distance | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it
1/3 des Français cherchent des informations médicales sur Internet. La consultation médicale à distance pourrait remplacer pour 2/3 d'entre eux une visite chez le médecin.

Via HealthExpress FR
more...
HealthExpress FR's curator insight, May 7, 2013 6:53 AM

Nouvelle infographie sur la e-santé !

PINEAU Léa's comment, May 14, 2013 12:07 PM
Cette infographie met en scène un sondage sur les pratiques des e-patients en ligne.
Rescooped by PINEAU Léa from Education Thérapeutique et TICs
Scoop.it!

Le parcours numérique du e-patient, selon Google

Le parcours numérique du e-patient, selon Google | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it

Le secteur de la santé est lune des cibles stratégiques pour le développement de Google dans les 10 prochaines années. Fin 2012, Google a...


Via catherine cerisey, Lionel Reichardt / le Pharmageek, Michel Mazuez
more...
PINEAU Léa's comment, May 14, 2013 12:05 PM
Ce lien met en scène le parcours d'un e-patient selon les données de Google.
Rescooped by PINEAU Léa from Education Thérapeutique et TICs
Scoop.it!

A la recherche du ePatient, l’infographie

A la recherche du ePatient, l’infographie | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it
Report Finds 73% of Physicians Using Search During Patient Treatment PR Web (press release) EYEFORPHARMA: New research into physician usage of digital technology reveals that 73% of physicians are using search engines more regularly during the...

Via catherine cerisey, Lionel Reichardt / le Pharmageek, Michel Mazuez
more...
PINEAU Léa's comment, May 14, 2013 12:04 PM
Cette infographie représente en données chiffrées le e-patient français en 2013.
Rescooped by PINEAU Léa from Veille Pharma
Scoop.it!

Les métiers transformés par le numérique : les médecins connectés

Les métiers transformés par le numérique : les médecins connectés | 	Peut-on se protéger et être en confiance avec la médecine virtuelle ? | Scoop.it

Alors que le numérique n'en finit pas de modifier la sphère privée, il fait aussi apparaître des changements radicaux dans la pratique des métiers, tant sur l'organisation que sur l'approche même du métier. Le premier épisode de notre série Métiers et numérique présentait Hervé Pillaud, agriculteur qui recourt au quotidien au numérique. Nous nous penchons cette fois sur deux sites de conseils médicaux en ligne. Les changements ? La relation entre patients désireux d'être orientés dans leur parcours de soin ou encore curieux sur des réflexes d'automédication et médecins.


Via Alexandre DUBOIS
more...
PINEAU Léa's comment, May 14, 2013 11:49 AM
Cet article traite de la transformation du métier de médecin et du développement de sites internet dans les administrateurs sont des médecins.