Nouveaux paradigmes
Follow
Find tag "indicateurs"
73.9K views | +18 today
Nouveaux paradigmes
Converger vers les sujets qui nous font réfléchir autrement... parce que notre richesse est ailleurs !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Christophe CESETTI from ISO 26000 facilite le développement humain
Scoop.it!

Reporting : si on mesurait moins, mais qu’on mesurait mieux ?

Reporting : si on mesurait moins, mais qu’on mesurait mieux ? | Nouveaux paradigmes | Scoop.it
Mesurer la performance environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) de l’entreprise par des indicateurs, c’est le but du reporting extra-financier. C’est un pas de plus vers la transparence. Mais la profusion des données collectées peut vite transformer l’exercice en usine à gaz. Les petites et moyennes entreprises en font l’amère expérience. Il est nécessaire de trouver des indicateurs plus pertinents. Quelques entreprises pionnières se sont lancées sur cette piste.

Via Eric Feront
more...
Eric Feront's curator insight, August 13, 1:03 PM

En voilà une bonne idée ...

Rescooped by Christophe CESETTI from Corporate "Social" Responsibility – #CSR #Sustainability #SocioEconomic #Community #Brands #Environment
Scoop.it!

VIDEO REPORT: Is GDP the wrong yardstick for measuring prosperity? Quantifying Unpriceable Prosperity

VIDEO REPORT: Is GDP the wrong yardstick for measuring prosperity? Quantifying Unpriceable Prosperity | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

                                               VIDEO REPORT

                                    NewsHour PBS, April 28, 2014

    IS GDP THE WRONG YARDSTICK TO BE MEASURING PROSPERITY

            (Finding GDP Alternatives - Quantifying Unpriceable Prosperity)

Gross domestic product, the total dollar value of goods and services sold in the U.S., has become fundamental to American economic policy. But there are other essential assets, qualities and conditions that GDP can't measure, like the health of the environment or society. Economics correspondent Paul Solman looks at another way of measuring progress that takes more of these variables into account... http://www.pbs.org/newshour/bb/finding-gdp-alternatives-quantify-unpriceable-prosperity/

 

                                                       VIDEO
     "GPI"  GENUINE PROGRESS INDICATOR:  MOVING BEYOND GDP

                                    http://genuineprogress.net/

 

▶ THE STATE OF MARYLAND'S --  "GENUINE PROGRESS INDICATOR"
Maryland developed its Genuine Progress Indicator to measure how development activities impact long-term prosperity, both positively and negatively. Here in Maryland and across the globe, people are continually challenged by the need to find a balance between advancing economic gain and ensuring social well-being... http://www.dnr.maryland.gov/mdgpi/

 

 ▶  "GROSS NATIONAL HAPPINESS"  THE BIG IDEA FROM TINY STATES THAT CHANGE THE WORLD http://sco.lt/7aZ09h

 

World Resources Institute, April 14, 2010
▶ MEASURING WHAT MATTERS:  GDP, ECOSYSTEMS AND THE ENVIRONMENT http://www.wri.org/blog/measuring-what-matters-gdp-ecosystems-and-environment#comment-870

 

World Watch Institute, January 10, 2014
▶ GDP AND GLOBAL ECONOMY GROWING MAY BE LEAVING WELL-BEING BEHIND http://www.worldwatch.org/global-economy-growing-may-leave-well-being-behind

 

                                            ANIMATED VIDEO

                                    GROWTH IS NOT ENOUGH

                                    Published on Mar 25, 2014

                 https://www.youtube.com/watch?v=2_AMEAnWyRk

Our politicians are hung up on keeping the growth curve rising. But does GDP really tell us all we need to know about a country's wealth and well-being? In this new RSA Short, Kate Raworth makes a powerful argument to look beyond economic growth alone for a true measure of prosperity and progress.
    Kate Raworth is a renegade economist teaching at Oxford University, and is focused on the rewriting of economics to make it a fit tool for addressing the 21st century's social and ecological challenges. She blogs on Doughnut Economics at http://www.kateraworth.com and tweets @KateRaworth

 

OneWorld South Asia, October 18, 2012
▶ GDP NOT ADEQUATE FOR WELL-BEING:  JOSEPH E. STIGLITZ http://southasia.oneworld.net/news/gdp-not-adequate-for-well-being-says-stiglitz#.U19mj8fp5K4

 

 

17 January 2013 Guardian Sustainable Business
▶ NEW ECONOMIC MODEL NEEDED, NOT RELENTLESS CONSUMER DEMAND http://www.theguardian.com/sustainable-business/blog/new-economic-model-not-consumer-demand-capitalism

 

▶  BUSINESSES ARE NOT JUST AGENTS OF CONSUMERISM BUT ALSO OF SOCIETY http://www.theguardian.com/sustainable-business/blog/business-agents-consumerism-society-customers?CMP=twt_gu

 

 

                                                     VIDEO
                                              PBS Newshour
            CONSUMING OUR WAY TO PROSPERITY IS MACRO FOLLY.
The American people are repeatedly told by financial pundits and politicians that consumption is an “engine” that “drives” economic growth, because it makes up 70 percent of GDP. This past December, my team and I produced a new EconStories video, “Deck the Halls with Macro Follies,” which took aim at this very old, yet common, economic fallacy. http://www.pbs.org/newshour/making-sense/consuming-our-way-to-prosperit-1/

