Nuit Debout Saintonge
788 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Nouvelle Donne : une mascarade de démocratie.

Le processus de renouvellement des instances de Nouvelle Donne touche à sa fin. Conseil citoyen Les auditions des candidats au Conseil citoyen se sont déroulées samedi 24 et dimanche 25 janvier à Paris devant un jury composé d’adhérents tirés au sort. Suite à ces auditions, 12 femmes et 12 hommes ont été désignés au titre […
Saunoi JF's insight:

Les jeux étaient faits d'avance, les dés pipés. Voici d'ailleurs copie d'un mail que j'ai adressé à mes Amis Néo-Donniens le 21 janvier, soit 10 jours avant l'AG, annonçant à 100% la composition du futur Bureau national :

De : "Les Ami(e)s Néo-Donnien(ne)s" <lesamisneodonniens@laposte.net>
Date : 21 janvier 2015 15:11:58 HNEC
Objet : Réexp : Eric Remen vous a ajouté(e) au groupe Qu'attendez-vous de Vos Secrétaires Nationaux ?

Bonjour,

Le message ci-dessous démontre, lorsqu'on poursuit l'exploration à laquelle il invite, que les candidats ne disposent pas tous des mêmes moyens de communication, notamment sur les réseaux sociaux. Les Chaumery et consorts peuvent s'en donner à coeur joie pour se faire connaître, tandis que tous les autres resteront dans l'ombre. Après cela, ils pourront utiliser l'effet de levier pour obtenir le nombre de voix nécessaire pour se faire élire dans un fauteuil, comme nous le verrons lors de l'AG. Je peux même vous donner en exclusivité le résultat de ce vote dès à présent :

Co-présidence : Pierre Larrouturou + l'une des 3 candidates (si la parité est respectée),
Secrétarait National : Emmanuel Chaumery, Laurence Daniau,
Porte-parole : Joseph Boussion, Loé Lagrange
Trésorier : Yves Soret (espérons qu'il ne lui arrive rien pendant les trois années de son mandat, car aucun remplacement n'est prévu en l'état actuel des textes).

Bonne journée et bon courage ;-)


Merci. A+ JF


------------fin du message---------

 

Comme si cette mascarade de démocratie ne suffisait pas, le BN devait être complété par 9 membres du Conseil Citoyen conformément aux articles 11 et 13 des nouveaux statuts. Ceci a été fait, sauf que le Conseil Citoyen ne comprend pour l'instant que la moitié de ses 48 représentants, les 24 représentants des régions n'étant pas encore désignés. Ces derniers n'auront donc pas de représentants au BN. Pour Nouvelle Donne, les bouseux peuvent attendre.

 

On nous parle de tirage au sort, de non-cumul des mandats, mais les textes correspondant sont tellement flous que toutes les interprétations sont possibles. Ces dispositions devraient être fixées par un Règlement intérieur, mais bien que prévu par les statuts, il n'existe pas encore. Toutes les personnes qui soulèvent ces questions sont automatiquement écartées et n'ont d'autre recours pour défendre un fonctionnement véritablement démocratique que de s'expliquer à l'extérieur.

 

Définitivement, il n' y a rien à espérer de ce parti qui est devenu un parti comme les autres. C'est très décevant.

 

Merci.

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Saint-Léon, ya le téléphon qui son...

Saint-Léon, ya le téléphon qui son... | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
Saunoi JF's insight:

Et ya person qui y répond ! Ou le silence des ténèbres.

C'est ce qu'on pourrait se dire après l'article de Yannick Sanchez paru le 1er mars dans Médiapart à propos du fonctionnement de Nouvelle Donne, aucun responsable de ce parti n'ayant encore exercé son droit de réponse, comme s'il valait mieux, selon eux, opposer un silence méprisant à ce qu'ils considèrent comme une provocation sans fondement. Au terme d'une enquête scrupuleuse et sans complaisance, le journaliste interroge pourtant les pratiques démocratiques douteuses en vigueur au sein de ce mouvement dont l'objectif et le discours étaient à l'origine de "faire de la politique autrement". Au risque de perdre toute crédibilité, ce qui est déjà largement le cas, tout parti politique devrait se conduire de manière irréprochable, au moins sur le plan de l'éthique et de la démocratie. Mais face à ses brebis égarées dont la parole a été dénigrée, le silence, voire le déni, des "nouveaux" responsables de Nouvelle Donne dénote un certain embarras, une honte d'avoir ainsi sacrifié parmi les plus motivés, voire les meilleurs, de ses membres ;-))

Le message dénaturé ou les vieux mythes.

