Oeuvres ouvertes
Follow
Find
3.9K views | +0 today
Oeuvres ouvertes
revue-archipel
Curated by OeO
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by OeO
Scoop.it!

Oeuvres ouvertes : Webliographie

Oeuvres ouvertes : Webliographie | Oeuvres ouvertes | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by OeO
Scoop.it!

Oeuvres ouvertes : Mario del Valle ou comment ouvrir les portes de la nuit

Oeuvres ouvertes : Mario del Valle ou comment ouvrir les portes de la nuit | Oeuvres ouvertes | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by OeO
Scoop.it!

Oeuvres ouvertes : Nuit de Sindelfingen (2)

Oeuvres ouvertes : Nuit de Sindelfingen (2) | Oeuvres ouvertes | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by OeO
Scoop.it!

Novarina: "Parler n'est pas communiquer"

more...
No comment yet.
Scooped by OeO
Scoop.it!

Oeuvres ouvertes : Robert Walser, Les Rédactions de Fritz Kocher (1/54)

Oeuvres ouvertes : Robert Walser, Les Rédactions de Fritz Kocher (1/54) | Oeuvres ouvertes | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by OeO from Poezibao
Scoop.it!

Laurent Grisel, Paris et Suresnes, les 30 novembre et 7 décembre 2012

Communiqué de Laurent Grisel : 

Très bientôt, deux rencontres, une à Paris et l’autre pas loin, à Suresnes.
Vendredi 30 novembre à 20h00 au Centre Cerise ( 46 rue Montorgueil, Paris 2e), je serai en compagnie Sereine Berlottier et de Philippe Rahmy, nous serons interrogés par Dominique Dussidour et Sébastien Rongier sur le thème des brouillons…
Vendredi 7 décembre à 19h00 et, si possible, un peu plus tôt, ce sera avec L.L. de Mars, à l’invitation de Julien Pauthe, à la médiathèque de Suresnes. D’abord pour l’exposition des planches originales dessinées pour Les Misères et les malheurs de la guerre d’après Jacques Callot noble lorrain, ensuite pour une brève présentation, enfin pour une lecture avec projection des images et musique improvisée. Tous les détails ici.
Ce deux vendredis j’aurai avec moi les deux dernières parutions :
Les Misères et les malheurs de la guerre d’après Jacques Callot noble lorrain, paru chez ION
Un Hymne à la paix (16 fois), paru chez publie.papier.


Via Florence Trocmé
more...
No comment yet.
Scooped by OeO
Scoop.it!

Robert Walser : "Ecrire des lettres au monde entier. Au monde entier !"

Robert Walser : "Ecrire des lettres au monde entier. Au monde entier !" | Oeuvres ouvertes | Scoop.it

C’est un des auteurs cruciaux de langue allemande, avec Kafka (qui le lisait avec bonheur) : parmi les quelques livres qui ont compté pour moi, il y a Vie de poète, mais aussi le livre de Carl Selig, Promenade avec Robert Walser, où on le voit marcher des journées entières, s’arrêter dans des auberges, où l’on entend sa voix si singulière, un mélange de désespoir et de naïveté enfantine, soutenus par une ironie qui traverse toute son écriture.

more...
No comment yet.
Rescooped by OeO from Lectures en tous sens
Scoop.it!

LIVRE. Les soleils noirs de la mélancolie | L'Hebdo

LIVRE. Les soleils noirs de la mélancolie | L'Hebdo | Oeuvres ouvertes | Scoop.it

A 92 ans, Jean Starobinski met un point final à une monumentale histoire de la mélancolie à paraître le 18 octobre, synthèse de plus de cinquante ans de recherches. Rencontre, dans son bureau genevois, avec l’un des plus grands penseurs de notre temps.

Jean Starobinski a corrigé des épreuves quasiment toute la nuit. A 92 ans, l’historien et critique de littérature genevois s’apprête à publier non pas un mais trois livres. Sur ses différents bureaux, trois textes sont encore en chantier: deux essais, Diderot, un diable de ramage et Rousseau, accuser et séduire, à paraître chez Gallimard le 23 novembre. Et, surtout, les quelque 650 pages d’une foisonnante et passionnante étude sur la mélancolie, son thème de prédilection depuis cinquante-quatre ans.

