Nouveaux paradigmes
155.2K views | +5 today
Follow
Nouveaux paradigmes
Converger vers les sujets qui nous font réfléchir autrement... parce que notre richesse est ailleurs !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Le sens “commun”, une alternative au capitalisme ?

Le sens “commun”, une alternative au capitalisme ? | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Partager les idées, les voitures, les connaissances, les maisons. Le “commun” inspire citoyens, philosophes ou juristes… Le philosophe Pierre Dardot et le sociologue Christian Laval nous éclairent sur cette aspiration grandissante.

more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from information analyst
Scoop.it!

Pourquoi les internautes partagent vos contenus sur le web ?

Pourquoi les internautes partagent vos contenus sur le web ? | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

“ L’émotion peut-elle être manipulée pour créer un désir de partage ? Sommes-nous conditionnés à partager sur forme de flemmingite aiguë ?”


Via Tolokonnikoff - Seratoo , Boyé, Fabrice, michel verstrepen
more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Revenu universel et partage, par Michel Leis

Revenu universel et partage, par Michel Leis | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

L’idée de revenu universel trouve un écho grandissant dans le débat public, elle suppose que deux conditions soient remplies. La première est celle d’un consentement qui serait donné par une majorité de citoyens à la répartition de la valeur ajoutée sur une base ne reposant pas exclusivement sur le travail. La deuxième est celle de la possibilité et de la soutenabilité dans le temps d’une telle mesure. Si l’on ne peut se prononcer à la place des individus, il me semble intéressant de clarifier le débat sur la faisabilité d’une telle mesure ou les questions qu’elle soulève.

(...)

Il est évident que tout ceci n’est que spéculations, la complexité d’une simulation réaliste dépasse les capacités d’un simple tableur. Il n’empêche que ces hypothèses simplificatrices donnent une première idée des résultats. Surtout ils soulignent la nécessité absolue de maintenir la valeur ajoutée à un niveau élevé, ce qui pose la question de la soutenabilité.

(...)

Premier élément de réponse, en l’état actuel, le travail des hommes reste une composante importante de la valeur ajoutée. La disparition progressive d’une partie de l’emploi en Occident n’implique pas pour autant que l’emploi tende vers le zéro absolu(...) une partie de la valeur ajoutée visible est réalisée sur la base d’un travail délocalisé et rémunéré à des niveaux de misère.

(...)

En d’autres termes, la soutenabilité d’une telle approche est loin d’être assurée. Si l’on prend en compte d’autres facteurs comme l’écologie, l’interdiction de la spéculation ou le bien commun, elle porte en elle d’autres changements, y compris sa propre dissolution dans une utopie sociale beaucoup plus large.

L’idée du revenu universel est un leurre. Le retour dans le débat de cette mesure jette un voile supplémentaire sur un autre débat qui disparaît de la scène publique : celui du partage du travail et de la valeur ajoutée. (...) il me semble peu probable que le travail humain disparaisse, ni même qu’il tende vers zéro dans les prochaines années. (...) Si la disparition totale de l’emploi me semble peu crédible, il n’empêche qu’il reste encore de sérieux gains de productivité possibles, en particulier dans le domaine des services qui ont pourtant constitué l’essentiel de la création d’emploi salarié ces dernières années.

(...)

Le dernier aspect du partage est la répartition de la valeur ajoutée.(...) En aucun cas, le discours sur la compétitivité, le choc de l’offre ou la croissance ne sont à la hauteur de ces enjeux ou en mesure de résoudre le problème du partage du travail et de la valeur ajoutée. (...) Trop de travail pour certains, travail « à la con » pour d’autres, aucun travail pour beaucoup, cette situation n’est pas acceptable et ce n’est pas un prétendu choix offert aux individus qui pourrait changer la donne. Il faut se souvenir des écrits de Keynes sur la durée du temps de travail et se dire que seule, la réduction massive de celui-ci est en mesure de changer la donne.

more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from Nouvelles Notations, Evaluations, Mesures, Indicateurs, Monnaies
Scoop.it!

Wealth Inequality in America

Infographics on the distribution of wealth in America, highlighting both the inequality and the difference between our perception of inequality and the actual numbers. The reality is often not what we think it is.


Via Marc Tirel
Christophe CESETTI's insight:

Un début d'analyse à la française "Qui sont les 1% français ?" http://ow.ly/kOLSo

more...
Marc Tirel's curator insight, March 6, 2013 3:17 AM

The 99% vs the 1% ...

Rescooped by Christophe CESETTI from PracticeRSE
Scoop.it!

Des grappes de salariés pour covoiturer.