Pour justifier son comportement, la Direction de Nouvelle Donne et Larrouturou le premier se retranchent derrière quelques "portes-flingues" (une Députée du Groupe EELV à l'Assemblée Nationale ou un ex-amuseur sur Canal+) prétextant que nul n'est parfait et que tout le monde peut faire des "erreurs", ce qui est une façon de reconnaître que les alertes et critiques qui leur ont été adressées sont fondées. Au lieu de faire amende honorable et de corriger les dysfonctionnements, les "nouveaux" dirigeants persistent dans l'erreur en ne changeant rien aux habitudes prises par le parti, voire en protégeant les plus fautifs d'entre eux. Sauront-ils renoncer à ces pratiques très "vieille donne" grâce auxquelles on peut penser qu'ils trouvent quelque intérêt ? Rétrospectivement, nous avons été naïfs de croire qu'il pouvait en être autrement.

L'Empire et les esclaves ou le clergé et ses ouailles.

Le mal absolu qui ronge nos sociétés et la société française en particulier, est l'élitisme. Sans une volonté de changer profondément ce paradigme, il serait illusoire de prétendre éradiquer des pratiques que rejette pourtant une énorme majorité du peuple écoeuré et  déboussolé. Alors qu'ils aspirent ne plus vivre à genou, on leur rétorque : populisme. L'élitisme est le côté obscur de l'information, l'avatar du néo-libéralisme, son seul horizon. Que voulez-vous, l'école (de Chicago) ne leur a pas appris d'autre système de coercition que hiérarchique avec son chef, ses sous-chefs et ses indiens relégués dans les bas-fonds de la cité, les ordres qui viennent d'en haut et pas une tête qui dépasse ! C'est ainsi que, désormais, l'Empire est aux mains des 1826 multi-milliardaires propriétaires de la planète et des larbins qui leur servent la soupe.

La servitude volontaire ou le péché originel.

Dès qu'ils sont confrontés à un problème d'organisation comme la structuration d'un nouveau parti politique, nos dirigeants butent sur la question du nombre. Comment mettre en place une démocratie interne à 10.000 ? Vous comprenez, ma bonne dame, tout le monde ne peut pas commander... De gauche, de droite ou de nulle part, le besoin de domination domine. En plus, nous sommes dans un pays de tradition "castralisatrice". Avec leur bonne mine, nos ingénieurs nous disent qu'il faut bien des représentants pour prendre les grandes décisions. Sinon, ce serait la "chienlit", l'anarchie. Sous perfusion télévisuelle, les braves gens se sentent désarmés, contraints à une servitude volontaire. Certes, il est bien plus confortable de laisser-faire les "experts", de se dégager de ses responsabilités, de traficoter ou de râler... Résultat : une démocratie réduite au bulletin de vote, 5 millions de chômeurs, le double au moins de pauvres, etc. Le pire survient lorsque les victimes finissent par être d'accord avec leurs bourreaux.

L'appropriation des moyens d'information ou les Saintes Écritures.

L'autre drame, c'est le raisonnement binaire, alternatif. Il faut être au courant que les choix qu'on nous présente généralement : les bons ou les méchants, les hommes ou les femmes, l'enfer ou le paradis, le blanc ou le noir, le 0 ou le 1, ne servent pas à grand chose en dehors de leur combinaison. Toujours plus grandes, plus rapides, plus imbriquées, plus exploitées, plus productives, les choses deviennent plus complexes. Un mot de ce texte n'a vraiment de valeur que par la combinaison des mots dans la phrase et des phrases dans le texte. Cependant, à l'ère de l'Internet, les gens sont submergés par un trop plein d’information, quelle qu’en soit la qualité, d'où la baisse de son coût, jusqu'à atteindre un coût marginal zéro, c'est-à-dire la gratuité. Et là, l'Empire devrait se méfier... Plus instruits, nos concitoyens, consommateurs, contribuables deviennent plus exigeants, plus responsables, plus créatifs.

La complexité ou la Sainte-Trinité.

Pour ce qui nous préoccupe ici, le contraire de la centralisation n'est pas que la décentralisation. Si l'objectif est d'aboutir à une société composée de citoyens libres ET égaux, le centre doit garantir l'égalité tandis que le local assure plus de liberté. Le "Tout-Marché" ou le "Tout-État" ne peuvent offrir que l'un des deux au détriment de l'autre. La solution réside donc dans la recherche permanente de l'équilibre entre le global ET le local, l'individuel ET le collectif, le sommet Et la base... ce qui exclut toute domination excessive et nous ramène à notre devise républicaine. Bref,  le partage et non la concurrence, la coopération et non la compétition, comme gages de survie garantie par de réels contre-pouvoirs. Ces principes se retrouvent dans toute organisation vivante en fonction des besoins et des circonstances. En favorisant le débat et la contradiction, nos amis espagnols de Podemos, par exemple, l'ont très bien compris. Il ont décidé de bâtir une "armée" dotée d'un "état-major" pour partir à la "conquête" du Parlement, mais, comme la guerre civile qui a beaucoup de sens dans leur pays, est terminée, ils ont conservé les cercles locaux à l'origine de leur mouvement grâce aux indignés.

