L'INA ouvre les portes de l'enfer | Nos Racines | Scoop.it

Jusqu'au démantèlement de l'ORTF en 1974, une salle du sous-sol de la rue Cognacq-Jay, surnommée l'"enfer", accumule les bobines interdites de diffusion par le pouvoir. Aujourd'hui, ces films ont été numérisés, répertoriés, réintégrés dans les archives, et ils sont accessibles aux chercheurs et au grand public sur le site de l'INA.