Parisian'East, la...
Follow
Find
4.4K views | +5 today
Scooped by ParisianEast
onto Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien.
Scoop.it!

Lumière | Peripheral Vision - Article du New York Times sur PANTIN

Lumière | Peripheral Vision - Article du New York Times sur PANTIN | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
New cultural spaces, ranging from art galleries to film centers, provide incentive for tourists and Parisians to venture beyond the city limits.
ParisianEast's insight:

- Lumière | Peripheral Vision - Article du New York Times sur PANTIN -

31/10/2012

 

For decades, until 2001, the town of Pantin on the northeast edge of Paris was a working-class stronghold of France’s Communist Party. Today, like many other suburbs that ring around the French capital, it is rundown, rusty and plagued by crime and unemployment. Most of its factories, which once produced things like matches, straw hats, chocolate and rope, have shut down. Its housing projects, state-of-the-art architectural creations when they were built in the 1950s, have become havens for petty criminals and drug dealers.

 

But last month, the magazine L’Express named Pantin “the new sexy suburb” of Paris. The reason was the opening of a vast exhibition space by the art dealer and gallery ownerThaddeus Ropac.

Ropac wanted to create a magical space to show monumental artworks that was accessible by Métro. He found a cluster of decrepit, leaky industrial buildings, including a 19th-century landmarked heating works factory, and transformed them into a 50,000-square-foot, state-of-the-art gallery. His debut show featured oversize new works by the German artist Anselm Kiefer and a re-creation of Joseph Beuys’s performance “Iphigenie.”

In mid-October, 40 artists, 25 museum directors and several fashion designers including Haider Ackermann, Christian Louboutin and Kris Van Assche were among the 300 guests who celebrated the gallery’s opening at a Champagne-drenched inaugural dinner.

Last Saturday, art collectors and curators visiting Paris for the annual International Contemporary Art Fair FIAC turned up in chauffeur-driven black sedans to inspect the site.

 

“A guy from Vogue said to me the other day, ‘This could be the new Brooklyn, the Brooklyn of Paris,’” said Marcus Rothe, the communications director for the Ropac galleries. “The gallery is a major step in breaking down the psychological barrier of the ‘Périphérique’ that divides Paris from the suburbs.

******

But Pantin needs another five, six years to become Brooklynized.”

******

For foreign visitors and even Parisians, it can be daunting to venture beyond the city limits. Except for Versailles, whose chateau is at the top of every tourist’s to-do list, the suburbs on the other side of the Périphérique — the beltway that rings Paris — are rarely thought of as destinations.

 

The suburbs, or banlieues, fall into two categories: the “chic,” like Neuilly to the west, where former President Nicolas Sarkozy was once mayor, and the “troubled” like those in Seine-St.-Denis, or Department “93,” to the north and east, which won notoriety as an area rocked by riots and car burnings in 2005.

 

On the “troubled” end is Seine-St.-Denis, home to the least appreciated religious gem in the Paris area: the St.-Denis Basilica. Forty-three kings, 32 queens and 63 princes and princesses were buried here. The actual bodies of the royals were put into a mass grave during the French revolution, but their marble tombs remain in the basement of the basilica.

 

In recent years, other “troubled” suburbs have sought to reinvent themselves as alternatives to the Louvre-Eiffel Tower-Versailles tourist axis. 

 

Accueil Banlieues(Welcome to the Suburbs), run by local volunteers, gives guided walking tours of the “93,” as well as cut-rate lodging in private homes (guided tour included). Greeters, modeled on the cross-cultural, volunteer tour group Big Apple Greeter in New York, offers what it calls “alternative tourism.”

 

The tourism office of the “93” lists more than 500 walks, including visits to architecturally intriguing (if rundown) high-rises and closed factories.

 

“We want to reach people who feel negatively towards the lower-class neighborhoods and show them the diversity of the living spaces, show them that there are more than barred windows and crumbling high-rises on the other side of the Périphérique,” Mathieu Glaymann, a volunteer tour guide, told Le Monde.

Then there are new and planned cultural spaces.

 

Earlier this month, the art dealer Larry Gagosian opened a gallery for large-scale art in a 17,760-square-foot industrial warehouse built in the 1950s on the grounds of what was once Le Bourget airport.

 

In September, the film director Luc Besson inaugurated his Cité Européenne du Cinema, a filmmaking center, in a former power plant in Saint-Denis (with nine film sets, an office complex, film production facilities and two film schools).

 

Jean Nouvel’s Philharmonie de Paris in the Parc de la Villette, the largest cultural park just inside Paris, and bordering Pantin, will open in 2014.

Nouvel is also designing an arts complex in a former Renault auto factory on the Île Seguin which is technically part of Boulogne-Bilancourt (one of the “chic” suburbs). It will include gallery spaces, art studios, production facilities and exhibition halls and open in 2016.

 

Despite these signs of renewal and reinvention, the suburbs are still not the easiest places to visit.

In Pantin, for instance, a walk around town requires a good map, a spirit of adventure and careful planning to avoid wandering into an unsafe neighborhood.

Unemployment in this once-industrial enclave is still high; more than 30 percent of Pantin’s 54,000 residents live in subsidized public housing.

 

But there are signs of new life. French companies have opened offices and workshops in Pantin, lured by cheaper rents and easy access to Paris.

 

Hermès makes upholstery and luxury luggage and handbags (including its Kelly and Birkin bags) at ateliers here.

 

Bourjois, Gucci and Agnès b. also have operations here.

 

Chanel is expanding its presence.

 

A tramway connecting Pantin to Paris and other suburbs will open at the end of the year.

 

The Canal de l’Ourcq, which divides the town, is beginning to attract retail businesses and restaurants.

Summertime water shuttles, like mini-Bateaux Mouches, offer rides up and down the canal.

The Italian restaurant Brunello, opened two years ago by a Sicilian chef on the canal, offers excellent and well-priced pasta dishes and quaffable Sicilian wine (but disappointing pizzas).

Nearby is La Famille de Lily, a Senegalese-French bistro and grocery that prepares dishes like carrot flan and chicken in preserved lemons and spices.

 

The Ropac gallery, located in an industrial no-man’s land on a grim highway, has no cafe or restaurant and few parking places.

The only sitting area is the Clubhouse, a private living-room-like lounge with a fireplace, a conceptual D.J. station, vintage designer furniture and an espresso machine, accessible to collectors and special guests.

A bookstore is planned, along with conferences, screenings and musical and dance performances.

Fashion designers have asked to rent the space for their shows, but have been politely turned down. “We don’t want to give away our soul too easily,” Ropac said in an interview.

 

My favorite place in town is La Dynamo jazz and blues center, which hosts the “Banlieues Bleues” concert series in a 200-seat auditorium.

 

On one side of the center is a courtyard that’s bordered by an apartment building where the Surrealist writer André Breton once lived and abandoned horse stables decorated with red bricks and ceramic turquoise tiles. The doors to the stables have been sealed with cement blocks. But the courtyard is big enough for a cafe.

Or better, a wine bar. Xavier Lemettre, the director of Banlieues Bleues, told me that secreted a way in one of the stables is a superb private collection of wine.

Maybe that’s a metaphor for the potential hidden all around the suburbs of Paris.

 

Emerik Derian contributed reporting from Paris

more...
No comment yet.
Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien.
Carnet de voyage de l'Est Parisien. Parisian'East : un certain regard sur l'Est Parisien en mouvement. Une communauté de passionnés. Partager. Contribuer à faire connaitre. Soutenir initiatives, énergies en marche, petits et grands projets, collectifs ou individuels.
Curated by ParisianEast
Your new post is loading...
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Nouveau : Café-mercerie de Claudine - Du café et de la couture - LES LILAS

Nouveau : Café-mercerie de Claudine - Du café et de la couture - LES LILAS | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
Le site officiel de la ville des Lilas (Les Lilas, Seine-saint-Denis)
ParisianEast's insight:

Du café et de la couture -  Un nouveau commerce aux Lilas - A visiter !


(Cet article a été réalisé par un élève de 4ème du collège Marie Curie, en stage au service communication de la mairie)

Enfin un endroit où l'on peut se poser en buvant un café, un thé ou un coca tout en parlant tricot et couture. Le café mercerie des Lilas vient d'ouvrir et la création est au rendez-vous!

 

Vendredi 14 Mars dernier aux Lilas a ouvert le Café Mercerie de Claudine. C'est un magasin qui rassemble café et couture. En effet, Claudine vend de nombreux articles de couture, tricot, crochet... Elle propose des boissons et goûters. La boutique organise des ateliers d'apprentisage et d'initiation à la couture, au tricot et au crochet. On vend aussi dans le magasin des articles de couture pour enfant à partir de 6 ans et plus comme les doudous et peluches à coudre soi même et des kits pour construire des avions en papier, des puzzles géant et des coloriages géants également. Avant Claudine était manageuse dans le millieu musical. Elle était trop souvent sur la route et les concerts prenaient du temps. L'amour est arrivé dans sa vie et deux enfant sont nées. Voulant consacrer plus de temps à sa famille, elle quitte son travail. Elle veut changer pour une activité plus calme et décide d'ouvrir un café mercerie. La banque, la chambre de commerce et Initiatives 93 l'ont aidée à financer son projet et à lancer le café mercerie. Toutes les personnes quelque soit leur âge sont invités à venir s'y détendre. Et rappelez-vous, il n'y a pas d'âge pour se mettre à coudre.

 

CAF'E MERCERIE DE CLAUDINE

6 RUE DU PRE SAINT GERVAIS 93260 LES LILAS

LUNDI-MARDI-JEUDI-VENDREDI 8h30/18h30

MERCREDI ET SAMEDI 10h00/18h30

DIMANCHE 10h00/13h00

TEL. : 0143630810

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

13e édition du concours Talents des Cités | Est Ensemble

13e édition du concours Talents des Cités | Est Ensemble | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
Créateurs d’entreprise ou d’association, donnez un coup d’accélérateur à vos projets ! Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 31 mai.
ParisianEast's insight:

TALENTS DES CITES 2014

Créateurs d’entreprise ou d’association, donnez un coup d’accélérateur à vos projets ! Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 31 mai.