"La Grande Trahison" ou le baiser de Judas.

D'où le "LIEN" avec Stéphane Hessel dont le message a été outrageusement trahi par Nouvelle Donne devenu un parti comme les autres. Tous ceux qui ont travaillé à des propositions de structuration du mouvement à partir de la base avec des systèmes de type fédéral ou coopératif, ont été sanctionnés en dehors du droit et de l'esprit de la Charte éthique. On nous a demandé notre avis. De bonne foi, nous l'avons donné et le parti l'a travesti, ignoré, censuré au lieu de le présenter honnêtement au vote des adhérents. Et qu'on ne vienne pas nous parler de QCM et de cette mascarade de concertation. Sur un plan symbolique, quelle différence entre un tel simulacre de démocratie et la "La Grande Trahison" de François Hollande, l'adversaire de la finance, dénoncée à juste titre par Larrouturou qui, si nous étions des staliniens comme ses sbires, pourrait être accusé de traîtrise à son tour ?

Le courage de changer ou la résurrection du Messie.

Au lieu de fuir ses responsabilités, ce qui éveille des doutes quant à sa capacité à exercer les plus hautes fonctions, nous l'enjoignons de répondre aux accusations portées contre son parti. Il faudrait qu’il assume sa posture de fondateur charismatique donc de « patron », validée par sa réélection au poste de Co-Président. Dans un excès d'autoritarisme, il a choisi de prononcer des sentences totalement arbitraires à notre encontre. Il ne peut donc pas se défiler éternellement. Constatant que le contrôle de l'appareil lui avait échappé, nous lui avions écrit en interne. Désormais tout se passe à l'extérieur en toute transparence. Nous pourrions exiger des excuses, mais nous nous contenterons qu'il suive les conseils de Cynthia Fleury en matière de courage (1). Qu'il reconnaisse les erreurs qui ont été commises par son parti et qu'il l'engage dans les changements en cohérence avec son discours sur "Le Chemin de l'Espérance" (2) tracé par Stéphane Hessel et Edgar Morin. Alors, le peuple se (sou)lèvera et le suivra...

Ainsi soit-il !

Merci. lesamisneodonniens@laposte.net

 

(1) Cynthia Fleury "La fin du courage" Fayard

"Le plus sûr moyen de s opposer à l'entropie démocratique reste l'éthique du courage et sa refondation comme vertu démocratique. Dans cet essai enlevé, Cynthia Fleury rappelle qu'il n'y a pas de courage politique sans courage moral et montre avec brio comment la philosophie permet de fonder une théorie du courage qui articule l'individuel et le collectif. Car si l'homme courageux est toujours solitaire, l'éthique collective du courage est seule durable."

 

(2) Stéphane Hessel et Edgar Morin "Le Chemin de l'Espérance" Fayard

"Notre propos est de dénoncer le cours pervers d'une politique aveugle qui nous conduit aux désastres. Il est d'énoncer une voie politique de salut public. Il est d'annoncer une nouvelle espérance."

more...
No comment yet.
Rescooped by Saunoi JF from La Philosophie Augmentée
Scoop.it!

«Contre-Courant» : le débat Badiou-Piketty

Pour la reprise de notre émission « Contre-Courant », une rencontre exceptionnelle entre le philosophe Alain Badiou et l'économiste Thomas Piketty. Au programme bien sûr le rapport de Thomas Piketty à la pensée de Marx et à l'idée de révolution mais surtout une discussion sur les chances d’une réforme de la société qui passerait par une nouvelle répartition des revenus et non par une série de conflits violents.

Via dm
more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Le nouveau Secrétaire national de ND : un grand démocrate plein de bienveillance

Le nouveau Secrétaire national de ND : un grand démocrate plein de bienveillance | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
Saunoi JF's insight:

Le nouveau Secrétaire national de ND : un grand démocrate plein de bienveillance.

 

https://drive.google.com/open?id=0BzPzutNpjNdDfjFwTVZZMjJSNGJiNWxpQldkZ2tMQ2V0UFhFQkpyRjdYNVlZY3VsY2lOOVk&authuser=0

more...
No comment yet.
Rescooped by Saunoi JF from Nouvelle Donne
Scoop.it!

