oAnth-miscellaneous
6.0K views | +0 today
Follow
oAnth-miscellaneous
offene Ablage: nothing to hide | compilations & selected entries from my tumblelog diary at soup.io
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
Scoop.it!

B. Fontana, Montaigne en politique - via fabula.org 2013-02-15 | offene Ablage: nothing to hide

B. Fontana, Montaigne en politique - via fabula.org 2013-02-15 | offene Ablage: nothing to hide | oAnth-miscellaneous | Scoop.it

Biancamaria Fontana, Montaigne en politique Traduit de l’anglais par Françoise Stonborough Marseille: Agone 2013, 352 pages ISBN: 978-2-7489-0174-0 ()

 

Présentation de l'éditeur

 

On sait généralement que Montaigne a été maire de Bordeaux pendant 4 ans et que, à la fois proche du futur HenriIV et bien introduit à la cour à Paris, il a joué entre eux à diverses reprises un rôle de négociateur. Cependant, on continue de voir en lui avant tout un moraliste et un explorateur du moi, réfugié dans sa «librairie» à distance de la politique, quand on ne fait pas de lui un sceptique conservateur, défenseur de la monarchie absolue. Montaigne en politique brise cette image. Dans cette synthèse, l’auteur montre à quel point les Essais tout entier sont habités par le souci politique de leur auteur: par son expérience personnelle très riche dans ce domaine, par les inquiétudes permanentes que suscitent chez lui les événements de son temps (les guerres de religion), par ses lectures des auteurs politiques de l’Antiquité ou contemporains, etc. Les activités et les idées politiques n’ont pas été secondaires ou momentanées dans la réflexion de Montaigne: elles sont au cœur de sa pensée, au même titre que les réflexions morales, auxquelles elles sont d’ailleurs étroitement liées. Montaigne est bel et bien un penseur politique. Pas au sens où il aurait développé une théorie ou une doctrine ou une philosophie politique, mais au sens où la réflexion sur les événements, les actions, les passions ou les vertus politiques est omniprésente dans les Essais . Enseignante et chercheur en histoire des idées politiques à Cambridge (1978–1991), Biancamaria Fontana est actuellement professeur à l’université de Lausanne. Membre du King’s College (Cambridge, UK), elle est spécialiste de la période post-révolutionnaire et des penseurs politiques libéraux (Benjamin Constant et Mme de Staël). Auteure notamment de The Invention of the Modern Republic (Cambridge UP, 1994), elle a codirigé récemment Les Usages de la séparation des pouvoirs (2008), et écrit régulièrement pour le Times Litterary Supplement . Du même auteur: Du boudoir à la Révolution. Laclos et Les Liaisons dangereuses dans leur siècle , rééd. Agone, 2013

 

URL de la source: http://www.fabula.org/actualites/b-fontana-montaigne-en-politique_55490.php

more...
No comment yet.
Scooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
Scoop.it!

Heine, histoire de la religion et de la philosophie en Allemagne (Les apports de MBK) - [FR-DE-EN] | offene Ablage: nothing to hide

Heine, histoire de la religion et de la philosophie en Allemagne (Les apports de MBK) - [FR-DE-EN] | offene Ablage: nothing to hide | oAnth-miscellaneous | Scoop.it

- source URL: http://mehdibelhajkacem.over-blog.com/article-heine-histoire-de-la-religion-et-de-la-philosophie-en-allemagne-99736316.html

 

(oAnth: the chosen quotes give a good insight of Heine's stringent analytical - towards Hegel orientated - romanticism, which results in a competent nevertheless highly ironic approach to Schelling's transcendental philosophy.)

 

[...]

 

Ce que je suggère ici permet de comprendre que dans la partie de sa philosophie qui n'est qu'idéalisme transcendental, Monsieur Schelling 'nest resté et ne pouvait rester qu'un psalmodieur de la parole de Fichte, mais que dans la philosophie de la nature, où il avait à besogner parmi les fleurs et les étoiles, il n pouvait que fleurir et rayonner magnifiquement. C'est pourquoi aussi c'est cette direction qui a été prise de préférence, non seulement par lui, mais tous les amis de même inspiration, et et le tumulte, qui se fit jour alors n'était en quelque sorte qu'un réaction poétaillonique à l'abstraite philosophie de l'esprit qui avait cours avant eux. Tels des potachez libérés après avoir dû passer toute la journée à gémir dans les salles étriquées sous la charge accablante des voyelles et des chiffres, les élèves de Monsieur Schelling se sont précipités dans la nature, dans le réel ensoleillé et plein d'odeurs, en criant leur joie à tue-tête, en faisant des galipettes et tout un joyeux tapage. (p.193-194)

 

"Monsieur Schelling ne pouvait plus loin que Spinoza sur le chemin de la philosophie, étant donné que l'Absolu n'est concevable que sous la forme de ces deux atributs, la pensée et l'étendue. Mais Monsieur Schelling abanadonne maintenant la voie philosophique pour tenter de parvenir à la contemplation de l'absolu par une espère d'intuition mystique, il tente de le contempler en son centre, en son essentialité, là où il n'est ni quelque chose d'idéel, ni quelque chose de réel, ni pensée, ni étendue, ni sujet, ni objet, ni esprit, ni matière, mais au contraire...qu'est ce que j'en sais!