 

Common Dreams, November 1, 2013
▶ HOW ECONOMIC GROWTH HAS BECOME ANTI-LIFE http://www.commondreams.org/view/2013/11/01-2

 

Share The World's Resources, March 05, 2012
▶ LIFE BEYOND GROWTH REPORT (PDF DOWNLOAD)  In the context of growing concern as conditions on Earth worsen, more and more people are starting to ask key questions like 'What kind of economy and society is likely to bring us true happiness?' The GDP just doesn't cut it anymore, says a report by The Institute for Studies in Happiness, Economy, and Society http://www.stwr.org/economic-sharing-alternatives/life-beyond-growth.html

 

                                        HARVARD BUSINESS REVIEW

MAKING THE CHOICE BETWEEN MONEY AND MEANING: CAN WE HAVE BOTH? THE PURSUIT OF HAPPINESS http://sco.lt/5kIkoT

 

The Guardian, April 08, 2014
▶  HAPPINESS AND WELL BEING TRUMP MATERIAL AND GDP GROWTH: http://www.theguardian.com/sustainable-business/blog/happiness-wellbeing-bhutan-gus-odonnell-policy

 

Yale Global

 ▶  MAN AND HIS ENDANGERED HOME - OUR PURSUIT OF GROWTH AND LUXURY MAY LEAVE US HOMELESS  http://yaleglobal.yale.edu/content/man-and-his-endangered-home

 

The Guardian, George Monbiot December 9, 2013
 ▶ MATERIALISM:  A SYSTEM THAT EATS US FROM THE INSIDE OUT http://www.theguardian.com/commentisfree/2013/dec/09/materialism-system-eats-us-from-inside-out

 

Paul Gilding, February 2012
-▶  WILL MARKETS SURVIVE THE END OF GROWTH? http://paulgilding.com/cockatoo-chronicles/will-markets-survive-the-end-of-growth.html

 

 March 22, 2013 - Development Crossing
▶  HOW CSR ETHICS AND SUSTAINABILITY RATHER THAN PROFIT CAN DRIVE BUSINESS PRACTICES http://www.developmentcrossing.com/profiles/blogs/plans-in-zermatt-to-discuss-how-csr-ethics-and-sustainability

 

 

                                                        VIDEO

▶  "WHO PROFITS FROM POVERTY?" : DOING GOOD RESPONSIBLY -  http://sco.lt/9273Jp

 

 

November 29, 2013 BBC Smart Planet
-▶ THE HIGH COST OF OUR THROWAWAY CULTURE http://www.bbc.com/future/story/20121129-the-cost-of-our-throwaway-culture

 

Stanford Social Innovation Review

 ▶  INNOVATION FOR A COMPLEX WORLD: PROMOTING THE WELL-BEING OF HUMANITY. This special supplement includes seven articles by Judith Rodin and others, sharing global perspectives on how social innovation can promote the well-being of humanity. View the digital edition and download the complete PDF...  http://www.ssireview.org/supplement/innovation_for_a_complex_world?utm_source=Enews&utm_medium=email&utm_content=3&utm_campaign=supplement

 

Guardian Environment, May 21, 2010
 ▶  UN SAYS GOODS AND SERVICES FROM THE NATURAL WORLD SHOULD BE FACTORED INTO THE GLOBAL ECONOMIC SYSTEM http://www.theguardian.com/environment/2010/may/21/un-biodiversity-economic-report

 

 

 ▶  UN: THE ERA OF EVER-LASTING PRODUCTION BASED ON MAXIMIZING PROFITS HAS REACHED ITS LIMITS http://sco.lt/6C3RoH

 

 ▶  ECO-SPIRITUALITY:  TOWARD A VALUES-BASED ECONOMIC STRUCTURE http://sco.lt/92y1Ef

 

  ▶  THE ECONOMY OF ENOUGH:  A BETTER PLAN THAN 'ENDLESS GROWTH'  http://sco.lt/7f68zR

 

 

 ▶  ARE CORPORATE PROFITS EATING THE ECONOMY? TIME FOR A NEW PARADIGM http://sco.lt/4yBwiv

 

-▶  THE WORLD IS SITTING ON A CONSUMPTION TIME BOMB http://sco.lt/7sR3eT

 

-▶ COMPANIES MUST STEP UP TO INCLUDE SOCIAL GOALS IN CORPORATE DECISIONS http://sco.lt/5Far6P

 

 

▶ TRANSFORMING BUSINESS FOR TOMORROW'S WORLD:  THE END OF GDP GROWTH http://sco.lt/56g0ob

 

Forbes

▶  PROFIT CANNOT BE THE ONLY PURPOSE OF BUSINESS : MAKING COMPANIES HUMANE THROUGH CSR http://sco.lt/6ENwQL

 

 ▶  THE RESPONSIBLE ETHICS OF A NEW ECONOMY...OR "SUSTAINABLE GREEN WASHING? http://sco.lt/5o1IBt

 