Podemos, le parti qui fait trembler la gauche et la droite en Espagne

Podemos, le parti qui fait trembler la gauche et la droite en Espagne | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
Issu du "mouvement des indignés", le parti anti-libéral Podemos, créé il y un an, affiche une ascension fulgurante. Les médias sont aussi très critiques "Dangereux ! populiste !" :...

Via Nouvelle Donne
Saunoi JF's insight:

Le peuple espagnol dit : "nous pouvons" et le peuple français qu'est-ce qu'il dit ? Nous savons ? Oui nous savons de Marseille à Lille comme Rouget !...

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Le coworking, terreau de nouvelles dynamiques d'apprentissage collectif

Le coworking, terreau de nouvelles dynamiques d'apprentissage collectif | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
Toujours plus nombreux, les espaces de coworking permettent de créer de véritables synergies entre les résidents. Parmi ces espaces, La Ruche se présente comme un laboratoire vivant d'innovation sociale. La structure a mis en place un dispositif d'accompagnement original au service des entrepreneurs sociaux.
Saunoi JF's insight:

Pourquoi espace de "coworking" et non espace de coopération ? Pourquoi cette idée développé au XIXè siécle partout en Europe, certes tellement dévoyée depuis, dérange le landerneau universitaire et médiatique ? Est-ce dû à l'ignorance de ces personnes ou au hasard ? On peut en douter...

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Oubliez Airbnb : l’économie du partage va s’étendre bien au-delà

Oubliez Airbnb : l’économie du partage va s’étendre bien au-delà | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
Sécurité, santé, énergie : le phénomène de l'économie collaborative va encore grandir, selon un expert du secteur invité à la conférence Le Web.
Saunoi JF's insight:

Croyez-vous que ce soit par hasard que l'anglicisme "collaboratif" soit employé à toutes les sauces à la place de cette belle idée de coopération qui, depuis qu'elle a émergé du despotisme, a subi tant d'outrages ? Coopérer veut dire non seulement travailler, mais opérer, fabriquer, créer ensemble. Collaborer veut dire effectuer un labeur avec ou plutôt pour quelqu'un, comme Sarkozy qui parlait de collaborateur à propos de son 1er Ministre. Le collaborateur est un subordonné qui se met au service d'un plus puissant. Faut-il ignorer notre histoire récente pour se laisser aller à un tel "travestissement de la réalité". Alors, les partisans de la gestionnite, n'hésitez pas à prononcer le seul mot qui vaille : coopératif, à mettre en avant la coopération, la vraie, à mobiliser votre intelligence en faveur de cette cause sans attendre demain. Et arrêtez de vous cacher derrière ce que vous avez appris dans vos plus ou moins grandes écoles dont le programme vous a été directement dicté depuis Chicago.  Merci.

more...
No comment yet.
Rescooped by Saunoi JF from Nouvelle Donne
Scoop.it!

Comment insuffler un esprit Scop dans votre entreprise

Comment insuffler un esprit Scop dans votre entreprise | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it

Via françoise revellat, Nouvelle Donne
Saunoi JF's insight:

Depuis le temps qu'on vous le dit, c'est pas Nouvelle Donne ça ?...

 

more...
françoise revellat's curator insight, November 29, 2014 12:44 PM

Comment mettre en place un management inspiré de l'esprit coopératif pour avoir des salariés plus impliqués et performants, et ce dans une entreprise "classique" ? Une vision originale ....

Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Eloge de la métamorphose, par Edgar Morin

Eloge de la métamorphose, par Edgar Morin | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it

"Aujourd'hui, la cause est sans équivoque, sublime : il s'agit de sauver l'humanité."

Saunoi JF's insight:

Beaucoup se réclament de ses idées, mais en sont-ils dignes ?

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Barrage de Sivens : « L'arbre qui cache la forêt, le off sur Sivens d'un Paysan Agronome. » Benoit Biteau - une vidéo TV Ferme Val de Seudre Identi'terre

Barrage de Sivens : « L'arbre qui cache la forêt, le off sur Sivens d'un Paysan Agronome. » Benoit Biteau - une vidéo TV Ferme Val de Seudre Identi'terre | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
Un film de Stéphanie Muzard
Benoît Biteau, élu et agroforestier avec de multiples compétences, ayant mis en place les alternatives sur sa propre ferme familiale, fervent défenseur des zones humides, du lien terre/mer, de la ressource en eau et des générations futures, a récemment témoigné dans les médias locaux et nationaux au sujet du barrage de Sivens dans le Tarn. Dans ce off de 44 minutes 06, il explique les détails de la gestion de l'eau et de ces projets, avec cette fois, le temps de la «
Saunoi JF's insight:

Bravo à vous deux et merci. Amitiés.

