Nourritures et justice mondiale.
19.3K views | +23 today
 
Rescooped by Katell Rochard from water news
onto Nourritures et justice mondiale.
Scoop.it!

Rajendra Singh : « Grâce à la johad, l'eau revient à sa source »

Rajendra Singh : « Grâce à la johad, l'eau revient à sa source » | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

En 1985, Rajendra Singh, jeune diplômé de médecine traditionnelle originaire de l’état de l’Uttar Pradesh, débarque dans le village de Kishori, au Rajasthan. Membre de l’association Tarun Bharat Sangh, il vient de quitter son emploi de fonctionnaire à Jaipur pour s’engager dans des projets solidaires.

"Je connaissais la médecine traditionnelle, alors j’ai commencé à soigner les personnes âgées. Mais au bout de six mois, elles m’ont dit : « ce n’est pas de vos soins dont on a besoins. Nous avons besoin de l’eau. Sans eau, nous ne pourrons pas survivre ici »

En effet, Kishori se trouve dans une région semi-aride où l’excessive captation d’eau pour usage agricole avait progressivement épuisé les nappes phréatiques qui alimentaient les puits et les sources en eau potable. Par conséquent, la surface cultivable s’était drastiquement réduite, causant l’exode des habitants de Kishori et de son district.

 

Ce sont deux habitants du village qui font découvrir à Rajendra Singh la johad, un barrage rudimentaire fait de boue et de pierres permettant de collecter les eaux de pluie pendant la saison des moussons et de les faire filtrer dans le sous-sol durant la période sèche. Simple à construire, elle nécessite des terrains stables en pente et d’une saison des pluies régulière pour que le bassin puisse se remplir. Cette technique, connue depuis 1 500 av. J-C, a longtemps permis de maintenir le cycle de l’eau dans des régions arides de l’Inde.

Mais quand le gouvernement britannique a colonisé l’Inde, il a imposé un système de gestion de l’eau basé sur les grands barrages, les égouts et les canaux d’irrigation… Non entretenues, les johad existantes sont tombées à l’abandon et ont arrêté de rendre leur service.


Via Sylvain Rotillon
Katell Rochard's insight:

Pour Rajendra Singh, la johad est une infrastructure pour le peuple, qui appartient au peuple. Son processus de construction et son entretien, pourtant simples, nécessitent la participation de tout un village, ce qui contribue à renforcer les liens au sein des communautés. Quant à son impact sur le cycle de l’eau, sur la couverture végétale et sur l’agriculture, il est avéré, comme le prouve entre autre cette étude d’un centre de recherche suédois.

more...
Lansana Gagny Sakho's curator insight, January 16, 2016 1:13 AM

Je connaissais la médecine traditionnelle, alors j’ai commencé à soigner les personnes âgées. Mais au bout de six mois, elles m’ont dit : « ce n’est pas de vos soins dont on a besoins. Nous avons besoin de l’eau. Sans eau, nous ne pourrons pas survivre ici »

Nourritures et justice mondiale.
Your new post is loading...
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

La loi sur le devoir de vigilance des multinationales enfin adoptée

La loi sur le devoir de vigilance des multinationales enfin adoptée | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

L’Assemblée nationale a définitivement adopté la loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et entreprises donneuses d’ordre après 4 ans de parcours législatif. Une avancée historique.

Ce texte marque une avancée pour le respect des droits humains par les multinationales. Il est temps désormais que les pays européens et la communauté internationale s’inspirent de cette disposition et développent des législations qui vont dans le même sens. Il y a cinq ans, le candidat Hollande déclarait vouloir « que soient traduits dans la loi les principes de responsabilité des maisons-mères vis-à-vis des agissements de leurs filiales à l’étranger lorsqu’ils provoquent des dommages environnementaux et sanitaires ». Cette loi sera donc finalement l’une des dernières lois adoptée sous son quinquennat.

more...
No comment yet.
Rescooped by Katell Rochard from Biodiversité
Scoop.it!

Tribune en faveur de l'enseignement de l'éthique animale à l'école

Tribune en faveur de l'enseignement de l'éthique animale à l'école | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

L'éthique et l'empathie pour les animaux devraient être enseignées à l'école, une façon aussi de développer la sensibilité et la responsabilité des futurs citoyens, appellent une quinzaine de philosophes, scientifiques, historiens dans une tribune parue mardi dans Libération.


 A l'école, les animaux "demeurent évoqués sous l'angle de l'espèce", les manuels ne leur accordant "de la considération qu'au titre de la biodiversité, des écosystèmes", souligne le texte signé par les historiens des sciences Valérie Chansigaud et Thomas Lepeltier, par le biologiste Cédric Sueur ou le neurobiologiste et moine bouddhiste Matthieu Ricard.


[...] Pourtant l'éthique animale a figuré pendant 40 ans dans les manuels officiels de l'école primaire (de 1883 à 1923), notent les signataires, dont les professeurs au Museum d'histoire naturelle Marie-Claude Bomsel (également vétérinaire) et Joël Minet, ou le juriste Jean-Marc Neumann.


"Aujourd'hui, notre rapport aux animaux alimente un débat", rappellent les auteurs, et leur reconnaissance juridique comme "être sensibles" pourrait être le "socle légitime pour intégrer la question animale dans une démarche pédagogique".


(...). L'expérience de la condition animale favorise chez le futur citoyen le sens des responsabilités et de la coopération, le rejet de la violence et des discriminations arbitraires entre humains", pointe le texte, qui cite le cas de la Belgique, où la question du bien-être et du statut moral de l'animal fait partie des programmes d'enseignement.


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Katell Rochard from Échos circulaires de la matière organique
Scoop.it!