▶ AT THE LIMITS OF THE MARKET: WHY CAPITALISM WON'T AND CAN'T SOLVE CLIMATE CHANGE, Part 1 http://sco.lt/5Qy6cL     ;

 

 ▶  SLEEPWALKING TO EXTINCTION:  CAPITALISM AND THE CONSUMER ECONOMY  http://sco.lt/9EPNkf

 

▶  WHAT HAPPENED TO DOWNTIME? THE EXTINCTION OF DEEP THINKING & SACRED SPACE http://99u.com/articles/6947/what-happened-to-downtime-the-extinction-of-deep-thinking-sacred-space

 

Huffington Post UK, January 09, 2014
▶  WHICH BIG AMERICAN BUSINESSES ARE WORTH MORE THAN ENTIRE COUNTRIES? (TABLE) http://www.huffingtonpost.co.uk/2014/01/09/us-companies-worth-countries_n_4566707.html

 

▶  POPE FRANCIS:  'NOT TO SHARE WEALTH WITH THE POOR IS TO STEAL': POPE FRANCIS SLAMS CAPITALISM AS THE 'NEW TYRRANY' http://sco.lt/6RIQin

 

▶  FINANCIALIZING NATURE COULD BANKRUPT US ALL.  OLD ECONOMICS OR SUSTAINING POLICY?  http://sco.lt/8Y7sK9

 

 ▶  THE EVOLUTION OF BUSINESS:  HOW A NEW BUSINESS ERA INSPIRED BY NATURE, NOT GREED, CAN BENEFIT US ALL http://sco.lt/97vmc5

 

 ▶  'SUPERORGANIZATIONS" - LEARNING FROM NATURE'S NETWORKS http://sco.lt/4pwZHN

 

▶ SHOULD COMPANIES COMPENSATE SOCIETY FOR ENVIRONMENTAL DESTRUCTION FROM WHICH THEY PROFIT? http://sco.lt/5x2tqz

 

 Common Dreams
▶  LOOTING THE VERY FOUNDATIONS OF LIFE: CORPORATE FINANCIALIZATION OF NATURE A RECIPE FOR DISASTER http://sco.lt/4mAnuD

 

▶ BUSINESS AND HUMANITY ARE NOT SEPARATE FROM NATURE http://sco.lt/8gLwmH


Via pdjmoo
more...
Eli Levine's curator insight, April 29, 9:26 AM

Indeed, it's not enough to call the dollar value of what you're people are buying and selling "wealth".

 

Where are the environmental factors that will cost us money due to the loss of economic activity (thanks to weather and climatic difficulties)?  Where are the markers for well being and other aspects of human happiness?

 

Capitalism is going to kill itself off, regardless of what anyone does to try to save it in its present form.  The death has already happened, just as the roots of death are in anything that we may develop.  Either things will be eclipsed by better things, or else, they'll collapse into worse things that we'll have to dig our way out of.

 

I'd rather have things go the former way, rather than the latter.  Unfortunately, I don't have much of a say about how we achieve that.

 

So, we're stuck, thanks to the stuck brains of our leadership cadre.

 

Enjoy!

 

Think about it.

pdjmoo's curator insight, November 26, 9:04 PM

 -▶ ONLY LOVE FOR MOTHER EARTH CAN SAVE US FROM CLIMATE CHANGE - ZEN MASTER THICH NHAT HANH AND POPE FRANCIS SPEAK OUT  http://sco.lt/57JX0L


                                                  WATCH

                                              FILM: ***"HOME"

                    An Exquisite Dedication To the Stewards of Our Planet

      http://thenaturaleye.wordpress.com/2011/03/26/home-an-exquisite-story-of-our-world/

 

▶  THE SIXTH MASS EXTINCTION IS UPON US http://sco.lt/4ywB3h

 

-▶  >> AN URGENT MEMO TO THE WORLD - The Natural Eye Project - http://thenaturaleye.wordpress.com/2012/07/12/an-urgent-memo-to-the-world/

 


            @pdjmoo FOLLOW MY OTHER NEWS AGGREGATES

 

▶  CLIMATE CHANGE WILL IMPACT US ALL

http://www.scoop.it/t/changingplanet

▶  BIODIVERSITY IS LIFE

http://www.scoop.it/t/biodiversity-is-life

▶  OUR OCEANS NEED US

http://www.scoop.it/t/our-oceans-need-us

▶   OUR FOOD, OUR HEALTH 

http://www.scoop.it/t/agriculture-gmos-pesticides

Rescooped by Christophe CESETTI from Transitions vers une économie écologique
Scoop.it!

Beyond Growth or Beyond Capitalism? | Richard White

Beyond Growth or Beyond Capitalism? | Richard White | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Richard White’s stunning essay is a long read, but well worth the effort. Although nominally a critique of the Steady State Economy proposals put forth by Herman Daly, Tim Jackson and NEF, it stands on its own as an impeccable critique of the Capitalist mode of production and its basic incapability to stop the ongoing social and environmental degradation of our time.


I find that the mere mention of the word “capitalism” can easily trigger defensive reactions which hamper any possible dialogue. In lieu of shared definition, I strongly recommend reading White’s full easy with an open mind and analyse whether his fits the bill. The critical aspect of the essay is handled with exemplary respectfulness towards Daly, et al.

