Nouveaux paradigmes
Follow
Find tag "coopération"
70.1K views | +15 today
Nouveaux paradigmes
Converger vers les sujets qui nous font réfléchir autrement... parce que notre richesse est ailleurs !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Christophe CESETTI from Le Processus du Bien commun : une vision pluridisciplinaire !
Scoop.it!

Common Good & Ubuntu (Africa): What I learned from Nelson Mandela by Boyd Varty

Common Good & Ubuntu (Africa): What I learned from Nelson Mandela by Boyd Varty | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

"In the cathedral of the wild,

we get to see the best parts of ourselves reflected back to us."


Boyd Varty, a wildlife activist, shares stories of animals, humans and their interrelatedness, or "ubuntu" -- defined as, "I am, because of you."


And he dedicates the talk to South African leader Nelson Mandela, the human embodiment of that same great-hearted, generous spirit.


Via Edwin Rutsch, Claude Emond, COMMON GOOD FORUM
more...
David Hain's curator insight, May 25, 3:21 AM

Ubuntu - what a great word.  We should all study it!

Ricard Lloria's comment, May 25, 3:52 AM
Ubuntu it´s essential word for our life.
COMMON GOOD FORUM's curator insight, May 27, 1:01 AM

ubuntu, closed to the notion of Common Good in Africa

Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

« Les biens communs nous offrent davantage de liberté et de pouvoir que ne le font l’État et le marché »

« Les biens communs nous offrent davantage de liberté et de pouvoir que ne le font l’État et le marché » | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Qu’y a-t-il de commun entre une coopérative, un potager partagé, un collectif de hackers ou une communauté autochtone gérant une forêt ?


Tous « agissent et coopèrent avec leurs pairs, de manière auto-organisée, pour satisfaire leurs besoins essentiels », explique David Bollier. Ce chercheur états-unien et militant infatigable des biens communs nous invite à ne plus être des « créatures du marché », des consommateurs isolés sans autre pouvoir que de voter occasionnellement, mais à devenir plutôt des « commoneurs » : des acteurs d’un système de production, de relations sociales et de gouvernance alternatif au néolibéralisme.

more...
COMMON GOOD FORUM's curator insight, May 28, 12:57 AM

Différencier Biens communs et choix politique en faveur d'une certaine gouvernance des Communs.

 

Ici, on retrouve des choix politiques répondant à la volonté de certains groupes sociaux. Ex: peser to peer, open source, jardin partager...

 

Mais ce n'est pas un modèle arrêté dans le temps et l'espace.

 

Lien Bien commun (écologie sociale) et gouvernance des Communs.

 

 

Rescooped by Christophe CESETTI from La fabrique de paradigme
Scoop.it!

Le monde de demain selon Joël de Rosnay | SoonSoonSoon.com

Le monde de demain selon Joël de Rosnay | SoonSoonSoon.com | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

extrait :


La première tendance selon moi, concerne la culture du numérique : désormais, la transversalité des usages a remplacé la verticalité. Les parents de la Génération Y ont des utilisations verticales et linéaires du numérique : ils utilisent une appli pour «faire quelque chose». Au contraire, avec la transversalité s’impose la culture du partage et du décloisonnement.


La seconde tendance, c’est donc l'émergence d'un nouveau paradigme, avec le passage d’une société pyramidale (logique top>down dans des entreprises et des gouvernements sur un mode hiérarchisé, avec une élite peu nombreuse en haut et des exécutants en dessous) à un pouvoir plus transversal, un soft power, mais qui n’a rien de mou ! On l’a vu avec les Indignés qui porte une vision inscrite dans des rapports de force et les rapports de flux.


Enfin, la troisième tendance correspond à l’ancrage de certaines valeurs – jusqu’alors latentes - comme le respect de la diversité, l’empathie ou l’altruisme. Ce ne sont pas des valeurs Bisounours, mais des valeurs intéressées qui s’imposent car elles fonctionnent sur le principe du Win/Win. L’empathie par exemple nait de la confrontation avec les autres, et les réseaux sociaux ont permis son émergence.