(France) Et si demain la résistance paysanne montait en graines ?

(France) Et si demain la résistance paysanne montait en graines ? | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

Le salon de l’agriculture va s’ouvrir à la fin de la semaine. Parmi les participants il y aura des rebelles qui se battent pour semer librement.


[...] Vous me direz faire pousser des pommes, y a plus spectaculaire comme rébellion… Mais détrompez-vous. L’enjeu de ces pommes-là de ces poires-là est de taille. Car vous avez 4 catalogues qui listent les semences commercialisables… Poids taille, stabilité homogénéité c’est une sorte d’eugénisme si vous voulez mais appliqué aux graines de fruits de légumes et de céréales.


Dans ce catalogue hypersélectif ne sont restés que ceux qu’on a jugé les plus forts… Eliminés 80% des légumes cultivés il y a 50 ans.

Pour les graines et les semences qui ne sont pas tombées dans le domaine public, les cultivateurs doivent donc payer des droits à ceux qui en ont la propriété intellectuelle.

Pour vous donner un exemple: si une multinationale dépose un brevet sur un poivron résistant à une mouche, vous payez pour le cultiver. Et cela alors que trois multinationales vont bientôt se partager le marché des semences.


D’où ce mouvement des semences paysannes…. Et si demain, on était libre d’échanger et de cultiver les graines? Les moches, les fragiles, les rares, les pas homogènes? les pas stables? les pas à la mode?

C’est ça les semences paysannes: 80 organisations, associations paysannes qui en ce moment s’échangent des semences de choux contre des variétés de tomates: joue de boeuf, green zébra, noire de Crimée… Et le savoir faire qui va avec.


De hors la loi qui bravent les brevets déposés sur le vivant, par ces multinationales.


Et qui ressuscitent une philosophie qui nous vient du Moyen-Age. Les Communs. Cette idée qu’il y a un patrimoine commun à l’humanité et qu’on n’a pas le droit de privatiser. (...)


Via Elsa R.
more...
No comment yet.
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

Marinaleda, un village en utopie - 2013 - Documentaire

Ajoutée le 22 févr. 2015
Il était une fois l’humble village de Marinaleda, à 30km de Séville en Espagne. Un beau matin de 1979, tout le village se mit en marche pour occuper le lac d’une riche famille locale. Face à cette famille qui possédait toutes les terres alentours, soit 12 000 hectares, les habitants ne possédaient rien. Pour demander le simple droit de puiser de l’eau dans le lac, ceux-ci ont occupé les lieux pendant 10 ans, face à un propriétaire tenace et aux forces policières. Pourtant après 10 ans de lutte, ce riche propriétaire finit par céder 10% de terre. Ces 10% ont changé le destin de 3000 personnes…

Alors que l’Espagne bat des records de chômage et d’expulsions, qu’y a t-il de spécial à Marinaleda ?

- Un salaire identique pour tout le monde

- Pas de propriété privée, pas de chef

- Moins de 5% de chômage - Pas de dette

- 100% des habitants avec un toit

- Des maisons auto-construites par les habitants.

- Un loyer à 15€ pour 90m² avec petit jardin et garage

- Une crèche pour les enfants à 12€ par mois, repas compris

- Un accès Internet gratuit pour toute la ville

- Une assemblée populaire réunie 70 fois par an, pendant laquelle tous les habitants, des enfants aux seniors, sont appelés à débattre et venir décider en temps réel du bien-fondé de toutes les dépenses publiques, au vote à main levée.

more...
No comment yet.
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

Police de proximité, cannabis, revenu universel, paix sociale, Europe... Les mesures de Benoît Hamon

Police de proximité, cannabis, revenu universel, paix sociale, Europe... Les mesures de Benoît Hamon | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

Invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI dimanche 19 février, l'élu s'est appuyé sur un témoignage qu'il a recueilli auprès d'un père de famille, qui vit en banlieue avec la peur qu'un "contrôle (de police) dégénère" en raison de sa couleur de peau. "Je veux répondre à ce père de famille parce qu'il est un citoyen de la République qui n'a pas à redouter la police parce qu'il doit être protégé lui et ses enfants, comme vous et moi par la police."

more...
No comment yet.
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

Signons l'Appel du Sol pour sauver la terre... littéralement !

Signons l'Appel du Sol pour sauver la terre... littéralement ! | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

SAUVONS LES SOLS
Alors qu’ils sont à la base de notre alimentation et de notre santé, les sols ne bénéficient d’aucune protection réglementaire. Nous demandons à l’Union Européenne d’agir. Aidez-nous en signant notre Initiative Citoyenne ! 

more...
No comment yet.
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

Italie : en Basilicate, les migrants sont les bienvenus face à la désertification rurale - Les vidéos Challenges

Italie : en Basilicate, les migrants sont les bienvenus face à la désertification rurale - Les vidéos Challenges | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

Depuis janvier 2016, près de 170 000 migrants ont débarqué sur les côtes de la péninsule italienne. Contrairement à d'autres, la région de Basilicate, au sud de l’Italie, les accueille à bras ouverts et en accepte même plus que ce que lui impose les quotas des autorités. Car cette région a besoin de juguler la baisse de sa population : le taux de natalité est faible, celui de mortalité élevé, et beaucoup de jeunes préfèrent partir travailler vers le Nord. Reportage de notre correspondante. 

more...
Rescooped by Katell Rochard from Energies Renouvelables
Scoop.it!

Les Shetland, réservoir d'énergies renouvelables après le pétrole

Les Shetland, réservoir d'énergies renouvelables après le pétrole | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

Vents puissants et courants marins ont transformé l'archipel écossais des Shetland, dans l'Atlantique nord, en géant des énergies renouvelables, à côté de ses activités historiques dans le pétrole et le gaz.

