Nos Racines
55.6K views | +0 today
Follow
Nos Racines
Curation autour de la généalogie, du patrimoine et des archives, du centenaire de la guerre de 14-18 et plus encore
Curated by guepier92
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by guepier92
Scoop.it!

La photographie de la Grande Guerre, affirmation d’un témoignage patrimonial | InSitu - Revue des patrimoines

La photographie de la Grande Guerre, affirmation d’un témoignage patrimonial | InSitu - Revue des patrimoines | Nos Racines | Scoop.it

Grâce au développement d’appareils de poche, peu de temps avant le début du conflit, la guerre montrée prend rapidement une dimension nouvelle qui échappe à l’idée de censure. Les porteurs du témoignage ne sont plus seulement officiels mais aussi et surtout les soldats, dont les photographies privées nous intéressent ici.

Ce que ces derniers saisissent, c’est leur guerre, mais c’est aussi pour le lecteur actuel les marques d’un patrimoine en transformation en raison des combats et de la présence des armées.

La photographie, objet patrimonial elle-même, est ainsi porteuse de témoignages multiples, touchant les hommes et leur existence mais aussi les paysages construits et naturels.


more...
No comment yet.
Scooped by guepier92
Scoop.it!

#ChallengeAZ : R comme Répression - La répression des prêtres réfractaires (1793 - an VIII)

#ChallengeAZ : R comme Répression - La répression des prêtres réfractaires (1793 - an VIII) | Nos Racines | Scoop.it

La période de la Révolution française fut marquée par une violente répression à l’encontre de l’Eglise catholique. C’est ainsi que les prêtres réfractaires furent poursuivis sur le fondement d’une procédure criminelle singulière : la mise hors de la loi.

¤ Le décret sur la déportation des prêtres non assermentés est, dans sa rédaction finale, présenté par Benoiston le 26 août 1792. Il prévoit à l’article premier « Tous les ecclésiastiques qui, étant assujettis au serment prescrit par la loi du 26 décembre 1790 et du 17 avril 1791, ne l’ont pas prêté, ou qui, après l’avoir fait, l’ont rétracté, et ont persisté dans leur rétractation, seront tenus de sortir sous huit jours des limites du district et du département de leur résidence et dans quinzaine hors du royaume » et à l’article 3 « Passé ce délai de quinze jours, les ecclésiastiques non sermentés qui n’auraient pas obéi aux dispositions précédentes seront déportés à la Guiane Française. »

¤ La Convention confirme et aggrave cette mesure le 23 avril 1793, en ordonnant « la déportation sans délai, à la Guïane française, des ecclésiastiques, frères convers et lais qui n’ont pas prêté serment de maintenir la liberté et l’égalité »

more...
No comment yet.
Scooped by guepier92
Scoop.it!

ChallengeAZ : R comme Relégation - La loi du 27 mai 1885

ChallengeAZ : R comme Relégation - La loi du 27 mai 1885 | Nos Racines | Scoop.it
La loi du 27 mai 1885 dite loi sur la relégation des récidivistes, entraîne « l’internement perpétuel sur le territoire des colonies ou possessions françaises » des délinquants et criminels multirécidivistes . L’enjeu de cette loi est de « débarrasser » le sol de la France métropolitaine des petits délinquants et vagabonds par une mécanique qui est unique dans l’histoire du droit pénal français La relégation est une peine perpétuelle. Le relégué ne peut en être relevé que par grâce administrative. >>>>> En 1907, la relégation des femmes est abolie. >>>>> En 1936, le Front populaire décide de suspendre les convois de forçats en direction de la Guyane. En 1938, grâce à l’action du député de la Guyane Gaston Monnerville, un dernier convoi de relégués est expédié au bagne et la relégation outre-mer est abolie.
more...
No comment yet.
Scooped by guepier92
Scoop.it!

[Livre] Vivre en banlieue sous la Révolution - Yves Pierronne, Editions Persée, vol 1 & 2

[Livre] Vivre en banlieue sous la Révolution - Yves Pierronne, Editions Persée, vol 1 & 2 | Nos Racines | Scoop.it
(11 décembre 1795), la municipalité de Montrouge remet aux autorités de tutelle ce que Yves Pierronne qualifie de « lieux de mémoire du pouvoir municipal » : un portrait de Rousseau, une pierre de la Bastille, les registres de la municipalité, de la société populaire, les papiers de la garde nationale, du comité de surveillance, les archives de la fabrique, la comptabilité de la commune…
more...
No comment yet.