Paris Tonkar maga...
Follow
Find
7.1K views | +0 today
Paris Tonkar magazine • ITW
Les interviews à ne pas rater !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Interview Tarek (creator of Paris Tonkar) ▫ @Kiudee ▫ Urban WOAHT

You can follow my work: https://www.facebook.com/UrbanWOAHT Urban WOAH: http://weareonahoodtricks.wordpress.com/ Paris Tonkar: http://tareklesite.wordpress.com/...
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de Loots

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de Loots | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it
Paris Tonkar magazine's insight:

A quel moment as-tu connu tes premiers tags et tes premiers graffes ?

 A Toulouse, avec des potes qui peignaient des trains… On kiffait les pièces de Der, Tilt, Miss Van ou encore Reso qui avait un trait confirmé et lâchait de pures pièces dans tous les styles !
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Interviews - Brooke Candy - Ma sorcière bien-aimée

Interviews - Brooke Candy - Ma sorcière bien-aimée | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

Brooke Candy, c'est un peu Lady Gaga qui s'est fait troller par Die Antwoord (quand on lui dira ça en off, elle se montrera ravie du compliment). Un rêve américain qui tourne à son pire cauchemar. Une sorcière fluokid qui a été nourrie au rap de la Côte Ouest. Brooke a tout de la sale gosse. Normal : élevée sous le soleil immuable de Los Angeles, un père travaillant chez Hustler, elle compte bien rendre à ses congénères les fruits de son éducation. Bisexuelle et féministe revendiquée, elle n'a qu'un but et vous le dit franco : conquérir le monde.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Interviews - Paris sous les bombes

Interviews - Paris sous les bombes | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

Tarek Ben Yakhlef est scénariste de BD, peintre, photographe, journaliste et documentaliste ; il a étudié l'Histoire médiévale et la philosophie, signé un mémoire sur les néo-platoniciens à Bagdad pendant l'âge d'or des Abassides, donné des cours de français à Damas, sorti une soixantaine d'albums de BD et raflé v'là les prix ; et en 91, pendant sa pause clope, il marque l'Histoire du graffiti français en publiant Paris Tonkar, le premier recueil de photos sur le graffiti à Paris. 23 ans plus tard, avec Olivier B., il exposait ses photos au Workshop à Paris - jusqu'au 16 avril dernier -, en attendant la ré-édition de Paris Tonkar et la sortie d'un volume 2, prévu l'année prochaine. Pense à dormir aussi, Tarek...

 

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Le Pérou, une des places fortes du grafffiti sud-américain

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Le Pérou, une des places fortes du grafffiti sud-américain | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

Quel regard portez-vous sur les graffeurs péruviens et sud-américains en général ?
Il y a de très bons graffeurs ici. Comme partout, la question est de savoir s’adapter à son environnement. Ils n’ont pas du tout les mêmes techniques de travail, la couleur des bombes de peintures est moins intense ici par exemple. Le Pérou fait partie des trois places fortes sud-américaines du graffiti avec le Brésil et le Chili mais il a encore mauvaise réputation ici. Heureusement c’est en train de changer.

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: La face cachée de KASHINK

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: La face cachée de KASHINK | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

Loin de l’univers plutôt girly de ses consœurs graffeuses, KASHINK, 32ans, fonde son art dans un milieu macho-men. Cette artiste française agit aux quatre coins de la planète et s’inspire de ses origines slaves, hispaniques et du Pop’art d’où son style très particulier. En effet, elle peint d’immenses personnages protéiformes aux yeux multiples ou des têtes de mort à la mexicaine. Son art se distingue des autres par son usage systématique de beaucoup de couleurs. Suite aux questions que nous lui avons posées, nous avons essayé de lui faire tomber sa moustache !