Longtemps tributaires de la production d'énergies fossiles dans la mer du Nord, ces îles déchiquetées par l'érosion glaciaire et les vagues voient désormais se multiplier les projets d'énergie verte comme l'usine marémotrice Nova Innovation qui a ouvert le mois dernier.


Ses habitants, un peu plus de 20.000, se sont aussi mis à planter des éoliennes dans leurs jardins et à couvrir leurs toits de panneaux solaires, même si l'archipel situé au nord-est de l’Écosse ne bénéficie au mieux que de six heures par jour de lumière en hiver.


"Nous ne sommes pas 100% auto-suffisants mais nous n'en sommes pas loin", déclare à l'AFP Jim Dickson dans sa maison de Brae, un village battu par les vents.

Pour alimenter en électricité son domicile et sa petite Nissan 100% électrique, le retraité de 69 ans s'est équipé d'une éolienne dont la production lui laisse encore de quoi contribuer à alimenter le réseau électrique local.


L'ex-directeur de port a été marqué par la catastrophe écologique du Braer. En 1993, il avait dû être hélitreuillé à bord de ce pétrolier pris dans une tempête pour tenter d'éviter qu'il ne s'échoue. Sans succès. Le navire avait fini par s'écraser dans la baie de Quendale, déversant ses 84.700 tonnes de brut dans l'eau et laissant le pays atterré par la vision des oiseaux marins noyés dans des flaques noires.


"On aura toujours besoin d'hydrocarbures pour alimenter nos avions mais on ne devrait pas produire d'électricité avec des hydrocarbures. C'est un non-sens", estime-t-il.


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

Vous m'en direz des nouvelles ! - Lucas Belvaux est chez nous

Vous m'en direz des nouvelles ! - Lucas Belvaux est chez nous | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

Chez nous, de Lucas Belvaux est un film qui démonte une mécanique : celle d’un parti d’extrême-droite en pleine phase de dédiabolisation, qui parvient à capter dans les intentions de vote présidentiel un gros quart de l’électorat français. Mais, c’est aussi un film sur les inquiétudes et la souffrance sociale d’hommes et de femmes, les sympathisants et les militants de ce même parti politique, qui croient trouver en lui une nouvelle espérance. Le cinéaste belge Lucas Belvaux présente en pleine campagne électorale, son film, qui est une fiction et qui pose bien des questions. Chez nous avec Emilie Dequenne, André Dussolier, Guillaume Gouix, Catherine Jacob et Anne Marivin, sera sur les écrans français dès mercredi prochain.

Olivier Toscer est documentariste. Il présente son film La Tentation FN, produit par Antilope et diffusé sur France 3. Un film qui s’articule autour des nouveaux électeurs qui viennent grossir les rangs des électeurs du Front National. Un documentaire réalisé comme une série de portraits-témoignages, mise en perspective grâce aux analyses de trois experts : l’historien Nicolas Lebourg, la sociologue Nonna Mayer et le sondeur Jérome Fourquet de l’institut IFOP. 

more...
No comment yet.
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

VIDÉO - Manifestation monstre à Barcelone : des milliers de personnes dans la rue pour l'accueil des réfugiés

VIDÉO - Manifestation monstre à Barcelone : des milliers de personnes dans la rue pour l'accueil des réfugiés | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

Quelque 160000 personnes ont participé samedi à une manifestation à Barcelone pour réclamer que l'Espagne accueille "dès maintenant" les milliers de réfugiés qu'elle s'était engagée à recevoir depuis 2015.


> «Nous réclamons ce minimum de dignité : qu'au moins ce nombre de réfugiés-là puisse arriver», a dit à l'AFP un des manifestants, Jacint Comelles, céramiste catalan de 62 ans, marchant avec famille et amis. «En Catalogne, tout est prêt pour accueillir» plusieurs milliers de personnes, a-t-il dit.


> La maire de gauche de la deuxième ville d'Espagne, Ada Colau, avait appelé les manifestants à «emplir les rues» pour cette marche intitulée «nous voulons accueillir».


> Le rassemblement de samedi était cependant soutenu par la majorité des partis politiques, syndicats et entités en Catalogne, selon les médias espagnols.

A la fin du défilé, le secrétaire aux migrations du gouvernement catalan - dirigé par les indépendantistes - a souhaité que les Etats européens écoutent cette «clameur» et que le gouvernement espagnol «reconsidère sa position» en donnant des visas. «C'est la manifestation la plus grande qui ait été faite en Europe pour la défense des droits des réfugiés», a affirmé cet élu catalan, Oriol Amoros.


> La manifestation s'est terminée symboliquement au bord de la mer Méditerranée, où plus de 5.000 migrants ont péri en 2016. Une série d'interventions sur place étaient ensuite retransmises, en direct, à la télévision catalane.

«Nous sommes victimes de la guerre», a témoigné une jeune réfugiée syrienne, Meera Zaroor. «Nous voulons que le dictateur (Bachar al-Assad, ndlr) et l'organisation Daesh - qui sont les deux faces d'une même médaille - s'en aillent et nous pourrons rentrer au pays», a-t-elle dit, interrompue par les applaudissements.


>  Lire plus dans http://www.directmatin.fr/monde/2017-02-19/espagne-manifestation-geante-barcelone-pour-laccueil-des-refugies-749168 :

more...
No comment yet.
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

Valérie Igounet : « Le discours du FN est passé de "ni droite ni gauche" à "et de droite et de gauche" »

Valérie Igounet : « Le discours du FN est passé de  "ni droite ni gauche" à "et de droite et de gauche" » | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

Historienne spécialiste de l’extrême droite, Valérie Igounet analyse dans son nouvel ouvrage l’évolution du discours du Front national, ses emprunts et ses déguisements. Et elle explique ce qui inscrit aujourd’hui le parti de Marine Le Pen dans une dynamique inédite.