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Remi Fraisse, victime d’une guerre de civilisation

Remi Fraisse, victime d’une guerre de civilisation | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
Point de vue. La froide détermination dont fait preuve le gouvernement dans son combat contre une juste est intolérable. Une « vulgate économique » continue d’aveugler nos élus.
Saunoi JF's insight:

Respect M. Morin.

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Un oasis coopératif dans un monde néolibéral : le village utopique de Marinaleda en Espagne

Un oasis coopératif dans un monde néolibéral : le village utopique de Marinaleda en Espagne | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
Des maisons autoconstruites à 15 euros par mois, un salaire unique pour tous les membres de la coopérative, des assemblées générales pour décider de (...)
Saunoi JF's insight:

"Une oasis coopérative" ne peut être qu'au féminin...

 

Des hommes et des femmes dans un champ...

 

Merci.

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Nouvelle Donne Saintonge

Nouvelle Donne Saintonge | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
Nouvelle Donne Saintonge
Saunoi JF's insight:

Vous cherchez des réponses à vos interrogations, des solutions à nos "crises, une alternative à la pensée prémachée, voici quelques éléments de changement, de transition, de métamorphose, en toute humilité, bien sûr...

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Nouvelle Donne : un parti comme les autres ?

Nouvelle Donne : un parti comme les autres ? | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it

Les Ami(e)s Néodonnien(ne)s Association déclarée selon la Loi du 1er juillet 1901

Saunoi JF's insight:

COMMUNIQUÉ DE PRESSE du

29 janvier 2015

 

Nouvelle Donne : un parti comme les autres ?

 

En cette période d'incertitude sur l'état de nos démocraties, l'émergence de forces politiques nouvelles comme Syriza, Podemos, etc. peut éveiller l'intérêt de ceux qui espèrent un changement en Europe. En France, Nouvelle Donne pouvait s'inscrire dans ce mouvement.

Mais l'adoption en bloc de ses nouveaux statuts par seulement 9,7% de ses 12000 adhérents illustre la fragilité de la démocratie interne à un parti qui prétendait « faire de la politique autrement ».

Ce très faible résultat n'a pas empêché Nouvelle Donne d'annoncer un score de 86% des suffrages exprimés en faveur du nouveau texte qui va laisser à une poignée d'opportunistes la haute main sur l'appareil.

En tant que « lanceurs d'alerte », nous tenions à vous informer de ce genre de manipulation politicienne que nous ne pensions pas rencontrer en rejoignant ce parti dont le divorce entre le discours et les actes réduit à néant tout espoir d'évolution dans la politique française. Nous le regrettons, mais Nouvelle Donne est devenu un parti comme les autres !

 

Il faut se rendre à l'évidence, celles et ceux qui se sont mis en responsabilité à Nouvelle Donne ne s'encombrent ni d'équité, ni de légalité pour s'accaparer le parti, ses moyens de communication, ses finances. Nous avons bien tenté d'alerter ses membres, nous avons même proposé à sa Direction provisoire un plan B pour sortir de l'impasse dans laquelle elle nous entraînait. Pour toute réponse, nous avons fait l'objet d'ostracisme, de stigmatisation et de mesures vexatoires arbitraires, d'où la création de notre association.

 

Des personnes ayant si peu d'exigence démocratique portent une lourde responsabilité dans le délitement de nos principes républicains, dans l'affaissement moral de notre  société. Le mot d'ordre était de "reprendre la main" afin d'instituer une participation et une coopération continues et inclusives de tous les citoyens, sans distinction, dans les grands débats émancipateurs et les grandes décisions transformatrices de notre société du local au global.

 

En réalité, nous assistons sidérés à une "reprise en main" autoritaire et centralisatrice de ce parti en construction par une aristocratie d'apparatchiks qui se sont vainement lancés dans une politique de débauchage des partis concurrents, semant division et exclusion parmi nous. Les nouveaux statuts prévoient un système d'imbrication des instances dirigeantes créant une confusion des pouvoirs entre une tête omnipotente et une base méprisée au profit « d'experts » qui ne seront pas élus, mais « recrutés » sur CV, photo et vidéo par des « jurys ». Ce sont ces experts qui seront chargés d'élaborer le programme du parti.

 

De telles pratiques sont à l'opposé du mouvement démocratique et citoyen que nous voulions construire en vue notamment de contrer l'abstention. Nous souhaitions tenir un discours novateur respectueux de notre culture républicaine grâce à notre Charte Éthique sur laquelle plane encore l'esprit de notre regretté Stéphane Hessel proclamant à la face du monde : « Indignez-vous » ! Si nous disons à notre tour : « Levez-vous », ce n'est pas pour instaurer une nouvelle forme d'oligarchie à l'intérieur de notre mouvement !