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

JR Ewing, Thug life

JR Ewing, Thug life | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it
Acteur majeur de la scène Hip Hop en France depuis les années 80. JR Ewing a tout connu, les débuts du graffiti à Paris dont il fut l’un des
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Tarek Ben Yakhlef aka Tarek IN | ATHENSAF

Tarek Ben Yakhlef aka Tarek IN | ATHENSAF | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it
Can you introduce yourself?I am cartoonist since 1999 but also the author of the reference book on graffiti: Paris Tonkar (published in 1991) … I also practiced photography for many years as the paint. Indeed, I began to paint on canvas in the early 90s from the moment I could no longer manage the writing of my book, my studies, sport and my desire to express myself with bombs painting. Before there were fanzines like “The Zulu Letter”. My book was a new project as offering an overview of the graffiti movement that was born in Paris and everywhere including in uptown. For two years I am also the chief editor of an eponymous magazine that covers art news and time for old school graffiti.  You started with the tag, and then the picture, isn’t it? Indeed I started very young to take photographs with a pretty basic device and, with the discovery of graffiti around 1985, I started to take the photos as well as tags and graffiti … For once, these two practices conditioned part of my adolescence. With hindsight, I think the writing of Tonkar Paris is the result of two factors: my passion for photography and practice of tag in my suburb, and when the opportunity presented itself, in Paris.
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de L.Atipik

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de L.Atipik | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it
Qui es-tu ? Isa aka L.Atipik. Je viens de Nantes, je suis Dj au sein des collectifs "Opus Magnum" et "Les Simones" ainsi que pour le groupe nantais Lowschool et le rappeur du Mans Shanky.
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Portfolio - Emilie Hallard

Portfolio - Emilie Hallard | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

Pourrais-tu nous expliquer le principe de ta série Animal Triste ?

Emilie Hallard : Animal triste, c’est un autoportrait d’une époque de ma vie, une sorte de journal intime, mais plus fantasmé et romancé - je n'ai pas passé non plus toute ma vie à prendre en photo les gens pendant leurs parties de jambes en l’air (même si c’était bien).

 

Ta série est résumée par une locution latine : post coitum omne animal triste est. C’est plutôt relou à l’école, pourtant.

Ouais, j’avais 3 de moyenne au collège, je te le confirme, c’est relou. Mais les années passent… pourquoi cette locution alors ? ben y'avait pas mieux dans les autres langues… Et comme je ne suis pas super douée pour les titres, c’est mon homme qui me l’a soufflée à l’oreille.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Tarek interviewed by Richard Vasseur (Jazma VP)

Tarek interviewed by Richard Vasseur (Jazma VP) | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

Richard Vasseur : Why was a book made featuring graffiti?

Tarek : Well! I’ll try to answer clearly and to explain my story. So, I discovered graffiti art in London subway during my first travel in this country in 1986. I was living in black ghetto and the subway line near my house was fully painted by English writers… I don’t remember which writers were in this area but I was very impressed by their style and it was for me the first time I sew this kind of graffiti in subway. I was 15 years old in 1986 and for me graffiti wasn’t visible so much in my line in Paris. After one week alone to discover the city and all lines in London, I tried to do like English writers on my books and a few times in my street… At the beginning, I tagged alone and after few weeks with one of my best friend in subway (only several times) and more in the street. Three years later, I decided to write a book about this kind of art because I desired to speak on graffiti not like a writer but like a book's writer. For a long time, I appreciated art and I needed to write to feel good. Consequently, I started to take a lot of pictures in Paris subway, on RER line, in city and suburbs alone and sometimes with Sylvain Doriath who’s a famous French writer. With him, I meet writers and after that the adventure of Paris Tonkar began! My experience and my desire to write a book became the first French book on graffiti and first one in Europe. I was 19 years old… At the 90’s in Paris and in its suburbs, you could find most of the writers from the first generation like CTK (crime time kings) the Bando’s crew (he was maybe the first writer in France), NTM, 93MC (93 mafia crew) with Kea, Swen, Fame (rip), Kay and more, BBC (bad boy crew), Force Alphabetick with Mambo, 156 with Jonone from New-York, FBI with Darco and Gawki, Artistes Urbains, TCG with Sheek, CAS, TBK, PCP and many others… Between 1983 and 1988, the French scene was essentially in Paris and in its suburbs with the first generation like San, Ash, Jay, Spirit, Blitz, Bando, Steph, Colt, Boxer, Meo, Lookiss, Mode 2, Posh, Squat, Psy, Alp, etc… Most of them painted in downtown (Quai de Seine, Palissades du Louvre, Beaubourg, Stalingrad station…) and in subway, even if the trains where washed before they go out of each depot. In the suburb, writers painted all RER lines and a lot of stations like in Gare du Nord or the B line in south or Cergy line. The second generation started in latest years of 80’s with Hip Hop movement… I was present before this period and I think this one was the most important because Old timers and a lot of writers of new generation where together to paint and to learn how to do with a good style.

