Nos articles
32 views | +0 today
Follow
Nos articles
Ecrits par nos petites mains
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Agissons Contre l'Extrême Droite
Scoop.it!

New York: elle pousse un homme sous le métro par racisme - Le Parisien

New York: elle pousse un homme sous le métro par racisme - Le Parisien | Nos articles | Scoop.it
Le Parisien
New York: elle pousse un homme sous le métro par racisme
Le Parisien
Une femme de 31 ans a reconnu avoir poussé sous le métro de New York un homme, parce qu'elle «déteste les hindous et les musulmans».
more...
No comment yet.
Scooped by Agissons Contre l'Extrême Droite
Scoop.it!

Tu parles Charles, ne te met pas Martel en tête !

Tu parles Charles, ne te met pas Martel en tête ! | Nos articles | Scoop.it

Texte d'origine: Jean Michel Gleyze , modifications par "100 000 personnes contre le FN"/ Article définitif écrit en collaboration entre les deux auteurs!

Charles Martel, Les Identitaires, les Arabes et la France....

Petit rappel aux ignorants de l'Histoire de France !!!!


Vous avez peut être vu comme nous une belle brochettes de 70 crétins finis qui n’ont rien trouvé de mieux que d'envahir le chantier de la future Mosquée de Poitiers...

« Identitaires », défendant la France Chrétienne.... Et le grand Héros Charles Martel...

Sauf que... Sauf que... Cette bande d'attardés n'a jamais du mettre le nez dans un livre d'Histoire de leur vie...


Alors histoire de si nous pouvons nous permettre.... Messieurs et Mesdames les identitaires on s’assoit et on prend des notes....

Essayons d’abord un peu de replacer les choses dans leur contextes historique.

Déjà.... Premier non sens.... Parler de la France en 732... C'est aussi crétin que de dire que Christophe Colomb a découvert les USA en 1492....

En effet, oui il y a eu royaume Franc, au VIIème siècle avec Clovis... Mais un Royaume Franc ne veut pas dire la France loin de là... Il y a à la Même époque un royaume Franc Rhénans (Nord de l'Allemagne) un royaume Franc de Lombardie (nord de l'Italie) et toute une foule de royaumes plus ou moins petits aux alentours.


Les royaumes francs au VIIIème siècle

La notion d’État ou de pays n'a jamais existé à cette époque, les territoires ne sont ni plus ni moins que des propriétés terriennes...

Pour enfin pouvoir parler de royaume de France et des Français il vous faudra attendre 1461 une paille 729 ans après Charles Martel.... Avec le Premier véritable Roi de France Louis XI...

Et pour ce qui est de la conversion et de la christianisation de son royaume, Clovis, reconnaissons le est un homme avisé, mais surtout un opportuniste...

Sa conversion est avant tout un acte politique avec la reconnaissance de Rome et du Vatican, c'est en même temps un trait d'union qui se fait entre son empire et Byzance, et que contrairement à ce qu'on croit sur l’époque, la plupart des royaumes alentours sont également gouverné par des rois chrétiens...

Donc il faudra repasser pour La France Terre de Chrétienté...

Et au fait ces même Chrétiens des autres royaumes.... Sont justement en opposition à la Chrétienté de Rome.... Parce que leur dogme, s'inspire de la lecture des écritures par un prêcheur venant d'Alexandrie, un certain Arius.... Dont les participes religieux s’appellent.... Je vous le donne en mille.... Arianisme !!!!!! Ça vous parle les identitaires... ?

Les ariens ne professent pas la « consubstantialité » (c'est-à-dire le dogme de la « Sainte Trinité »), adoptée ultérieurement par les Églises. Mais ils n’en restent pas moins Chrétiens.

Et ce beau royaume « chrétien » de Clovis, ben il va disparaître aussi vite qu'il est apparu, en effet, à sa mort en 511, et bien c'est la curée, le royaume splitte entre les différents héritiers de Clovis... Qui vont joyeusement se partager le royaume que papa avait construit...

Et chacun deviens rois dans son petit coin bien tranquillement entre guerre fratricides, mariages, alliance et mésalliance pendant prés de 210 ans...