Via Brigitte Roujol, Claude Emond, Pierre V. Laurent
more...
Mlik Sahib's curator insight, April 30, 9:16 PM

"Il faut distinguer trois choses :
1-l’open source (ou web 2.0), qui est une révolution et qui va investir tous les secteurs de l’économie, jusqu’à la santé ou le bien-être. Le livre Freakonomics a d’ailleurs montré qu’on pouvait gagner de l’argent sur ce modèle de partage des connaissances en peer-to-peer,
2-l’Open Data, qui consiste à mettre à disposition des citoyens les données administratives dont ils ont besoin. C’est également une notion positive,
3-quant à la question du Big Data, c’est la plus problématique. « Big Data becomes serious » , titrait le Herald Tribune il y a quelques jours. Qu’est-ce qu’on va faire de toutes ces données accumulées ? Il y a là un risque énorme.
On entre progressivement dans l’ère de l’industrie 2.0 : personnalisante, décentralisée et dé-standardisée. A ce titre les imprimantes 3D constituent une révolution. Mais cette industrie devra cohabiter avec l’industrie traditionnelle qui reposait sur la volonté des consommateurs de posséder… "

Questions d'éduc Unsa Education's curator insight, May 1, 1:33 AM

Comment penser le monde de demain ?

pbernardon's curator insight, May 2, 11:05 PM

Bonjour à toutes et à tous,

 

merci à Brigitte piur ce partage, encore une vision claire et précise de notre futur possible exposé par le brillant Joël de Rosnay.

 

excellente lecture et bon week-end.

 

Pascal.

Rescooped by Christophe CESETTI from Circuits courts de production innovante en collaboration ouverte
Scoop.it!

Nouveaux modèles de distribution alimentaire aux USA comme en France

Nouveaux modèles de distribution alimentaire aux USA comme en France | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Un hypermarché comme un lieu de vie, parfaitement intégré dans son environnement et porté par une dynamique locale, beaucoup en rêve, d'autres agissent.

 

Aux USA la chaine Whole Foods s'impose dans le paysage. Connue pour son offre de nourriture bio, sa distribution en vrac et ses corner avec des producteurs locaux. Aujourd'hui, l'enseigne va plus loin et crée sa propre ferme urbaine pour son installation sur Brooklyn, le quartier en vue de New York; Particularité, ce potager de légumes bio est installé sur le toit du bâtiment, dans une serre hydroponique de 1850 m⊃2; bénéficiant d'un dispositif d'irrigation très économe en eau (20 fois moins qu'une serre classique).

 

Deuxième exemple en France avec l'installation du supermarché La Louve. Un modèle importé aussi de Brooklyn. Une enseigne qui promeut le supermarché collaboratif, où chaque client s'engage à donner 3 heures de son temps par mois, pour soulager l'ensemble de certaines tâches et réduire les couts de fonctionnement (75 % en moins sur la main d'oeuvre), et par conséquent les prix de vente (20 à 40 % moins chers) de bons produits sélectionnés bio.

 

Plus modeste mais tout aussi intéressant dans l'approche : les GASE, Groupements d'Achat Epicerie Services. Là encore il s'agit de produits bio, locaux, équitables, vendus sans marge, afin de permettre à tous d'accéder à de bons produits.

 

Autre format, autre concept : les supermarchés club grand format, avec l'enseigne américaine Costco qui débarque en France. Ses ventes sont réservés aux membres de son club, via une adhésion de 55 € à 112 €. Les clients peuvent ensuite accéder à d'immenses hangars de 14000 m⊃2;, où sont disponibles à la vente environ 4000 références de produits (soit 10 fois moins qu'un hypermarché français).


Via Economie écologique
more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from Innovation disruptive
Scoop.it!