 

Devant tant d'impéritie, beaucoup d'adhérents ont déjà quitté le navire. Cependant, les événements récents nous dissuadent d'abandonner le combat à cause des ambitions personnelles d'une petite élite arrogante. Nous continuerons donc de défendre inlassablement notre idéal démocratique ici ou ailleurs pour toujours plus de liberté, d'égalité et de fraternité, mais aussi plus de laïcité, de solidarité et de mixité.

 

Merci.

 

Contact : lesamisneodonniens@laposte.net


NB. Plus de détails dans notre bulletin de liaison Le Lien n° 4 :

https://www.google.com/url?q=https%3A%2F%2Fdrive.google.com%2Ffile%2Fd%2F0B1KN1tiQDY-ITVdvRnd6cFZsb2c%2Fview%3Fusp%3Dsharing

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Jean Ziegler choisit son camp : « Retournez les fusils ! »

Jean Ziegler choisit son camp : « Retournez les fusils ! » | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
À mesure que se précise la débâcle dévastatrice du vieux système capitaliste, le citoyen responsable se devrait de prendre position. Le sociologue suisse Jean Ziegler, lui, n'y va pas par quatre chemins : « Retournez les fusils ! »
more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

La “lettre ouverte » d’Alexis Tsipras aux citoyens Allemands sur ce qu’on ne leur a jamais dit sur la dette Grecque

La “lettre ouverte » d’Alexis Tsipras aux citoyens Allemands sur ce qu’on ne leur a jamais dit sur la dette Grecque | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
    Alexis Tsipras, le nouveau premier ministre de la Grèce, a envoyé ce courrier [1] au journal Allemand Handelsblatt.   « Chers lecteurs de Handelsblatt, Je sais d’avance que la pl...
Saunoi JF's insight:

Un New Deal à la grecque

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

www.anticor.org – Protection des lanceurs d’alerte contre le délit de diffamation

www.anticor.org – Protection des lanceurs d’alerte contre le délit de diffamation | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
Saunoi JF's insight:

Que reste-t-il de notre démocratie ? SI les "lanceurs d'alerte sont bâillonnés ? Je vous le demande... Merci.

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Interview de Thomas Piketty - PSE-Ecole d'économie de Paris

Interview de Thomas Piketty - PSE-Ecole d'économie de Paris | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
« La crise que nous traversons interroge en profondeur chaque modèle national […] les citoyens ont la volonté de comprendre et d’analyser ce qui est en jeu (...)
more...
No comment yet.
Rescooped by Saunoi JF from Nouvelle Donne
Scoop.it!

La revanche des Scop

Les sociétés coopératives et participatives (Scop) françaises, gouvernées afin de privilégier leur pérennité et leur ancrage territorial, présentent de belles réussites, tous secteurs d'activité confondus.

Via Ressources Solidaires, Nouvelle Donne
more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Collaboratif-coopératif : une autre intelligence pour demain

Collaboratif-coopératif : une autre intelligence pour demain | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
Comment allons-nous faire pour concilier les exigences économiques modernes à nos obligations durables ? Que devons-nous changer ? Avons-nous un...
Saunoi JF's insight:

Coopératif ? Cachez ce mot que je ne saurais voir ! Croyez-vous que ce soit par hasard que l'anglicisme "collaboratif" soit employé à toutes les sauces à la place de cette belle idée de coopération qui, depuis qu'elle a émergé du despotisme, a subi tant d'outrages ? Coopérer veut dire non seulement travailler, mais opérer, fabriquer, créer ensemble. Collaborer veut dire effectuer un labeur avec ou plutôt pour quelqu'un, comme Sarkozy qui parlait de collaborateur à propos de son 1er Ministre. Le collaborateur est un subordonné qui se met au service d'un plus puissant. Faut-il ignorer notre histoire récente pour se laisser aller à un tel "travestissement de la réalité". Alors, les partisans de la gestionnite, n'hésitez pas à prononcer le seul mot qui vaille : coopératif, à mettre en avant la coopération, la vraie, à mobiliser votre intelligence en faveur de cette cause sans attendre demain. Et arrêtez de vous cacher derrière ce que vous avez appris dans vos plus ou moins grandes écoles dont le programme vous a été directement dicté depuis Chicago.  Merci.

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Saunoi JF from Nouvelle Donne
Scoop.it!