Les grands royaumes, qui vont s'en sortir le mieux sur cette période sont au nombre de 4, La Neustrie, l'Austrasie (celui là gardez le dans un coin de votre tête...) La Bourgogne, et l'Aquitaine...

Tout ca c’est la bonne époque des Mérovingiens.


Bon j’espère que vous avez suivis.... J'ai essayé de faire au plus simple....

Nous voilà donc arrivé au VIIIème siècle....

Pendant que tout ce beau monde s'entre déchire à tour de bras, de l'autre coté de la Méditerranée, un nouveau peuple faisait parler de lui, les Musulmans, les Arabes, (l’Islam est né au VIème siècle).

A la mort de Mahomet, en 632, ils sont partis à la conquête du monde, d'abord à l'est suivant les traces d'Alexandre... Et aussi à l’Ouest longeant la cote nord de l'Afrique, modifiant la carte du monde connu. Ils font au sud de la méditerranée la même chose qu'avait fait plusieurs siècle plus tôt les tribus barbares germaniques ancêtre des Francs sur l'empire Romain.

En 711, ils défont le dernier roi Wisigoth d'Espagne et s'installent jusqu'au delà des Pyrénées jusqu'à Narbonne et la Septimanie (actuel Languedoc) où ils s'installent en 720.

Les Arabes, dés lors mènent toute une série de razzia sur les différents royaumes Francs de l’Époque, ils remontent le Rhône jusqu'à Autun, mettent à sac la cote Atlantique et font régulièrement des incursions en Aquitaine... Top.... Là on se concentre... Et on note : régulières attaques sur le royaume d'Aquitaine... On va y revenir...

Vous vous rappelez que je vous ai parlé plus haut de l'Austrasie... Et bien nous voilà maintenant à la même époque en Austrasie...

L’Austrasie, se situe a dans l'est de la France (géographiquement parlant et non politiquement.... La France n'existe toujours pas...). L'ouest de l’Allemagne, la Belgique, le Luxembourg le nord des Pays bas et s’étendant a peu prés jusqu'au centre de la Suisse...

Ce royaume est dirigé par un roi dont on a oublié le nom ou presque (« Thierry III ») par contre il est assisté par un « Maire du Palais » (sorte de premier ministre de l’époque). Un Certain Charles... Déjà pour planter le grand «Héros Français »....

On n'est même pas sur de sa date de naissance qu'on situe aux alentours de 690, et personne ne sais si il est né en France, en Allemagne, en Belgique, au Luxembourg, en Suisse ou aux Pays Bas.


Bon ça la fout mal déjà pour le « Héros Français ». Anecdote amusante, la femme légitime de son père « Pépin le jeune », la prénommée « Plectrude » (ca ne s’invente pas) lui contesta le droit de reprendre la charge de Maire du Palais.

Pourquoi me direz-vous ? Et bien parce que le vilain Pépin avait fauté avec Alpaïde, une autre uxor nobilis et elegans (épouse noble et élégante) que Pépin avait prise bien qu'étant déjà marié. Autant dire que le jeune Charles était illégitime. Et comme Plectrude ne l’entendait pas ainsi et comptait bien protéger les intérêts de son petit fils légitime le jeune Théodebald, elle fit enfermer notre Charlot. Il s’évada et dut lutter contre les armées de Plectrude jusqu’en 720 environ, où il devint enfin « Maire du Palais ».

Par contre on lui reconnaît des points forts, il a su diriger le royaume d'une main de fer, il se montre un excellent chef de guerre qui va largement aider a l'agrandissement de l'Austrasie, au dépends de ces voisins.

Mais surtout.... Surtout il fait preuve d'une ambition démesurée. Et sans jeu de mots.... Il se verrait bien Calife à la place du Calife !!!!! (Désolé je n’ai pas résisté!!!)

Voilà pour la présentation du Personnage...

Donc l'Aquitaine est à la même époque régulièrement victime des razzias menées par les Arabes.

Eudes le duc d'Aquitaine, n'arrivant pas à faire face, se cherche donc des alliés pour défendre son royaume.

Sauf que... Sauf qu’il ne veut surtout pas de l'aide de Charles parce qu'il sait très bien que le prix à payer pour cette alliance pourrait être son royaume. Et devinez donc à qui Eudes fait donc appel... ?