Quand trop d'engagement mène au désengagement

Quand trop d'engagement mène au désengagement | Nouveaux paradigmes | Scoop.it
Beaucoup prennent le concept d'engagement à l'envers. Il n'est pas le fruit d'une décision individuelle mais d'un contexte qui doit être rendu engageant.

Via Vincent Datin
more...
Vincent Datin's curator insight, November 22, 2013 2:27 AM
Trop parler d’engagement montre qu’on s’est mépris sur la nature du problème
Edouard Siekierski's curator insight, November 22, 2013 6:14 AM

Dans la même logique, on ne peut pas motiver les salariés, il faut créer les conditions pour qu'ils se motivent... en revanche, on peut les démotiver!...

Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Prochaine session le 11.12.13... le symbole et l'action au service de vos projets - sessions jeu du TAO

Prochaine session le 11.12.13... le symbole et l'action au service de vos projets - sessions jeu du TAO | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Au cours de ces sessions, nous vous proposons de partager un moment autour du jeu du TAO. Ce jeu permet de coopérer de façon bienveillante, à la réalisation des quêtes et à l'affirmation des intentions de chacun des joueurs.

 

Renseignez le formulaire pour réserver votre place et bloquez votre agenda pour une des 5 dates proposées soit le matin (9h-13h), soit l’après-midi (14h-18h).

 

• 11 déc 2013 • 14h-18h

• 22 jan 2014 • 9h-13h

• 5 mars 2014 • 14h-18h

• 2 avril 2014 • 9h-13h

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Comment réussir dans un monde d'égoïstes : Théorie du comportement coopératif

Synthèse par Olivier MAUREL http://ow.ly/evvp0 (Livre de Robert Axelrod, Michèle Garène)

 

Mes passages préférés :

• Ce qui rend possible la coopération, c’est que les acteurs peuvent être amenés à se rencontrer de nouveau

• les 4 caractéristiques propres à DONNANT DONNANT :

 

1. la bienveillance :

- ne fait jamais cavalier seul en premier

- instaurer une relation de confiance avec les autres stratégies bienveillantes

- profiter de la récompense de la coopération

- dénote un certain optimisme quant à la nature humaine avec l’acceuil qui ne se fait pas sur la défensive.

 

2. la susceptibilité/assertivité  :

- à la première défection du joueur adverse, le rappeller immédiatement à l’ordre

- ne pas trop se faire exploité

- bonne résistance face aux stratégies provocatrices.

 

3. l’indulgence :

- punir l’adversaire d’une peine du même ordre

- l’adversaire comprenant que DONNANT DONNANT ne se laissera pas abuser, la coopération peut être restaurée

- ce refus d’agressivité intempestive est un plus

 

4. la transparence :

- la stratégie est simple et clairement identifiable

- L’adversaire comprend aisément qu’il ne pourra pas l’exploiter mais, qu’il pourra coopérer en toute confiance

- éviter des détours provocateurs peu avantageux en termes de gains

- La réputation a donc une véritable utilité dans la confrontation de stratégie

 

DONNANT DONNANT dispose donc de caractéristiques qui lui permettent d’imposer la coopération comme meilleure solution : elle est accueillante, digne de confiance et difficilement exploitable. Ces différentes caractéristiques ne lui sont pas exclusives mais, du tournoi, c’est elle qui en proposait la meilleure combinaison.

 

 assertivité : "capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres" source Wikipédia http://ow.ly/njiBP

more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from Monnaies complémentaires
Scoop.it!

Quelle monnaie d'échange pour la coopération ?

Quelle monnaie d'échange pour la coopération ? | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Comment associer économie et coopération ? Faut-il seulement associer "collaboratif" et "bénévole" ? Quel modèle économique adopter pour qu’un projet collaboratif soient viable ?