 

 Talents des Cités, premier concours de création d’entreprises dans les quartiers prioritaires en France, lance sa 13ème édition ! Pour participer, les candidats sont invités à présenter leur projet d’ici le 31 mai 2014. Et doivent au préalable avoir fait valider leur projet ou être suivis par un organisme d’accompagnement à la création d’entreprise, BGE ou autre. Organisés dans toute la France par les BGE, les jurys régionaux désignent deux lauréats par région dans chacune des catégories suivantes :- Création, destinée aux créateurs d’entreprises et d’associations dont l’activité a été lancée entre 2011 et 2013.- Emergence, dédiée aux porteurs de projet, ou d’idée qui souhaitent créer une activité. Ils seront récompensés par un prix régional de 1000 à 2000 €. Parmi eux, 10 lauréats se verront distingués par un jury national. Ils recevront un prix de 7000 € et seront parrainés par un des partenaires de Talents des Cités. En octobre 2014, le « Grand Prix Talents des Cités 2014 » et la « Mention spéciale 2014 » seront dévoilés au cours de la remise des prix, seule cérémonie organisée dans le cadre prestigieux de l’hémicycle du Sénat. Les deux lauréats recevront un prix de 5000 €. Les prix remis aux différentes étapes du concours sont cumulatifs.  Les candidats seront évalués selon les critères suivants :- leur parcours, leur motivation, leur profil entrepreneurial,- la viabilité économique et financière du projet,- l’impact de l’activité sur le quartier, les créations d’emplois et de lien social,- leur mission « d’ambassadeur des quartiers » (volonté de changer l’image de leur quartier, d’aider d’autresjeunes à entreprendre). 

Inscriptions sur : www.talentsdescites.com

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Troc des jardiniers - 30 mars 14h - ROMAINVILLE

Troc des jardiniers - 30 mars 14h - ROMAINVILLE | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it

Les Romainvillois sont invités à participer à un « troc nature » et à partager un verre avec les membres de l’association des Potagers de la Corniche des Forts. Une belle manière de lancer la saison de jardinage.

ParisianEast's insight:

TROC DES JARDINIERS - LE 30 MARS 2014 À 14H00 - ROMAINVILLE

 

Lieu:  jardins fami- liaux de la BPAL de la Corniche des Forts

(à l’angle de la rue de l'Aviation et de l’avenue du Colonel-Fabien à Romainville

Entrée gratuite pour tous

 

Les Romainvillois sont invités à participer à un « troc nature » et à partager un verre avec les membres de l’association des Potagers de la Corniche des Forts. Une belle manière de lancer la saison de jardinage.

Les membres de l’association des Potagers de la Corniche des Forts ont repris le travail il y a quelques semaines sur les quarante-neuf parcelles qu’ils occupent sur la base de plein air et de loisirs (BPAL). L’hiver est encore là mais déjà ils bêchent et font des semis de tomates, de courgettes, de salades...
Ils ont décidé cette année de fêter le lancement de la saison de jardinage. Tous les jardiniers, en herbe ou confirmés, sont donc invités à participer à un « troc nature » le 30 mars à partir de 14h. L’occasion d’échanger des graines de légumes ou de fleurs contre des outils, des pots, ou encore des boutures

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Belleville Business - Association Trajectoires

Belleville Business - Association Trajectoires | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
ParisianEast's insight:

Que sont devenus ces si « chers quartiers populaires » avec leurs braves gens et leurs lieux de vie ? Et d’abord c’est quoi un « quartier populaire » ? Belleville, chanté pour son caractère révolutionnaire, cosmopolite, populaire, son mystère et ses marges en tous genres... Belleville, ce « beau village » tellement humain et solidaire ! Oui mais Belleville, à l’instar d’autres quartiers à Paris et ailleurs, « mute », se parcourt et se visite comme une carte postale épinglée par l’usure du temps, s’offre et se vend aux enchères du marché de l’immobilier... et à bien d’autres enchères !

  

• à 17h - Projection

 

Obras

Court-métrage de Hendrick Dusollier, 2004, 12 min.

Collage cinématographique sur la mutation d’un quartier de Barcelone. Une déambulation visuelle, mélangeant animation 3D, photo, vidéo et graphisme, plus poétique que politique, qui ne cherche pas à analyser ou à dénoncer les destructions, mais tente d’en restituer la tragique beauté. Dans un long plan séquence de 12 minutes, ce film montre la métamorphose accélérée d’un quartier.

 

 

• à 17h30 - Projection

 

Le Cannibale s’est fait manger!

Documentaire d’Olivier Garouste, 2013, 50 min.

Film documentaire qui pourrait être l’histoire d’un des tous premiers cafés dit « branchés » de Paris, mais il est avant tout le portrait de sa fondatrice Sheridan, et de sa ville Paris... C’est un éclairage sur ces deux destinées qui se tissent et se répondent, entre ce Paris qui ne cesse de changer et cette vie emblématique d’un quartier populaire qui tend à disparaitre.

 

 

•à 18h30 

Débat sur le thème «Belleville business»

En présence des réalisateurs Olivier Garouste et Hendrick Dusollier, de Sandrine Riaboff (membre de l’ex-association Le Berry-Zèbre), et de Hervé Breuil (Lavoir Moderne Parisien)

 

 

 

Entrée : 3 euros

 

Infos pratiques

La Bellevilloise – Le Forum

19-21, rue Boyer 75020 Paris

Métro : Gambetta

www.labellevilloise.com

 

Contact Association Trajectoires : 06 11 29 59 18

www.trajectoires-memoires.com

more...
No comment yet.
Rescooped by ParisianEast from Arkose Climbing
Scoop.it!

New ! Arkose | Salle d'escalade de bloc & Restaurant à Paris Est - MONTREUIL

New ! Arkose | Salle d'escalade de bloc & Restaurant à Paris Est - MONTREUIL | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it

Via Arkose Climbing
more...
ParisianEast's curator insight, November 5, 2013 2:02 AM

New ! Arkose | Salle d'escalade de bloc & Restaurant à Paris Est - MONTREUIL


Salle d'escalade de bloc et restaurant située à Montreuil à deux pas de Paris et Vincennes sur les lignes 1 et 9 du métro. Ouverture fin 2013 : c'est pour bientôt !!

Dans un entrepôt de 900m⊃2; typique de la grande époque industrielle de l’est parisien et située entre la porte de Montreuil et la porte de Vincennes au cœur du nouveau quartier d’affaires, Arkose est une salle d’escalade de bloc qui proposera également à toute heure un service restauration de type brasserie et un bar.

C'est au 33 rue du progrès - 93100 Montreuil, Ile-De-France, France

 Téléphone01 49 88 45 07Adresse électroniquecontact@arkose.comSite webhttp://www.arkose.com


Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Cinéma: Michel Gondry installe son usine à films à Aubervilliers

Cinéma: Michel Gondry installe son usine à films à Aubervilliers | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
Le célèbre réalisateur installe dans l'ancienne manufacture d'allumettes d'Aubervilliers son "Usine du Film Amateur".
ParisianEast's insight:
Le célèbre réalisateur installe dans l'ancienne manufacture d'allumettes d'Aubervilliers son "Usine du Film Amateur".

Murs décrépis, toiture en lambeaux, sols jonchés de bouts de ferraille, de cartons, d'éclats de vitres brisées et de poussière: les ravages du temps ont fait leur travail à l'ancienne manufacture d'allumettes d'Aubervilliers. Construite en 1904 sur le site d'une ancienne usine, ce monument a certes perdu de son lustre d'antan, mais pas de son charme (voir vidéo).


Gondry lance son usine du film amateur dans le 93 par Challenges

Le bâtiment en briques jaunes et rouges est composé d'une succession de petites pièces, vides aujourd'hui, et d'allées permettant de mener aux différentes parties de l'ensemble. Une architecture en U, typique des grandes constructions industrielles du début du XXème siècle. Au centre de la bâtisse, l'imposante cheminée de l'usine, haute de 45 mètres, trône encore fièrement malgré le filet qui l'entoure. Il s'agit du dernier témoin des cheminées non-tronquées de la Seita en Ile-de-France, ce qui vaut à la manufacture d'être inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 2005.

L'usine démarre une nouvelle vie cinématographique

Est-ce cette richesse patrimoniale et architecturale qui a attiré le réalisateur et scénariste Michel Gondry à Aubervilliers? Oui, se plait-il à dire devant les élus de la ville, réunis mardi 14 janvier pour la signature de la convention de mécénat, lançant la restauration et la transformation de l'ancienne manufacture d'allumettes en terrain de jeu pour cinéastes amateurs, piloté par le réalisateur de "La sciences des rêves". "Je trouve ça drôle que ce soit une ancienne manufacture d'allumettes, explique-t-il. L'idée de recycler un ancien bâtiment, à l'allure désuète, ou tout du moins du passé, c'est très stimulant".

L'idée d'installer son Usine du film amateur (UFA) en banlieue, "dans la ville la plus jeune" de la Seine-Saint-Denis (93), l'a également séduit. "J'ai installé ce concept dans plus d'une dizaine de villes à travers le monde. En France, c'était à Beaubourg. Mais ceux qui participaient ne correspondaient pas à ce que j'avais envie de faire. Je veux vraiment que l'atelier soit accessible à tous, et décentraliser l'usine de manière pérenne à Aubervilliersva le permettre", soutient le réalisateur. Les écoles et collèges des environs seront associés tout au long de l'année à l'usine des films amateurs et un projet avec les détenus de la maison d'arrêt du Bois d'Arcy est en réflexion.

1,55 million d'euros de travaux

L'accès aux ateliers d'écriture, aux décors et à la salle de projection sera entièrement gratuit et l'encadrement réduit au strict minimum. Huit personnes, formées par Michel Gondry, s'occuperont d'accueillir le public 6/7j. L'association prévoit la création de 8 à 10 films par jour. "Je veux que l'encadrement intervienne le moins possible. Je n'ai pas la prétention de faire une école de cinéma, mais juste faire de la distraction, dévoile Michel Gondry. Je suis plus intéressé par le film du cafetier du coin que par celui qui vient de la Femis. J'ai hâte de voir ce que les gens vont nous raconter".

