Or, comme nous avons souvent pu le constater, certaines agences web, au lieu de céder les droits d'exploitation au propriétaire du site qui en a payé le prix, n'hésitent pas à insérer dans le contrat une clause de réserve de propriété aux termes de laquelle elles restent titulaires des droits d'auteur : autrement dit le client a payé une prestation dont il ne devient même pas exploitant (disons propriétaire) à part entière. Malheureusement, de nombreux clients, totalement démunis, et techniquement face au Web et juridiquement face au droit d'auteur, signent les yeux fermés de tels contrats qui à notre sens constituent un abus de droit.