Munuza prince berbère musulman d'Espagne à qui il propose même sa fille en mariage pour concrétiser leur alliance !

Et comble de malchance pour Eudes, Munuza meurt au court d'un combat en affrontant le gouverneur d'al-Andalus Abd el-Rahman qui, dans la foulée, lança une expédition punitive contre les Aquitains. Il engagea donc en 732 une double offensive en Aquitaine, du côté de la Gascogne, et dans la vallée du Rhône. À la tête de ses troupes, composées d'Arabes et surtout de Berbères fraîchement convertis à l'islam, Abd er-Rahman marche vers Tours. Il n'a aucune intention de conquête mais veut simplement mettre la main sur les richesses du sanctuaire de Saint-Martin, essentiellement de belles étoffes et des pièces d'orfèvrerie offertes par les pèlerins. Le duc d'Aquitaine, pendant ce temps, est occupé à contenir les Francs. Ces guerriers, qu'il regarde comme des «barbares», viennent de franchir la Loire et menacent ses possessions. Mais face à l'avancée des musulmans, qui ont pris Bordeaux et Agen, traversé la Dordogne et pris Périgueux, il n'a plus guère le choix. En désespoir de cause Eudes se résoudra à faire appel à Charles...qui la suite, nous en fera comprendre l’explication, ne se fait guère prier. Eudes doit lui prêter allégeance.


Et ce qui devait arriver arriva...

En 732 la Bataille de Poitiers.

Heuuuuuuuu… 732

Il faut dire que personne n’est d’accord sur la date exacte. Non seulement le jour, le mois, mais aussi l’année. Mais disons que cela a DU se passer entre 726 et 733.

Heuuuuuuuu… Bataille

L'ensemble des médiévistes sont tout de même d'accord pour dire qu'on est bien loin de Stalingrad quand même, car en fait de bataille c'est un accrochage ou après avoir tenté de passer en force l’infanterie Franque pendant un peu plus de deux heures, les Arabes refluent vers leur bases..... A Narbonne.... (Poitiers Narbonne 562 km... Tu parles d'un reflux)

Heuuuuuuuu… Poitiers

Et bien oui. Parce que si nous nous accordons pour dire que la bataille s’est passée « entre Tour et Poitiers », personne ne sait réellement où elle s’est passée. Un peu comme Alésia et notre bon Vercingétorix, autre nouveau héros de l’extrême droite.

Beaucoup d’explications sont données sur les raisons de la défaite arabe.

Pour l'historien André Clot, une des raisons de la défaite réside dans l'éloignement des musulmans de leurs bases. Une autre raison est que l'armée musulmane était composée en majorité de Berbères d'Afrique du Nord, venus avec leur famille ce qui gênait les manœuvres de l'armée et retardait son avance, les hommes ayant souci de protéger leurs femmes et leurs enfants. D'autre part, toujours selon André Clot, lors du combat final, le duc d'Aquitaine aurait attaqué le camp où étaient rassemblées les familles, entrainant la débandade des musulmans.

Par le passé, il a été émis l’hypothèse que l'utilisation par la cavalerie franque de l'étrier lui a permis d'asséner des coups si puissants que l'envahisseur, qui n'en était pas équipé, ne pouvait pas y résister. On pense désormais que l'immense majorité de l'armée franque était composée de fantassins et que c'est la supériorité de leurs armures qui ont fait la différence.

Charles a entre temps gagné le surnom de Martel soit disant à cause de la masse d'arme qu'il utilisait au combat. Enfin… l’historien Karl Ferdinand Werner, dans « Les Origines, avant l'an mil » attribue le nom de « Martel » aux exactions commises par Charles en Provence, lesquelles ?


Et ben devinez quoi.... Charles....

Et bien notre Charles Martel s'empare de l'Aquitaine.... En virant Eudes (L’historien Michel Rouche considère que le vrai perdant de cette bataille fût Eudes). En plus d'une victoire contre les Arabes, Poitiers c'est surtout d'abord une victoire du Nord sur le Sud.