 


Via Economie écologique
more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Connaître n’est pas mesurer

Connaître n’est pas mesurer | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Le Monde 29 jan 2014 par Jean-Paul Allouche mathématicien, directeur de recherche au CNRS. 

 

Tout a peut-être commencé chez de très lointains ancêtres avec la récupération des " restes " des repas destinés à être consommés le lendemain, y compris sous la forme élaborée de soupes ou gratins. Eviter le gaspillage : qui ne souscrirait à un tel principe ? Puis on a affiné, innocemment, des outils mathématiques pour rechercher " l'efficacité " : recherche opérationnelle, optimisation discrète ou continue, etc.


Il devint alors nécessaire de quantifier : les ressources disponibles, leur utilisation, le comportement des utilisateurs. Peu à peu s'est répandue la croyance naïve que tout est mesurable et quantifiable, voire que c'est la seule manière d'appréhender le réel. Une manière de prendre au pied de la lettre l'expression attribuée au philosophe français Léon Brunschvicg (1869-1944) : " Connaître, c'est mesurer " qui a inspiré, à rebours, le titre de cet article (1).


Comme – heureusement – beaucoup de choses échappent à la mesure ou à la quantification, on décida d'inventer puis d'appliquer de force des critères paramétriques à des objets non clairement mesurables : de manière politique avec, par exemple, la notion de " pollueur payeur " ou de manière économique avec, imaginons, des objectifs ou injonctions de " rendement ". C'est ainsi que furent inventés les indices. Destinés au début à contourner l'oxymore de la " quantification de la qualité ", ils devinrent progressivement sacro-saints. Personne ne remet en cause (ou si peu) la fabrication de ces indices, encore moins leur existence, ni même leur fondement épistémologique.


Interrogeons nos voisins d'autobus : savent-ils (savons-nous) comment sont calculés l'indice du coût de la vie, le salaire moyen des Français ou l'espérance de vie ? Et même si beaucoup sentent confusément les manipulations insensées des instruments de " mesure ", personne ou presque ne remet en question l'idée même que l'on puisse vraiment mesurer tout et n'importe quoi. Pire, les idées véhiculées par l'exploitation de ces indices s'enracinent dans notre pensée : un seul exemple, il a tellement été martelé que le salaire moyen des fonctionnaires était supérieur au salaire moyen des autres salariés que ceci est communément admis comme un dogme, sans même qu'il soit possible de faire remarquer que le calcul n'est jamais fait " à diplôme égal "…


Tant que ces questions restaient dans le domaine de l'industrie (comme optimiser la découpe de vêtements dans une pièce de tissu), elles n'affectaient qu'indirectement la vie de tous les jours, sauf peut-être hélas celle des travailleurs soumis à des objectifs de rendement dont nous nous souvenons bien (notamment le chronométrage du temps passé aux toilettes). Mais voilà que ces indicateurs débordent dans des domaines où leur utilisation est encore plus illégitime : classement de Shanghaï des universités, rentabilité des services publics, mesure du bonheur et autres fariboles, sornettes et billevesées.


Dans le domaine académique, l'idéologie illusoire de l'évaluation quantitative – et l'un de ses corollaires, l'utilisation aveugle de la bibliométrie – a été dénoncée à maintes reprises (voir par exemple le numéro 37 de la revue Cités, www.cairn.info/revue-cites-2009-1.htm), mais continue hélas à être prise au sérieux par ceux-là mêmes qui ont les outils intellectuels pour en montrer l'inanité.


Entendons-nous bien : il ne s'agit pas, comme essaient de le faire croire ceux qui veulent imposer ces indices, de prôner un laisser-faire ou laisser-aller général dans des domaines qui seraient ainsi privilégiés, mais de comprendre que non seulement ces " calculs " n'ont pas grand sens, mais encore qu'ils favorisent des comportements qui sont de fait nocifs pour la communauté tout entière et qui aboutissent à l'opposé du résultat recherché.


Le délicieux livre de Maya Beauvallet Les Stratégies absurdes. Comment faire pire en croyant faire mieux (Seuil, 2009) donne plusieurs aperçus des effets pervers de l'utilisation d'indices et mesures : ainsi, pour tenter d'éviter que les parents ne viennent à la crèche trop tard pour chercher leurs enfants, le directeur décide que les retardataires paieront une amende proportionnelle à leur retard ; et aussitôt les retards explosent : les parents ont calculé que l'amende leur coûtait moins cher qu'une baby-sitter ! Ou bien, pour favoriser le don du sang dans un pays, on décide de rémunérer les volontaires ; et les dons s'effondrent : ceux qui donnaient leur sang sont choqués qu'on puisse rémunérer ce qui, pour eux, relève de la solidarité humaine et s'abstiennent désormais, tandis que les autres trouvent que la rémunération est largement insuffisante et ne modifient pas leur comportement.


