Nouveaux paradigmes
Follow
Find tag "entreprise"
110.9K views | +16 today
Nouveaux paradigmes
Converger vers les sujets qui nous font réfléchir autrement... parce que notre richesse est ailleurs !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Christophe CESETTI from Société 2.0
Scoop.it!

Ces entreprises qui veulent rendre leurs salariés heureux - dossier La Croix

Ces entreprises qui veulent rendre leurs salariés heureux - dossier La Croix | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

De nouvelles pratiques managériales visent le bien-être des salariés. L'Université du bonheur au travail invite à les découvrir et à les questionner. À quelles conditions le travail peut-il être réellement source de bonheur ? Comment déjouer les stratégies qui se cachent parfois derrière les bons sentiments ?

 

Dossier "La Croix" de Béatrice Bouniol et Christine Legrand:

 

« Coopérer pour retrouver le plaisir au travail » par Christophe Dejours, psychiatre et psychanalyste

www.la-croix.com/Archives/2015-10-30/Ces-entreprises-qui-veulent-rendre-leurs-salaries-heureux-Cooperer-pour-retrouver-le-plaisir-au-travail.-Christophe-Dejours-psychiatre-et-psychanalyste-2015-10-30-1374759

 

« La face cachée de l'humanisation des entreprises » par Danièle Linhart, sociologue, directrice émérite de recherche au CNRS

www.la-croix.com/Archives/2015-10-30/Ces-entreprises-qui-veulent-rendre-leurs-salaries-heureux-La-face-cachee-de-l-humanisation-des-entreprises.-Daniele-Linhart-sociologue-directrice-emerite-de-recherche-au-CNRS-2015-10-30-1374760

 

« Le bonheur au travail s'expérimente » par Alexandre Jost, fondateur de la Fabrique Spinoza (think tank du bonheur citoyen) et co-organisateur de l'Université du bonheur au travail

www.la-croix.com/Archives/2015-10-30/Ces-entreprises-qui-veulent-rendre-leurs-salaries-heureux-Le-bonheur-au-travail-s-experimente.-Alexandre-Jost-fondateur-de-la-Fabrique-Spinoza-think-tank-du-bonheur-citoyen-et-co-organisateur-de-l-Universite-du-bonheur-au-travail-2015-10-30-1374761

 

« Une énergie soucieuse et joyeuse » par Nicolas Frize, compositeur

www.la-croix.com/Archives/2015-10-30/Ces-entreprises-qui-veulent-rendre-leurs-salaries-heureux-PAROLES.-Une-energie-soucieuse-et-joyeuse-.-Nicolas-Frize-compositeur-2015-10-30-1374762

 

Repères

www.la-croix.com/Archives/2015-10-30/Ces-entreprises-qui-veulent-rendre-leurs-salaries-heureux-Premiere-Universite-du-Bonheur-au-travail-2015-10-30-1374763


Via la Fabrique Spinoza, Sheraut
more...
la Fabrique Spinoza's curator insight, November 4, 2015 2:07 AM

 

Créée à l'initiative de la Fabrique Spinoza (think tank sur le bonheur citoyen), l'Université du bonheur au travail (Ubat) propose des journées de formation à tout acteur du monde professionnel désireux de devenir un « passeur » du bonheur au travail dans son organisation.

 

La première session de cette « université » s'est déroulée les 29, 30 et 31 octobre 2015 à l'Inseec (Paris).

 

Au programme, des séances plénières, avec des psychologues, des chercheurs, des dirigeants d'entreprise (de Dorothée Burkel, DRH Google Europe à Pierre Moorkens, créateur d'entreprises « libérées ») et des ateliers thématiques (« Donner du sens à son travail », « Être un managerpositif », « Développer une relation bienveillante », etc.).

 

Site de la Fabrique Spinoza: www.fabriquespinoza.fr

Site de l'Ubat: www.ubatx.org

#UBAT2015

Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Etre payé pour rouler à vélo, ça commence aujourd’hui !

Etre payé pour rouler à vélo, ça commence aujourd’hui ! | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Une vingtaine d’entreprises françaises – représentant un potentiel de 10 000 salariés – vont verser, à partir de ce lundi lundi 2 juin et pour six mois, une indemnité kilométrique à leurs employés se rendant au travail à vélo.

Christophe CESETTI's insight:

Article dans Le Monde : 10 000 salariés invités à tester une « indemnité kilométrique vélo »

more...
Emilie Morcillo's curator insight, June 3, 2014 1:53 AM

Bel  exemple ;) 

Rescooped by Christophe CESETTI from Argent et Economie "AutreMent"
Scoop.it!