 

L’homme est né en 1920, à une époque où l’on pouvait encore être tout à la fois médecin et professeur de littérature. Avoir une approche globale du savoir. Après une licence en lettres en 1942, Jean Starobinski publie son premier livre, une anthologie commentée de textes de Stendhal. Assistant en lettres à l’Université de Genève, il mène en parallèle des études de médecine (qu’il achèvera en 1949), considérant que ces matières sont le prolongement l’une de l’autre. Il renoncera ensuite à pratiquer la médecine et la psychiatrie pour se consacrer à l’histoire des idées, discipline à cheval entre psychanalyse, littérature, histoire, sociologie, philosophie... dont il est le héraut en France et en Suisse. Une «pensée en mouvement» qui ne cesse d’aborder ses objets d’étude en variant de point de vue, tissant un système d’échos. Reconnu comme un spécialiste de Montaigne et de Rousseau, il n’avait pas publié depuis sept ans. Son dernier ouvrage, en 2005, Les enchanteresses, était consacré à l’opéra et aux figures des grandes dominatrices du répertoire classique. Cette fois, il livre enfin l’ouvrage que d’aucuns attendaient depuis des années.

 

(...)


Via E. Legros Chapuis
more...
No comment yet.
Rescooped by OeO from e-littérature
Scoop.it!

le tiers livre : appel : vers un club des lecteurs de publie.net ?

le tiers livre : appel : vers un club des lecteurs de publie.net ? | Oeuvres ouvertes | Scoop.it

Jamais le contraste n’a été si fort entre la qualité et la force des textes que nous proposons en ligne (ces deux dernières semaines les Cosnay, Daeninckx, Beauchesne, Winckler, Ponti parmi d’autres – plus les Jabre, Delabranche, Ellingsen, Dionne, Cillaire...), la force des projets qui attendent (plusieurs Washing Machine mais qui sont des gouffres à heures de travail, la collection théâtre lancée avec Jean-Daniel Magnin et le théâtre du Rond-Point, les textes de littérature qui demandent un montage artisanal, des relectures répétées), et nos besoins.

 

Pas question de se plaindre de la diffusion : elle est stable, elle repose sur un noyau de lecteurs exigeants, à commencer par les auteurs même, et les abonnements arrivent régulièrement. Je cois qu’il s’agit tout simplement d’une banalisation : nous occupons dans le web la place très congrue que le monde papier réserve à la littérature contemporaine.

 

Pas question non plus de se plaindre de la mise à l’écart de fait qu’exerce la presse traditionnelle et littéraire, et la nouvelle presse en ligne qui se goberge des mêmes lanternes. C’est un syndrome d’époque : même la très sérieuse étude du Motif, ces jours-ci, sur le référencement des livres, s’appuyait sur les meilleures ventes, donc les produits d’industrie pour lesquels ce genre d’étude a été fait loin en amont.

 

Il faut signaler l’exception, pour nous, d’un soutien actif de Ciclic / Livre au Centre, à la fois pour le lancement de notre initiative publie.papier, que pour la revue D’Ici Là. Mais pour le reste, on le sait, on n’a que nos propres forces, nos propres sites et blogs.


Via liminaire, bilbatua
more...
No comment yet.
Scooped by OeO
Scoop.it!

Oeuvres ouvertes : La vie sur nos toits, par Laurent Margantin

Oeuvres ouvertes : La vie sur nos toits, par Laurent Margantin | Oeuvres ouvertes | Scoop.it

Voilà longtemps que nous vivons sur nos toits. Nos maisons n’ont qu’un seul étage, mais elles sont trop sombres, trop fermées, alors, dès que nous pouvons – à peine levés – nous montons sur nos toits et y passons le plus de temps possible. Là-haut, nous passons des heures en famille, ou bien seuls, peu importe ; ce qu’il nous faut, c’est le ciel, et surtout l’aube et le crépuscule. Nous avons besoin du grand air toute la journée, même si nous vivons au milieu de la ville, et qu’à quelques dizaine des mètres de chez nous passent tant de voitures sur le boulevard. Contre le mur de nos maisons, il y a une échelle, et, que nous soyons jeunes ou vieux, nous montons avec aisance sur notre toit, habitués depuis l’enfance à y grimper en courant, pressés de rejoindre ces espèces de terrasses que nous y avons aménagées, même si le mobilier qui s’y trouve se limite ordinairement à quelques chaises et à une petite table où poser un cendrier.

more...
No comment yet.
Scooped by OeO
Scoop.it!

Oeuvres ouvertes : Une phrase de Robert Walser

Oeuvres ouvertes : Une phrase de Robert Walser | Oeuvres ouvertes | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by OeO
Scoop.it!