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de Mr. Djweed

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de Mr. Djweed | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

Quelle est ton actualité ? Actuellement, je travaille plusieurs projets en même temps dont la sortie d'un album d'un groupe de mon label "hall in music records" ; le groupe s'appelle Double conscience. Je travaille aussi avec un artiste du côté d'Angers qui s'appelle Humanist "vainqueur du buzz booster 2010";  je m'occupe d'une émission de radio locale "hiphopspirit" sur Radio campus Lorraine avec mon compère Vin's d'Apassionada de 21h à 22h tous les dimanches soirs. Je compose également et masterise au sein de mon label et beaucoup sur la région Lorraine... Je travaille également avec l’Albanie notamment : un artiste local BIG BASTA "Vainqueur des Awards albanaises sur une de mes productions et je mis rend aussi de temps-en-temps pour y faire des soirées. Je donne aussi des cours de deejing dans les colonies et les MJC ! Bien sûr, je mixe notamment en soirées et pour plusieurs groupes pour la scène et vous pouvez me retrouver prochainement "Aux Cools Sessions de Jimmy Jay" à Angers au CHABADA le 26 avril avec HUMANIST. 

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

▶ L'atelier de...Paella - YouTube

Découverte d'un artiste de street art et de son travail en atelier. Vous pourrez retrouver toutes nos prochaines vidéos et découvrir de nouveaux artistes en ...
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

▶ Beat Assailant: Interview - City Never Sleeps (VOSTFR) - YouTube

"Les gens me montrent qu'ils m'aiment et j'ai envie de leur rendre ça" Découvrez l'interview d'Adam Turner A.K.A Beat Assailant ainsi que quelques extraits d...
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Portfolio - Rebecca Topakian

Portfolio - Rebecca Topakian | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

Comment t'es venue l'idée de la série Off-screen ?

Rebecca Topakian: Une bonne amie du lycée a décidé de faire du porno dès qu'elle a eu ses 18 ans. Nous avions suivi nos cours de latin ensemble, on était toutes les deux en hypokhâgne, passionnées de philosophie: tous ces points communs qui nous rapprochaient m'ont fait me projeter à sa place et me poser beaucoup de questions que je ne me serais certainement jamais posées autrement. Entre autre : qu'est-ce qui peut faire qu'on peut vouloir faire du porno ? Qui sont ces gens qui décident de faire ce métier ? qu'est-ce que c'est réellement ? Qu'est-ce que ça implique ? J'ai commencé mon travail sur le porno en 2012 grâce à elle, car c'est elle qui m'a introduite à John B. Root.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Portfolio - Fiftyrooms

Portfolio - Fiftyrooms | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

Quand et comment est né le projet Fiftyrooms ?
Fabrizio Dillenseger : Le site est né il y a à peu près un an et demi. Au début, je ne mettais que mes photos. Puis j'ai eu l'idée de l'ouvrir à quelques photographes dont je connaissais déjà le travail. A partir de là, les gens ont commencé à venir et, de fil en aiguille, le site s'est développé. Maintenant, le plus souvent, je reçois des photos par mail. De plus en plus de gens veulent participer.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Red Vaporz : reportage au cœur du street art en Russie

