Générations sacrifiées : le bilan démographique de la Grande Guerre [Ined] | Nos Racines | Scoop.it

La guerre de 1914-1918 a marqué les mémoires par l'ampleur des pertes : 18 % au moins des incorporés de l'armée française furent tués, soit 1,5 million de morts. Reprenant les derniers travaux des historiens et des démographes sur les pertes militaires et civiles, l'auteur compare l'hécatombe de la Grande Guerre à une autre hécatombe, celle de la mortalité infantile, qui était alors du même ordre de grandeur.