Pour le moment, difficile d'imaginer que ce lieu sera transformé en lieu de tournage tellement les travaux semblent importants. Mais les collectivités locales (région, département et ville), qui ont accordé 1,43 million d'euros pour financer le chantier de rénovation, sur un total d'1,55 million, n'ont pas hésité longtemps avant de soutenir ce projet porté par une star du cinéma français.

Recyclage des décors

Une fois le chantier terminé, à l'horizon de l'été 2016, ce sera l'association UFA, présidé par Michel Gondry, qui se chargera de la mise en place des décors et du financement de la structure. "Nous avons déjà approché les pouvoirs publics pour obtenir des subventions, notamment du côté du CNC, et nous envisageons aussi de commercialiser certains espaces pour des tournages professionnels ou des séminaires d'entreprises", détaille Fernando Favier, trésorier de l'association UFA.

Concernant les décors, Michel Gondry récupérera les "déchets" des autres studios de cinéma et sociétés de production "afin de réduire l'impact environnemental de l'industrie culturelle". 

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

EXPOSITION - Berlinde de Bruyckere et philippe Vandenberg - "Il me faut tout oublier"-13 février au 11 mai 2014 - MEP - PARIS 12e

EXPOSITION - Berlinde de Bruyckere et philippe Vandenberg - "Il me faut tout oublier"-13 février au 11 mai 2014 - MEP - PARIS 12e | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it

Cette exposition réunit le travail de deux artistes belges de générations différentes : une sculpteur, Berlinde De Bruyckere(née en 1964 à Gand) et un peintre, Philippe Vandenberg (1952, Gand -2009, Bruxelles), quasiment jamais exposé en France.
Berlinde De Bruyckere a choisi d'assurer exceptionnellement le commissariat de l'exposition Il me faut tout oublier.. Elle a sélectionné des tableaux et dessins de Philippe Vandenberg en écho à son propre travail, instaurant un dialogue intense entre les deux œuvres. Trois sculptures imposantes de cire et de chiffons, réalisées spécialement pour la maison rouge, font suite à celle présentée au Pavillon Belge à la dernière Biennale de Venise.

ParisianEast's insight:

Cette exposition réunit le travail de deux artistes belges de générations différentes : une sculpteur, Berlinde De Bruyckere(née en 1964 à Gand) et un peintre, Philippe Vandenberg (1952, Gand -2009, Bruxelles), quasiment jamais exposé en France.
Berlinde De Bruyckere a choisi d'assurer exceptionnellement le commissariat de l'exposition Il me faut tout oublier.. Elle a sélectionné des tableaux et dessins de Philippe Vandenberg en écho à son propre travail, instaurant un dialogue intense entre les deux œuvres. Trois sculptures imposantes de cire et de chiffons, réalisées spécialement pour la maison rouge, font suite à celle présentée au Pavillon Belge à la dernière Biennale de Venise.
En 2012, les œuvres de Berlinde De Bruyckere et Philippe Vandenberg ont déjà été présentées conjointement lors de l’exposition Innocence is precisely: never to avoid the worst au Musée De Pont, à Tilburg, Pays-Bas.

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

David Lynch - "small stories " - Maison Européenne de la Photographie

David Lynch - "small stories " - Maison Européenne de la Photographie | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
Cinéaste de renom, David Lynch est aussi artiste plasticien, designer et musicien. Pour la Maison Européenne de la Photographie, qui lui a donné carte blanche, il a imaginé « Small Stories ».
ParisianEast's insight:
SMALL STORIES -

15.01.2014 - 16.03.2014 -

Cinéaste de renom, David Lynch est aussi artiste plasticien, designer et musicien. Pour la Maison Européenne de la Photographie, qui lui a donné carte blanche, il a imaginé « Small Stories ».

De petites histoires, autour d’une quarantaine de ses photographies en noir et blanc, créées spécialement pour l’exposition. Des images oniriques, troublantes, habitées… dans lesquelles le visiteur retrouvera les motifs récurrents de l’univers de David Lynch.

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Beyond My Piano - Un festival de piano oui, mais surtout un laboratoire musical ouvert - 26 et 27 janvier 2014 - PARIS 10e

Beyond My Piano - Un festival de piano oui, mais surtout un laboratoire musical ouvert - 26 et 27 janvier 2014 - PARIS 10e | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
Le 26 et 27 janvier, avec Beyond My Piano, un parfum de science fiction plane sur le Théâtre des Bouffes du Nord pour le lancement de la première édition de ce nouveau rendez-vous musical inédit.
ParisianEast's insight:
BEYOND MY PIANO

 

Le 26 et 27 janvier, avec Beyond My Piano, un parfum de science fiction plane sur le Théâtre des Bouffes du Nord pour le lancement de la première édition de ce nouveau rendez-vous musical inédit.

 


Beyond My Piano n’est pas un festival de piano traditionnel mais un laboratoire musical ouvert. Instrument à la fois futuriste et historique, avant-gardiste et intemporel, le piano est un outil hors-norme que les musiciens invités ne cessent de réinventer.

 

En provenance des scènes classiques, jazz, électro ou pop, des pianistes aujourd’hui affranchis y repoussent les frontières des genres musicaux pour nous transporter vers de nouveaux horizons. Pour nous, ils explorent,
expérimentent et modèlent leur instrument tout en imposant des formes musicales fortes et accessibles. 


Le 26 janvier:

- La pianiste classique Vanessa Wagner dialoguera ainsi avec le futuriste mexicain Murcof. Ils nous donneront à savourer une proposition métissée pour laquelle la pureté et le minimalisme du piano et de certains grands thèmes seront confrontés aux synthèses et à l’électronique chirurgicale.


- Elu artiste de l'année 2012 par les victoires du Jazz, Bojan Z semble toujours échapper à une quelconque classification. Il mélange et déforme d’une manière intime son bagage musical riche, qui s’étend du classique, à la musique brésilienne en passant par la pop, le blues, et les musiques balkaniques. Rhodes, amplis et traitements se superposeront au piano pour la présentation de son dernier projet solo.

 

- Cette première journée sera conclue par l'explorateur Luxembourgeois Francesco Tristano, artiste talentueux du label Deutsche Grammophon Universal. Personnalité atypique du piano, audacieux et à la technique incomparable, Francesco Tristano est un pianiste libre et intrépide. Il pourrait être le porte drapeau de la délégation Beyond My Piano puisqu'il réinvente le récital et nous guide à travers les musiques anciennes, nouvelles et électroniques.

 

>> Gagnez vos places pour le concert

 

Le 27 janvier:

- la scène des Bouffes du Nord nous invite pour une création inédite, imposante et sans concession avec le groupe Aufgang (Infiné) et la formation berlinoise Brandt Brauer Frick (K7!): six musiciens, deux pianos, deux batteries et huit synthétiseurs. Entre techno acoustique, grooves électroniques et pop dansante, la collaboration entre ces deux trios hors normes est attendue et nous promet d'abolir un peu plus encore quelques conventions et coutumes.

 

 

Plus d'informations et réservations sur le site officiel du Théâtre des Bouffes du Nord

http://www.bouffesdunord.com/fr/saison/519b76d3df5b3/beyond-my-piano-vanessa-wagner-et-murcof

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Naissance d’un nouveau quartier dans l'Est Parisien ? 27 ha, à cheval sur les XIIe et XXe arrondissements, en bordure de Montreuil, Saint-Mandé et de Vincennes

Naissance d’un nouveau quartier dans l'Est Parisien ? 27 ha, à cheval sur les XIIe et XXe arrondissements, en bordure de Montreuil, Saint-Mandé et de Vincennes | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
A l’est de la capitale, du nouveau. Un quartier va bientôt sortir de terre le long du périphérique. Ce secteur de 27 ha, à cheval sur les XIIe et...
ParisianEast's insight:
Naissance d’un nouveau quartier dans l'Est Parisien !L’architecte Paul Chemetov dessine les futurs aménagements le long du périphérique, à cheval sur les XXe et XIIe arrondissements. Le projet,qui sera lancé aujourd’hui, est contesté par la droite et les écologistes.A l’est de la capitale, du nouveau. Un quartier va bientôt sortir de terre le long du périphérique. Ce secteur de 27 ha, à cheval sur les XIIe et XXe arrondissements, en bordure de Montreuil, Saint-Mandé et de Vincennes, est l’un des onze sites du grand projet de rénovation urbaine. C’est le célèbre architecte Paul Chemetov, qui est chargé d’en dessiner les nouveaux aménagements.  

Le conseil de Paris examinera aujourd’hui une délibération destinée à donner le feu vert à ce GPRU de la porte de Vincennes. Ce projet, dont le coût est évalué à 80 M€, vise à créer une continuité entre Paris et les communes riveraines tout en effaçant la frontière du boulevard circulaire sur près d’un kilomètre, entre l’avenue Courteline et la rue de Lagny.

Premiers coups de pioche programmés en 2015

Il doit également contribuer à offrir un cadre de vie plus agréable aux habitants, en les protégeant notamment des nuisances du périphérique. Enfin, cette opération vise à améliorer l’offre d’équipements. Les premiers coups de pioche sont programmés en 2015 pour une livraison à l’horizon 2017-2020.

La continuité urbaine avec les villes voisines sera créée grâce à la transformation de l’immense rond-point de la porte de Vincennes en un véritable boulevard urbain agrémenté d’un mail planté et de pistes cyclables. Trois immeubles de bureaux (24 500m2) et des surfaces dédiées aux commerces et à l’artisanat (près de 7000m2) feront office de mur antibruit. Des logements étudiants et pour les jeunes travailleurs (2660m2) verront également le jour. Pour cela, le projet prévoit la démolition d’un immeuble d’habitation de la RIVP situé rue Cristino Garcia.

