Interviews graffi...
Follow
Find
7.6K views | +0 today
Interviews graffiti et Hip-Hop
PARIS TONKAR™ magazine :: Graffiti, street art & Old school :: Site web & publication en kiosque :: news et photographies :: Vous pouvez vous abonner en ligne ici : http://www.ihh.bigcartel.com
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Paris Tonkar magazine #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Sir & Kaos // NoRulesCorp // Interview !

Paris Tonkar magazine #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Sir & Kaos // NoRulesCorp // Interview ! | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
 A quel moment as-tu connu tes premiers tags et tes premiers graffes ? Où ? Avec qui ?Kaos : À bourges, j’habitais un quartier populaire (La Chancelle) j’ai vu mon premier graff à 5 ans pas loin de la MJC c’était du old school avec des décors de dingue. À 8 ans, j’allais voir ma famille à Aubervilliers, Stalingrad (ce quartier me foutait les boules) je prenais le métro tout seul et les graffs de la ligne 5 me scotchaient les mains collées à la vitre pour voir clair sous les tunnels.Sir : Paname ! Gamin, quand j’allais à Paris, j’avais toujours le nez collé à la vitre que ce soit dans le métro ou en arrivant en bus par autoroute, j’étais bluffé. Puis à Bourges (d’où l’on est originaires), il y avait la friche culturelle d’Emmetrop où, ados, on a découvert les graffs des ACC. Gros niveau !
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Paris Tonkar magazine #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Baloo parle ///// Interview de Vincent Pompetti

Paris Tonkar magazine #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Baloo parle ///// Interview de Vincent Pompetti | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
///// Les Simpson ont un côté « bubble-gum » : es-tu attiré par l’univers du graffiti et ses lettres déformées ?Je t’avoue que je n’y connais rien en graffiti. Ce n’est pas que le côté graphique qui m’attire dans les Simpson, mais surtout l’esprit de la série. Ce n’est pas pour rien qu’on en est à la 21e saison : un record pour une série animée !
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

INTERVIEW DE DK

INTERVIEW DE DK | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
///// Qu'est ce qu'on a le droit de savoir sur toi ? Est-ce que ton Blaze a une signification particulière ?Pour le blaze, ça part d'un délire avec des potes qui ont tagué à une époque. L’un d’eux s'était vu offrir un « Dildo kit » pour son anniversaire... La notice était tellement ridicule qu'on s'est dit : « Allez, on monte le Dildo kit crew ! » Le but étant de faire un « meddley » pochoir tag affichage. Ce projet n'a jamais vu le jour et j'ai récupéré le blaze pour moi (DK = Dildo kit).

Concernant ce qu'on a le droit de savoir sur moi : je suis issu du graphisme (infographie) et amateur de graffiti. C'est en voyant des œuvres comme celle de Banksy ou de Blek le rat qu'il m'a pris l'envie de m'exprimer dans la rue et de transposer mes créations infographiques sur les murs.

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Seek (Interview)

Seek (Interview) | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
Seek has many years behind him as an active writer. He witnessed the bombed trains in New York and was in the first generation of writers applying the new art form to the sides of Marseilles subway...
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

paris-art.com | Interview | M¡longa |

paris-art.com | Interview | M¡longa | | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it

Par Corinne Jaquiéry

Comment avez-vous abordé le projet M¡longa qui est une relecture contemporaine du tango, une tradition de danse apparemment inaltérable?
Sidi Larbi Cherkaoui. II y a mille manières de lire le tango. A mes yeux, cela a toujours été une des plus belles danses du monde. Une danse où I'on s'embrasse, où l'on se trouve bien dans les bras de l'autre. D'un côté, il peut y avoir cette fusion parfaite entre des partenaires qui apparaissent être un plutôt que deux. Des danseurs chez qui on devine une envie d'aller presque à l'intérieur de l'autre, aux limites du corps pour tenter l'amalgame. C'est donc une danse très sensuelle. Et d'un autre côté, il peut en émaner un grand sentiment de solitude, chacun marchant son propre pas. J'aime ces deux aspects du tango. Je voulais les exprimer tout en cassant Ies clichés.

Vous vous montrez d'ailleurs assez radical dès le début du spectacle puisque vous faites danser un couple dos à dos?
Sidi Larbi Cherkaoui. J'avais envie de commencer par des opposés. Comme pour d'autres danses traditionnelles, il y a un vrai combat à mener contre les préjugés autour du tango. On a une tendance à le muséifier et à le placer hors de la réalité contemporaine. Je voulais être en dehors. Montrer l'incroyable précision des figures. En tournant les danseurs vers l'extérieur, on voit la technique plutôt que le cliché. J'ai beaucoup aimé travailler avec mes interprètes qui viennent du tango traditionnel. J'ai tenté de les inspirer pour créer des situations où ils utilisent leurs capacités autrement pour sentir la danse entre eux. Cela a été un processus de longue haleine. Il s'est construit par bribes et par morceaux. Ainsi le travail avec les bras a l'air très fluide. Mais il a été difficile de transposer la même technique que celle des pas.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Interview FHERO, Graffeur from Brazil!