« Le Front national a-t-il changé ? » À certains journalistes s’acharnant à poser cette question – plutôt que de s’interroger sur la droitisation d’un discours politique dans son entier – on aimerait conseiller la lecture de l’ouvrage de Valérie Igounet.


Dans Les Français d’abord, l’historienne, spécialiste du négationnisme et de l’extrême droite en France (dont un autre ouvrage, documentaire photographique réalisé dans trois villes FN sort ces jours également) analyse l’évolution des slogans et des discours du Front national. Passionnant, Les Français d’abord expose avec affiches et tracts à l’appui que si un travail de ripolinage est à l’œuvre, le socle idéologique du parti fondé en 1972 demeure.

more...
No comment yet.
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

Présidentielle française : l'appel écologique du mouvement Colibris

La victoire de Benoît Hamon à la primaire socialiste est-elle révélatrice d'une prise de conscience sur le changement climatique chez les politiques français ? "En tout cas, je n'ai jamais vu de programme aussi écologique au PS", se réjouit Cyril Dion. 

more...
No comment yet.
Rescooped by Katell Rochard from Multipliance
Scoop.it!

Une étude préconise une nouvelle approche en matière de stratégies de formation pour l'emploi des jeunes en Afrique

Une étude préconise une nouvelle approche en matière de stratégies de formation pour l'emploi des jeunes en Afrique | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

Le rapport sur les moyens de subsistance des jeunes apporte un éclairage nouveau sur la vie professionnelle des jeunes en Afrique.


KIGALI, Rwanda, le 17 février 2017 -/African Media Agency (AMA)/-


Une étude innovante publiée aujourd'hui par The MasterCard Foundation préconise une nouvelle approche relative aux stratégies de formation pour l'emploi des jeunes en Afrique.


Invisible Lives: Understanding Youth Livelihoods in Ghana and Uganda, publié aujourd'hui lors du sommet Young Africa Works à Kigali, au Rwanda, met en lumière la vie professionnelle des jeunes en Afrique. Le rapport, écrit en collaboration avec Low-Income Financial Transformation (L-IFT), soutient que les programmes de développement international favorisent la formation professionnelle pour les carrières du secteur formel plutôt qu'une formation adaptée à divers emplois du secteur informel. Ceci a pour conséquence d'exclure des millions de jeunes du continent dont les moyens de subsistance sont divers.


« Pour atteindre une masse critique de jeunes, il est nécessaire d'apporter des changements fondamentaux à notre approche en matière de développement des compétences, d'accès à la finance et d'accompagnement de l'entrepreneuriat », déclare Lindsay Wallace, Directrice formation et stratégie chez The MasterCard Foundation. « Les actions de développement doivent renforcer les systèmes économique, éducatif et social et promouvoir la croissance inclusive visant à offrir aux jeunes les plus vulnérables et marginalisés la possibilité d'améliorer leur quotidien. » 


Invisible Lives a pour objectif d'examiner la manière dont les jeunes intègrent divers moyens de subsistances à leur vie professionnelle, les enjeux que cette approche représente, et la manière de concevoir au mieux des interventions pour les jeunes du secteur informel.  (...) Bien que les données concernent les réalités d'emploi au Ghana et en Ouganda, les recherche montrent qu'elles reflètent également les nouvelles tendances sur le continent africain.


Via Multipliance
Katell Rochard's insight:
Outre le fait d'apporter de nouvelles informations en matière d'emploi et de stratégies d'atténuation du risque des jeunes africains actifs, la recherche réitère que les jeunes ayant participé à cette étude étaient, pour la majorité, invisibles aux yeux des organisations de développement et de leurs propres gouvernements et n'avaient aucun accès aux services d'accompagnement, de formation ou de capital financier.
more...
No comment yet.
Rescooped by Katell Rochard from Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Contre l'utilisation frauduleuse de la laïcité - Nonfiction

Contre l'utilisation frauduleuse de la laïcité - Nonfiction | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

 Sans que nous n’y prêtions une suffisante attention, ces deux dernières décennies, le plus souvent à partir de la question du voile islamique, la laïcité est devenue en France un marqueur identitaire, une religion civile hostile à l’expression de l’appartenance religieuse dans la sphère publique. La neutralité de l’État, qu’instaure la loi de séparation de 1905, d’obligation pour les pouvoirs publics s’est transformée en contrainte pour les individus.


La France, longtemps incarnation idéaltypique de l’universalisme des droits de l’homme, exprime désormais un inquiétant malaise devant l’altérité que les oripeaux « républicains » ne parviennent plus à dissimuler. On assiste ainsi à ce que Jean-Marc Ferry a suggestivement nommé la «disjonction de l’universel et du commun» opérée par un « républicanisme de combat » (lequel confond sacralisation de la nation et amour de la République), qui invoque la laïcité comme un rempart contre le fondamentalisme alors qu’elle est avant tout l’expression d’une crispation francocentrée.


Il est consternant que des idéologies d’exclusion profondément anti-républicaines témoignant de l’intolérance à la diversité visible, se réclament sans vergogne de la République, alors qu’au fond elles représentent une forme singulière de communautarisme.


La situation est d’autant plus préoccupante que cette laïcité identitaire est, avec des nuances, revendiquée aussi bien à gauche qu’à droite, imposant mezza voce l’idée d’une différence fondamentale entre « nous » et des populations, essentiellement définies comme musulmanes. C’est cette réalité que dénoncent les 18 contributeurs de cet ouvrage d’intervention dont l’unique préoccupation est d’alerter, tant qu’il en est encore temps, l’opinion publique.

