Le pillage de l’or des Belges par le bras armé de l’État | Contrepoints | Nouveaux paradigmes | Scoop.it
Histoire d’un scandale belge qui s’est déroulé entre 1989 et 1999 en toute discrétion.

 

Face aux critères de Maastricht le gouvernement fait face à 5 possibilités concrètes :

• réduire la fonction publique en termes d’effectifs,

• vendre les canards boiteux (privatiser la plupart des entreprises publiques),

• vendre des actifs avec productivité marginale à terme (vendre de l’immobilier public à potentiel et privatiser certaines entreprises publiques au monopole intéressant),

• vendre les bijoux de famille (dont le stock d’or dans les coffres de la BNB),

• lever de nouvelles taxes et de nouveaux impôts.

 

C’est évidemment vers les deux dernières possibilités que le gouvernement se tournera principalement, les trois premières ayant un impact néfaste en termes d’image vis-à-vis de l’électorat et de la clientèle des gouvernants