Michel SERRES : " A nous d’INVENTER un lien social nouveau ! "

Michel SERRES : " A nous d’INVENTER un lien social nouveau ! " | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it

Philosophe, enseignant depuis un demi-siècle (Panthéon-Sorbonne, Stanford), auteur de nombreux ouvrages sur la philosophie et l’histoire des sciences, membre de l’Académie française, Michel Serres est aujourd’hui l’un des intellectuels français majeurs et aussi l’un des plus populaires. Docteur ès lettres, il propose une vision du monde qui associe les sciences et la culture. L’arrivée des nouvelles technologies se traduit, à ses yeux, par un bouleversement radical dans la vie de l’humanité. L’avènement de la « civilisation de l’accès » favorise la diffusion du savoir, provoque un nouvel équilibre entre les détenteurs « historiques » des connaissances et des pouvoirs, et les « autres ». Encore faut-il inventer de nouveaux liens entre générations pour faire émerger une société démocratique.


Via pbernardon, Florence Chemille / sensibilisation, participation DD, Faire Territoire, Michel Briand, association concert urbain, La Métropole de Lyon- M3, Nouvelle Donne
Saunoi JF's insight:

Notre ami que l'on aime...

more...
DocAten's curator insight, November 24, 2014 8:45 AM

Toujours intéressant l'auteur de "Petite Poucette" !

association concert urbain's curator insight, November 29, 2014 4:48 PM


via Michel Briand

@michelbriand 

acteur des réseaux coopératifs, du numérique dans la cité, de l'innovation sociale ouverte, des en-commun et des pratiques collaboratives

Brest

a-brest.net/auteur2.html

Elisabeth Falcone's curator insight, November 30, 2014 8:16 AM

De telles visions et un tel optimisme sont tellement déterminantes !

Rescooped by Saunoi JF from Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Scoop.it!

Patrick Viveret : L’INNOVATION sociale, clé du XXIe

Patrick Viveret : L’INNOVATION sociale, clé du XXIe | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it

Selon le philosophe Patrick Viveret, la période de régression sociale actuelle peut laisser la place à la construction

d’une société du « bien-vivre ».

Penser le progrès,
au-delà de la croissance

Keynes, écrivant au tout début de la crise des années 30, invitait ses contemporains à ne pas se tromper de diagnostic. Dans son célèbre article Economic possibilities for our grandchildren, il annonçait qu’une ère de prospérité exceptionnelle était à leur porte. Bientôt, le « problème économique » serait réglé, prédisait-il, comme l’avait été, un siècle auparavant, le problème alimentaire… L’heure était venue de renoncer à l’avarice, la prudence…, toutes dispositions héritées des âges de misère. Il suffisait d’apprendre à jouir, à consommer ici et maintenant, sans souci du futur, pour donner tout son potentiel à la croissance économique. Bientôt, concluait-il, les hommes pourront travailler deux à trois heures par jour et se consacrer aux tâches vraiment importantes : l’art, la culture, la religion…


Hélas! la culture et les problèmes métaphysiques ne sont pas devenus les questions majeures de notre époque. La peur de la paupérisation, des inégalités, du chômage est restée centrale. La prospérité matérielle demeure plus que jamais la quête des sociétés modernes, en dépit du fait qu’elles soient devenues six fois plus riches que dans les années 30. Keynes, ce géant de l’histoire intellectuelle, a échoué sur ce point simple et fondamental : la société matérialiste ne s’est pas érodée avec l’accumulation de richesses.


Vouloir toujours plus

Les économistes font de l’utilité, de la satisfaction que procure la jouissance d’un bien, la pierre cardinale de l’« Homo economicus ». Mais cette utilité ne peut évidemment pas se concevoir « intrinsèquement », comme un besoin naturel, comme le boire ou le manger. Le désir, selon Hegel, est toujours le désir du désir de l’autre. C’est cela qui le rend illimité. Le paradoxe d’Easterlin, selon lequel le bien-être d’une société ne progresse pas avec la richesse du pays, s’explique, en partie, par ce souci obsessif des humains de se mesurer aux autres. Quand on demande aux millionnaires le niveau de fortune qui serait nécessaire pour qu’ils se sentent « vraiment à l’aise », ils répondent tous de la même manière, quel que soit le niveau déjà atteint : le double de ce qu’ils possèdent déjà…

Le cœur du problème est toutefois que les humains n’anticipent pas leur propre capacité d’adaptation, qu’elle soit psychologique ou mimétique. La hausse « à venir » du revenu fait toujours rêver, même si, une fois réalisée, cette hausse n’est jamais suffisante. Car les gens comparent leur revenu futur à leurs aspirations courantes, sans prendre en compte l’évolution inéluctable de celles-ci… Ainsi s’explique, in fine, pourquoi la croissance, davantage que la richesse, est importante au fonctionnement de nos sociétés en donnant à chacun l’espoir, éphémère mais toujours entretenu, de se hisser au-dessus de sa condition.

