Nucléaire, non me...
Follow
Find
4.6K views | +0 today
Nucléaire, non merci !
Revue de presse anti-nucléaire
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Fukushima : et si le pire était à venir ?

Fukushima : et si le pire était à venir ? | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it

Si, à la suite d'un typhon (dont la saison commence fin août) ou d'un nouveau tremblement de terre, la piscine venait à se vider ou à s'écrouler, la catastrophe qui en résulterait serait probablement sans précédent dans l'histoire de l'humanité. La mise à l'air libre de ces 264 tonnes de combustibles nucléaires pourrait dégager dans l'atmosphère dix fois plus de radioactivité que l'accident de Tchernobyl, si ce n'est davantage. Ce serait, disent certains, la fin du Japon moderne et, en tout cas, une calamité pour l'ensemble de l'hémisphère Nord qui deviendrait gravement et durablement contaminé.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Un convoi de déchets nucléaires italiens arrive en France

Un convoi de déchets nucléaires italiens arrive en France | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it
Un convoi ferroviaire transportant du combustible nucléaire italien usé devait quitter l'Italie "...
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

La radioactivité expliquée aux nunuches

La radioactivité expliquée aux nunuches | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it
L'Agence de l'énergie atomique japonaise compare la radioactivité à une femme en colère contre son mari...
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Fukushima ; combien de Tchernobyl (s) ?

Une nouvelle unité de mesure des rejets radioactifs est née, qui fait désormais référence pour le grand public : le Tchernobyl. On parle désormais en pourcentage de ceux que Tchernobyl a suscité, dans l’intention apaisante de démontrer qu’elle est bien moindre. On en serait à un sixième. Mais que penser d’une mesure qui ne rend pas compte des effets des rejets, c’est-à-dire de leur concentration ou de leur mode de contamination ? Que penser de chiffres – astronomiques mais ne voulant rien dire au commun des mortels – qui sont communiqués en terabecquerels (milliers de milliards) et en petabecquerels (millions de milliards) ?

Ils reposent tous sur les données officielles japonaises et procèdent de calculs estimatifs, selon des méthodologies que l’on pressent approximatives au vu de la diversité des résultats. Il s’agit d’extrapolations basées sur les relevés dans l’atmosphère et la mer, qui ont eux-mêmes donné lieu à des contestations, en raison notamment de la hauteur par rapport au sol où ils ont été effectués. Les estimations ne concernent que la période où les rejets ont été de loin les plus massifs (mars 2011 pour ceux dans l’atmosphère). Mais ils n’englobent pas le cumul de tous les rejets qui se poursuivent et surtout ne s’appuient pas sur les données recueillies les jours qui suivirent le 11 mars, malencontreusement effacées et plus disponibles, ni sur celles des capteurs les plus proches de la centrale, qui ne fonctionnaient plus.

Il y a donc en commun entre ces mesures et la connaissance effective (ou publique) de l’état de la centrale de Fukushima un point important en commun : une grande imprécision.

La valse hésitation qui se poursuit à propos de la mesure des rejets radioactifs, ainsi que leur multiplicité, entretiennent un brouillage aboutissant à une sorte de déni de service, dont l’objet est de saturer non pas un serveur informatique mais les médias. Comme il est désormais acquis, la bataille de la communication est un élément stratégique essentiel de toute catastrophe et la confusion est par défaut la meilleure alliée. Surtout quand elle a pour conséquence que les médias évitent de traiter le sujet en profondeur, de peur de se tromper…

 

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

J.T. de France 2 : un parapente aurait menacé la sûreté nationale (avec vidéo) - Acrimed | Action Critique Médias

Cette fois, après le reportage sur l’action de Greenpeace, le présentateur pose, en une même intervention, deux questions en une, la seconde effaçant la première :

- « Voilà pour les faits. Bonsoir Sophia Majnoni d’Intignano. Vous êtes notre invitée ce soir Merci d’être avec nous. Vous êtes chargée des questions nucléaires chez Greenpeace-France. Pourquoi d’abord ce type d’opération-spectacle [et non d’opération spectaculaire… ou d’opération tout court] ? Est-ce que ce n’est pas finalement d’une certaine manière contreproductif pour votre organisation, pour votre combat, d’être hors la loi, au détriment du dialogue, au détriment de la négociation ? »

Quel dialogue ? Quelle négociation ? Qu’importe…

La représentante de Greenpeace répond alors à la première question en expliquant quel était l’objectif poursuivi par le survol et l’atterrissage : mettre en évidence que, aux yeux de Greenpeace, la sécurité n’est pas assurée contre le « crash » éventuel d’un avion. Mais notre fougueux présentateur revint courageusement sur la deuxième des questions qu’il avait initialement posées.