Naturellement, la mise en place et la " sanctification " de ces indices ne sont possibles que grâce à la complicité, volontaire ou pas, des individus à qui on les applique. Même lorsque ces derniers pourraient avoir le choix de contester le bien-fondé ou l'utilisation de ces critères quantitatifs, ou même lorsqu'ils en comprennent parfaitement le fonctionnement pervers, ils les acceptent, par passivité, de peur de déplaire aux " décideurs " ou parce qu'ils comptent bien tirer leur épingle du jeu… au détriment de leurs pairs.


Plus grave, s'il est possible, est l'émergence de plusieurs catégories d'agents, tout aussi illégitimes que les calculs qu'ils prétendent imposer : des " experts " auto-déclarés aux contremaîtres empressés (pour utiliser un mot désuet, même si le concept de la contremaîtrise n'a jamais été aussi présent), des gouvernements utilisant des chiffres choisis uniquement pour confirmer leur prise de décision idéologique aux vérificateurs maniaques de bas étage.


Le choix de ce dernier vocable, volontairement péjoratif, a pour but de dénoncer la " caporalisation " de la société dont nous voyons les progrès chaque jour : une fois la mesure (ou l'indice) choisie et son infaillibilité posée en principe absolu et incontestable, se développe toute une confrérie d'adorateurs de l'indice qui, sous couvert de respecter les critères d'optimisation venus " d'en haut ", donnent libre cours à leur autoritarisme haineux, faux prophètes d'une religion qu'ils cherchent à imposer comme une eschatologie ou un messianisme prétendument aussi souhaitables qu'inévitables.


(1) L'expression " Connaître, c'est mesurer " est attribuée à Léon Brunschvicg ; nous n'avons pas retrouvé la référence précise, mais, dans " La Philosophie de l'esprit " (PUF, 1950), Brunschvicg écrit : " Cette condition de mesure est préalable à toute conception, à tout langage, même d'ordre scientifique : “Je dis souvent, écrit Lord Kelvin, que si vous pouvez mesurer ce dont vous parlez et l'exprimer par un nombre, vous savez quelque chose de votre sujet, mais si vous ne pouvez pas le mesurer, si vous ne pouvez pas l'exprimer en nombre, vos connaissances son d'une pauvre espèce et bien peu satisfaisantes.” "

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Vers de nouveaux indicateurs officiels « au-delà du PIB » en France ?

Vers de nouveaux indicateurs officiels « au-delà du PIB » en France ? | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Les Echos du jeudi 23 janvier sur la base de l’AFP.

 

Une initiative de députés écolos, dont Eva Sas, rapporteure du projet, manifestement appuyée par certain-e-s député-e-s d’autres partis de gauche.

 

« Le ministre du Budget Bernard Cazeneuve s’est engagé jeudi soir à débattre à l’Assemblée d’ici fin juin de l’introduction de nouveaux indicateurs de richesse, et pas seulement le PIB, dans les politiques publiques, comme le réclament les écologistes. Les députés devaient discuter jeudi soir d’une proposition de loi organique écologiste destinée à introduire au même niveau que le PIB dans le projet de loi de finances, “des indicateurs de qualité de vie et de soutenabilité”.

 

Hostile pour des raisons de méthode au recours à une proposition de loi organique, très contraignante, M. Cazeneuve a indiqué aux écologistes que “l’objectif que vous poursuivez pourrait être atteint par une loi ordinaire” et suggéré à la rapporteure Eva Sas, de retirer son texte, ce qu’elle a accepté.

 

“En s’engageant à reprendre cette initiative sur un temps législatif au cours du premier semestre 2014 et à réaliser une expérimentation « en blanc » dès le projet de loi de finances 2015, le gouvernement démontre

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Pisa 2012 results: which country does best at reading, maths and science?

Pisa 2012 results: which country does best at reading, maths and science? | Nouveaux paradigmes | Scoop.it
How do countries compare for reading, maths and science performance? The latest Pisa results from the OECD show which countries are making the biggest improvements and which could do better
more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

The Science of Happiness

The Science of Happiness | Nouveaux paradigmes | Scoop.it
Are you looking for ways to increase your happiness? This infographic breaks down the science of happiness and shows ways to boost positive memories.
more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

On mange mieux aux Pays-Bas qu’en France | Contrepoints

On mange mieux aux Pays-Bas qu’en France | Contrepoints | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Selon un rapport de la situation alimentaire établi par Oxfam et basée sur des indicateurs d’abondance, de qualité, de prix et d’hygiène, les vingt premières places de ce classement qui en compte 125 sont occupées par des pays européens, exception faite de la huitième qui revient à l’Australie. La dernière est occupée par le Tchad.

 

PDF : OXFAM MEDIA BRIEFING 01/2014 - Good Enough to Eat: Where in the world are the best and worst places to eat?