D’où la question centrale : la croissance reprendra-t-elle ? Et qu’adviendrait-il si la réponse était négative ? Un grand schisme divise ici les économistes. Pour les pessimistes, dont le chef de file est Robert J. Gordon, la croissance potentielle sera beaucoup plus basse qu’au siècle passé. La révolution industrielle que nous vivons a donné le smartphone, ce qui est bien, mais ne se compare pas aux inventions spectaculaires du siècle passé : l’électricité, l’automobile, l’avion, le tout-à-l’égout, le cinéma, la télévision, les antibiotiques… Pour les optimistes, la loi de Moore va permettre « the digitization of just about everything » (« la numérisation de tout »). Déjà Google fait conduire des voitures sans chauffeur, des robots s’occupent des personnes âgées au Japon… La croissance est à nos portes !

 

Le facteur environnemental

Qui faut-il croire ? Notons que ces thèses ne répondent pas exactement aux mêmes questions. Les unes s’intéressent aux consommateurs, les autres aux machines. Ce n’est pas la même chose. La première révolution industrielle, au début du XIXe siècle, avait favorisé ces dernières. Il fallut plus de cinquante ans avant qu’elle ne libère du pouvoir d’achat ouvrier. La seconde révolution industrielle, au XXe siècle, celle dont Gordon a la nostalgie, était tout entière portée par la consommation de masse, et le pouvoir d’achat avait immédiatement suivi. Si l’on suit cette analogie, et a fortiori si l’on intègre les problèmes environnementaux, il faut se préparer à ce qui ressemble à une contradiction dans les termes : une révolution industrielle sans croissance.

Qu’adviendrait-il de nos sociétés si la croissance devait durablement ralentir ? La question n’est pas d’actualité immédiate, car nos économies vivent aujourd’hui, du fait de la crise, en deçà de leur potentiel. Mais elle ne tardera pas à devenir centrale. Les économistes peuvent l’éclairer. En soulignant la fragilité des prévisions en matière de croissance, ils aident à réfléchir aux moyens de rendre les sociétés moins dépendantes de celle-ci. En désarmant le mythe du consommateur clairvoyant, ils peuvent contribuer à repenser le besoin de protection sociale. Bref, en faisant part de leurs propres incertitudes sur les ressources économiques et psychiques disponibles, ils participent utilement au débat démocratique.


La septième édition des Jéco

Les Journées de l’économie (Jéco) auront lieu cette année du 13 au 15 novembre, à Lyon. Au programme : 54 conférences sur le thème « Le progrès social a-t-il un avenir ? ». L’objectif de ces journées est de rendre accessible l’analyse économique au plus grand nombre. Elles sont organisées chaque année depuis 2008 par la Fondation pour l’Université de Lyon sous la direction de Pascal Le Merrer, professeur d’économie internationale à l’Ecole normale supérieure (ENS) de Lyon, avec le soutien de l'ensemble des universités, des grandes écoles lyonnaises, des collectivités et organisations professionnelles locales et de plusieurs entreprises. Au fil des ans, les Jéco sont devenues le lieu et le moment où se croisent les différentes institutions et associations qui animent l'enseignement, la recherche et le débat économique en France. Entrée libre. Inscriptions obligatoires sur www.journeeseconomie.org.


Via association concert urbain
more...
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

« L'origine des problèmes aujourd'hui réside dans le dogme de la croissance économique »

« L'origine des problèmes aujourd'hui réside dans le dogme de la croissance économique » | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
Ce mardi 4 novembre, Arte diffuse à 20h50 « Sacrée croissance ! », le nouveau documentaire de Marie-Monique Robin. Rencontre avec une journaliste, une (...)
Saunoi JF's insight:

Pour servir, Nouvelle Donne doit intégrer cet enseignement. Merci.

more...
No comment yet.
Scooped by Saunoi JF
Scoop.it!

Les proches de Rémi Fraisse témoignent : « Il n'a pas mesuré ce qui l'attendait »

Les proches de Rémi Fraisse témoignent : « Il n'a pas mesuré ce qui l'attendait » | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
Ils n’ont voulu parler qu’à Reporterre et ne s’exprimeront plus dans les médias. Anna, l’amie de Rémi Fraisse, sa soeur Chloé, et des amis proches (...)
more...
No comment yet.
Rescooped by Saunoi JF from Économie de proximité
Scoop.it!

Serge Guérin : «L’ESS n’attend pas tout de la croissance et du marché, elle invente une nouvelle économie“

Serge Guérin : «L’ESS n’attend pas tout de la croissance et du marché, elle invente une nouvelle économie“ | Nuit Debout Saintonge | Scoop.it
Questions-réponses avec les participants à la Semaine de l'entrepreneuriat social.

Via Franck Dupessey Pro
Saunoi JF's insight:

Innovation, proximité et convivialité.

more...
No comment yet.