- Pardon, mais je répète ma question [sa voix est partiellement recouverte par la fin de la réponse de Sophia Majnoni] Je répète ma question… Je répète ma question… Pour vous la fin justifie les moyens ?
- C’est-à-dire ?
- Faire une opération de ce type au détriment de la sûreté nationale , pour vous c’est important ?

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Hollande-Sarkozy : leur différence sur le nucléaire ? Vingt ans

Hollande-Sarkozy : leur différence sur le nucléaire ? Vingt ans | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it

L’examen des positions de MM. Hollande et Sarkozy montre que ce qui les sépare, c’est la durée envisagée de fonctionnement des réacteurs nucléaires : quarante ans pour le premier, soixante pour l’autre.L’examen des positions de MM. Hollande et Sarkozy montre que ce qui les sépare, c’est la durée envisagée de fonctionnement des réacteurs nucléaires : quarante ans pour le premier, soixante pour l’autre.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Intrusions : la sécurité des centrales nucléaires encore remise en cause

Intrusions : la sécurité des centrales nucléaires encore remise en cause | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it
Ce matin c'est un militant de Greenpeace qui a survolé avec une aile volante la centrale du Bugey où il a jeté des fumigènes.
A la mi-journée, un autre individu a lui déjoué la vigilance des gardiens de la centrale de Civaux dans la Vienne.
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Tchernobyl : plus le nouveau sarcophage se fait attendre, plus il est cher... - Politis

Tchernobyl : plus le nouveau sarcophage se fait attendre, plus il est cher... - Politis | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it
25 ans après la catastrophe de Tchernobyl, le confinement de la centrale nucléaire ukrainienne n'est toujours pas effectif.
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Fukushima : le début de la catastrophe, c'est maintenant

Fukushima : le début de la catastrophe, c'est maintenant | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it

La crise économique européenne, les présidentielles en France, il n’en faut pas plus pour que nous en oubliions la catastrophe de Fukushima de mars 2011. Pourtant, la crise est loin d’être terminée, c’est même tout le contraire. TEPCO ajoute à la malchance ses boulettes et le risque d’assister à une catastrophe sanitaire majeure, loin d’être écarté, devient petit à petit une effrayante réalité. Comme il est de coutume dans ce genre de crise, ce n’est pas sur le gouvernement que la population peut compter.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Fukushima - Dr. Koide, si la piscine de l'unité 4 fuit, c'est LA FIN

Extrait d'un programme TV en direct d'informations matinales intitulé "Morning Bird" de TV Asahi, diffusé le 8 Mars 2012.Le journaliste est M. Toru Tamakawa.
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

ALERTE: Fukushima est entrée en fusion. Confirmation

ALERTE: Fukushima est entrée en fusion. Confirmation | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it

“Le coeur du réacteur touché fuit probablement, annoncent les États-Unis “ :” La CNR américaine a déclaré mercredi qu’une partie du cœur d’un réacteur japonais touché avait probablement fui de sa cuve en acier vers le fond de la structure de confinement, impliquant que le dommage était encore pire qu’on ne le pensait.”

Bien pire, en fait, parce que le matériau du coeur en fusion brûle ensuite de manière incontrôlée à travers la fondation en béton, ce qui signifie que tous les paris sont ouverts.

Le 5 avril, James Glanz et William Broad ont titré ainsi le Times : ” Les Etats-Unis voient une panoplie de nouvelles menaces à la centrale nucléaire du Japon” :

Des ingénieurs américains ont prévenu “que la centrale nucléaire en difficulté…. est confrontée à un large éventail de nouvelles menaces qui pourraient persister indéfiniment, et qui dans certains cas, devraient augmenter en raison des mesures mêmes prises pour garder la centralestable, selon un rapport confidentiel du CNR.