 

http://www.oxfam.org/sites/www.oxfam.org/files/good-enough-to-eat-oxfam-media-brief-012014.pdf

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Quand «Foreign Policy» met la France en rouge ! | Geopolis

Quand «Foreign Policy» met la France en rouge ! | Geopolis | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Le magazine américain «Foreign Policy», spécialisé en politique étrangère, publie une sorte de classement des pays à risques pour l’année 2014. Ce classement, basé sur une compilation des informations en circulation dans le monde, donne des résultats surprenants. Ainsi, la France se retrouve dans les pays à risques, comme l’Irak ou l’Ukraine…

Christophe CESETTI's insight:

Pearltree "indcateurs de gouvernance" http://pear.ly/SWBz

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Une France convivialiste dans dix ans ? À quoi ressemblerait-elle ? Premières esquisses (streaming direct 17 déc 2013)

Une France convivialiste dans dix ans ?   À quoi ressemblerait-elle ?   Premières esquisses (streaming direct 17 déc 2013) | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Dans cette soirée, articulée autour de trois thématiques principales, les convivialistes donneront une première idée de tout ce qui pourrait et devrait être réformé en France, même sans croissance du PIB, et qui contribuerait puissamment au mieux-être de tous.

 

Introduction : A. Caillé

 

1) Travailler dans une France convivialiste, avec une introduction par D. Méda et J-B. de Foucauld

 

2) Mesure et démesure, avec une introduction par B. Cassin, R. Gori et B. Perret

 

3) Une France moins inégalitaire, avec une introduction par Ph. Frémeaux et Th. Coutrot

 

Conclusion : Ed. Plenel

 

Avec des interventions de : C. Alphandéry, H. Chaygneaud-Dupuy, A-M. Fixot, F. Flahault, Ch. Fourel, V. de Gaulejac, M. Humbert,   A. Insel, J-L. Laville, J. Lecomte, E. Morin, A. Pena-Vega, R. Sue, P. Viveret

 

Soirée organisée avec le soutien de : L’Appel des appels, l’Association des Amis d’Alternatives économiques, ATTAC, le collectif Roosevelt, Dialogues en humanités, les États généraux pour un pouvoir citoyen, FAIR, l’Institut Veblen, le Laboratoire de l’Economie sociale et solidaire.

 

Et le concours de Mediapart, de l’Université Paris-Diderot et du Laboratoire du Changement social

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Indicateur de mieux vivre de l'OCDE : mise à jour 3.0

Indicateur de mieux vivre de l'OCDE : mise à jour 3.0 | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Depuis son lancement en 2011, plus de 24 000 utilisateurs ont partagé leurs préférences avec l’OCDE. Les conclusions des utilisateurs ont mis en lumière les priorités vers lesquelles les politiques devraient être axées pour tendre vers des vies meilleures.

 

Cet outil en ligne interactif permet aux individus de créer leur propre index sur la base de leurs priorités dans 11 domaines que l’OCDE a identifiés comme essentiels pour le bien-être. La version actualisée contient les dernières statistiques de base, les données nationales ainsi que les observations des utilisateurs.

 

Les principales observations tirées sont :

 

• La satisfaction à l’égard de la vie, la santé et l’éducation constituent les aspects les plus importants du bien-être devant les besoins matériels

 

• Femmes et hommes s’accordent sur l’importance de la plupart des aspects du bien-être, mais les hommes privilégient néanmoins les revenus aux liens sociaux, à la santé et à l’équilibre entre travail et vie privée

 

• avec l’âge, l’importance accordée à la santé et à l’engagement civique s’accroît, tandis que chez les plus jeunes, la place donnée à l’équilibre entre travail et vie de famille est plus importante. L’éducation est, quant à elle, une dimension primodiale du bien-être au sein de l’ensemble des classes d’âge.

 

• La santé est le critère le plus important pour les utilisateurs français.

 

• Les utilisateurs en France accordent plus d’importance aux liens sociaux que les utilisateurs des autres pays.

Christophe CESETTI's insight:

Pearltree sur les indicateurs de richesses http://pear.ly/wjaX

more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Scoop.it!

International Human Development Indicators - UNDP

International Human Development Indicators - UNDP | Nouveaux paradigmes | Scoop.it
The Human Development Report (HDR) was first launched in 1990 with the single goal of putting people back at the center of the development process in terms of economic debate, policy and advocacy.

Via Brice Terdjman, association concert urbain
more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Premier indice de la liberté humaine : la France 33e

Premier indice de la liberté humaine : la France 33e | Nouveaux paradigmes | Scoop.it
Selon le premier indice de la liberté humaine, la France est le 33e pays le plus libre au monde, alors que la Nouvelle Zélande est en tête.
Christophe CESETTI's insight:

Pearltree sur les indicateurs de gouvernance http://pear.ly/SWBz

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

▶ Pierre Larrouturou à Villeurbanne : comprendre pour agir !

Publiée le 7 juil. 2013

400 ! Ils étaient 400 participants dans la grande salle de conférences du Centre culturel et de la vie associative de Villeurbanne, vendredi 31 mai, pour débattre - à l'invitation du COLLECTIF ROOSEVELT du Rhône - avec PIERRE LARROUTUROU, sur les causes et les solutions à la crise.

C'est un succès immense, jamais vu depuis de nombreuses années pour une soirée militante dans cette ville. Il a été rendu possible par la démarche du COLLECTIF ROOSEVELT lui-même : rassembler des citoyens et des militants de tous les courants politiques progressistes, pour un débat ouvert, pragmatique et non politicien.

Si vous aussi, vous vous demandez comment agir : http://www.roosevelt2012.fr/

more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from ISR, DD et Responsabilité Sociétale des Entreprises
Scoop.it!