On ne trouvera donc pas dans ces textes, pour la plupart très brefs, une analyse en profondeur des causes de ce dévoiement, mais une déclaration d’amour à la véritable laïcité, celle qui s’abstient de scruter les intentions et de décider qu’elle a le droit d’interdire un comportement qu’elle soupçonne ne pas être librement choisi, se proposant ainsi de protéger les individus contre leurs propres erreurs.


Que peut, en effet, valoir le droit des uns de ne pas être exposé à la pression des jeunes filles voilées dans l’espace scolaire face à la restriction de liberté que d’autres subissent du fait de l’interdiction de le porter? Si le simple fait que l’exercice d’une liberté représente un inconvénient pour les tiers en autorisait la suppression, nous ne vivrions plus dans une société libérale. Une laïcité tolérante (cette expression devrait être un pléonasme) exclut absolument de réserver le plein exercice de la citoyenneté aux seuls membres de la majorité religieuse et culturelle. C’est probablement là l’idée la plus forte de l’ouvrage.


[...] Défendre la laïcité devrait, au contraire, nous rendre attentif aux impératifs du pluralisme, comme le montrent Antoine Hennion et Pascal Tisserant dans leurs contributions , en écho avec la suggestive formule de Pierre Bourdieu en 2002  : « La question patente – faut-il ou non accepter le port du voile dit islamique – occulte la question latente – faut-il ou non accepter en France les immigrés nord-africains?». C’est d’ailleurs ce fil que tire opportunément Benjamin Stora.


Via HG Académie de Rennes
Katell Rochard's insight:
Au total, un livre de combat pour réhabiliter la laïcité et également en faveur de la tolérance dans son acception la plus authentique
more...
HG Académie de Rennes's curator insight, February 21, 3:59 AM
« Nous sommes dix-huit hommes et femmes d'horizons différents, intellectuels, journalistes, universitaires de diverses disciplines (anthropologie, histoire, sciences de l'éducation, sociolinguistique, sociologie, philosophie), qui nous élevons contre l'utilisation frauduleuse de ce bien commun qu'est la laïcité. Accaparée à des fins électoralistes, elle ne peut en aucun cas servir de support idéologique au rejet et à l'exclusion. Elle ne peut pas être ce mur de séparation que d'aucuns aimeraient bâtir au sein de notre communauté nationale. Elle est un état social qui nous permet de vivre ensemble, au-delà de nos différences d'origine et d'options spirituelles. » Christine Delory-Momberger, François Durpaire, Béatrice Mabilon-Bonfils avec Étienne Balibar, Pascal Blanchard, Philippe Blanchet, Jean-François Bruneaud, Rokhaya Diallo, Ahmed El Keiy, Antoine Hennion, Martine Janner-Raimondi, Pierre Merle, Edgar Morin, Benjamin Stora, Pascal Tisserant, Laurent Visier, Christiane Vollaire, Geneviève Zoïa. Un ouvrage d’intervention qui cherche à réhabiliter le sens authentique de la notion. Lecture recommandée.
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

Devoir de vigilance : "On ne peut faire n’importe quoi pour gagner 5 euros sur un jean"

Devoir de vigilance : "On ne peut faire n’importe quoi pour gagner 5 euros sur un jean" | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

La loi sur le devoir de vigilance des multinationales devrait être définitivement adoptée par l'Assemblée nationale cet après-midi. Enfin !


Éviter que ne se reproduise un drame comme celui du Rana Plaza : plus de 1.000 morts au Bangladesh en 2013 après l’effondrement d’un bâtiment abritant des ateliers de confection pour de grandes marques textiles.


Faire en sorte que la responsabilité des grands donneurs d’ordre soit engagée lorsqu’un de leurs sous-traitants provoque une catastrophe, comme lors du naufrage de l’Erika en 1999, un pétrolier battant pavillon maltais mais affrété par Total : plus de 30.000 tonnes de fioul déversées sur les côtes bretonnes.


Refuser qu’un groupe de stature internationale puisse dire : "Je ne savais pas", lorsqu’on découvre que ce sont des enfants qui cousent ses ballons de foot emblématiques, un scandale qui a fait ployer le géant Nike en pleine coupe du monde...


La loi "relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneurs d’ordre ", qui devrait être adoptée ce mardi, tient en 4 articles mais porte beaucoup d’espoir.

more...
No comment yet.
Rescooped by Katell Rochard from carto mapping - la carte et ses usages
Scoop.it!

Energies marines : la #carte des projets en cours et à venir

Energies marines : la #carte des projets en cours et à venir | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

Les mois et années qui viennent vont voir se développer de nombreux démonstrateurs et fermes pilotes d'énergies marines dans l'hydrolien, l'éolien flottant, l'énergie thermique des mers ou l'houlomoteur. Zoom sur les différents projets.


La France, avec 11 millions de kilomètres carrés maritimes sous sa juridiction, veut se placer en tête des pays dans les énergies marines. D'ici 2021, de nombreux démonstrateurs et fermes pilotes vont être déployés au large des côtés françaises, métropolitaines et ultramarines. Que ce soit pour l'hydrolien, l'éolien flottant, l'énergie thermique des mers ou l'houlomoteur, ces projets sont essentiels pour valider les technologies, lever les freins et identifier des marges de progrès en termes de coûts.


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter, cB
more...
No comment yet.
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

Présidentielle : entretien avec Charlotte Marchandise

La candidate désignée par Laprimaire.org était l'invité de l'émission “En direct de Mediapart” du 15 février 2017. 

more...
No comment yet.
Rescooped by Katell Rochard from Biodiversité
Scoop.it!