Des équipements publics (4.110 m⊃2;) prendront place. Un gymnase suspendu au-dessus du périphérique à vocation intercommunale sera édifié. Ainsi qu’un centre des cultures urbaines dédié à la danse et à la musique implanté rue Cristino Garcia. Enfin, une crèche associative de plus de 300 m⊃2; sera édifiée.

La droite regrette, cependant « l’absence de couverture partielle du périphérique, au sud de l’avenue de Lagny et au nord de l’avenue de Courteline, pour limiter la pollution et le bruit et créer une continuité avec le périphérique ». Et fustige le manque de logements et d’équipements publics. « La ville n’a pas hésité à engloutir 800 M€ hors taxe dans le projet de rénovation des Halles mais rechigne à dépenser pour améliorer le cadre de vie des habitants de l’Est, fait remarquer Valérie Montandon, conseillère de Paris UMP du XIIe arrondissement et porte-parole de NKM. Le GPRU n’a plus que son nom de grand ». La droite votera contre la délibération. Christophe Najdovski, conseiller de Paris du XIIe et candidat EELV à la mairie de Paris, regrette, lui aussi que l’option de la couverture du périphérique au nord de la rue de Lagny et au sud de l’avenue Courteline, d’un montant de 50 M€ n’ait pas été retenue. Et réclame davantage d’équipements. Les écologistes devraient s’abstenir. 
more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Lettre d'info sur la biodiversité et les jardins à Montreuil - novembre 2013

Lettre d'info sur la biodiversité et les jardins à Montreuil - novembre 2013 | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
Novembre 2013 Agenda - 15, 16, 17 nov de 9 h 30 à 17 h : chantier participatif d'aménagement du square papa poule 84, rue carnot avec Coloco et l'asso. "Papa Poule et …
ParisianEast's insight:
Agenda

- 15, 16, 17 nov de 9 h 30 à 17 h : chantier participatif d'aménagement du square papa poule 84, rue carnot avec Coloco et l'asso. "Papa Poule et Compagnie"
- 16 nov à 10 h : atelier participatif de jardinage dans la résidence Marcel Paul, 98 bis av. du Pdt Wilson
- 24 nov : marché d'automne avec des producteurs et inauguration du square rénové et agrandi - Maison de quartier G. Rinçon rue E. Savart
- 30 nov. 15 h : petite conférence Le secret des volcans au Nouveau Théâtre de Montreuil
- nov-dec : ateliers collectifs de décoration de sapins avec l'asso. Vivons Notre Quartier et le Comité des Fêtes Solidarité Carnot : des mercredis et des samedis : gratuit - infos 01 41 72 18 40.
- de mi-nov à mi-janv 2014 : réfection de la place carnot (éclairage, voirie et réseaux). Pendant les travaux, le marché est transféré rue condorcet
- depuis juillet : travaux d'aménagement des espaces extérieurs à la cité de l'Espoir : un apport de terre a été réalisé en oct. pour la plantation de végétaux. Les travaux de réaménagement du terrain sportif sont prévus de mi-nov à mi-déc 2013

 

Lire les articles : 

->  Trois libellules pour Montreuil

->  Analyse du miel de Montreuil

->  Bientôt La Grosse Patate

->  Au parc des Beaumonts

->  Parc Jean Moulin-les Guilands

->  Restauration paysagère du secteur Saint-Antoine / Nouvelle France

en suivant ce lien :

http://www.montreuil.fr/newsletters/newsletter-biodiversite/coup-de-pouss-novembre-2013/

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Plus que 8 jours pour postuler ! Les bourses Déclics jeunes de la Fondation de France | Institut National des Métiers d'Art

Plus que 8 jours pour postuler ! Les bourses Déclics jeunes de la Fondation de France | Institut National des Métiers d'Art | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
L'Institut National des Métiers d'Art est la référence pour tout savoir sur les Métiers d'Art! Toutes les informations sur le site de l'INMA!
ParisianEast's insight:

Plus que 8 jours pour postuler !

Les bourses Déclics jeunes de la Fondation de France | Institut National des Métiers d'Art


01/09/2013 - 15/11/2013

Vous avez entre 18 et 30 ans ? Vous avez une vocation dans le domaine de l'art, l'artisanat, les sciences, les techniques, la culture, l'environnement, l’humanitaire, l'action sociale ? 

Vous souhaitez réaliser un projet personnel, original et ouvert sur les autres? Les bourses Déclics jeunes de la Fondation de France peuvent vous aider à développer ce projet. 


Le montant actuel de chaque bourse est de 7600 €. 

 

Depuis 1975, près de 850 jeunes ont été soutenus. 

Pourquoi pas vous ? 

Pour concourir : 
Inscriptions du 1er septembre au 15 novembre 2013 
www.fondationdefrance.org, rubrique « Nos actions », puis « Bourses et Prix » 

ou écrivez à : 
Bourses Déclics jeunes de la Fondation de France 
40 avenue Hoche - 75008 PARIS 
boursesdeclicsjeunes@fdf.org

En savoir plus :
- Appel à candidatures
- Règlement

 
more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Vernissage Sam 9/11/13 -Yue Minjun | Galerie Daniel Templon | PARIS 3e

Vernissage Sam 9/11/13 -Yue Minjun | Galerie Daniel Templon | PARIS 3e | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it

 

Yue Minjun
Yue Minjun
09 nov.-28 déc. 2013
Vernissage le 09 nov. 2013
Paris 3e. Galerie Daniel Templon
Probablement le peintre chinois le plus influent de sa génération, Yue Minjun s'est fait connaître par ses toiles ambiguës, peuplées de personnages aux visages largement ouverts sur d'inquiétants sourires. L'artiste a adopté le rire comme thème central de son œuvre: rire stratégique, et de dénonciation de l'absurdité du monde actuel.
ParisianEast's insight:

Vernissage -Yue Minjun | Galerie Daniel Templon | PARIS 3e 

Ce samedi 9 novembre 2013 à 12h


Suite de l'article : http://www.paris-art.com/index.php?menu=art&sousmenu=agenda&id_expo=15300#.Uny-mhPY6LI.facebook

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

"Ticket for Change - Révèle ta vocation d'entrepreneur du changement" - Un jeune autour de vous intéressé ?

"Ticket for Change - Révèle ta vocation d'entrepreneur du changement" - Un jeune autour de vous intéressé ? | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
Ticket for Change fait le pari de l'entrepreneuriat, de la jeunesse, de l'optimisme et de la solidarité en France. Un but : construire la société de demain
ParisianEast's insight:

Un autre accompagnement pour les jeunes talents : "Ticket for Change - Révèle ta vocation d'entrepreneur du changement"

WAOUH ! Quel projet !! Ca l'air intéressant.
Un jeune intéressé autour de vous ?
Clôture des inscriptions le 30 avril (ouvertes depuis le 17 mars)

Tu as entre 18 et 28 ans et :
• Tu sens que le monde ne tourne pas toujours très rond
• Tu te demandes au quotidien ce que tu peux faire pour changer les choses
• … mais tu n’as pas encore trouvé la bonne idée pour passer à l’action
• Tu préfères les (petites puis grandes) actions aux grands discours
• Tu as toujours admiré les gens qui pensaient différemment et qui réalisaient leurs rêves
• Tu rêves d’une carrière avec du sens, où tu utilises au quotidien tes talents et tes passions au service de la société
• Tu es ingénieur, designer, sociologue, commercial, artiste, agriculteur, artisan, bac+5 ou autodidacte, bref peu importe ton parcours, tant que tu es déterminé à vouloir faire bouger les lignes…!
.
Tu t’es reconnu dans tous ces points ?
Alors Ticket for Change est fait pour toi :
rejoins les 50 jeunes qui dessineront la France de demain !

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Programme d'avril 2014 | Romainville

Programme d'avril 2014 | Romainville | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it

Le programme d'avril 2014, toutes les actu de Romainville.

ParisianEast's insight:

Un riche programme proposé à Romainville en Avril :

 

Concerts, slam poésie, découverte d'un mode sonore contemporain, table ronde ...

 

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Mon incroyable 93 hébergé sur la plateforme blogs de tourisme93.com

Mon incroyable 93 hébergé sur la plateforme blogs de tourisme93.com | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
ParisianEast's insight:

Mon incroyable 93 hébergé sur la plateforme blogs de tourisme93.com

 

Le blog "Mon incroyable 93" de l'étudiant Wael Sghaier sera bientôt en ligne sur la plateforme blogs du Comité départemental du tourisme de la Seine-Saint-Denis. Vous pourrez donc découvrir très prochainement les reportages, récits, photos et interviews des différentes rencontres de Wael avec les acteurs du territoire.
Un voyage en Seine-Saint-Denis
Wael Sghaier est étudiant en Master 2 "Tourisme culturel et Territoires : Ingénieries de projets", à Paris III. Pour son stage, il a programmé un voyage de 4 mois en Seine-Saint-Denis pour faire "la promotion des acteurs du territoire, du patrimoine historique et naturel, de ses habitants".
L'objectif de ce voyage est de "donner à voir ce 93 qu’on n’imagine pas et déconstruire les clichés qui entourent ce département". "Je vais partir à la rencontre des habitants, des lieux ou des personnes qui, dans l'angle mort des médias, font du 93 un département où il fait bon vivre pour un touriste. Au programme, des centaines d’adresses, de personnes et de rencontres que je vais vous partager avec mon appareil photo, mon micro et mon stylo".


***** Participez à ce voyage en l'aidant financièrement *****
Pour ce voyage, pendant lequel Wael souhaite explorer les 40 villes du département, en transport en commun, à pied ou à vélo, afin de rencontrer des centaines de séquano-dionysiens, Wael est à la recherche de financements...


Vous pouvez le soutenir via la plateforme de financement participatif Ulule, qui met en relation sur internet des porteurs de projets innovants, créatifs, solidaires avec des internautes souhaitant soutenir ces projets. Vous avez jusqu'au 15 mars 2014 pour participer en donnant 5 €, 10 €, 25 € ou plus.