La situation du bénévolat en France en 2013

Quelques enseignements majeurs :
  1. Le bénévolat total augmente de façon très importante
  2. Le bénévolat direct augmente plus vite que le bénévolat associatif
  3. Les personnes qui se considèrent comme «bénévoles réguliers» diminuent
  4. l y a de plus en plus de jeunes qui s’engagent dans le bénévolat

Via la Fabrique Spinoza, Rémy Birambeau, Loïc CARO, Pierre Wouters
Christophe CESETTI's insight:

A quand une volonté nationale, politique et citoyenne de reconnaitre enfin tout la valeur de l'engagement volontaire, sachant que bénévolat ne doit pas vouloir dire "non-rémunéré" ?

bénévolat = volonté bonne ≠ gratuit et corvéable à merci

bénévolat = inverse de malévolat (la volonté mauvaise)

more...
la Fabrique Spinoza's curator insight, June 19, 2013 7:20 PM

"Cette enquête réalisée par l’IFOP et France Bénévolat, avec le soutien du Crédit Mutuel, met en lumière les caractéristiques de l’engagement bénévole de nos concitoyens. Quel est le nombre de bénévoles en France aujourd’hui ? Est-il en augmentation ? Combien sont engagés dans le secteur associatif, combien dans la solidarité de proximité, ou dans d’autres organisations (politiques, syndicales, religieuses) ? Quelles sont les incidences de l’âge, de la catégorie socio-professionnelle, du statut familial etc... sur l’engagement bénévole ? 
Cette enquête est la deuxième d’une série commencée il y a trois ans. Ces chiffres sont d’autant plus porteurs de sens qu’ils dessinent pour la première fois une évolution des tendances du bénévolat."

Rescooped by Christophe CESETTI from La Fabrique Spinoza, think tank du bonheur citoyen
Scoop.it!

Fabrique SPINOZA – Etude et propositions pour de nouveaux indicateurs

Fabrique SPINOZA – Etude et propositions pour de nouveaux indicateurs | Nouveaux paradigmes | Scoop.it
Autour de la Responsabilité Globale… Le Blog de Jean-Luc DOTHEE 29 jan 2014

(...)

le nombre impressionnant d’initiatives de mesure d’une « autre performance » (complémentaire du PIB et non en remplacement) empêche leur déploiement rapide. Il faut un consensus rapide sur quelques indicateurs complémentaires, parlants et pertinents et on est encore au stade de la « Recherche et Développement ».


Pourtant, ça urge… Quelle que soit la couleur politique des gouvernements qui administrent notre pays, un seul objectif les unis : générer de la croissance de PIB (et non de bien être). La croissance est le Grâle attendu pour résoudre tous nos problèmes dont notre réelle incapacité à produire une société de plein emploi dans nos vieux pays anciennement industrialisés.


Lien vers le rapport d'oct 2012 http://buff.ly/1dOXNKU



Via la Fabrique Spinoza
more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from ISR, DD et Responsabilité Sociétale des Entreprises
Scoop.it!

Transition vers le Global Reporting Initiative V4 : Les points clefs

Cette infographie présente les changements majeurs apportés par la nouvelle version du Global Reporting Initiative, le G4. Cadre majeur de reporting Développ

Via Pascal BAUDOIN, Pierre Wouters
more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Where In The World You Can Find The Best Schools — And The Happiest Kids

Where In The World You Can Find The Best Schools — And The Happiest Kids | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

he Organisation for Economic Co-operation and Development’s triennial international survey compared test scores from 65 countries.


Happiness was ranked based on the percentage of students who agreed or disagreed with the statement “I feel happy at school.”


Test scores were ranked based on the combined individual rankings of the students’ math, reading, and science scores.

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

L’indicateur de progrès véritable : est-ce lui qui va remplacer ou compléter le PIB ?

L’indicateur de progrès véritable : est-ce lui qui va remplacer ou compléter le PIB ? | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

La carrière des indicateurs est une chose intéressante. Certains semblent installés pour des lustres pendant que d’autres aspirent à les détrôner ou à les compléter. Leur carrière future dépend des « réseaux d’intéressement » (termes de sociologues de l’innovation) qui se forment pour les défendre, et de l’influence de ces réseaux sur les décisions politiques, lesquelles sont seules en mesure de décider que tel ou tel indicateur sera désormais placé en haut de l’agenda politique et donc statistique.

(...)

En fait, cet IPV, une variante de ce qu’on appelait les « PIB verts », existe depuis les années 1990 mais essentiellement aux Etats-Unis où il est né, à l’initiative d’une fondation californienne, «Redefining Progress» www.rprogress.org

(...)

Dans mon billet de 2008, je menais des critiques de ces indicateurs et de leur façon de tout transformer en monnaie afin d’être directement comparables au PIB, ce qui est leur atout « communicationnel » majeur. Je ne vois pas de raison de modifier mes critiques de l’époque. Mais en voici une autre qui ajoute au trouble. (...) si le progrès véritable est si véritable que cela, le pays qui, parmi les pays riches, bat tous les records sur le plan des inégalités, de la pauvreté, des violences, de l’exclusion, des émissions de gaz à effet de serre, de l’empreinte écologique par habitant, des OGM, des gaz de schiste, de la consommation d’eau, et bien d’autres records de ce type, devrait être très mal classé !