Travaux en forêt de protection : le ministère de l'Agriculture accepte de revoir le décret

Travaux en forêt de protection : le ministère de l'Agriculture accepte de revoir le décret | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

Le ministère de l'Agriculture a annoncé le 17 février la mise en place d'un groupe de travail pour élaborer une nouvelle version du décret créant un régime spécial de travaux dans les forêts de protection.

Le projet de texte, qui avait été mis en consultation fin janvier, aurait permis la réalisation de travaux miniers ou de carrières dans les forêts de protection.

"Les retours issus de cette consultation font apparaître, à ce stade, des incompréhensions", indique de manière lénifiante le ministère. Dans un communiqué intitulé "Non à l'exploitation minière dans les forêts de protection !", la Fédération des parcs naturels régionaux avait dénoncé le 8 février l'ouverture d'une "brèche béante" dans l'un des régimes les plus protecteurs de France. Une pétition "Sauvons la forêt", lancée à la suite de la mise en consultation du texte, a par ailleurs recueilli plusieurs dizaines de milliers de signatures.


Suite à cette levée de boucliers, le ministère a organisé une réunion d'échange le 16 février. Réunion, dont trois demandes principales d'évolution sont ressorties, affirme-t-il : possibilité d'exclure du champ du décret les forêts ayant fait l'objet d'un classement préalablement à sa parution, renforcement du processus décisionnel d'autorisation des travaux, restriction des substances minérales autorisées à entrer dans le champ du régime spécial.


Le ministère de l'Agriculture rappelle toutefois les raisons qui l'ont poussé à rédiger ce décret, à savoir l'impossibilité du classement comme forêt de protection du massif de Haye (Meurthe-et-Moselle), en raison de recherches archéologiques en cours, et de trois forêts périurbaines d'Ile-de-France (Montmorency, Bondy, L'Isle Adam) en raison de l'exploitation de gisements de gypse.


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Katell Rochard from Céline Vergne Avocat
Scoop.it!

L'Arabie saoudite autorise les femmes à aller à la salle de sport, mais à une condition...

L'Arabie saoudite autorise les femmes à aller à la salle de sport, mais à une condition... | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

L’Arabie saoudite a annoncé une mesure surprenante, dans un souci de modernité, une « souplesse » supplémentaire a été accordée aux femmes. Dorénavant, les femmes peuvent se rendre dans des salles de sport, mais… seulement celles qui doivent perdre du poids y sont autorisées ! Pas question de prendre du bon temps, seulement d’y aller pour des raisons de santé.


Le pays islamique ultra conservateur a confirmé l’interdiction des femmes de participer à des compétitions sportives, mais vient de les autoriser à aller à la salle de sport. C’est la princesse Rima bent Bandar en personne qui a annoncé la nouvelle. Cette décision va s’accompagner d’aménagements de salles de sport réservées aux femmes dans tout le royaume.


Pour être clair, dorénavant, seules les compétitions sportives et les sports qui ne peuvent se pratiquer que lors de rencontres (entre deux équipes ou deux personnes) sont interdites. Les sports qui peuvent se pratiquer seuls, sont donc autorisés. La natation, la course et la musculation sont autorisées, par contre le tennis, le football, le volley ou le basket restent formellement interdits.


La princesse œuvre pour l’évolution des mœurs : « Ce n’est pas mon rôle de convaincre la société, mon rôle est limité au seul pouvoir d’essayer d’ouvrir des portes à ces femmes, afin qu’elles vivent en bonne santé et que leur mode de vie sain les éloigne des maladies et de l’obésité qui est due à leur manque de mouvements ». Très sédentaires, puisque quasiment toute activité leur est interdite, le pays connait une augmentation du taux d’obésité chez les femmes.


L’Arabie saoudite a entrepris un changement et fait un pas de plus vers la modernisation du pays. Ces nouvelles mesures font partie du programme Saudi Vision 2030 dans lequel on parle notamment d’une augmentation de la participation des femmes dans la force ouvrière. Les femmes actives représentent aujourd’hui 22%, l’objectif étant de passer à 30% en 15 ans. Rappelons qu’en 2015, pour la première fois le pays a aussi élu une femme lors d’élections municipales.


Via Céline Vergne Avocat
more...
No comment yet.
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

Benoît Hamon a trouvé un soutien inespéré pour sa proposition de taxer les robots

Benoît Hamon a trouvé un soutien inespéré pour sa proposition de taxer les robots | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

C'est ce qu'on appelle un soutien inespéré. En déplacement au Portugal où il veut tirer tous les enseignements de la gauche plurielle qui dirige le pays, Benoît Hamon peut se réjouir d'avoir trouvé un nouveau partisan à sa proposition très décriée de taxer les robots pour financer son revenu universel. Et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit du milliardaire et co-fondateur de Microsoft, Bill Gates.

more...
No comment yet.
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

Barcelone, la ville qui veut accueillir des réfugiés !

Barcelone, la ville qui veut accueillir des réfugiés ! | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

C'est une véritable marée humaine qui a envahi les rues de Barcelone, ce samedi 18 février. 160 000 manifestants, selon la police. Sans doute bien davantage. Aux cris de "Chez nous, c'est chez vous". Symboliquement, la manifestation s'est terminée au bord de cette mer Méditerranée, devenue un véritable cimetière humain.

more...
No comment yet.
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

Maroc: Des centaines de migrants pénètrent l'enclave de Ceuta

Maroc: Des centaines de migrants pénètrent l'enclave de Ceuta | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it
Photo: un migrant laisse éclater sa joie après avoir réussi à passer en Espagne.
Environ 500 migrants africains ont réussi, hier matin, à forcer la barrière grillagée haute de six mètres qui entoure Ceuta, une enclave espagnole sur la côte nord du Maroc. Des dizaines d'entre eux se sont ensuite répandus dans les rues en criant « Liberté ». La Croix-Rouge en a recueilli près de quatre-cents, dont certains sont blessés. L'Espagne est régulièrement critiquée pour renvoyer immédiatement au Maroc les migrants qui parviennent à entrer sur son territoire, ce qui les prive de la possibilité de déposer une demande d'asile.

