Les "plafonds de verre"
18 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Amandine Gillain from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

Universités - Plafond de verre

Universités - Plafond de verre | Les "plafonds de verre" | Scoop.it

Source photo : actualite-generale.lalibre.be


Appel unanime à briser le plafond de verre dans les universités


Une résolution Écolo votée à la Communauté pour augmenter le nombre de femmes professeures.


Mardi, la commission de l’Enseignement supérieur a adopté à l’unanimité (PS-CDH-Écolo et MR) une proposition de résolution visant « la promotion de l’égalité entre femmes et hommes au sein des universités », déposée par la députée Zakia Khattabi (Écolo).


Aujourd’hui, un nombre croissant de femmes suivent des cours à l’université. En dix ans, le nombre de femmes inscrites à l’université a ainsi augmenté de 69 % dans le 1er cycle, 14 % dans le 2e et 85 % dans les programmes de doctorat alors que pour les hommes les évolutions sont moindres : respectivement + 55 % — 9 % et + 22 %. À tel point que les nouveaux publics de l’enseignement supérieur sont majoritairement féminins : la proportion d’étudiantes est passée de 43 % en 1988 à 54 % en 2008.


Une résorption d’un siècle


Par contre, force est de constater que les femmes restent minoritaires au sein des personnels scientifique et académique. En 2010, les femmes ne représentaient ainsi que 39 % du personnel scientifique nommé à titre définitif, 32 % des chargés de cours, 25 % des professeurs à temps plein et 10 % des professeurs ordinaires. « Ces proportions progressent sur le long terme, mais à un rythme tel que l’écart entre hommes et femmes parmi ces personnels mettra environ un siècle à se résorber si rien n’est entrepris », peut-on lire dans le texte de la proposition de résolution.


Un plafond de verre


De même, on retrouve très peu de femmes aux postes à responsabilités académiques. En 2010, on comptait moins de 25 % de femmes au sein des conseils d’administration des universités ; moins d’un doyen sur huit était une doyenne ; et il n’existait aucune rectrice en exercice.


« La forte féminisation des étudiants et des diplômés n’a donc, pour l’heure, pas entraîné de mouvement similaire parmi les personnels et responsables académiques et scientifiques, souligne l’auteur de la proposition de résolution. Un plafond de verre semble détourner nos diplômées des carrières universitaires et barrer l’accès aux responsabilités académiques. »


Un master en études de genre


Afin d’encourager l’égalité des genres au sein des universités, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles demande au gouvernement de prendre plusieurs initiatives, dont : la création d’une instance dédiée aux questions de genre dans l’enseignement supérieur, notamment chargée de la récolte et l’analyse de rapports remis périodiquement par chaque université afin de rendre compte des efforts entrepris en faveur de l’égalité entre hommes et femmes ; ou encore la création d’un grade de master en études de genre.


Par BOCART STÉPHANIE



Via Koter Info
more...
No comment yet.
Scooped by Amandine Gillain
Scoop.it!

VIOLENCE SEXUELLE: Pour en finir avec le stéréotype du parfait inconnu

VIOLENCE SEXUELLE: Pour en finir avec le stéréotype du parfait inconnu | Les "plafonds de verre" | Scoop.it
Âge jeune, antécédents de victimisation par quelqu'un de son entourage, souvent dans un environnement familier, ou abus d'alcool, ces facteurs de risque d'agression sexuelle devraient mieux être pris en compte dans les stratégies de prévention,...
more...
No comment yet.
Rescooped by Amandine Gillain from performance commerciale
Scoop.it!

Femmes, comment briser enfin le plafond de verre

Femmes, comment briser enfin le plafond de verre | Les "plafonds de verre" | Scoop.it
Le plafond de verre, expression des années 1970 pour désigner les obstacles qui empêchent les femmes d’atteindre des postes de décision est fissuré, mais loin d’être encore en mille morceaux. Réflexions sur le marteau qui manque.

Via Richard Compte
more...
No comment yet.