oAnth-miscellaneous
Follow
Find tag "France"
5.6K views | +0 today
oAnth-miscellaneous
offene Ablage: nothing to hide | compilations & selected entries from my tumblelog diary at soup.io
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
Scoop.it!

A. Charrak, Rousseau. De l'empirisme à l'expérience - via fabula.org 2013-02-18 | offene Ablage: nothing to hide

A. Charrak, Rousseau. De l'empirisme à l'expérience - via fabula.org 2013-02-18 | offene Ablage: nothing to hide | oAnth-miscellaneous | Scoop.it

via http://www.fabula.org/actualites/andre-charrak-rousseau-de-l-empirisme-l-experience_55522.php


André Charrak, Rousseau. De l'empirisme à l'expérience

 

Paris: Vrin, coll. "Bibliothèque d'Histoire de la Philosophie", 2013. EAN 9782711624560 224 p. () Présentation de l'éditeur: L’un des traits constants de la pensée de Rousseau réside dans la méditation qu’il poursuit jusqu’à la fin de sa vie sur l’amour de soi – sur l’affection essentielle de l’être sensible et intelligent. Mais les ressources mobilisées dans cette entreprise ne demeurent pas les mêmes tout au long de l’œuvre et elles se forgent avant tout dans un effort d’appropriation puis de mise à distance de la philosophie de son temps. C’est cet effort méthodologique qui est analysé dans le présent ouvrage. Du Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité à l’ Émile , Rousseau perfectionne un empirisme qui confère son caractère systématique à la «théorie de l’homme» mais qui, à terme, révèle ses limites dans l’examen des idées sublimes (l’ordre du monde voulu par Dieu, l’existence de l’âme) que l’homme moderne doit prendre en vue. Aussi importe-t-il de comprendre de quelle façon Rousseau abandonne cette perspective au long des recherches qui, en 1778, aboutissent à l’œuvre ultime achevée au seuil de la mort: Les Rêveries du promeneur solitaire . Le cheminement que l’on peut retracer en suivant la voie royale de la méthode découvre une dernière philosophie de Rousseau, où la clarification d’expériences décisives (l’accident, la rêverie) se substitue au style philosophique de l’époque pour découvrir les conditions d’un bonheur effectif.

 

Membre de l’Institut d’Histoire de la Pensée Classique (UMR 5037), André Charrak enseigne à l’Université de Paris 1, Panthéon-Sorbonne.

 

more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from oAnth's day by day interests - via its scoop.it contacts
Scoop.it!

Die „Banalität des Bösen“ - Margarethe von Trottas Film über Hannah Arendt - 2013-02-13 | offene Ablage: nothing to hide

Quell-URL.: http://www.literaturkritik.de/public/rezension.php?rez_id=17503     

 

Von Alexandra Pontzen (13.02.2013).

 

Margarethe von Trotta hat ihrer filmbiografischen Galerie von ‚starken Frauen‘, nach Gudrun Ensslin, Rosa Luxemburg und Hildegard von Bingen, ein weiteres Porträt hinzugefügt, das der vor den Nazis 1941 nach New York geflohenen  und ebendort 1975 verstorbenen deutsch-jüdischen Philosophin Hannah Arendt.

Unter dem verkürzten Titel „Hannah Arendt“ – auf den Zusatz des Originaltitels „Ihr Denken veränderte die Welt“ wurde in der deutschen Präsentation eher verzichtet (er hätte auch zu sehr an den in der DDR gängigen, auf Lenin gemünzten Spruch „Er rührte an den Schlaf der Welt“ erinnert) – erlebte der Film im Beisein der nordrhein-westfälischen Ministerpräsidentin und dreier ihrer Ministerinnen am 8. Januar in Essen seine deutsche Erstaufführung und gelangte ab dem übernächsten Tag in die deutschen Kinos. Kaum ein deutsches Feuilleton lässt sich finden, das dem Werk nicht seine Aufmerksamkeit und Reverenz erwiesen hätte – und beides, soviel vorweg, dürfte sich mindestens ebenso doppelter politischer Korrektheit, feministisch wie historisch grundierter, wie seinem filmkünstlerischen Rang verdanken.

 

[...]

 

 

more...
oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"'s comment, February 16, 2013 6:51 PM
Alcofribas, merci pour le lien chez l'Arte
Alcofribas's comment, February 16, 2013 6:53 PM
Ebenfalls ! Les bonnes choses, ça se partage
oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"'s comment, February 19, 2013 4:40 PM
http://www.huffingtonpost.fr/jeannine-hayat/film-anna-arendt_b_2695574.html
Scooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
Scoop.it!

B. Fontana, Montaigne en politique - via fabula.org 2013-02-15 | offene Ablage: nothing to hide

B. Fontana, Montaigne en politique - via fabula.org 2013-02-15 | offene Ablage: nothing to hide | oAnth-miscellaneous | Scoop.it

Biancamaria Fontana, Montaigne en politique Traduit de l’anglais par Françoise Stonborough Marseille: Agone 2013, 352 pages ISBN: 978-2-7489-0174-0 ()

 

Présentation de l'éditeur

 

On sait généralement que Montaigne a été maire de Bordeaux pendant 4 ans et que, à la fois proche du futur HenriIV et bien introduit à la cour à Paris, il a joué entre eux à diverses reprises un rôle de négociateur. Cependant, on continue de voir en lui avant tout un moraliste et un explorateur du moi, réfugié dans sa «librairie» à distance de la politique, quand on ne fait pas de lui un sceptique conservateur, défenseur de la monarchie absolue. Montaigne en politique brise cette image. Dans cette synthèse, l’auteur montre à quel point les Essais tout entier sont habités par le souci politique de leur auteur: par son expérience personnelle très riche dans ce domaine, par les inquiétudes permanentes que suscitent chez lui les événements de son temps (les guerres de religion), par ses lectures des auteurs politiques de l’Antiquité ou contemporains, etc. Les activités et les idées politiques n’ont pas été secondaires ou momentanées dans la réflexion de Montaigne: elles sont au cœur de sa pensée, au même titre que les réflexions morales, auxquelles elles sont d’ailleurs étroitement liées. Montaigne est bel et bien un penseur politique. Pas au sens où il aurait développé une théorie ou une doctrine ou une philosophie politique, mais au sens où la réflexion sur les événements, les actions, les passions ou les vertus politiques est omniprésente dans les Essais . Enseignante et chercheur en histoire des idées politiques à Cambridge (1978–1991), Biancamaria Fontana est actuellement professeur à l’université de Lausanne. Membre du King’s College (Cambridge, UK), elle est spécialiste de la période post-révolutionnaire et des penseurs politiques libéraux (Benjamin Constant et Mme de Staël). Auteure notamment de The Invention of the Modern Republic (Cambridge UP, 1994), elle a codirigé récemment Les Usages de la séparation des pouvoirs (2008), et écrit régulièrement pour le Times Litterary Supplement . Du même auteur: Du boudoir à la Révolution. Laclos et Les Liaisons dangereuses dans leur siècle , rééd. Agone, 2013

 

URL de la source: http://www.fabula.org/actualites/b-fontana-montaigne-en-politique_55490.php

more...
No comment yet.