Et Charles Martel se retrouve dés lors à la tête d'un vaste territoire, sur lequel il va bien évidement installer sa descendance. Les Carolingiens.

Et les Arabes... ??? Lorsque Charles Martel essaie de s'employer à mettre la main sur Marseille et la Provence. Que se passe t il ???? Et bien le Patrice de Marseille (prince régnant sur la Provence) fait naturellement appel à ces alliés et voisins les musulmans de Septimanie.

Il y aura une présence Arabe et Musulmane jusqu'en 972 dans le sud, dans le Franxinet et sur la côte Varoise dans la région de Saint-Tropez.

Charles Martel a combattu les Arabes comme il a combattu les Francs de Neustrie, les Francs des royaumes du sud de l'Allemagne, la seule chose qui comptait pour lui c’était de construire son royaume.


Charles Martel sauveur de la France.... ? Sauveur de la Chrétienté.... ?

En fait, l’importance de cette bataille est toute relative. Cette bataille s’inscrivit dans une multitude d’autres et la présence musulmane en « France » persista jusqu’au Xème siècle.

Les médiévistes s’accordent plus ou moins à considérer que ce sont tout d’abord Charles Martel lui-même et l’église qui en firent un symbole. Martel pour des raisons de prestige de sa nouvelle lignée et l’église pour en faire une guerre pour la Chrétienté.

D’ailleurs, ce symbole s’efface très vite et c’est la figure de Charlemagne que l’église mettra ensuite en avant. En effet celle-ci ne voulait guère s’engager auprès d’un bâtard qui avait d’ailleurs plus d’une fois pillé ces biens.

C’est sous les Croisades (pour d’évidentes raisons), puis pendant la guerre de cent ans qu’on le remettra à l’honneur. Ce n’est pas pour rien que les chroniqueurs mettront dans l’épopée de Jeanne d’Arc la redécouverte de l’épée de Martel (héroïne de l’extrême droite également et encore plus mythique que la figure de Martel).

Mais c’est surtout le nationalisme du XIXème siècle qui en fera une icône. Les anticléricaux préfèrent Charles Martel à Clovis, moins compromis avec l’Église. Les conquêtes coloniales en Afrique ravivent le sentiment que l’armée française est invincible, contre les armées « mahométane ». C’est enfin l’école de la IIIème république qui finira de le glorifier complètement.

Nous laisserons à des médiévistes, le soin de conclure.

Selon, Françoise Micheau et Philippe Sénac : « bien des voix se sont élevées pour tenter de ramener la bataille à sa juste place. En vain, car, érigé en symbole, l'événement est passé à la postérité et avec lui son héros Charles Martel. Il appartient à ce fonds idéologique commun qui fonde la nation française, la civilisation chrétienne, l'identité européenne sur la mise en scène du choc des civilisations et l'exclusion de l'Autre ».

L’historienne Suzanne Citron parle elle quand à cette bataille de Poitiers d’un « inconscient des pulsions racistes anti-arabes et dans l'illusion d'une supériorité de la civilisation catholique et blanche »


Sourire....

Vous m'excuserez mais révisez un peu votre histoire les enfants....



Sources :

Histoire du Monde Médiéval Larousse, 2008, Histoire de l'Islam et des Musulmans de France, 2006,

André Clot, L'Espagne musulmane, Ed.Perrin, 2004, ISBN 2-262-02301-8, p 33

Stephen J. Harris, Bryon Lee Grigsby, Misconceptions about the Middle Ages, Routledge, 2007, p 298 (ISBN 041577053X)

Michel Rouche, L'Aquitaine des Wisigoths aux Arabes, Editions de l'Ecole des hautes études en sciences sociales, 1979 (ISBN 2-7132-0685-5)

Karl Ferdinand Werner, Les Origines, avant l'an mil, Livre de Poche, Collection : Histoire de France (sous la direction de Jean Favier), p 635, (ISBN : 2-253-06203-0)

Françoise Micheau et Philippe Sénac, La bataille de Poitiers, de la réalité au mythe, p.15 dans Histoire de l'Islam et des musulmans en France, Albin Michel, 2006

Suzanne Citron, Le mythe national, Éditions ouvrières, 1989, p.185

more...
No comment yet.