Entretien avec Pierre-Marc de Biasi (2): Le brouillon numérique

Entretien avec Pierre-Marc de Biasi (2): Le brouillon numérique | Oeuvres ouvertes | Scoop.it
Entretien avec Pierre-Marc de Biasi (2): Le brouillon numérique...
more...
No comment yet.
Rescooped by OeO from Publie.net
Scoop.it!

le tiers livre : aux libraires amis : publie.papier ça marche, tentez le coup !

le tiers livre : aux libraires amis : publie.papier ça marche, tentez le coup ! | Oeuvres ouvertes | Scoop.it

Laurent Grisel à la librairie de sa petite ville de Bourgogne, qui a voulu voir de ses yeux le processus de commande, ou la médiathèque de Saint-Raphaël (ci-dessus !) qui privilégie la maison de la presse qui jouxte l’établissement...

 

Tous les libraires en France, quelle que soit leur taille et leur emplacement, sont reliés à l’organisme interprofessionnel Dilicom. Ils commandent directement, par le processus le plus standard et habituel, n’importe lequel de nos 42 titres disponibles (5 chaque semaine, on arrive au bout de la « salve 1 »). Les commandes sont transmises à Hachette par Dilicom le soir même (processus tout à fait standard aussi), elles sont imprimées le lendemain, et expédiées au libraire ce même après-midi, la commande est là en moins de 72 heures.

 

Qu’est-ce que l’impression à la demande, nous demande-t-on ? Rien ! Moi maintenant je réponds : — Rien ! Tout simplement pour m’être aperçu que 9 fois sur 10 mon interlocuteur avait déjà eu en main des livres en impression à la demande, mais ne s’en était pas aperçu. Une large partie des fonds Fayard, Stock, Lattès, Hatier (les éditeurs du groupe Hachette), les 16 000 titres proposés par Gallica transitent par Maurepas : c’est le même processus de fabrication ultra-moderne utilisé par toutes les imprimeries désormais. On y a juste rajouté une couche informatique : au lieu de procéder par tirage et stock, le changement de titre se fait sans interrompre la machine. Au lieu d’aller puiser dans un stock pour faire l’envoi libraire, le regroupement d’expédition se fait en direct depuis l’unité de fab.


Via liminaire
more...
No comment yet.
Rescooped by OeO from Hallo France, Hallo Deutschland !!!!
Scoop.it!

Büchner à la renverse

Büchner à la renverse | Oeuvres ouvertes | Scoop.it
Livre . Avec trois tomes aussi denses que mystérieux, la biographie du dramaturge allemand forme un puzzle.

 

 


Via Florence Trocmé
more...
Florence Trocmé's curator insight, December 29, 2012 9:47 AM

Article très intéressant, en cette année à venir du bicentenaire de la naissance de Büchner (Woyzeck, Lenz, La Mort de Danton, Léonce et Léna)... livre très mystérieux, auteur également (Frédéric Metz)

Scooped by OeO
Scoop.it!

Oeuvres ouvertes : Nuit de Sindelfingen (3)

Oeuvres ouvertes : Nuit de Sindelfingen (3) | Oeuvres ouvertes | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by OeO
Scoop.it!

Werner Kofler

Werner Kofler | Oeuvres ouvertes | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by OeO from Poezibao
Scoop.it!

ubuweb: Ezra Pound reads his poetry, ...

Cliquer sur le titre pour en savoir plus


Via Florence Trocmé
more...
Teresa Levy's curator insight, May 19, 2013 2:02 AM

perhaps data if poetry woas not timeless

Scooped by OeO
Scoop.it!

Oeuvres ouvertes : Du Publie.papier dans la Quinzaine littéraire

Oeuvres ouvertes : Du Publie.papier dans la Quinzaine littéraire | Oeuvres ouvertes | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by OeO from Poezibao
Scoop.it!

Editions Zoé — Lettres de 1897 à 1949 Robert Walser — traduction de Marion Graf

Editions Zoé — Lettres de 1897 à 1949 Robert Walser —  traduction de Marion Graf | Oeuvres ouvertes | Scoop.it
Editions Zoé — Carouge — Lettres de 1897 à 1949 Robert Walser — domaine allemand — Romans et récits d’écrivains de Suisse romande, de France, de Suisse allemande, d’Afrique et d’Asie...

Via Florence Trocmé
more...
Florence Trocmé's comment, November 5, 2012 7:07 AM
merci, cela renforce l'envie de lire
OeO's comment, November 5, 2012 7:11 AM
article à lire bientôt dans la Quinzaine !
Scooped by OeO
Scoop.it!