 

**** Rendez-vous sur la page Ulule de Mon incroyable 93****

qui détaille le budget à atteindre, la durée et les contreparties offertes en échange au soutien des internautes. Pour 10 €, Wael vous transmettra une carte postale sonore d'une ville découverte lors du voyage, pour 25 € vous recevrez deux bières "Mon incroyable 93" brassées localement...

 

Invitation au lancement de son voyage, le 13 mars, à Montreuil
Une soirée de lancement est organisée le jeudi 13 mars, à 20h, à Montreuil dans le restaurant sud-africain My Food Montreuil, 22 rue Robespierre.
Au programme de la soirée : échanges avec Wael sur son projet, présentation par le chef cuisinier du restaurant des spécialités de la maison et musique avec des artistes de Montreuil.
Une belle occasion de goûter les spécialités culinaires sud africaines : le bobotie - le plat national (viande de boeuf hachée et légèrement épicée, cuite au four avec du curcuma et des feuilles de laurier, accompagnée de riz jaune aux raisins secs, de banane au citron et à la noix de coco, de légumes frais), le chakala à base de farine de maïs blanc et légumes au curry, les boewerors (saucisse-maison, typique des barbecues des fermes d'Afrique du Sud (braai), mélange de viandes de boeuf et de porc épicé aux clous de girofle et à la coriandre. Pour en savoir plus sur ce restaurant.
Toutes les infos sur la soirée sur la page Facebook de l'événement. Vous pouvez confirmer votre venue par e-mail (touriste@monincroyable93.org) ou par message privé Facebook. Un chapeau sera mis à votre disposition pendant toute la soirée pour ceux et celles qui souhaiteraient participer au financement du projet.
Un blog pour suivre ce voyage sur la plateforme blogs de Seine-Saint-Denis Tourisme


Le blog sera en ligne sur tourisme93.com dès le 17 mars.

 

Vous y découvrirez des chroniques hebdomadaires, présentant ses découvertes et rencontres. "Chaque jour, je mettrai en avant une personne, une initiative, un lieu ou un trésor du patrimoine de la Seine-Saint-Denis. Tout au long du voyage, je vous emmènerai sur les routes d'un 93 que l'on n'imagine pas..."


Quelques exemples des initiatives ou acteurs qui seront présentés sur ce blog : un chef malien qui revisite les classiques culinaires de l'Afrique noire, une balade à la rencontre des abeilles de Blanc-Mesnil, des cours d’anglais basés sur la musique et la culture Hip Hop américaines, un atelier pour créer et brasser sa propre bière , des artistes, artisans et designers qui travaillent ensemble dans un lieu insolite

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Un film et une œuvre interactive - LAST ROOM / DÉPLI (EN) - MONTREUIL VENDREDI 7 MARS À 20 H

Un film et une œuvre interactive - LAST ROOM / DÉPLI (EN) - MONTREUIL  VENDREDI 7 MARS À 20 H | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
Soirée de lancement de la résidence de création numérique 2014 et présentation des travaux de Thierry Fournier.
ParisianEast's insight:

Un film et une œuvre interactive - LAST ROOM / DÉPLI (EN) - MONTREUIL
VENDREDI 7 MARS À 20 H AU CINÉMA LE MÉLIÈS
Soirée de lancement de la résidence de création numérique 2014 et présentation des travaux de Thierry Fournier.

 

Lien pour voir la vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xtiapr_thierry-fournier-depli-en_creation


À partir du même tournage au Japon, le - réalisateur Pierre Carniaux-  et - l’artiste plasticien Thierry Fournier-  créent le film Last Room et l’œuvre interactive pour iPad Dépli : un dialogue entre cinéma et arts plastiques qui propose une expérience inédite.


Last Room / Dépli : un film et une œuvre interactive

Tourné au Japon par Pierre Carniaux, le film Last Room est une fiction et un documentaire. Les occupants de love hotels et d’hôtels capsules se racontent à travers des histoires à la fois intimes et rêveuses, entremêlées de voyages à travers les paysages de l’archipel... Bientôt, ces récits personnels résonnent avec une histoire collective : celle de Gunkanjima, île fantôme à l’abandon au large de Nagasaki, puis avec celle du Japon tout entier.
Créée sur iPad par Thierry Fournier, l’œuvre interactive Dépli propose une nouvelle forme d’expérience du cinéma : une navigation à travers le film. Un cinéma « jouable » et sensuel, où le spectateur recrée son propre parcours sensible dans le film en choisissant et en mélangeant les plans, leur sens, leur vitesse... Jouée sur iPad seul , avec une TV, dans une salle de cinéma ou une exposition, Dépli offre l’expérience étonnante et inédite de réécrire un film par le toucher.

 

INFORMATIONS


Entrée libre sur réservation dans la limite des places disponibles : 01 42 87 08 68 ou par mail
Cinéma Le Méliès à Montreuil
Centre commercial de la Croix-de-Chavaux - 93100 Montreuil
Tel. 01 48 70 69 13 - M° Croix-de-Chavaux (ligne 9)
Dans le cadre de la résidence de création numérique 2014 de Thierry Fournier
La Maison populaire est soutenue par le ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Ile-de-France, le Conseil régional d’Ile-de-France, le Conseil général de la Seine-Saint-Denis et la Ville de Montreuil. La Maison populaire est membre du réseau RAN.

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Bars à vin

Bars à vin | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
...
ParisianEast's insight:
Du bon vin, des bonnes choses à grignoter et une bonne ambiance, ces dix caves ont tout pour plaire.

 

Les raisons du succès de ces caves à vins qui font à manger ? Un savant assemblage entre décontraction de l’ambiance, découverte des vins proposés et simplicité des plats.Tout cela convient aussi bien aux verres entre copines, aux rendez-vous romantiques ou aux apéros à rallonges entre potes. Voici nos dix adresses préférées. Nota bene : il y a un “droit de bouchon” à l’achat d’une bouteille.

 

Le Chai d’Adrien

Sacré volume ! Ce nouveau venu, posé à un jet de bouchon de République, est assez vaste pour accueillir au débotté votre grande bande de potes. Il y a du bois et des jambons qui pendent mais on n’est pas dupe de cette authenticité en toc (surtout sous cet éclairage trop fort). Heureusement les breuvages s’avèrent nettement plus convaincants (une grosse cinquantaine de références) et les plats « ménagers » (hareng pomme à l’huile) les accompagnent bien.

 

Infos pratiques :39 bd du TempleParis 3eTel : 01 57 40 87 05Métro : RépubliqueRetrouvez Le Chai d’Adrien en cliquant ici : http://bit.ly/1bhtYbwTous les jours de 11h30 à 23h00verre autour de 4€ plat 12€

 

 

La Crèmerie

Céramiques 19e, tomettes et machine à jambon manuelle posée sur le vieux marbre : en poussant la porte de la Crémerie, on a le sentiment de rentrer dans une minuscule trattoria toscane oubliée du temps. Le choix des vins s’avère réduit mais tape dans la qualité bio-naturelle. Restez vigilant sur le grignotage, les prix sont assez charpentés (29e la livre de Burrata !)

 

Infos pratiques :9 Rue des Quatre-VentsParis 6eTel : 01 43 54 99 30Métro : MabillonRetrouvez La Crèmerie en cliquant ici : http://bit.ly/1oM2PBbhttp://www.lacremerie.fr/fr/Ouvert du lundi au mercredi de16h à 20hOuvert du jeudi au samedi de 19h30 à 20h30Fermé dimanche.7€ le verre, 10€ la formule apéro

 

Wine by One

Le bar à vin du futur vient de se poser dans le 8e. Ici pas de jovial taulier rubicond débouchant les bouteilles à la chaine mais des « conseillers » et un comptoir robotisé où on se sert avec une carte à puce ! On perd en convivialité mais on gagne en possibilité de dégustation puisque certains grands crus sont disponibles à la tireuse (7€ la petite dose)

 

Infos pratiques :27 rue de MarignanParis 8èmeTel : 01 45 63 18 98Métro : Franklin D. RooseveltRetrouvez Wine by one en cliquant ici : http://bit.ly/1gzsWHyhttp://www.winebyone.com/Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 22hLe samedi de 15h à 20h.

 

Le Vin au vert

Nous sommes ici dans une cave avec un coin pour manger. Côté négatif : peu de places assises. Côté positifs, les patrons prennent vraiment le temps de vous conseiller la bouteille qui vous plaira (et que vous pourrez rapporter chez vous). Bonus : on y trouve de la vraie caillette d’Ardèche.

 

Infos pratiques :70 Rue de DunkerqueParis 9eTel : 01 83 56 46 93Métro : AnversRetrouvez le Vin au vert en cliquant ici : http://bit.ly/1nJKxNIOuvert du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22hPlanche 15 € Bouteille autour de 20€

 

Touller Outillage

Reprenant telle quelle l’enseigne de bricolage qui occupait la boutique depuis 25 ans, les patrons de cette nouvelle et vaste cave à vins perpétuent la deco “faux vieux” qui a fait la renommée d’Oberkampf. Mais ne boudons pas notre plaisir, Touller outillage est parfait pour faire un gros apéro avec sa bande : les planches sont abordables et le choix de vins, ramassé mais de qualité.

 

Infos pratiques :68, rue Jean-Pierre TimbaudParis 11eTel : 01 43 38 61 25Métro : ParmentierRetrouvez Touller Outillage en cliquant ici : http://bit.ly/1cUDXyEhttp://www.strikingly.com/toulleroutillageOuvert du mardi au samedi de 18h à 2h7€ la planche, à partir de 3€ le verre

 

Le Baron Bouge

Il faut aller faire un tour dans ce grand classique du quartier les week-ends lorsque le marché d’Aligre s’agite. Les familles se mélangent aux arsouilles (pardon…aux amateurs éclairés) autour des tonneaux-tables dans un joyeux bazar de place de village. Le vin proposé n’est pas le plus divin des nectars mais l’ambiance, elle, est en or.