Les menaces identifiées comprennent:

- Possibilité d’autres explosions en raison de l’hydrogène et l’oxygène de l’eau de mer utilisés pour refroidir les réacteurs, qui pourraient avoir fait plus de mal que de bien. Selon l’ancienne conceptrice de réacteur, Margaret Harding:

«Si j’étais dans les chaussures des japonais, je serais très réticente pour avoir des tonnes et des tonnes d’eau dans un contenant dont l’intégrité structurelle n’a pas été vérifiée depuis le tremblement de terre», et très probablement sérieusement endommagé.

- En raison de préoccupations au sujet de dommages graves au cœur du réacteur, CNR a recommandé que du bore soit ajouté à l’eau de refroidissement pour modérer l’absorption des neutrons.

- Les barres de combustible usé exposées/ non protégées dans les unités 1, 2, 3 et 4 présentent des dangers extrêmes. Par ailleurs, des explosions ont soufflé dans l’atmosphère du matériau nucléaire “jusqu’à presque deux kilomètres des unités”, indiquant de beaucoup plus grands dégâts que précédemment dévoilés.

David Lochbaum de l’Union of Concerned Scientists (UCS) (union des scientifiques inquiets) estime:

“Ceci brosse un tableau très différent, et suggère que les choses sont bien pires. Ils pourraientavoir encore plus de dégâts à longue échéance, si certaines de ces choses ne fonctionnent pas pour eux …. Ils ont eu beaucoup de choses désagréables (à manipuler), et un faux pas pourrait rendre la situation bien bien pire. “

D’autres experts pensent que la criticité a été atteinte, ce qui pose de bien plus grands dangers que révélés.

Pourtant, le gouvernement et les fonctionnaires de TEPCO prétendent toujours “pas de risque immédiat pour une explosion d’hydrogène ” ou un dommage grave pour la santé humaine. En fait, les niveaux de danger sont maintenant extrêmes. Plus à ce sujet ci-dessous.

Même le CNR a admis que l’eau salée a “sévèrement restreint” et probablement bloqué les circuits. En outre, à l’intérieur du noyau, “il n’y a probablement pas de niveau d’eau (il est donc) difficile de déterminer la mesure du refroidissement qui a accès au carburant.” Peut-être aucun, et trois réacteurs ou plus sont touchés, un ou plusieurs en fusion.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

La Hague : secrets et mensonges d’une usine nucléaire française

La Hague : secrets et mensonges d’une usine nucléaire française | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it
A l’usine nucléaire de La Hague, un simple toit de tôle abrite dix mille tonnes de combustibles radioactifs. Une attaque terroriste pourrait provoquer un accident équivalant à six Tchernobyl.

Où l’on apprend aussi que l’usine a caché pendant trente ans au gouvernement les causes du plus grave incident de son histoire.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Après l’accident de Penly, transparence minimale autour du nucléaire en Seine-Maritime

Après l’accident de Penly, transparence minimale autour du nucléaire en Seine-Maritime | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it
Une instance dédiée à la transparence sur les activités nucléaire… interdite à la population et aux journalistes ? Ça se passe ce mercredi 18 avril à Saint-Martin-en-Campagne en Seine-Maritime (76). La réunion de la CLIN de Paluel et Penly se tient cet après-midi. Au menu, du lourd : les études complémentaires de sûreté commandées après la catastrophe de Fukushima et surtout le dernier accident survenu à l’intérieur du réacteur n°2 à Penly.
more...
No comment yet.
Rescooped by Laure Leforestier from Informations et Révolutions
Scoop.it!

36% des enfants de Fukushima présentent des excroissances anormales

36% des enfants de Fukushima présentent des excroissances anormales | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it

Sur plus de 38000 enfants testés auprès de la préfecture de Fukushima, au Japon, 36% ont des excroissances anormales – des kystes ou des nodules – sur leurs thyroïde, un an après la catastrophe nucléaire de Fukushima. Soit 13646 enfants.