Oeuvres ouvertes : Dédale en Sicile (par Denis Boyer)

Oeuvres ouvertes : Dédale en Sicile (par Denis Boyer) | Oeuvres ouvertes | Scoop.it

Le soir, il se jetait éperdument à travers prés. Pieds nus, il rejoignait le rivage et restait hébété à contempler la mer. L’inexorable engloutissement du soleil par celle-ci lui paraissait chaque fois comme l’hiérophanie redoutée des premiers hommes. Sa propre condition lui était ainsi renvoyée, et durant les minutes qui précédaient la disparition totale du disque rouge, son souffle se faisait plus court, contraint par sa conception inconsciente de la noyade. Aussi bien, c’était son idée fixe ces jours-ci, un manque, terrible, qui poussait plus loin en lui le peu d’air qu’il parvenait à saisir, et dans sa détresse il ne pouvait se comparer qu’à l’homme dont les poumons s’emplissent lentement de liquide. N’étaient la douleur et l’affolement, il ne devait pas se trouver dans l’erreur, tant sa gorge et sa poitrine se serraient. Cette absence qu’il savait permanente n’était pas étrangère à ses singulières escapades. Les pieds meurtris, il rentrait sans un mot, griffé au surplus par les branches des genêts qu’il ne discernait plus une fois le sombre tombé.

more...
No comment yet.
Scooped by OeO
Scoop.it!

Twitter, c’est une sorte de cubisme, par Thierry Crouzet

Twitter, c’est une sorte de cubisme, par Thierry Crouzet | Oeuvres ouvertes | Scoop.it

L’histoire de l’art nous a familiarisés avec les périodes : impressionnisme, pointillisme, fauvisme… Et si le Net connaissait aussi des périodes ?

En 1907, Picasso et Braque inventent le cubisme, grandement influencés par Cézanne. En 1914, ils s’en détournent, quelques peintres poursuivent le mouvement jusqu’en 1921. Depuis, le cubisme est une affaire de peintres du dimanche. Il a continué d’influencer l’art, tout en ayant par lui-même perdu sa fécondité, et jusqu’à sa nécessité d’être.

Je prétends qu’il en va de même pour Twitter, et pour Facebook dans une large part. Il est alors logique que les premiers expérimentateurs éprouvent l’envie de se détourner de ces services, d’autant plus qu’ils s’y étaient engagés comme Laurent Margantin pour des raisons esthétiques.

more...
No comment yet.
Scooped by OeO
Scoop.it!

Oeuvres ouvertes : Le système Gallimard : Un palmarès des critiques littéraires au service d'un éditeur

Oeuvres ouvertes : Le système Gallimard : Un palmarès des critiques littéraires au service d'un éditeur | Oeuvres ouvertes | Scoop.it

Ces quelques critiques littéraires (pas besoin de beaucoup, juste quelques-uns aux bonnes places) sont eux-mêmes des auteurs Gallimard, ils ont été un jour gallimardisés, c’est-à-dire adoubés par le patron de la divine Maison afin de se mettre à son service. Bien sûr, ils n’écrivent pas que des papiers sur les livres Gallimard (ils se défendront toujours ainsi, certains d’entre eux se limitant aux titres les plus stratégiques dans le cadre de la conquête des prix d’automne), il n’empêche qu’ils sont parmi les meilleurs représentants des intérêts de la maison d’édition dans le milieu de la presse littéraire.

more...
No comment yet.
Scooped by OeO
Scoop.it!

Oeuvres ouvertes, lectures

Oeuvres ouvertes, lectures | Oeuvres ouvertes | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by OeO
Scoop.it!

Entretien avec Pierre-Marc de Biasi (1): « Il n’y aurait pas eu de génétique des textes sans l’outil informatique »

Entretien avec Pierre-Marc de Biasi (1): « Il n’y aurait pas eu de génétique des textes sans l’outil informatique » | Oeuvres ouvertes | Scoop.it

Il faudrait commencer par dire qu’il n’y aurait pas eu de génétique sans l’outil informatique. Pour des raisons quantitatives d’abord : les proportions entre le texte que nous connaissons sous forme imprimée et le soubassement manuscrit qui l’a rendu possible, sont assez couramment de 1 à 10. Il faut entre 5 et 20 pages de brouillons, plans, scénarios, documents, notes pour produire une page de manuscrit définitif. Parfois beaucoup plus. Cela veut dire qu’un roman de 500 pages a généralement derrière lui 5000 pages de brouillons et de manuscrits. Et au XIXe siècle, il s’agit de grandes pages, en général, qui se rapprochent de notre format A3 : donc, au total, l’équivalent de 10 000 pages A4. Comment publier cela sous forme papier ? On comprend la perplexité des chercheurs du début du XXe siècle « C’est intéressant mais qu’est-ce qu’on va pouvoir en faire ? »

more...
No comment yet.
Scooped by OeO
Scoop.it!

Deux nouveaux livres disponibles aux éditions Publie.papier

Deux nouveaux livres disponibles aux éditions Publie.papier | Oeuvres ouvertes | Scoop.it
more...
No comment yet.