Red Vaporz : reportage au cœur du street art en Russie | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it
Le Courrier de Russie présente Red Vaporz : un documentaire sur le street art en Russie.
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de l'organisateur du festival Irrueption à Belleville

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de l'organisateur du festival Irrueption à Belleville | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

Quel est le rôle de ce festival dans la cohésion sociale du quartier de Belleville ?
Belleville est un quartier d'une diversité incroyable, tant sur le plan culturel que social. De nombreux acteurs locaux (associations, centres sociaux, centres d'animation...) font vivre cette richesse : ce tissu culturel et citoyen est aujourd'hui la caractéristique majeure de ce quartier de Paris. Notre rôle là-dedans est d'apporter une dynamique de fédération parmi toutes ces initiatives, pour donner forme, le temps d'un weekend, à une large expression populaire. L'ADN du festival est donc inter-associatif et sa programmation est véritablement pluridisciplinaire, pour refléter la richesse de ce territoire.

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Interview : Le Chimiste | Abcdr du Son

Interview : Le Chimiste | Abcdr du Son | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

J'avais sous-estimé son vice de haut niveau", "J'ai fait de ma vie un rêve et de mon rêve une réalité", "J'ai fini par manier le micro comme une sarbacane"... Vous connaissez ces phases par coeur. Leur point commun ? Elles ont été posées sur une prod' du Chimiste. Retour à ses côtés sur un pan de l'histoire du rap francilien.

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de Tworode

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de Tworode | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it
Où as-tu graffé la première fois ?Mon pote était parti en province. Le premier vrai graff, on l’a fait dans son bled en 1989 : j’avais déjà testé rapidement des graffs dans l’avenue de Clichy, mais sans trop de matos. On avait éclaté le bled ! Au début, je posais CONQUEST MAGIC puis rapidement EROD2 qui est resté depuis 1989 mais à l’envers. Mon pote est revenu sur Panam vers 1990 et là on a squatté des usines à Saint-Ouen et on avait un terrain vague juste derrière où on faisait nos graffs le week-end les uns à la suite des autres. À cette époque, on traînait dans le XVIIe et le XVIIIe et l’on y croisait surtout les DAP et les TKC, mais on était jeune.
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de Cyril Le Van

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de Cyril Le Van | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it
Qui es-tu ?Cyril Le Van : Artiste plasticien, fils et petit-fils d’artistes, je commence le dessin et la peinture très jeune. De mes premiers travaux classiques et figuratifs, je garde la rigueur d’un père peintre de marines. Quelles sont tes influences artistiques ?C. L. V. : Jean- Michel Basquiat, Keith Haring, Robert Rauschenberg pour la peinture, Ken Loach, Bertrand Tavernier, les frères Dardenne pour le cinéma. Comment pourrais-tu définir ton travail ?C. L. V. : Ayant grandi en banlieue parisienne, creuset de tous les contrastes, à l’architecture urbaine exacerbée, ma réflexion se nourrit, depuis plus de dix ans, de l’idée selon laquelle l’artiste ne doit pas chercher pas à magnifier le réel mais à questionner la violence des rapports entre la société et les personnes. A partir de cela, la marginalité sociale, économique et culturelle voire l’exclusion sont mes territoires d’expérimentation. 
more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Portfolio - Number 6

Portfolio - Number 6 | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

Après ses premières armes dans le graffiti dès le début des années 80, Number 6 s'est orienté avec succès vers l'illustration, la réalisation et l'animation, notamment dans la série télé Les Lascars. Génie torturé, souvent imité, mais jamais égalé, il est l'un des artistes français les plus doués de sa génération.