Interview FHERO, Graffeur from Brazil! | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
Direction le Brazil à la découverte d'un artiste qui s'exprime sur les murs de…
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

" Le rap est une musique de droite.." Sear Get Busy dans Old School New School 93.1FM

Old School New School présenté par Royal S tous les jeudis de 18h30 à 19h30 sur Aligre FM 93.1. Invité : Sear de Get Busy !!!
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Vincent Pompetti et Tarek au Comiccon de Montréal

Vincent Pompetti et Tarek au Comiccon de Montréal | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
Paris Tonkar magazine's insight:
Du 13 au 15 septembre 2013Vendredide 15 h à 21hSamedide 10 h à 19 hDimanchede 10 h à 17 hPalais des congrès de Montréal

1001, Place Jean-Paul-Riopelle
Montréal (Québec) H2Z 1H5

Lien vers le site :
Tarek • www.montrealcomiccon.com : tarek
Vincent Pompetti • www.montrealcomiccon.com: vincent pompetti


more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Seek (Interview)

Seek (Interview) | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
Seek has many years behind him as an active writer. He witnessed the bombed trains in New York and was in the first generation of writers applying the new art form to the sides of Marseilles subway...
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Paris Tonkar magazine // Graffiti and Street art: Nouveau numéro du magazine Cosmic Hip Hop disponible

Paris Tonkar magazine // Graffiti and Street art: Nouveau numéro du magazine Cosmic Hip Hop disponible | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
Paris Tonkar magazine's insight:
Nous sommes heureux de vous annoncer la sortie du nouveau numéro du magazine Cosmic Hip Hop ! Il est disponible gratuitement dans les boutiques spécialisées, bars, salles de concert et lieux de passage en France, Suisse et Belgique * et à prix coûtant sur leur shop en ligne. Notre magazine est partenaire et vous pourrez lire un article écrit par Tarek et une interview de Shuck 2 qu'il a réalisé. 
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

PARIS TONKAR - coq à l'âne

PARIS TONKAR - coq à l'âne | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
Difficile de définir cet artiste urbain puisqu'il ne rentre dans une aucune case et dans toutes à la fois. Le plus simple est de decouvrir...
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Tarek Ben Yakhlef aka Tarek IN | ATHENSAF

Tarek Ben Yakhlef aka Tarek IN | ATHENSAF | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
Can you introduce yourself? I am cartoonist since 1999 but also the author of the reference book on graffiti: Paris Tonkar (published in 1991) ... I also
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Eva Zé Nam // No Rules Corp

Eva Zé Nam // No Rules Corp | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
Où as-tu « posé » pour la première fois ? Avec qui ? Et pourquoi as-tu eu envie de t’exprimer dans la rue ?

La première fois, c’etait à “Belleville zoo”, avec Sir. Mon personnage “Gripa” venait de naître de la bêtise des politico-médias, il fallait que je lui donne vie et ainsi  commencer la profusion de l’énergumène... Comme un virus, Gripa contamine, il prend à partir de ce jour différentes formes humaines ou non. Je trouve ça délire de poursuivre maintenant cette “histoire de Gripa”, j’aime imaginer ceux qu’il a pu contaminer... Récemment des pigeons : une vraie drogue de création.

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Paris Tonkar magazine #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Rencontre avec Mark Bode

Paris Tonkar magazine #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Rencontre avec Mark Bode | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it

///// Quand vous étiez enfant, aviez-vous conscience que des writers à New York (puis dans le reste du monde) avaient peint plusieurs personnages tirés de l’univers de votre père ?

Mon père et moi prenions régulièrement le métro au début des années 70, mais nous n’avons jamais fait attention au graffiti qui en était alors au premier stade des Tags. Mon père n’avait aucune conscience de cet art underground du graffiti ou de l’influence que son style de persos ou de lettrage « bubble » allait exercer sur cet art. Il ne se rendait absolument pas compte de l’impact que son travail allait avoir sur la culture du Spraycan art dans le monde entier.