Via Bénigne
more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

"Le néolibéralisme ne tiendra plus très longtemps"

"Le néolibéralisme ne tiendra plus très longtemps" | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Auteur du "Travail sans qualités", le philosophe américain, qui fut l'élève d'Hannah Arendt, revient avec un nouveau livre, "Ensemble", réflexion sur la faillite de la coopération dans les sociétés libérales avancées. Sébastien Lapaque l'a rencontré à Paris.


Christophe CESETTI's insight:

Le meilleur à la fin !!! extrait.

"Le mutualisme, l'association, la participation, ce n'est pas de l'altruisme. C'est une quête de cohésion sociale. Dépendre des autres, pouvoir les aider n'est ni une chance, comme dans le don, ni un signe de faiblesse. Cela ouvre simplement la possibilité d'un vivre-ensemble où le «combien tu me dois» n'existe plus."

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Et si nous imitions les abeilles? - OuiShare

Et si nous imitions les abeilles? - OuiShare | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Organisation collaborative, essaimage, place des séniors, communication libre... Les abeilles semblent avoir les solutions aux problèmes des entreprises.


La ruche est un organisme vivant, dont la température intérieure de 36° est garantie par un réseau presque cellulaire : les abeilles. Henry Duchemin de Mélilot Consulting s’est intéressé de près à ces insectes mythiques capables de s’auto-organiser pour assurer la pérennité de la ruche. Interview de ce sociologue, apiculteur, consultant qui s’inspire de la nature pour en mobiliser le génie au bénéfice des humains.

more...
No comment yet.
Rescooped by Christophe CESETTI from Leadership & Engagement
Scoop.it!

The First Step To Improving Employee Engagement Is To Connect With Your Team

The First Step To Improving Employee Engagement Is To Connect With Your Team | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

(...)

The manager would huddle together with the employees and begin a short discussion with them about issues like book displays or signage or even the location of chairs and bean bags.

 

The manager was in fact ‘connecting‘ with his or her team to solicit feedback and ideas on how best to operate the bookstore. (connecting, of course, is the first stage in the Flat Army ‘Collaborative Leader Action Model’)

(...)

The simple act of connecting first with your team to surface ideas, options and alternate views to your own (as the leader) is such a simple behaviour to establish at an organization — as an enterprise-wide norm — it shocks me that it’s still not done more pervasively today.

How hard is it to connect first and consider options before creating the end result?

 

• Gallup finds global employee engagement in 2013 sits at a paltry 13%.

• AON Hewitt report 40% of employees are actively or passively disengaged.

• BlessingWhite believes only 40% of global employees are actually engaged.

 

Whichever organization that is studying employee engagement you fancy, the data doesn’t lie.


Via YUMAN
more...
YUMAN's curator insight, January 28, 2:52 AM

When talking about engagement, it's always worth mentioning the nuts and bolts of a bigger story.  Collaboration starts by a good connection with your team.

It happens to be the first stage of the Flat Army "Collaborative Leader Action Model".)

Rescooped by Christophe CESETTI from Coaching de l'Intelligence et de la conscience collective
Scoop.it!

L'empathie en pratique - animation de réunion et prise de décision

L'empathie en pratique - animation de réunion et prise de décision | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Les degrés d’accord sont l’un des outils pratiques de la communication empathique en milieu professionnel, et plus particulièrement en animation de réunion.

 

Techniquement, il s’agit d’une adaptation du modèle de Kaner, prenant en compte les besoins professionnels. Le principe est expliqué en détail dans le livre de Marie Miyashiro. En voici une présentation rapide.

 

• Consentement vs Consensus

• Les degrés en pratique

• Les gains pour l’équipe et la personne


Via Philippe Olivier Clement
Christophe CESETTI's insight:

j'aime bien la définition du consentement : "est une somme de besoins satisfaits permettant d’avancer ensemble"

more...
Nathalie Carpentier's curator insight, January 3, 1:25 PM

Vers un consensus total?