En une seconde, Google gagne 500 dollars. Et Apple? Et Facebook? Et Twitter? Une infographie grisante

En une seconde, Google gagne 500 dollars. Et Apple? Et Facebook? Et Twitter? Une infographie grisante | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Google, Apple, Facebook et les autres: quand on parle du business de ces colosses du web, il faut souvent compter en millions, si ce n'est en milliards de dollars.


Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

Après le succès de la consommation collaborative, l'essor de l'entreprise communautaire

Après le succès de la consommation collaborative, l'essor de l'entreprise communautaire | Nouveaux paradigmes | Scoop.it
L'humanité connait un progrès constant depuis toujours. Elle a appréhendé un passage progressif de l'ère des chasseurs-cueilleurs, de l'agriculture, du commerce et de l'industrie, pour actuellement expérimenter, l'ère de la communication depuis une trentaine d'années.Tout le monde peut devenir son propre patron au sein d'une entreprise communautaire et passer de l'ère industrielle à celle collaborative !
Via @Chuchoteuse d'Alternatives
more...
Nathalie Olivier's curator insight, February 9, 2014 11:21 AM

L'entreprise 3.0 en plein essor !

Rescooped by Christophe CESETTI from ECONOMIES LOCALES VIVANTES
Scoop.it!

Les 12 propositions du CJD pour 2012: "pour une économie au service de la vie"

Les 12 propositions du CJD pour 2012: "pour une économie au service de la vie" | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

150 pages pour comprendre que "gagner contre les autres, contre la planète, contre son voisin, ne peut éternellement être un mode de relation avec le vivant"


Via Raphael Souchier
more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from Richesses Humaines
Scoop.it!

La nouvelle entreprise se construit à l’école…et c’est pas gagné | Bloc-Notes de Bertrand Duperrin

La nouvelle entreprise se construit à l’école…et c’est pas gagné | Bloc-Notes de Bertrand Duperrin | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

malgré une prise de conscience réelle du besoin d’évoluer, l’entreprise peine à enclencher un mouvement de transformation en profondeur.

Les lourdeurs structurelles n’expliquent pas tout. L’humain est devenu le facteur lent du changement et pas uniquement parce que changer dérange. Changer implique de réapprendre nombre de routines, habitudes, présupposés profondément ancrés en nous.

Si les habitudes se prennent jeune et s’ancrent avec le temps, il faut admettre que l’évolution de notre système éducatif est clé pour fournir à l’entreprise un capital humain en phase avec ses besoins sous peine de rentrer dans un jeu perdant perdant entre des entreprises qui peinent à avancer et des collaborateurs qui perdent en valeur ajoutée donc en employabilité.

L’entreprise opère dans un contexte global dont elle ne maitrise pas tous les leviers et il devient urgent de mettre en place des dispositifs pédagogiques favorisant l’apprentissage de la collaboration, la créativité, la maitrise d’un environnement à haute intensité informationnelle…ainsi qu’une attitude proactive face à l’émergence des nouveaux métiers pour des “entrepreneurs de soi-même”.

La société comme l’entreprise ont besoin de nouveaux comportements assis sur de nouvelles valeurs. Et d’un système éducatif qui les promeut et les dispense…


Via Isabel Bornet
more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

"Pour réussir, une entreprise doit vendre du bonheur"

Les Français aiment les entreprises quand elles sont incarnées par des dirigeants charismatiques capables de prendre tous les riques pour faire réussir leur projet.
more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from La Fabrique Spinoza, think tank du bonheur citoyen
Scoop.it!

Après avoir lu une étude sur l'économie du bonheur, un patron paye ses employés 5 500 euros par mois

Après avoir lu une étude sur l'économie du bonheur, un patron paye ses employés 5 500 euros par mois | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Dans une étude de 2010, le psychologue Daniel Kahneman, prix Nobel d'économie 2002, et l'économiste Angus Deaton révélaient qu'à partir d'un salaire de 75.000 dollars par an par ménage, gagner plus ne rend pas plus heureux. Les mesures objectives de bien-être, telles que la fréquence et l'intensité des moments de joie, de tristesse, de stress et de tendresse, ne changeaient presque pas à partir de 75.000 dollars par an (soit 4.875 euros par mois selon les taux de conversion d'il y a cinq ans). Par contre, pour ceux qui gagnent moins de 70.000 dollars par an (soit 4.550 euros mensuels d'alors), une augmentation de salaire a un fort impact positif.