Via marcvasseur
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

THT : La commune du Chesfrêne va boycotter les deux tours des élections législatives - Tendance Ouest

THT : La commune du  Chesfrêne va boycotter les deux tours des élections législatives - Tendance Ouest | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it
Le conseil municipal du Chesfrêne n'organisera pas les élections législatives ce dimanche et la semaine prochaine. Il réclame l'arrêt des travaux de la ligne THT, le temps que la justice juge les procédures en cours.
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Des thons rouges contaminés par la radioactivité de Fukushima

Des thons rouges contaminés par la radioactivité de Fukushima | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it

Des thons rouges pêchés en Californie quelques mois après l'accident nucléaire de Fukushima ont peut-être transporté des matériaux radioactifs du Japon vers la côte pacifique des Etats-Unis, selon une étude américaine publiée lundi en ligne par la revue Proceedings of the National Academy of Sciences".

Les poissons ont été contaminés alors qu'ils se trouvaient dans les eaux japonaises, avant de migrer beaucoup plus à l'est. Les chercheurs estiment cependant que ce taux de radioactivité ne présente aucun risque pour la santé des consommateurs car les niveaux observés sont en-dessous de la limite de sécurité japonaise et inférieurs aux niveaux d'autres isotopes naturellement présents dans le thon.

"Ces résultats indiquent que le thon rouge du Pacifique peut transporter rapidement des radionucléides d'un point au Japon vers des écorégions éloignées et démontrent l'importance des animaux migrateurs en tant que vecteurs de transport", expliquent les auteurs de l'étude, Daniel Madigan de l'Université de Stanford en Californie et Zofia Baumann et Nicholas Fisher de l'Université Stony Brook de New York.

Les chercheurs ont examiné les tissus musculaires de quinze thons rouges pêchés au large de San Diego en août 2011, quelques mois à peine après l'accident de Fukushima. Il s'agissait de poissons dont les parents auraient frayé dans les eaux japonaises avant de retourner vers les zones où ils se nourrissent, dans l'est du Pacifique. En comparant ces quinze thons aux thons rouges pêchés dans la même zone avant la catastrophe de Fukushima et aux thons à nageoires jaunes, qui restent dans l'est du Pacifique, pêchés avant ou depuis l'accident nucléaire, les chercheurs ont trouvé des taux légèrement plus élevés de césium-134 et césium-137.

Le césium 137 est présent dans l'eau de mer en raison des essais nucléaires réalisés par différents pays. Mais la présence de césium 134, dont la durée de vie est très courte, deux ans, est probablement liée à l'accident de la centrale nucléaire japonaise. Les mesures de ces deux isotopes du césium étaient dix fois plus élevées que dans les populations de thons observées avant Fukushima.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Fukushima : Le Nucléaire vu par Alain De Halleux

Vision du nucléaire par Alain De Halleux réalisateur de "Nucléaire RAS" et "Tchernobyl 4 ever"

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Reporterre.net - Ca y est, le Japon est sorti du nucléaire

Samedi 5 mai 2012 le groupe Hokkaido Electric a mis à l’arrêt pour maintenance le réacteur nucléaire 3 de la centrale de Tomari (au nord du Japon sur la façade maritime ouest) d’une puissance de 912 mégawatts (MW). Avec ce nouvel arrêt, l’ensemble des 54 réacteurs de l’archipel sont indisponibles. Une première depuis mai 1970 et l’arrêt simultané des deux unités que comptait alors le Japon, relève l’agence Reuters.

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Un doute sur les robinets des centrales nucléaires

Un doute sur les robinets des centrales  nucléaires | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it

Selon le réseau Sortir du Nucléaire, des documents internes auraient circulé chez EDF faisant état de doutes sur la résistance de l’acier des robinets des circuits primaires de refroidissement de 31 réacteurs.

more...
No comment yet.
Rescooped by Laure Leforestier from Nucleaire
Scoop.it!

Le taux de nodules de la thyroïde à Fukushima est 20 fois plus élevé qu'à Tchernobyl

Le taux de nodules de la thyroïde à Fukushima est 20 fois plus élevé qu'à Tchernobyl

En Mars, le gouvernement de Fukushima a mené un test de la thyroïde pour les moins de 18 ans dans 13 villes et villages tels que Minamisoma ville, Namiemachi, Iidatemura, Tomiokamachi etc ..