> Humanitarian Visa | Visa Humanitaire:
https://www.youtube.com/watch?v=0f6-6U2FY8E
more...
No comment yet.
Rescooped by Katell Rochard from Attitude BIO
Scoop.it!

Notre pain est-il dans le pétrin ? - Dimanche 19 Février 20h55

Notre pain est-il dans le pétrin ? - Dimanche 19 Février 20h55 | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

En France, toutes les occasions sont bonnes pour manger du pain. Consommé en tartine, en sandwich, pour saucer ou encore accompagner un morceau de fromage, cet aliment est partout et se vend sous toutes les formes en boulangerie.Pourtant, le pain a perdu une grande partie de ses valeurs nutritives.

Farine, eau, sel, levure ou levain : la recette originelle est simple. Mais améliorants, correcteurs, additifs et autres enzymes ont rejoint la liste. Que contiennent aujourd'hui les baguettes et autres miches ? Certains boulangers tirent la sonnette d'alarme et préconisent un retour aux méthodes de fabrication plus traditionnelles.


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Katell Rochard from Échos circulaires de la matière organique
Scoop.it!

Demain, l’alimentation durable? - Regard et retour sur les 1ères rencontres de l'alimentation durable, le 08/11/2016

Demain, l’alimentation durable? - Regard et retour sur les 1ères rencontres de l'alimentation durable, le 08/11/2016 | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

L’alimentation durable… Qu’est-ce que c’est encore que ce concept, à une époque où tout se doit d’être durable pour avoir une chance d’être connu ! ? Il n’est de bon marketing sans cet adjectif, délayé à toutes les sauces.

Un mot-valise à ranger avec un autre, le développement… durable, car on y peut mettre… tout ce qu’on veut. Durable, notre alimentation ? Mais pour qui, pour quoi, la planète, notre modèle agricole, notre anthropologie paysanne, notre budget familial, notre santé, notre goût, notre patrimoine gastronomique ? Chacun voit midi dans son assiette. En fait, c’est tout cela à la fois que nous a appris la Fondation Carasso lors de ses « 1ères rencontres de l’alimentation durable » qui se sont tenues le 8 novembre 2016 dans le Grand amphithéâtre de l’Institut Pasteur.


L’alimentation durable ? Une idée neuve, car elle oblige à faire dialoguer ensemble les enjeux à la fois environnementaux, sociaux, économiques et nutritionnels de l’alimentation. Une effervescence d’initiatives, de travaux, de passerelles, de réseaux, d’entreprises, de coopératives, d’innovations qui remettent en cause notre vision classique de l’alimentation en la connectant aux territoires, en reliant notre assiette et la planète, l’agriculteur et le consommateur, la bonne bouffe et l’écologie, la science des comportements à celle du marketing. Passionnante journée tout sauf conceptuelle, dans une salle plus que pleine, que l’on peut résumer par une expression qui gagne à être connue : Une seule santé ! Pour le producteur, la terre, les races, les variétés, le consommateur et la planète. (...)


Un cadre, pour commencer.

« Le spectre du productivisme nous hante encore. Au début du XXe siècle prédominait la crainte de manquer de nourriture. Ce défi étant relevé aujourd’hui, la question est aujourd’hui de savoir comment produire mieux, sans épuiser les sols. » Olivier de Schutter est sans doute l’un des hommes les plus écoutés sur la question de la « bouffe » dans le monde.

Ancien rapporteur spécial aux Nations unies sur le droit à l'alimentation, coprésident de l’International Panel of Experts on Sustainable Food Systems (IPES-Food), initié par la Fondation Daniel et Nina Carasso, il voit les choses telles qu’elles sont. En France ou au Zimbabwe, en Argentine comme au Japon, les questionnements sont les mêmes, dans un marché global, sous des contraintes environnementales et économiques semblables.


Avec ce paradoxe dérangeant, rappelé à grands traits par Hans Rudolf Herren, Président du Millenium Institute et membre lui aussi de l’IPES-Food : l’agriculture produit des surplus invraisemblables, et nous ne manquons de rien, car il n’y a plus de famines pour la première fois dans la longue histoire de l’humanité ; pour autant, 800 millions de personnes vivant en zones rurales, des paysans, ne mangent toujours pas à leur faim tandis que dans nos pays riches et nouveaux-riches (les fameux « émergents"), 1,5 milliard de Terriens sont malades d’obésité, et 300 millions sont soignés pour un diabète de type 2. Assez de nourriture, mais mal répartie, l’inégalité partout.


En sus de ce prix payé par l’homme dans sa chair, il en est un autre qui effraie chaque année un peu plus : celui supporté par la Terre elle-même. L’agriculture conventionnelle, celle modelée par le monde occidental, la Russie ou la Chine, est responsable d’un quart environ des émissions de gaz à effet de serre, dont quarante pour cent issus de la panse des vaches : le méthane est un produit de la rumination. (...)