 

Infos pratiques :1, rue Théophile RousselParis 12eTel : 01 43 43 14 32Métro : Ledru-RollinRetrouvez Le Baron Rouge en cliquant ici : http://bit.ly/1gdNEdUOuvert du mardi au vendredi de 10h à 14h et de 17h à 22hLe samedi de 10h à 22hLe dimanche de 10h à 16hAutour de 5€ le litre

 

Septime La Cave

Vous avez arraché de haute lutte une table au dernier service de Septime et vous avez trois heures devant vous ? Pas de panique vous allez pouvoir patienter de la meilleure des façons dans cette petite cave très cosy (et franchement branchouille). Les bouteilles viennent de vignerons convaincus par la biodynamique. Les grignotages toscans s’avèrent excellents et vous pouvez emporter votre flacon au restaurant.

  

Infos pratiques :3 rue du BasfroiParis 12eTel : 01 43 67 14 87Métro : CharonneRetrouvez Septime la Cave en cliquant ici : http://bit.ly/Mvd79Vhttp://septime-charonne.fr/Ouvert du mardi au samedi de 16h à 23hL’assiette 8€Le verre 6€

 

Les Rouquins

Derrière cette vitrine blanchie, un bar à vin qui se la joue speakeasy. A l’intérieur, une belle déco briques nues, lampe industrielle et charcuteries pendues.

Les flacons (issues de la cave voisine) viennent principalement du Sud-Est et les assiettes s’élèvent de la tête et des épaules au dessus du bistrot de base : il n’est pas rare de croiser des ormeaux ou du risotto à la truffe…

 

Infos pratiques :146 rue du ChateauParis 14èmeTel : 01 45 39 78 99Métro : PernetyRetrouvez Les Rouquins en cliquant ici : http://bit.ly/1gQD4eAOuvert du mardi au samedi de 17h à 1hAu verre à partir de 4€

 

Le Vingt Heures Vin

Lui à des dreads et elle une frange : pas de doute nous sommes dans un bar à vin nouvelle génération où les trentenaires sûrs de leur look se pressent. Heureusement l’essentiel est préservé dans ce –déjà- classique : un conseil cool, des bouteille de qualité (le Beaune blanc miam) et des planches de charcuterie passent toutes seules. Yeah !

 

Infos pratiques :15-17 Rue Joseph de MaistreParis 18eTel : 09 54 66 50 67Métro : AbbessesRetrouvez Le Vingt heures vin en cliquant ici : http://bit.ly/1h0jTxYhttp://www.vingtheuresvin.com/Ouvert du mardi au dimanche de 19h à 1hplanche 18€ bouteille 18€

 

La Chapeau Melon

Contrairement à son nom ici pas d’ambiance guindée de club anglais mais plutôt une table d’hôte à la bonne franquette. On partage une grande table en bois et on se laisse guider par le patron dans le choix des 200 vins naturels qu’il propose. Côté assiette, il est possible de rester sur les fromages ou alors d’opter pour le menu unique (32 €) lorgnant vers le bistrot bien travaillés (agneaux, joue de boeuf). Service un peu débordé.

 

Infos pratiques :92, rue RébevalParis 19eTel : 01 42 02 68 60Métro : PyrénéesRetrouvez le Chapeau Melon en cliquant ici : http://bit.ly/1dHcCUWOuvert du mercredi au samedi de 11h à 14h et de 16h à 23hLe dimanche de 17h à 23hMenu 32€ bouteille autour de 25€ 

 

more...
Scoopy's curator insight, February 26, 2:49 AM
ParisianEast's insight:Du bon vin, des bonnes choses à grignoter et une bonne ambiance, ces dix caves ont tout pour plaire.

 

Les raisons du succès de ces caves à vins qui font à manger ? Un savant assemblage entre décontraction de l’ambiance, découverte des vins proposés et simplicité des plats.Tout cela convient aussi bien aux verres entre copines, aux rendez-vous romantiques ou aux apéros à rallonges entre potes. Voici nos dix adresses préférées. Nota bene : il y a un “droit de bouchon” à l’achat d’une bouteille.

 

Le Chai d’Adrien

Sacré volume ! Ce nouveau venu, posé à un jet de bouchon de République, est assez vaste pour accueillir au débotté votre grande bande de potes. Il y a du bois et des jambons qui pendent mais on n’est pas dupe de cette authenticité en toc (surtout sous cet éclairage trop fort). Heureusement les breuvages s’avèrent nettement plus convaincants (une grosse cinquantaine de références) et les plats « ménagers » (hareng pomme à l’huile) les accompagnent bien.

 

Infos pratiques :39 bd du TempleParis 3eTel : 01 57 40 87 05Métro : RépubliqueRetrouvez Le Chai d’Adrien en cliquant ici : http://bit.ly/1bhtYbwTous les jours de 11h30 à 23h00verre autour de 4€ plat 12€

 

 

La Crèmerie

Céramiques 19e, tomettes et machine à jambon manuelle posée sur le vieux marbre : en poussant la porte de la Crémerie, on a le sentiment de rentrer dans une minuscule trattoria toscane oubliée du temps. Le choix des vins s’avère réduit mais tape dans la qualité bio-naturelle. Restez vigilant sur le grignotage, les prix sont assez charpentés (29e la livre de Burrata !)

 

Infos pratiques :9 Rue des Quatre-VentsParis 6eTel : 01 43 54 99 30Métro : MabillonRetrouvez La Crèmerie en cliquant ici : http://bit.ly/1oM2PBbhttp://www.lacremerie.fr/fr/Ouvertdu lundi au mercredi de16h à 20hOuvert du jeudi au samedi de 19h30 à 20h30Fermé dimanche.7€ le verre, 10€ la formule apéro

 

Wine by One

Le bar à vin du futur vient de se poser dans le 8e. Ici pas de jovial taulier rubicond débouchant les bouteilles à la chaine mais des « conseillers » et un comptoir robotisé où on se sert avec une carte à puce ! On perd en convivialité mais on gagne en possibilité de dégustation puisque certains grands crus sont disponibles à la tireuse (7€ la petite dose)

 

Infos pratiques :27 rue de MarignanParis 8èmeTel : 01 45 63 18 98Métro : Franklin D. RooseveltRetrouvez Wine by one en cliquant ici : http://bit.ly/1gzsWHyhttp://www.winebyone.com/Ouvertdu mardi au vendredi de 12h à 22hLe samedi de 15h à 20h.

 

Le Vin au vert

Nous sommes ici dans une cave avec un coin pour manger. Côté négatif : peu de places assises. Côté positifs, les patrons prennent vraiment le temps de vous conseiller la bouteille qui vous plaira (et que vous pourrez rapporter chez vous). Bonus : on y trouve de la vraie caillette d’Ardèche.

 

Infos pratiques :70 Rue de DunkerqueParis 9eTel : 01 83 56 46 93Métro : AnversRetrouvez le Vin au vert en cliquant ici : http://bit.ly/1nJKxNIOuvert du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22hPlanche 15 € Bouteille autour de 20€

 

Touller Outillage

Reprenant telle quelle l’enseigne de bricolage qui occupait la boutique depuis 25 ans, les patrons de cette nouvelle et vaste cave à vins perpétuent la deco “faux vieux” qui a fait la renommée d’Oberkampf. Mais ne boudons pas notre plaisir, Touller outillage est parfait pour faire un gros apéro avec sa bande : les planches sont abordables et le choix de vins, ramassé mais de qualité.

 

Infos pratiques :68, rue Jean-Pierre TimbaudParis 11eTel : 01 43 38 61 25Métro : ParmentierRetrouvez Touller Outillage en cliquant ici : http://bit.ly/1cUDXyEhttp://www.strikingly.com/toulleroutillageOuvert du mardi au samedi de 18h à 2h7€ la planche, à partir de 3€ le verre

 

Le Baron Bouge

Il faut aller faire un tour dans ce grand classique du quartier les week-ends lorsque le marché d’Aligre s’agite. Les familles se mélangent aux arsouilles (pardon…aux amateurs éclairés) autour des tonneaux-tables dans un joyeux bazar de place de village. Le vin proposé n’est pas le plus divin des nectars mais l’ambiance, elle, est en or.

 

Infos pratiques :1, rue Théophile RousselParis 12eTel : 01 43 43 14 32Métro : Ledru-RollinRetrouvez Le Baron Rouge en cliquant ici : http://bit.ly/1gdNEdUOuvert du mardi au vendredi de 10h à 14h et de 17h à 22hLe samedi de 10h à 22hLe dimanche de 10h à 16hAutour de 5€ le litre

 

Septime La Cave

Vous avez arraché de haute lutte une table au dernier service de Septime et vous avez trois heures devant vous ? Pas de panique vous allez pouvoir patienter de la meilleure des façons dans cette petite cave très cosy (et franchement branchouille). Les bouteilles viennent de vignerons convaincus par la biodynamique. Les grignotages toscans s’avèrent excellents et vous pouvez emporter votre flacon au restaurant.

  

Infos pratiques :3 rue du BasfroiParis 12eTel : 01 43 67 14 87Métro : CharonneRetrouvez Septime la Cave en cliquant ici : http://bit.ly/Mvd79Vhttp://septime-charonne.fr/Ouvert du mardi au samedi de 16h à 23hL’assiette 8€Le verre 6€

 

Les Rouquins

Derrière cette vitrine blanchie, un bar à vin qui se la joue speakeasy. A l’intérieur, une belle déco briques nues, lampe industrielle et charcuteries pendues.

Les flacons (issues de la cave voisine) viennent principalement du Sud-Est et les assiettes s’élèvent de la tête et des épaules au dessus du bistrot de base : il n’est pas rare de croiser des ormeaux ou du risotto à la truffe…

 

Infos pratiques :146 rue du ChateauParis 14èmeTel : 01 45 39 78 99Métro : PernetyRetrouvez Les Rouquins en cliquant ici : http://bit.ly/1gQD4eAOuvert du mardi au samedi de 17h à 1hAu verre à partir de 4€

 

Le Vingt Heures Vin

Lui à des dreads et elle une frange : pas de doute nous sommes dans un bar à vin nouvelle génération où les trentenaires sûrs de leur look se pressent. Heureusement l’essentiel est préservé dans ce –déjà- classique : un conseil cool, des bouteille de qualité (le Beaune blanc miam) et des planches de charcuterie passent toutes seules. Yeah !