 

Ici s'arrête la philosophie chez Monsieur Schelling et commence la poésie, je veux dire, la folie." (p.197)

 

[...]

 

--------------------

 

- via: http://philosophyandtheory.tumblr.com/post/18005118051/heine-histoire-de-la-religion-et-de-la-philosophie-en

 

 

OAnth:

- http://german.utoronto.ca/~goetschel/heine_history.pdf

- http://gutenberg.spiegel.de/buch/378/1

- https://de.wikipedia.org/wiki/Zur_Geschichte_der_Religion_und_Philosophie_in_Deutschland

- http://www.heinrich-heine-denkmal.de/werke.shtml

more...
No comment yet.
Scooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
Scoop.it!

Egyptian parliamentary election, 2011–2012 | Compilation started 2011-10-22 | actualized 2012-03-01 offene Ablage: nothing to hide

Egyptian parliamentary election, 2011–2012 | Compilation started 2011-10-22 | actualized 2012-03-01 offene Ablage: nothing to hide | oAnth-miscellaneous | Scoop.it

 

Please, go by the given link in the entry title to the postings by oAnth at soup.io ;

 

-----------------

 

Egyptian parliamentary election, 2011–2012 - Wikipedia, the free encyclopedia

[ https://secure.wikimedia.org/wikipedia/en/wiki/Egyptian_parliamentary_election,_2011%E2%80%932012 ]

 

 

An early parliamentary election will be held in Egypt from November 2011 onwards, following the revolution which ousted President Hosni Mubarak, after which the Supreme Council of the Armed Forces dissolved the parliament of Egypt. Originally, the election was assumed to be held in September, but this was postponed.

 

The election will take place on the following dates:

 

- first stage: 28 November, run-off on 5 December;

- second stage: 14 December, run-off on 21 December;

- third stage: 3 January, run-off on 10 January.

- Shura Council elections are to follow on 22 January 2012.

 

[...]

=======================

 

compilation (linked via title line of this entry) composed of articles, videos, photographs from Wikipedia, Globalvoices, Sandmonkey Blog, The Real News, et al. about the situation around the coming elections in December 2011 and January 2012.

more...
No comment yet.
Scooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
Scoop.it!

De l'Arabie saoudite au Liban - LMD 03-2012 | offene Ablage: nothing to hide

De l'Arabie saoudite au Liban - LMD 03-2012 | offene Ablage: nothing to hide | oAnth-miscellaneous | Scoop.it

original www-site: http://www.monde-diplomatique.fr/2012/03/LACROIX/47500

 

-----------------

 

Il a longtemps été reproché aux chercheurs travaillant sur le Proche-Orient une posture exagérément empirique les condamnant à ne participer que de manière marginale aux grands débats académiques en sciences sociales. La tendance s’est néanmoins inversée ces dernières années, ce que devrait accélérer le « printemps arabe », en ramenant la région dans le giron de l’histoire universelle. Les ouvrages d’Amélie Le Renard sur l’Arabie saoudite (1) et de Bernard Rougier sur le Liban (2), par la solidité de leur cadre théorique, illustrent à merveille cette évolution. C’est d’autant plus remarquable que ni l’un ni l’autre ne sacrifient pour autant l’apport des enquêtes de terrain menées dans des conditions particulièrement difficiles.

 

Véritable travail d’anthropologie sociale, le livre de Le Renard montre comment s’est construit en Arabie saoudite un « modèle de féminité spécifique », dans un contexte où l’espace des possibles féminins est borné par deux discours a priori contradictoires, et qui pourtant cohabitent plutôt bien l’un avec l’autre : l’un conservateur et de ségrégation qui, s’il se pare des attributs de la « tradition », remonte en fait essentiellement aux années 1960 et 1970, quand le « réveil islamique » se conjugue au boom pétrolier ; l’autre, réformateur, apparu dans les années 1990-2000, qui encourage l’activité professionnelle et la participation à la société.

 

[...]

more...
No comment yet.
Scooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
Scoop.it!

Identité(s) juive(s) dans l'Antiquité - nonfiction.fr 2012-01-10 | offene Ablage: nothing to hide

Identité(s) juive(s) dans l'Antiquité - nonfiction.fr 2012-01-10 | offene Ablage: nothing to hide | oAnth-miscellaneous | Scoop.it

original URL - http://www.nonfiction.fr/article-5361-identite_s_juive_s_dans_lantiquite.htm

 

-----------------------

 

Recueil organisé d’articles qui met en lumière la façon dont l’Antiquité méditerranéenne a perçu le judaïsme et comment ce dernier s’y est intégré. Parmi les différentes enquêtes que mène l’auteur, la première cible les premières représentations que les Grecs se font des Juifs. C’est à la fin du IVème siècle avant notre ère qu’on trouve trace d’une rencontre entre les Juifs et les Grecs. La première désignation qu’utilisent les Grecs pour parler les Juifs est celle de " peuple de philosophes nés " - qui donne son titre à l’ouvrage. Cette première mention des Juifs chez un Grec, en l’occurrence Théophraste, dérive du fait que cet auteur met au centre de ce qu’il connaît du judaïsme leur monothéisme...

more...
No comment yet.