Bref, si elle a réussi l’exploit d’emplir les milliards de ventres supplémentaires que la planète a vu naître en un petit siècle, l’agriculture d’aujourd’hui, « de « verte », qui produisait en utilisant les services écosystémiques, est devenue « noire », résume M. Herren. « Nous sommes dans une spirale descendante. Nous continuons à dépasser les limites planétaires et nous sommes désormais dans le rouge ou le jaune dans plusieurs domaines. On ne peut pas se permettre de continuer dans cette direction. » Pas d’autres solutions que de s’engager vers ce concept popularisé en France par le ministère de l’agriculture, l’agro-écologie, en laquelle chacun voit ce qu’il veut. Selon les deux membres d’IPES-Food, l’agro-écologie se caractérise par sa dimension humaine, organisée sur une production et une consommation locales.


Il y a pourtant encore loin de la graine à l’épi, car, souligne M. de Schutter, le système agricole mondial est tout sauf démocratique. « Des réformes agroalimentaires, il y en a eu, mais elles ont souvent été influencées par les grands acteurs de l’industrie qui ont l’oreille des décideurs politiques, ou bien elles ont été adoptées sous le coup de crises sanitaires. Il n’existe en réalité pas de gouvernance démocratique des systèmes alimentaires ». Parce que les différents acteurs de l’alimentation ne sont pas consultés, hormis les lobbies industriels et quelques syndicats agricoles. Il manque des instances telles que des conseils consultatifs pour proposer des diagnostics et des solutions et surtout des cadres dans lesquels les principaux concernés, les agriculteurs, pourraient trouver à espérer. 


[...] L’alimentation durable n’est pas qu’une histoire… d’alimentation. Elle est avant tout une question agricole et un enjeu démocratique formidable. « La durabilité implique de ne pas s’en tenir à la seule question alimentaire, car celle-ci est au cœur de nombreux enjeux qui se posent à la société aujourd’hui. » Gilles Trystram, directeur général d’AgroParisTech, va dans le même sens que ses confrères. (...)


Malgré tout, cette crise à multiples facettes pousse citoyens et collectivités à trouver des solutions territoriales et à se remettre en cause. « Les lignes sont en train de bouger », démontre Vincent Dusseaux, directeur d’études à l’Ipsos qui a conduit la première enquête nationale sur « les Français et l’alimentation durable » pour le compte de la Fondation Daniel et Nina Carasso.


Dans ce sondage, nous nous déclarons en effet fort inquiets par la qualité des produits alimentaires et les pesticides, nous sommes une majorité à choisir nos produits d’abord parce qu’ils seraient bons pour la santé (71 %), régionaux ou vendus en circuits courts (70 %) ; des produits que nous ferions attention à ne pas jeter (67 %), et dont l’impact environnemental nous importe (47 %).(...)


Comment changer les choses ? En partant de l’assiette, propose Sylvain Doublet, de l’association Solagro. S’appuyant sur son scénario Afterres 2050, M. Doublet montre qu’en divisant la part de viandes et de lait par deux, et en augmentant celle de fruits, de légumes et de céréales, les différentes pratiques de l’agro-écologie peuvent à elles seules assurer notre alimentation en 2050.  (...)


Via Elsa R.
more...
No comment yet.
Scooped by Katell Rochard
Scoop.it!

Appel pour l'organisation d'un débat Jadot-Hamon-Mélenchon

Appel pour l'organisation d'un débat Jadot-Hamon-Mélenchon | Nourritures et justice mondiale. | Scoop.it

Les rédactions de Libération et de Regards s’associent pour appeler à un débat public entre Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot. Et se proposent de l’organiser.


[...] Ces derniers jours, plusieurs tribunes, appels et pétitions ­invitent Mélenchon, Jadot et Hamon à accorder leurs violons pour ne présenter qu’une seule candidature de la gauche à la présidentielle. Cela a-t-il du sens ? Pour quoi faire  ? Et avec qui  ? Une seule candidature, mais laquelle ? Si le réseau téléphonique entre les représentants de la gauche ne semble pas fonctionner au mieux, un débat public apparaît nécessaire.


C’est Benoît Hamon qui, le ­premier, a souhaité engager « dans les meilleurs délais » une discussion avec les candidats de la France insoumise et d’EE-LV – même si, depuis, Mélenchon a adressé une lettre au candidat socialiste pour l’appeler à quelques clarifications programmatiques. Si "politique" n’est pas "arithmétique", force est de constater que l’addition des intentions de vote des trois candidats oscille, sondage après sondage, entre 26 % et 31 %, toujours devant Le Pen, Macron et Fillon.


Cette possible qualification d’un candidat de gauche au second tour de la présidentielle –  que personne n’avait imaginé – a de quoi susciter l’interrogation d’un électorat de gauche qui, paumé, veut comprendre. Et savoir. Savoir ce qui les rassemble. Et ce qui les divise. Comprendre les raisons pour lesquelles une candidature unique de la gauche n’est pas possible. Ou, au ­contraire, comprendre dans quelles conditions celle-ci ­serait envisageable. Savoir les positions de chacun sur la transition écologique, sur la question sociale et l’urgence démocratique, sur l’Europe et les ­conflits internationaux aussi. Savoir enfin si les désaccords sont plus importants que les ­convergences. Ou l’inverse peut-être  ? Comprendre et savoir s’ils entendent poursuivre la politique du gouvernement sortant ou bien si une majorité de rupture, à gauche, peut gouverner. En somme, de quelle gauche sont-ils le nom  ?


Seul un débat public peut éclairer les citoyen-nes. Et dans ce cadre, nous nous tenons à la disposition des candidats pour organiser dans les meilleurs délais un débat public qui sera, à n’en pas douter, très attendu.


Johan Hufnagel, directeur de la rédaction de Libération

Pierre Jacquemain, rédacteur en chef de Regards

more...
No comment yet.