 

Infos pratiques :15-17 Rue Joseph de MaistreParis 18eTel : 09 54 66 50 67Métro : AbbessesRetrouvez Le Vingt heures vin en cliquant ici : http://bit.ly/1h0jTxYhttp://www.vingtheuresvin.com/Ouvert du mardi au dimanche de 19h à 1hplanche 18€ bouteille 18€

 

La Chapeau Melon

Contrairement à son nom ici pas d’ambiance guindée de club anglais mais plutôt une table d’hôte à la bonne franquette. On partage une grande table en bois et on se laisse guider par le patron dans le choix des 200 vins naturels qu’il propose. Côté assiette, il est possible de rester sur les fromages ou alors d’opter pour le menu unique (32 €) lorgnant vers le bistrot bien travaillés (agneaux, joue de boeuf). Service un peu débordé.

 

Infos pratiques :92, rue RébevalParis 19eTel : 01 42 02 68 60Métro : PyrénéesRetrouvez le Chapeau Melon en cliquant ici : http://bit.ly/1dHcCUWOuvert du mercredi au samedi de 11h à 14h et de 16h à 23hLe dimanche de 17h à 23hMenu 32€ bouteille autour de 25€ 

 

Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Stages lithographie - Atelier Sfumato - Corinne Forget - MONTREUIL

Stages lithographie - Atelier Sfumato - Corinne Forget - MONTREUIL | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
Corinne Forget - Sculpteur
ParisianEast's insight:
PROCHAIN STAGE COURT DECOUVERTE LITHOGRAPHIE  ET REPORT PHOTO - ATELIER SFUMATO -  8/9 mars 2014 - MONTREUIL

Au sein des locaux des Ateliers Paul Flury, se trouve aussi l'Atelier de Corinne Forget : l'Atelier Sfumato, atelier de gravure et de lithographie.

Il reste quelques places pour 2 stages courts de découverte de la lithographie et report photo sur plaque d'aluminium.
**Tarif du stage: 110€ matériaux compris**

Les dates proposées pour ces deux stages sont :

-> samedi15 fevrier de 9h à 13h et dimanche16 fevrier de 13h à 18h 
-> samedi 8 mars de 9h à 13h et dimanche 9 mars de 13h à 18h 

-> Le samedi matin sera consacré au dessin sur la pierre lithographique et au report d'alugraphie.
-> Les tirages se feront le dimanche après midi .

Inventée par Senefelderen 1796 en allemagne, la lithographie (du grec lithos, « pierre » et graphein, « écrire ») est une technique qui permet qui permet la création et la reproduction à de multiples exemplaires d’un tracé exécuté à l’encre ou au crayon sur une pierre calcaire.

L'alugraphie permet le report photo , lettrage ou dessin sur plaque d'aluminium présensibilisée (voir exemple en pièce jointe) en vue d'une reproduction sur papier. Le tirage se fait sur presse gravure.Il vous suffira d'amener une photo ou dessin bien contrasté tiré ou dessiné sur un calque ou un transparent (voir exemple en pièce jointe).

CONTACT / Corinne Forget : c.forget@yahoo.fr ou par tél au 
0674133905

Sfumato - atelier de gravure et de lithographie
24 rue saigne - 93100 Montreuil Toutes les infos sur cet atelier ici : http://www.corinneforget.fr/actu.html ;
more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

MATHIEU PERNOT ET PHILIPPE ARTIÈRES- L’ASILE DES PHOTOGRAPHIES - du 13 février au 11 mai 2014 - PARIS 12

MATHIEU PERNOT ET PHILIPPE ARTIÈRES- L’ASILE DES PHOTOGRAPHIES - du 13 février au 11 mai 2014 - PARIS 12 | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it

"..... il fallait d’une manière différente, conserver la mémoire du lieu. Première originalité du projet, c’est une institution médicale qui avait sollicité une institution culturelle installée sur le même territoire. Nous ne savions pas précisément ce que nous trouverions mais on nous avait indiqué qu’un service audiovisuel animé par un infirmier passionné, Léon Faligot, disposait de films et de photographies anciennes ....."

ParisianEast's insight:

"En 2010, nous avons été invités à travailler par Le Point du Jour et la Fondation Bon-Sauveur sur les archives de l’hôpital psychiatrique de Picauville, dans la Manche, à une quarantaine de kilomètres de Cherbourg. Cette invitation faisait suite à une demande adressée par la Fondation au Point du Jour : les vieux bâtiments de l’hôpital seraient bientôt détruits et les soins assurés ailleurs ; il fallait d’une manière différente, conserver la mémoire du lieu. Première originalité du projet, c’est une institution médicale qui avait sollicité une institution culturelle installée sur le même territoire. Nous ne savions pas précisément ce que nous trouverions mais on nous avait indiqué qu’un service audiovisuel animé par un infirmier passionné, Léon Faligot, disposait de films et de photographies anciennes ; parallèlement, nous aurions libre accès aux archives écrites de l’hôpital, et notamment aux dossiers médicaux datant parfois d’avant la Seconde Guerre mondiale. En découvrant les centaines d’images, des années 1930 à nos jours, conservées dans ces nombreux cartons, pochettes, classeurs, nous avons eu immédiatement le sentiment d’être tombés sur un trésor oublié."
Mathieu Pernot et Philippe Artières.

La plupart des images n’étaient pas légendées, on n’en connaissait ni les auteurs, ni les personnes représentées, mais le corpus était formidablement divers et témoignait, outre de la vie d’une institution, de tous les usages du médium : portrait d’identité, photographie d’architecture, imagerie médicale, photographie de va-cances, reportage de presse, instantanés domestiques,cartes postales ou images officielles. Très vite, s’est imposée à nous l’idée que ce corpus constituait moins l’histoire en images d’une institution, emblématique de l’évolution de la psychiatrie,qu’une histoire de la photographie vue depuis l’hôpital, lieu de vie à la fois spécifique et banal – une histoire non marginale mais à la marge, une sorte d’asile des photographies. Ainsi, s’établissait une correspondance entre la nature et le sujet de ces images : ici, pas de grands noms, ni le plus souvent d’événements remarquables mais le quotidien d’anonymes ; pas de chefs d’œuvre bien composés mais l’éclat du réel que la photographie enregistre. Si quelques images pouvaient évoquer le San Clemente de Raymond Depardon, les hystériques de Charcot ou encore les « monstres » de Diane Arbus, les instantanés de Picauville – repas, kermesses, vacances – renvoyaient à une forme de normalité, celle de l’iconographie familiale. Ils formaient un contrepoint inédit à la vision dramatisée de la « folie », dominante depuis le XIXe siècle. Plutôt que de nous servir de ce corpus pour faire, chacun de notre côté, notre travail habituel d’historien ou d’artiste, nous avons voulu en faire la matière même d’une élaboration commune au cours des trois ans qu’a duré ce projet. L’exposition et le livre qui en résultent sont des montages où notre vision voisine avec celles des bonnes sœurs, des médecins, des patients et de leurs familles qui, comme nous, ont connu Picauville.L’Asile des photographies ne prétend donc pas à l’exactitude, quoiqu’il s’agisse de documents, ni a fortiori à l’exhaustivité, bien que fidèle à leur diversité. Il traduit avant tout une expérience, la nôtre, inscrite dans une histoire collective, et comme telle multiple. Nous remercions chaleureusement la Fondation Bon-Sauveur ainsi que les « gens de Picauville », de nous avoir offert cette liberté.


L’exposition est coproduite avec le Point du jour, à Cherbourg.
Elle est présentée du 20 octobre 2013 au 26 janvier 2014
109, avenue de Paris 50100 Cherbourg-Octeville
www.lepointdujour.eu


Et aussi au Jeu de Paume, l’exposition Mathieu Pernot, La Traversée
du 11 février au 18 mai 2014
tarif préférentiel 5,50 € au lieu de 8,50 € au Jeu de Paume
sur présentation du billet d’entrée de l’exposition L’asile des photographies
1 Place de la Concorde, 75008 Paris
www.jeudepaume.org


informations pratiques

plein tarif : 8 euros

tarif réduit : 5,50 euros


more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

ATELIERS JEUNE PUBLIC - MAISON EUROPEENNE DE LA PHOTOGRAPHIE - Paysage pas sage, un Ateliers du 12 à la MEP - PARIS

ATELIERS JEUNE PUBLIC - MAISON EUROPEENNE DE LA PHOTOGRAPHIE - Paysage pas sage, un Ateliers du 12 à la MEP - PARIS | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
Du 24 au 28 février 2014, les Ateliers du 12 et le photographe G. Pallat proposent aux 12-15 ans de s’immerger dans la ville pour construire un regard original.
ParisianEast's insight:

❖ Avec l’ouverture des ATELIERS DU 12, son nouvel espace pédagogique, la MEP propose aux 6-11 ans et aux 12-15 ans, pendant les vacances scolaires, des stages-ateliers menés par un artiste photographe et un conférencier autour d’un thème, pour aborder par la pratique les problématiques artistiques contemporaines tout en encourageant la créativité. ❖

 

Du 24 au 28 février 2014, le stage-atelier d’hiver, avec le photographe Guillaume Pallat, propose aux 12-15 ans de s’immerger dans la ville (parcourir, observer, échanger) pour construire un regard original lié à la vie d’un territoire.

Comment appréhender et comprendre les enjeux du cadrage, expérimenter dans la recherche de la composition les choix multiples qui s’offrent au photographe pour produire une image : chercher un point de vue, mettre en scène un objet, donner du sens à l’image, penser l’image avant de déclencher ?

À cette occasion, Guillaume Pallat présentera aux jeunes participants divers projets photographiques (“Les passants”, “Blue Light”, “12 secondes” etc.) qui ont inspirés la création de cet atelier.