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Paris Tonkar : le magazine des arts de rue | RespectMag

Paris Tonkar : le magazine des arts de rue | RespectMag | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it

Tworode, Creez, Ikano, Averi … Des modèles de voitures ? Non. Des noms d’artistes de rue. Des graffeurs et des taggeurs d’hier et d’aujourd’hui que le magazine Paris Tonkar souhaite faire connaître. Son fondateur, Tarek Ben Yakhlef, veut « donner la parole à des artistes qui n’ont jamais pu s’exprimer ».

Paris Tonkar, c’est avant tout l’histoire de Tarek Ben Yakhlef. Le nom du magazine vient de son premier ouvrage sur le graffiti (Paris Tonkar, éd. Florent Massot) qu’il publie en 1991. Il est alors étudiant en histoire de l’art à la Sorbonne (Paris I). Aujourd’hui, l’homme touche à tout. Scénariste reconnu de bandes dessinées, photographe et peintre. Il lui arrive même de donner des conférences.

En janvier 2011, il lance, en collaboration avec le rédacteur en chef d’International Hip-Hop, Yann Cherruault, le premier numéro du magazine. Un trimestriel. Avec son argent et celui de quelques amis qu’on retrouve dans le magazine : photographe, rédacteur, maquettiste, etc. Il n’y pas, à proprement parler, de journalistes professionnels. Tout cela, ils le font bénévolement. Lui-même ne vit pas grâce au magazine.

L’objectif ? « Montrer l'évolution des arts de la rue depuis le début des années 80 tout comme son actualité dans notre société », explique l’homme à tout faire. Tout y passe : graffitis, tags, pochoirs, collages, etc. Mais l’exercice n’est pas facile. La commission paritaire des publications et agence de presse (CPPAP) refuse de considérer Paris Tonkar comme une entreprise de presse. Il ne peut pas bénéficier du régime économique spécifique (et avantageux) à la presse. Motif ? « Ils m’ont dit que mon magazine pousse les lecteurs à dégrader des biens publics», s’indigne Tarek Ben Yakhlef. « On ne fait pas l’apologie de délinquants. La plupart d’entre eux sont exposés en galerie. » Il s’insurge contre le procès fait aux graffeurs : « Aujourd’hui, on est plus tolérant envers les crottes de chiens. Jamais une vieille dame s’est tordue la cheville parce qu’elle avait vu un graffiti... »

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Koleo Interview | Street Art SF

Koleo Interview | Street Art SF | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
Koleo is a French artist who lived in Oakland for several years and recently returned to France. Prior to his departure he painted his signature figures on a collaborative mural by the Fruitvale Bart Station in Oakland,Ca.
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

paris-art.com | Interview | Arnaud Vasseux |

paris-art.com | Interview | Arnaud Vasseux | | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it

Juliette Lageyre. Vous réalisez in situ, dans le cadre de l'exposition «Nuage» au musée Réattu, Forme lente, une «formation», selon votre terme, qui s'inscrit dans la série des Cassables, initiée en 2004. Ces œuvres éphémères ont pour particularité d'être conçues avec des matériaux détournés de leur emploi premier, souvent la construction, et de passer par différents états, qui incluent la possibilité de leur effondrement. Vous avez ainsi une conception expérimentale de l'in situ, où une place majeure est laissée à l'imprévu. La démarche du musée Réattu, tournée vers l'expérimentation, vous a-t-elle incité à rentrer en contact avec le lieu à travers une de vos sculptures?


Arnaud Vasseux. La démarche du musée Réattu rencontre ma propre démarche. C'est le choix de la conservatrice du musée d'avoir porté l'accent sur l'expérimentation et ce choix rencontre aujourd'hui ma pratique. Mes réalisations affirment une très forte dimension expérimentale. L'expérimentation ce n'est pas le privilège de certaines pratiques, c'est inhérent à toutes les pratiques, il me semble, mais à des degrés divers. Pour ma part, j'explore de manière assez intense cette dimension expérimentale.
J'utilise peu le terme "in situ", c'est devenu presque une catégorie ou un genre. Je tends à m'en éloigner par plusieurs aspects. D'abord, ce qui est réalisé dans un lieu pourrait très bien se réaliser dans un autre lieu. D'autre part, ce qui est fait émerge dans ce contexte là, à ce moment là, c'est-à-dire que ça n'advient pas toujours en amont, ou à l'atelier; ça n'est pas obligatoirement conçu sur plan ou en maquette; les choses arrivent souvent dans les circonstances mêmes du montage. Il y a un aspect performatif important, une réactivité au lieu, qui se fait davantage au moment même où je réalise et qui a aussi à voir avec l'improvisation; il ne s'agit pas d'une approche conventionnelle avec plans, maquettes et ensuite fabrication dans l'espace; qui prend en compte la plupart du temps l'espace architectural.
Cet espace architectural m'intéresse mais ce n'est pas le seul, je m'intéresse aussi à d'autres aspects de l'espace que je ne peux pas enfermer dans une ou deux définitions. La géographie ou la danse m'aident à concevoir autrement cette notion.
Je peux observer l'espace dans lequel je suis invité à intervenir comme étant aussi relié à l'histoire, à des usages variés qui ont aussi évolué dans le temps. Par exemple, le lieu m'intéresse pour les interactions avec le dehors; avec le dessous, avec le sol; cette surface de contact et, plus globalement, chaque point de contact entre la sculpture et le lieu focalise mon attention. Ça regarde dans différentes direction et pas seulement vers l'architecture, vers le bâti ou vers l'usage actuel.
Encore une fois, je pense que je pourrais, c'était le cas d'ailleurs récemment, reprendre un dispositif qui a émergé dans un lieu et le reprendre dans un lieu différent.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Interview MENC , Graffeur de São Paulo