(...)

Le drame est que même les plus écolos des économistes restent (presque tous) des économistes… Leur réponse est double :

 

1) l’IPV n’est pas un indicateur de soutenabilité, mais un indicateur de « bien-être économique » (c’est-à-dire lié aux activités économiques) très supérieur au PIB ;

2) « il vaut mieux avoir approximativement raison que précisément tort » (p. 55).

 

Bonne formule, mais, avec l’IPV, ont-ils « approximativement raison » ou largement tort ? Cet indicateur nous indique-t-il ou non un bon cap ? Je ne crois pas que les PIB verts feront carrière. L’ampleur de la crise écologique est telle qu’ils seront débordés.

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Les députés reportent la désacralisation du PIB

Les députés reportent la désacralisation du PIB | Nouveaux paradigmes | Scoop.it
La commission des Lois a rejeté un texte écologiste visant à prendre en compte de nouveaux indicateurs de richesse dans les projets de loi de finance.
more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from Institutionnels
Scoop.it!

Danemark : le pays du bonheur ?

Danemark : le pays du bonheur ? | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Un climat franchement maussade, un pays tout plat coincé entre la Mer du Nord et la Baltique: à premiere vue le Danemark n' est pas vraiment l' idée qu'on se fait du paradis.
Et pourtant toutes les etudes le montrent: depuis plus de 30 ans, ce petit royaume scandinave d' à peine 5 millions et demi d'habitants est le pays où l' on est le plus heureux au monde.
Quel est secret de cette félicité danoise? Qui sont les exclus de ce bonheur scandinave ?
Etat providence, flexisécurité, éducation, fiscalité, vie de famille.....: une série de reportages pour decrypter le bonheur à la danoise.


Via la Fabrique Spinoza, @Chuchoteuse d'Alternatives
more...
COMMON GOOD FORUM's curator insight, January 23, 7:19 AM

Sur les perceptions et le bien commun (que l'on ne peut définir, c'est un processus)

et sur les politiques publiques délibérées en faveur de la population pour une bonne harmonie dans la cité 

Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Petit précis de l'évaluation de l'impact social

Conçu par l’ESSEC IIES, l’Avise et le Mouves, ce documents est le fruit d'une dynamique collective rassemblant près de 20 structures engagées dans des démarches d’évaluation de l’impact social, ce document pose des bases partagées face à un sujet à la fois incontournable et complexe.

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Bhutan submits the NDP Report to the UN - New Development Paradigm

Bhutan submits the NDP Report to the UN - New Development Paradigm | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

As a contribution to the growing global conversation on a transformative post-2015 development agenda, Bhutan has submitted its report titled “Happiness: Towards a New Development Paradigm” to the United Nations.

 

http://ow.ly/rMSXn

 

The report is inspired by Bhutan’s development approach based on the philosophy of Gross National Happiness (GNH) and proposes a New Development Paradigm (NDP) with societal happiness as its guiding vision. Such a holistic view of development has the potential to transform humanity’s relationship with nature, restructure our economies, change our attitudes to food and wealth, and promote caring, altruism, inclusiveness and cooperation.

 

The report marks a milestone in Bhutan’s involvement in the worldwide endeavour to define a new global development agenda. Through the report, Bhutan wishes to contribute to the search for a genuinely different paradigm a process that will require exploration of unorthodox approaches that challenge the fundamentals of the current paradigm in search of a better way to live and flourish on our planet. This new paradigm is envisioned to emerge and evolve through a dynamic process of global conversation, participation and constant feedback.

To access the report and other contributions that helped inform the report please visit our Resources page http://ow.ly/rMSZB.
more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

The Shift Project Data Portal: Redesigning the Economy to Achieve the Carbon Transition

The Shift Project Data Portal: Redesigning the Economy to Achieve the Carbon Transition | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

The Shift Project Data Portal is an informative platform on Energy and Climate issues. It allows to navigate within datasets, browse data to customize a graph and eventually export and share it.

more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from Concertation|Collaboration|Co-construction
Scoop.it!

Indice de gouvernance départemental | Consultez la data visualisation de l'indice et contribuez à son évolution

Indice de gouvernance départemental | Consultez la data visualisation de l'indice et contribuez à son évolution | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Mis en place en 2011 par le Conseil général de la Gironde, dans le cadre du premier rapport de développement durable, l’indice de gouvernance est l’un des 6 indices de développement durable présentés dans « le profil développement durable de la Gironde ».

Cet indice vise à présenter la situation du département en termes d’engagement des citoyens et des parties prenantes locales en agrégeant à la fois des éléments relatifs à :

- la démocratie représentative et locale,

- les instances participatives et les projets territoriaux ainsi que

- la citoyenneté et les droits civiques,

- la gestion administrative,

- le secteur économique

- la mise en capacité des personnes.


Via Cecile_Delemarre
Christophe CESETTI's insight:

le pearltree "indicateurs de gouvernance" http://pear.ly/SWBz

more...
No comment yet.