LeCapCoaching's curator insight, January 10, 2:16 AM

Plutôt qu'une méthode de prise de décision, cet outil me paraît réellement très intéressant pour générer plus d'adhésion et de cohérence par rapport à des décisions prises ou bien encore pour affiner et préciser des décisions.

Cet outil permet en effet de mesurer le degré d'acceptation d'une décision et de mettre en avant les éléments positifs qui sont perçus (en demandant aux personnes qui n'ont pas de réserves d'exprimer le côté positif qu'ils perçoivent) ainsi que les éléments négatifs (en demandant aux personnes qui ont pas de réserves d'exprimer leurs freins ou difficultés par rapport à la décision envisagée).

Si ces freins et difficultés sont pris en compte et permettent de manière itérative de transformer et d'améliorer la décision prise alors ont a toutes les chances d'aboutir à une BONNE décision ! Ce que j'appelle une bonne décision, c'est une décision qui va générer très peu de résistances lors de sa mise en oeuvre et qui sera appliquée de manière beaucoup plus efficace qu'un décision forcée ou imposée de façon autoritaire.

Ce qu'apporte l'empathie ici, c'est de nous faire tenir compte de l'inconfort de certains participants avec une décision et d'en tenir compte de façon sincère et authentique en passant plus de temps avec eux pour trouver une meilleure décision ! Ce temps sera ensuite largement récupéré car la décision finale dissipera très peu d'énergie en freins, résistances et bloquages lors de sa mise en oeuvre...

Claude Emond's curator insight, March 1, 4:52 AM

L'empathie est essentielle à la confiance mutuelle au sein des équipes, des groupes et des communautés. Êtes vous d'accord?

Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Interdisciplinary teams – Cooperation is not collaboration!

Interdisciplinary teams – Cooperation is not collaboration! | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

by Jose Baldaia on June 30, 2011 · in Creativity  

 

• How do I see organizations facing creativity and innovation?

• What is the distinction?

• To sustain the mentality of collaboration is need of a common purpose. People should collaborate for a reason and this means having a common vision.

• The consequences are predictable because the “threats” are known.

• Collaborate is a voluntary act that emerges in interdisciplinary teams.

more...
No comment yet.
Scooped by Christophe CESETTI
Scoop.it!

Onze logiques économiques qui changent le monde

Onze logiques économiques qui changent le monde | Nouveaux paradigmes | Scoop.it

Onze logiques économiques qui changent le monde :

1. L’économie coopérative

2. L’économie positive

3. L’économie circulaire

4. L’économie de la fonctionnalité

5. L’économie collaborative

6. L'économie contributive

7. L’économie horizontale

8. L’économie quaternaire

9. L’économie open source

10. L’économie symbiotique

11. La décroissance

Christophe CESETTI's insight:

et aussi l'économie du don (gift economy) http://pear.ly/D0ZP

more...
Philippe Olivier Clement's curator insight, May 7, 2013 4:37 AM

Tout changement social doit concevoir son économie. Et alors que s’ouvre aujourd’hui à Paris le OuiShareFest, premier événement européen entièrement dédié à l’économie collaborative, j’avais envie de donner suite à ce billet et faire le point sur un ensemble de termes qui reviennent souvent dans l’actualité pour qualifier les modèles économiques émergents et à venir qui cherchent à fournir des réponses aux enjeux du siècle.

christine koehler's curator insight, May 8, 2013 1:08 AM

Un regard assez complet sur de nouvelles formes possibles d'organisation, auquel en effet manque l'économie du don mais aussi l'économie de la pleine valeur.

Philippe Olivier Clement's comment, May 13, 2013 11:50 PM
Merci pour votre générosité.
Rescooped by Christophe CESETTI from The Next Edge
Scoop.it!

SENSORICA

SENSORICA | Nouveaux paradigmes | Scoop.it
SENSORICA: an open, decentralized, and self-organizing value network, designing, producing, and distributing new optical fiber-based sensing solutions.

 

shared by Tiberius Brastaviceanu


Via ddrrnt
more...
No comment yet.