Interview MENC , Graffeur de São Paulo | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
Direction le Brazil à la découverte d'un graffeur plein de talent!!Il s'appelle…
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Gregos sème ses masques à Paris au gré de ses humeurs

Gregos sème ses masques à Paris au gré de ses humeurs | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
Il colle l’empreinte moulée de son visage un peu partout dans Paris, surtout à Montmartre, son quartier: depuis sept ans, Gregos, artiste de rue, pousse «ses...
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

PARIS TONKAR : Certifié Coq à l'Ane

PARIS TONKAR  : Certifié Coq à l'Ane | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it

Extrait d'interview Paris Tonkar // Certifié Coqalane

Pourquoi ce nom d’artiste ?

Cela s’est fait pratiquement avant mes premieres œuvres, je savais que mes activités allaient être dans la rue d’où le besoin d’un pseudo, vu que j’etais vraiment au debut, la liberté de cette expression pouvait m’envoyer dans differents domaines, pas d’etiquette, c’est pas connoté à une discipline, ensuite il y a un lien avec mon vrai nom et le surnom donné par mes proches.

Es-tu vraiment certifié ?

Mon nom d’artiste est coqalane, certifié y est rattaché pour differentes raisons, la premiere est qu'au debut de mes sorties urbaines ma signature etait un tampon. La seconde, coqalane sur internet etait pris par une ferme et une maison d’edition, pour avoir un nom de domaine personnel certifie s’est rajouté, mais certifie au final a peu d’importance, gilbert coqalane est venu naturellement au fil du temps.

L’espace urbain est pour toi un lieu où montrer ton travail ou un élément de ta création ?

Cette question sent le conflit entre nombreux street artistes… pour ma part je m’en fous, j’ai commencé dans la rue en connaissant rien sur le street art, peu sur l’art en general…
Je fonctionne selon mes idées, mes envies, je peux etre dans la rue avec la foule, seul dans la foret, je peux me servir du mobilier urbain, la ville peut servir juste de fond pour créer un décalage.
L’important pour moi est d’etre à l’exterieur, car cela permet des moments de créations supplémentaires ,d’adrenaline plus forts, plus de contraintes, plus de rencontres, plus de souvenirs…qu’un travail en atelier.
Le fait egalement de travailler sans filet est tres important pour moi quand tu penses à une installation ou que tu la realises tu ne sais jamais ce qui va se passer, il y a une certaine preuve d’honneté dans la rue.

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Resist

Resist | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
Ladamenrouge - Pochoir - Saint-Etienne C’est avec plaisir que Mémoireenbeton va pouvoir s’entretenir avec Ladmaeenrouge, l’artiste qui fait le trottoir et de l'Art comptant pour rien tout en accélé...
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

JAY 'ONE' RAMIER - FUTURE/MEMORY | ARTE Creative

JAY 'ONE' RAMIER - FUTURE/MEMORY | ARTE Creative | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it
JAY “ONE” RAMIER from Paris better known as "Black Picasso" stands for the first generation of european Graffiti writer from the early 80′s that transformed the New York influence to something n
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Swiss Watchmaking, Patek Philippe & Street Art: An interview with Xavier Magaldi

Swiss Watchmaking, Patek Philippe & Street Art: An interview with Xavier Magaldi | Interviews graffiti et Hip-Hop | Scoop.it

As much as we like it, mechanical watchmaking is obsolete, surpassed by superior new technology that is cheaper and more precise, but lacks soul. The crucial element of soul is why mechanical watchmaking has transcended mainstream technology to functional art. This new positioning has resulted in a renaissance period in which the art form shines and develops like never before.

more...
No comment yet.