Le résultat montre que des nodules thyroïdiens (≦ 5,0 mm) ou des kystes (≦ 20.0mm) ont été observés chez 13 460 de 38,114 personnes (35,3%).

Par rapport à leur résultat pré-test de Janvier, il a augmenté de 29,7% à 35,3%. (↑ 5,6%)

Soit dit en passant, Yamashita Shunichi a mené le test de la thyroïde chez 120.000 personnes à Tchernobyl de mai 1991 à avril1996, de 5 ans à 10 ans après Tchernobyl.

Selon la recherche de Yamashita, à Gomel, la ville la plus contaminées du Bélarus, le ratio nodules/thyroïde (*) était de 1,74%, qui est 1/20ème de 35,3%.

(Même si (*) exclut le ratio des kystes, le ratio des nodules exclusif à Fukushima est de 1,0%, ce qui est presque le même que le rapport en Biélorussie de 1,74%.)

Les statistiques de Tchernobyl ont été faites de 5 ans à 10 ans après l'accident alors qu'à Fukushima on ne compte qu'un an depuis mars 2011.

 

[Thyroid nodules rate in Fukushima is 20 time higher than in Chernobyl
http://fukushima-diary.com/2012/04/thyroid-nodules-rate-in-fukushima-is-20-time-higher-than-in-chernobyl/]


Via Nessy du Loch
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

L’image des irradiés qu’on nous cache

L’image des irradiés qu’on nous cache | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it
En une seule image, OWNI propose un état des lieux global des contaminations provoquées par les installations nucléaires françaises au cours des dix dernières années. La France, par tradition, dissimule ces données chiffrées.
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Réponse à Luc Oursel (Areva) sur Fukushima

Réponse à Luc Oursel (Areva) sur Fukushima | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it

Dans une interview de Luc Oursel accordée à Challenges, celui-ci conseille aux autorités japonaises de « communiquer davantage sur ce qui se passe à Fukushima pour expliquer comment la situation est mise sous contrôle ».

Il est peu probable que les vœux du président du directoire d’Areva soient rapidement exaucés, car en fait peu de choses sont sous contrôle.

Aujourd’hui, qu’est-ce que contrôle Tepco à Fukushima Daiichi ?

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Risque nucléaire : ils ne voient rien, ils n'entendent rien... Nous, on en parle !

Risque nucléaire : ils ne voient rien, ils n'entendent rien... Nous, on en parle ! | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it

Risque nucléaire : ils ne voient rien, ils n’entendent rien, on en parle !

Tout au long de la campagne, la question du nucléaire a été traitée, mais surtout maltraitée par François Hollande ou par Nicolas Sarkozy.
En somme, ce qui unit les deux candidats, c’est l’indéfectible foi dans l’exception nucléaire française. Quand la Belgique, la Suisse, l’Italie et surtout l’Allemagne ont décidé de tourner définitivement le dos à l’énergie nucléaire, pour nos deux candidats, le risque nucléaire n’existe pas.

Si François Hollande et Nicolas Sarkozy ont choisi de se cacher les yeux et de se boucher les oreilles, les citoyens eux, ont encore la parole. Ils sont 80% à juger que la France est trop dépendante du nucléaire, une écrasante majorité d’entre eux (88%) se sent sous-informée sur les mesures à prendre en cas d’accident nucléaire …

more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

Rencontre avec un liquidateur de Fukushima : « C’est l’enfer » - Rue89

Rencontre avec un liquidateur de Fukushima : « C’est l’enfer » - Rue89 | Nucléaire, non merci ! | Scoop.it
Rares sont les employés de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima Daiichi à parler de leur mission à haut risque. Un volontaire a accepté de témoigner.
more...
No comment yet.
Scooped by Laure Leforestier
Scoop.it!

L'accident de Penly a été minimisé, selon les antinucléaires

Porte-parole du collectif "STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs", Alain Correa estime que de 500 à 1.000 litres d'huile ont aspergé le local où se trouve le circuit primaire d'un réacteur et que "son coeur ne pouvait plus être refroidi qu'à 75%".

"On est dans un gros problème technique qui va au-delà du classement 1 sur l'échelle INES", a-t-il dit mercredi lors d'une conférence de presse.

more...
No comment yet.