 

À Seattle, aux États-Unis, un patron vient de mettre en pratique les conclusions de cette étude: pour augmenter le bien-être de ses 120 employés, il les paye désormais 70.000 dollars par an minimum, rapporte le New York Times. Avant la revalorisation, le salaire moyen des employés de cette entreprise de traitement des paiements par carte bancaire oscillait autour de 48.000 dollars (soit 45.000 euros par an et donc 3.540 euros mensuels, suivant les taux de conversion actuels).



Via la Fabrique Spinoza
Christophe CESETTI's insight:


Un autre patron en action : Etats-Unis. Un patron (Chris Ashworth) laisse ses employés choisir leur salaire

more...
la Fabrique Spinoza's curator insight, April 15, 2015 3:27 PM

 

L'étude de Daniel Kahneman et d'Angus Deaton "High income improves evaluation of life but not emotional well-being" :

www.pnas.org/content/107/38/16489.full

 

L'article du New York Times :

www.nytimes.com/2015/04/14/business/owner-of-gravity-payments-a-credit-card-processor-is-setting-a-new-minimum-wage-70000-a-year.html

 

Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Les entreprises ne créent pas l'emploi !

Les entreprises ne créent pas l'emploi ! | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Il faut avoir sérieusement forcé sur les boissons fermentées, et se trouver victime de leur propension à faire paraître toutes les routes sinueuses, pour voir, comme s’y emploie le commentariat quasi-unanime, un tournant néolibéral dans les annonces récentes de François Hollande [1].

Sans porter trop hauts les standards de la sobriété, la vérité appelle plutôt une de ces formulations dont Jean-Pierre Raffarin nous avait enchantés en son temps : la route est droite et la pente est forte — mais très descendante (et les freins viennent de lâcher).


  • Entreprise, mon amour ?
  • La prise d’otages du capital
  • Sous la menace de la grève de l’investissement
  • Le capital-enfant
  • La curieuse science expérimentale
  • des baisses de cotisations
  • Les entreprises ne créent pas l’emploi
  • Non pas les entreprises : la conjoncture
more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from CoRévolution
Scoop.it!

Transports, hôtellerie, banque : quand les grands groupes se mettent au « partage »

Transports, hôtellerie, banque : quand les grands groupes se mettent au « partage » | Nouveaux paradigmes | Scoop.it
Echaudées par le virage manqué du low-cost, les grandes entreprises sont bien décidées aujourd'hui à ne pas rater celui du collaboratif. Il était temps, car les sites de « sharing economy » leur mordent déjà les jarrets. Une enquête Enjeux Les Echos, Février 2014.
Via Anne-Sophie
more...
Pierre-Yves JAN's curator insight, February 13, 2014 4:23 AM

"Chaine de valeur" ? faire plancher le consommateur ? créer une communauté ? gagnant-gagnant ? qui partage quoi ? qui en décide ? qui veille aux lendemains des engagements des usagers-consommateurs ?  

Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

De nouvelles entreprises pour mieux répartir la valeur des communs

De nouvelles entreprises pour mieux répartir la valeur des communs | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Michel Bauwens est un théoricien du Pair à pair, auteur et conférencier sur des sujets technologiques et culturels innovants. Il nous donne son point de vue sur les modèles économiques ouverts et les façons de les favoriser.

 

 

• Quels sont les exemples les plus marquants d’initiatives libres ?

• Dans ces exemples, comment les contributeurs trouvent-ils une rémunération ?

• Si le marché n’est pas adapté à la construction du bien commun et si les individus ne peuvent subvenir à leur besoin en s’impliquant dans le bien commun, quelle est la solution ?

• Quels sont les modèles économiques qui fonctionnent ?

• Quels sont les leviers à mobiliser pour favoriser les modèles ouverts ?

 

" Le problème de fond est la tension entre le besoin de rareté de l’économie de marché et l’abondance créée par le numérique. Les entreprises fondent une partie de leur économie sur la rareté, ce qui est contradictoire avec la logique des biens communs. "

more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from Nouvelles Notations, Evaluations, Mesures, Indicateurs, Monnaies
Scoop.it!

Vers de nouveaux indicateurs pour mesurer la richesse | In Principo

Vers de nouveaux indicateurs pour mesurer la richesse | In Principo | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Qu'est-ce qu'une entreprise créatrice de valeur ?
Plus simplement qu'est-ce qu'une entreprise riche ?

 


Via Marc Tirel
more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Les sociétés de conseil en DD et RSE créent leur association professionnelle - Politique développement durable - responsabilité sociale des entreprises

more...
No comment yet.