Guillaume Pallat a étudié la photographie à l’École Nationale Supérieure des Arts visuels de la Cambre, à Bruxelles. Depuis 1992, il anime de nombreux workshops et ateliers de pratique artistique (photographie, sténopé, animation, vidéo) en France et à l’étranger. Il a notamment collaboré avec la maison Européenne de la Photographie, le mac/val, la mairie de Paris et le Centre photographique d’Île-de-France, Maryland Institute College of Art, Parsons School of Design Paris. En parallèle, il poursuit un travail de réflexion sur la photographie en abordant le paysage urbain par la technique du sténopé. Il a mené ce travail d’autopsie de la ville en Afrique, en Inde, au Mexique et aux États-Unis.

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES
Nombre de participants : 10 maximum
Du 24 février 2014 au 28 février 2014, de 14h30 à 17h30
Tarif : 110€
Conditions de règlement : par chèque en amont du stage atelier

RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS
01 44 78 75 23 (du mardi au vendredi de 14h30 à 18h)
reservation@mep-fr.org

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Ce logo représentera l’Ile-de-France dans le monde !?

Ce logo représentera l’Ile-de-France dans le monde !? | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
Le logo est composé d’une tour Eiffel stylisée, entourée de huit bâtonnets, pour les huit départements de la région, et des tracés colorés qui représentent la diversité et la créativité d’Ile-de-France. |
ParisianEast's insight:
Paris valait bien une marque. Elle en a désormais une. « Paris Region », avec son nouveau logo inspiré de la tour Eiffel, représentera désormais l’Ile-de-France, première destination touristique mondiale (avec 32,7 millions de visites en 2012) et première région économique d’Europe (607 Mds€ de PIB) auprès des potentiels investisseurs et professionnels du tourisme internationaux.  

Le projet a été voulu par la région, explique son vice-président (PS) Jean-Paul Planchou : « Nous souhaitions que les acteurs publics et privés — entreprises, organismes culturels et touristiques, collectivités locales — puissent se ranger sous une même bannière pour aller défendre les couleurs de l’Ile-de-France à l’international. C’est chose faite avec cette nouvelle marque. » Et plus concrètement? « Imaginez que vous vous présentez au nom du Val-d’Oise à Chengdu, en Chine, par exemple. L’idée peut faire sourire. » Pour être pris au sérieux, les hommes d’affaires franciliens pourront désormais brandir la « bannière » Paris Region, plus universelle grâce au mot magique, « Paris ».

Sur le logo en lui-même figure une tour Eiffel stylisée, entourée de huit bâtonnets, pour les huit départements de la région, Des tracés colorés, pour représenter la diversité et la créativité de l’Ile-de-France. Et pour insister un peu, les différentes versions du nouveau logo, sur lequel s’appuie la marque, sont complétées par d’ambitieux messages en anglais : « Source of inspiration » (Source d’inspiration), « Succeed in Paris Region » (Réussissez à Paris Région).

« C’est capital de disposer de cette marque, a justifié Jean-Pierre Blat, directeur général du Comité Régional du Tourisme Paris Ile-de-France. Cela permet de donner une image moderne de Paris et sa région, de montrer que ce n’est pas une destination uniquement « Amélie Poulain » et « Ratatouille » ».

 

Le Parisien

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Agenda week-end du 15 au 17 novembre 2013 - MONTREUIL

Agenda week-end du 15 au 17 novembre 2013 - MONTREUIL | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
Au programme ce we à #Montreuil: Grande vente @emmaus_france,lancement de la #SSI2013, récital des Musicales...http://t.co/RflNfHaAjI #PEAV
more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

La sélection de Jean-Robert Franco, Photographe - PARIS 11e

La sélection de Jean-Robert Franco, Photographe  - PARIS 11e | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
Jean-Robert Franco a eu plusieurs vies. Ingénieur-conseil de formation, il s’est réorienté vers le photojournalisme puis la photo artistique, a grandi à Nice, étudié à Los Angeles et finalement posé ses valises dans le 11e.
ParisianEast's insight:

Bonnes adresses - La sélection de Jean-Robert Franco, Photographe  - PARIS 11e 

 

*PARI PHOTO*

 


Imagineo est une très belle galerie largement dédiée à la photographie. C’était courageux de la part de Georges Gimmig, son directeur passionné, d’ouvrir un tel lieu dans le 11e, qui n’est pas un arrondissement “de galeries”.
50, rue de Montreuil (11e)

 

*STREET ART*

En matière de street art,Le Cabinet d’amateurs’impose comme une galerie contemporaine à la démarche engagée. Il y a un véritable souci de mise en scène et de présentation des artistes. La prochaine exposition sera consacrée à Enderet ses collages urbains d’anges et démons.
12, rue de la Forge Royale (11e)


*LABO*


Rainbow color est un laboratoire très pro aux tarifs abordables. Je fais souvent appel à eux pour des tirages numériques“lambda” : la technique utilisée permet d’obtenir un rendu argentique.
5, rue Bouvier (11e)

 

*BOUQUINS*


La Friche est une superbe librairie animée par une équipe dynamique et impliquée dans la vie du quartier. Des événements (débats, signatures…) y sont proposés régulièrement. Mercredi 13 novembre,une soirée est organisée à l’occasion du lancement du numéro 2 de la revue indépendante "Kanyar". J’apprécie aussi la librairie-galerie Ofr., où l’on trouve bon nombre d’ouvrages artistiques.
36, rue Léon-Frot (11e) // 20, rue Dupetit-Thouars (3e)

 

 

*ACTU*

La foire Paris Photodémontre la part croissante de la photo dans l’art contemporain et interroge sur son sens. Aujourd’hui, on ne sait plus vraiment ce que signifie le mot ”photo”. Certains artistes contemporains s’en servent comme d’un support créatif ; ce ne sont pourtant pas des photographes. Un événement moderne et pluriel comme Paris Photo m’intéresse donc bien plus que des manifestations dites traditionnelles.
Du jeudi 14 au dimanche 17 novembre 2013 au Grand Palais, avenue Winston-Churchill (8e) 

 

*PHILO*


Le jardin de la Folie Titon borde la rue de Chanzy (11e). Calme et apaisant, il dispose d’une vaste pelouse et dès qu’il fait bon, il accueille des familles qui viennent pique-niquer. J’aime m’y poser pour y lire de la philosophie : Kant, Spinoza, Hegel… Je reste dans ma bulle.

 

*PAPILLES*


J’ai des restaurants fétiches. Chez Melac : un grand classique. C’était l’un des premiers bistrots à vins parisiens, ouvert par un Auvergnat. Le “vin des trois filles” est mon préféré. Le Petit Baïonasert, quant à lui, des plats basques de qualité à des prix tout à fait raisonnables. Je conseille par ailleurs Le Café des anges… Pour ses serveuses !
42, rue Léon-Frot (11e) // 90, rue de Charonne (11e) // 66, rue de la Roquette (11e)

 

*CLICHÉ*


Le canal de l’Ourcq a un potentiel photographique. Il relie la capitale à la banlieue. Le longer en été comme en hiver, passer des résidences aux entrepôts et aux anciennes usines, à ces activités qui ont laissé des traces… Cette transition me fascine.

more...
No comment yet.
Scooped by ParisianEast
Scoop.it!

Inscrivez-vous aux prochaines Journées Européennes des Métiers d’Art | Institut National des Métiers d'Artcipez aux prochaines Journées Européennes des Métiers d’Art | Institut National des Métiers...

Inscrivez-vous aux prochaines Journées Européennes des Métiers d’Art | Institut National des Métiers d'Artcipez aux prochaines Journées Européennes des Métiers d’Art | Institut National des Métiers... | Parisian'East, la communauté urbaine des amoureux de l'Est Parisien. | Scoop.it
L'Institut National des Métiers d'Art est la référence pour tout savoir sur les Métiers d'Art! Toutes les informations sur le site de l'INMA!
ParisianEast's insight:

Participez aux prochaines Journées Européennes des Métiers d’Art | Institut National des Métiers d'Art

Inscrivez-vous dès le 15 novembre et jusqu’au 20 janvier 2014 sur :
www.journeesdesmetiersdart.eu15/11/2013 - 20/01/2014


Après le succès de l’édition précédente, 10 pays européens mobilisés, 4100 ateliers participant, 400 manifestations et 40 circuits mis en place en France, les prochaines Journées Européennes des Métiers d’Art auront lieu les 4, 5 et 6 avril 2014.

Imaginés pour promouvoir les valeurs fortes des métiers d’art, au travers de leur richesse et de leur diversité, ces 3 jours seront rythmés par de nombreuses manifestations et rencontres entre les professionnels et le grand public : ouvertures d’ateliers et de centres de formations, démonstrations de savoir-faire, expositions, conférences, ateliers-découverte, workshops, rencontres muséales, circuits thématiques, etc. La programmation est sans cesse renouvelée et diversifiée, pour une découverte en profondeur de l’incroyable richesse de ce secteur ! 

Après la thématique 2013 « Les métiers d’art se mettent en scène », l’édition 2014 sera consacrée au « Temps de la création ». Ce « juste temps », nécessaire aux professionnels, se retrouve à chaque étape d’une « vie métiers d’art » : le temps de la formation et de la transmission, le temps du geste au service de la recherche, de l’innovation et de la créativité, le temps de la fabrication et la pérennité d’une production métiers d’art, etc. Ce thème fait écho au Mouvement Slow Made, initié fin 2012 par le Mobilier National et l’INMA, et signifiant ce qui est « fait en prenant le temps nécessaire ».

Professionnels, chefs d’établissements et organisateurs de manifestations, le temps des inscriptions approche ; participez à cet évènement européen et inscrivez-vous dès le 15 novembre et jusqu’au 20 janvier 2014 sur :
www.journeesdesmetiersdart.eu

Ce rendez-vous annuel et unique est une véritable opportunité de participer à un événement dédié et gratuit, de se faire connaitre du public, de bénéficier d’une visibilité mais aussi d’échanger et de partager votre savoir-faire avec les visiteurs.

Renseignements
www.journeesdesmetiersdart.eu 
www.facebook.com/slowmade.net

Camille BIDAUT et Céline MEURVILLE, Chargées des Journées Européennes des Métiers d'Art, bidaut@inma-france.org / meurville@inma-france.org

more...
No comment yet.