Des grappes de salariés pour covoiturer. | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

la start-up Ville Fluide a décidé de mettre au point GéoCar, une solution destinée au trajets quotidiens domicile-travail. L’idée est la suivante : GéoCar se base sur le principe des grappes d’usagers. Aussi, imaginez que les trajets théoriques soient calculés dans une entreprise pour tous les salariés à partir de leurs adresses transmises anonymement par la société. A partir de ces données, un système automatisé constituera des « grappes » théoriques d’usagers qui auront en commun une partie de leurs trajets quotidiens. A leur tour, les salariés pourront volontairement communiquer leurs trajets réels afin d’intégrer le système. Le lancement commercial de GéoCar est prévu le 7 novembre prochain dans une entreprise de 2 400 salariés du plateau de Vélizy, en région parisienne, où trois quarts d’entre eux utilisent quotidiennement leur véhicule personnel.


Via Marc Unfried
more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

La curation de contenus pour accélérer le développement des talents

La curation de contenus pour accélérer le développement des talents | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Au royaume de l'information, le renseignement est roi ! Pour demeurer agiles et compétitives, les organisations doivent s'informer en continu et apprendre sans cesse. Alors comment capitaliser sur ces flux d’informations pour en dégager des renseignements utiles et comment créer une culture d’apprentissage en continu ? La curation bien sûr !

more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from Economie Responsable et Consommation Collaborative
Scoop.it!

Afficher sa générosité sur son palier

Afficher sa générosité sur son palier | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Le superbe turbo-mixeur de la bonne ménagère que vous avez reçu à Noël traîne sous un canapé ? Et si vous le mettiez plutôt à la disposition d'un voisin ?

 

Pumpipupe est un ensemble de stickers à coller sur votre porte d'entrée qui vous permet de signaler à vos voisins que vous êtes prêt à leur prêter votre fer à repasser.

 

Pumpipupe un réseau d'échange de biens de proximité est né du constat que beaucoup des objets que vous possédez ne sont utilisés qu'à de rares occasions.


Via Aurélien BADET
more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Delevoye : « Il faut passer à une société de partage » - Rue89

Delevoye : « Il faut passer à une société de partage » - Rue89 | Nouveaux paradigmes | Scoop.it
En 2011, il diagnostiquait une France prête à exploser. Aujourd'hui, le climat politique et social lui donne raison. Et Jean-Paul Delevoye vient de divorcer avec l'UMP.

 

extraits :

 

"On s’aperçoit que le taux de croissance a augmenté de 30% dans les dix ou quinze dernières années et on est passé de 1 million à 5 millions de chômeurs."


"Notre système économique est en train d’humilier les gens : quand vous êtes à bac +7 et que vous touchez le smic, vous n’êtes pas malheureux, vous êtes humiliés. Quand on vous vire à 45 ans sans alternative, c’est pareil."


"(...) la société du sablier (...) : Quand vous êtes dans cette situation de désespérance et que c’est le système qui vous y met, vous n’avez que deux solutions : vous détruire ou détruire le système."


"On ne peut plus forcer à apprendre, il faut aimer apprendre et aujourd’hui, ce n’est plus l’accumulation des connaissances – on les a sur les ordinateurs – qui compte mais la formation du sens critique."

 

"La question, c’est : comment être épanoui avec moins d’argent ? Il Il faut passer d’une société du bien à une société du lien, du partage."

"Il y a de plus en plus d’opportunités de rassembler les gens autour de communautés d’intérêt, ce qui demande de remettre en cause un système qui n’est construit que sur un rapport de forces dominant/dominé et sur la jouissance du pouvoir."

"Le pouvoir est déjà en train de partir vers le local. L’anémie nationale sera renforcée par les forces locales. Il faut libérer les forces du territoire. On a des optimismes locaux mais un pessimisme national."

"On a besoin d’un choc culturel. Il faut libérer le génie créatif de la France. Si on redonnait confiance en ce pays, il ferait de grandes choses."

Christophe CESETTI's insight:

Je lis cet article et je dis

 

"Delevoye Président !"

 

... de la démocratie réelle, du tirage au sort des décisdeurs politiques, des villes en transition, de l'innovation sociale, du Bonheur National Brut, de l'économie collaborative, de la 3ème révolution industrielle, de la transition écologique, de l'implication, de l'engement citoyens, des monnaies locales citoyennes, de l'ESS...


26 fev 2015, un autre homme politique d'envergure prend la parole

Michel Rocard alerte sur les dérives qui mènent au «suicide de l'humanité»

more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from Le blog de SPEAR :entrepreneuriat, projets, développement durable et innovations sociales
Scoop.it!

Les zones de gratuité, le lien social grâce au don - SPEAR, le blog

Les zones de gratuité, le lien social grâce au don - SPEAR, le blog | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

"Partout en France émergent des initiatives proposant aux particuliers désirant se séparer de biens matériels de les mettre à disposition de leur communauté. Simplement en demandant aux municipalités de fermer une portion de rue durant une ou deux journées, les zones de gratuité sont instaurées. Le concept est le suivant : tout ce qui est dans cette zone (ou plutôt sur les étalages de cette zone, vous ne vous y ferez pas dépouiller), est gratuit."

--

Par SPEAR   www.spear.fr


Via SPEAR - www.spear.fr
more...
No comment yet.