Nos Racines
Follow
Find tag "Nouvelle Calédonie"
29.0K views | +8 today
Nos Racines
Curation autour de la généalogie, du patrimoine et des archives, du centenaire de la guerre de 14-18 et plus encore
Curated by guepier92
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by guepier92
Scoop.it!

Histoire du bagne de Nouvelle-Calédonie: il y a 150 ans, l'Iphigénie! - Outre-mer nouvelle calédonie

Histoire du bagne de Nouvelle-Calédonie: il y a 150 ans, l'Iphigénie! - Outre-mer nouvelle calédonie | Nos Racines | Scoop.it
Les 248 premiers"Transportés" arrivèrent à Port-de-France le 9 mai 1864 à bord de L'Iphigénie. En tout, 75 convois amèneront, entre 1864 et 1897, environ 21 630 immatriculés au bagne de Nouvelle-Calédonie.
more...
No comment yet.
Scooped by guepier92
Scoop.it!

En Nouvelle-Calédonie, l’histoire du bagne sort de l’oubli - Libération

En Nouvelle-Calédonie, l’histoire du bagne sort de l’oubli - Libération | Nos Racines | Scoop.it

Longtemps taboue, l’histoire du bagne est aujourd’hui réhabilitée en Nouvelle-Calédonie. Dans les familles, les ascendances bagnardes ne sont plus honteuses et un musée, consacré aux forçats du Pacifique, ouvrira ses portes début 2015 à Nouméa.

Parti de Toulon, l’Iphigénie débarqua en 1864 le premier contingent de bagnards. Ils furent en tout près de 22.000 à être envoyés à la «Nouvelle» jusqu’en 1898.

L’île fût aussi la terre d’exil de déportés politiques. Quelque 4.000 Communards, dont l’icône révolutionnaire Louise Michel, faits prisonniers par les Versaillais lors de la «semaine sanglante» de mai 1871, y ont été expédiés ainsi que plusieurs centaines d’Algériens de Kabylie, à l’origine d’une rébellion la même année.

 

more...
No comment yet.
Scooped by guepier92
Scoop.it!

Kanak, les oubliés de la guerre 14-18 - France Inter

Kanak, les oubliés de la guerre 14-18 - France Inter | Nos Racines | Scoop.it
L’exposition sur la culture kanak qui s’ouvre au Musée du Quai Branly est l’occasion pour nous d’évoquer l’histoire du millier de Mélanésiens envoyés combattre en métropole pendant le premier conflit mondial. Ils sont arrivés en trois convois entre juin 1916, et novembre 1917. Débarqués à Marseille, ils commencent par être ouvriers dans le port. Sur le front, les besoins en hommes se font de plus en plus importants. Ils sont envoyés dans les environs d’Amiens et de Compiègne à l’été 1917.
more...
No comment yet.