Obama et l'impasse budgétaire
1 view | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by MDM
Scoop.it!

Boehner 'ready for the phone call' from Obama to end budget impasse

Boehner 'ready for the phone call' from Obama to end budget impasse | Obama et l'impasse budgétaire | Scoop.it
House Speaker John Boehner said Sunday that he and fellow Republicans want to end the partial government shutdown and increase the federal debt limit, but no deals can be reached until President Obama decided to negotiate.
more...
No comment yet.
Scooped by MDM
Scoop.it!

Dette, budget : Obama soumet les républicains et soulage le monde

Dette, budget : Obama soumet les républicains et soulage le monde | Obama et l'impasse budgétaire | Scoop.it
+ VIDEO - (de notre correspondant aux Etats-Unis + vidéo) Le Sénat et la Chambre des Représentants ont voté cette nuit pour la réouverture des...
more...
No comment yet.
Scooped by MDM
Scoop.it!

Obama et l'impasse budgétaire

Obama et l'impasse budgétaire | Obama et l'impasse budgétaire | Scoop.it
MDM's insight:

Vendredi, les coupes budgétaires automatiques qui menaçaient le pays depuis des semaines ont été actées. Trois jours auparavant, le président s'était exprimé à Newport News (Virginie), annonçant les conséquences désastreuses de ces coupes.


“These cuts are wrong. They’re not smart. They are not fair. They are a self-inflicted wound that doesn’t have to happen.”

 

Il avait fait preuve de détermination mardi devant les employés du chantier naval. Les Républicains lui ont reproché d'organiser une tournée de campagne destinée à effrayer les Américains en exagérant la portée des restrictions budgétaires."Ces coupes sont mauvaises. Elles ne sont pas pertinentes. Elles ne sont pas justes. Ce sont des auto-mutilations qui n'ont pas à se produire" avait martelé Barack Obama.

 

"Nous ne pouvons pas atteindre la prospérité en faisant seulement des coupes budgétaires"

On l'aurait dit parti en croisade contre ces coupes, qui concerneront surtout les budgets de la sécurité sociale, de la défense, du programme "Medicare" et de la santé. L'éducation, la formation, les services sociaux et les transports seront également touchés. Des thématiques chères au démocrate, qui venait de réaffirmer son engagement auprès des plus démunis lors de son dernier discours sur l'état de l'Union.

 

Des restrictions "stupides" et "inutiles"

Après avoir rencontré les chefs de file du Congrès vendredi à la Maison Blanche sans aboutir à un compromis, le président a du reconnaître les limites de son pouvoir. «Je ne suis pas un dictateur. Je suis un président" a-t-il rappelé. «Ce que je ne peux pas faire, c’est forcer le Congrès à prendre les bonnes décisions.En l'absence de décision de la part du président de la Chambre des représentants et des autres pour placer les intérêts des familles de la classe moyenne devant les impératifs politiques, ces coupes vont entrer en vigueur" a-t-il reconnu, le visage fermé. 

more...
No comment yet.