Quelle est la référence derrière le pseudo Number 6 ?
Number 6 : Dans la série Le Prisonnier c'est le numéro du personnage principal, qui est joué par Patrick Mc Gohan. Il est coincé dans un village débile auquel ressemble de plus en plus notre cher village global. C'est mon blaze depuis 1988, je voulais être original à l'époque.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Soklak + body painting = c’est beau « Soul Ton Oreille

Soklak + body painting = c’est beau « Soul Ton Oreille | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

Ce n’est pas la première fois que nous vous en parlons, et vous avez tout à fait compris que nous sommes clairement fan de son travail tant musical que « pictural ». En effet, Soklak fait parti de ces artistes complet qui s’expriment de différentes manières, parfois derrière un micro, parfois derrière une bombe de peinture ou un poska. Nous vous avions présenté son travail précédemment et c’est avec plaisir aujourd’hui que nous partageons avec vous un de ses derniers projets.

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

Interview de Tarek par Karim Boukercha, auteur de Descente Interdite

Interview de Tarek par Karim Boukercha, auteur de Descente Interdite | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

Karim B. // Quand et pourquoi avez-vous décidé de faire Paris Tonkar ?

Tarek : L’idée de faire un livre sur les graffes et les tags vient de moi… En 1985-86, j’ai découvert des graffes et des tags à Londres puis sur la Petite ceinture, au niveau de la Porte de Vanves. J’ai commencé à en faire dans mon coin, en imitant surtout le style anglais puis j’ai créé les NSI avec un ami. En 1987, j’ai acheté Subway art et Spraycan art. En lisant ces deux livres, j’ai eu le déclic : « Et si j’écrivais un bouquin sur le même sujet, mais sur la France ?! »… Dès 1988, j’en ai parlé aux copains en leur proposant de l’écrire à plusieurs. Personne n’a souhaité participer directement, mais aucun de mes amis ne m’a découragé dans cette drôle d’entreprise.

 

Sylvain était une connaissance de collège : il habitait pas très loin de ma cité (« PV » pour les initiés, un endroit plutôt sordide avec une mauvaise réputation et qui craignait pas mal sauf pour ceux qui y habitaient comme moi). Bref, j’ai appris qu’il était assez actif au niveau du tag par des amis en commun. Au bout de quelques rencontres, je lui ai proposé de travailler avec moi. Il a accepté sans trop se poser de questions…

Je suis convaincu, avec les années, que cette folle aventure a été possible parce qu’il m’a suivi jusqu’au bout. Nous sommes devenus réellement amis à ce moment-là et nous avons commencé à bosser en 1989.

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de Freeworker

[Paris Tonkar magazine] #graffiti #streetart #urban #lifestyle: Interview de Freeworker | Paris Tonkar magazine • ITW | Scoop.it

Comment es-tu devenu Dj ?
On me pose très rarement la question et cela va me permettre de répondre avec honnêteté. Je suis devenu DJ un peu par la force des choses. J'ai été à la base "l'intendant" de "Sound Of Brothers", un collectif de DJs et amis. Du fait de nos origines principalement antillaises, africaines et asiatiques, nous nous étions spécialisés dans des sonorités très "banlieusardes" comme le rap français, le hip hop, le new jack swing, la (bonne) RnB ou le ragga. J'utilise le terme "banlieusards" car nous évoluions en banlieue et nous ne traversions jamais le périph.
Et puis arriva un temps où les parcours familiaux, les opportunités professionnelles ou les ambitions individuelles divergentes nous ont fait prendre des directions différentes. Pour ma part, j'avais l'envie de continuer dans la musique et les soirées et je me suis mis à mixer car c'était une des conditions pour exister.
J'ai toujours été passionné de musique et j'ai juste rajouté une corde à mon arc par "dépit". Ce que je ne regrette absolument pas.

more...
No comment yet.
Scooped by Paris Tonkar magazine
Scoop.it!

FIREWORKS | Alëxone Dizac

FIREWORKS _ Portrait of the artist Alëxone Dizac www.alexone.net/ A film by Estelle Beauvais www.estelle-beauvais.com _ french, english subtitles 2014
more...
No comment yet.