Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050
604 views | +0 today
Follow
Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050
Les gaz et huiles de "roche mère" ne sont pas une solution au-delà de 50 ans
Curated by nogds
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by nogds
Scoop.it!

Pétrole et détroit d'Ormuz : pourquoi la menace iranienne est prise au sérieux

Pétrole et détroit d'Ormuz : pourquoi la menace iranienne est prise au sérieux | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it
Le détroit d'Ormuz constitue l'unique porte de sortie du golfe Arabo-Persique vers l'océan Indien, et donc vers le reste du monde.
more...
No comment yet.
Rescooped by nogds from STOP GAZ DE SCHISTE !
Scoop.it!

Débat sur l'énergie : le comité de pilotage pourrait être revu

Débat sur l'énergie : le comité de pilotage pourrait être revu | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it

Si le gouvernement veut réussir le grand débat national sur la transition énergétique qui vise à créer une société française sobre en carbone, moins dépendante du nucléaire et où les énergies renouvelables seront prioritaires, il va devoir mettre de l'eau dans son vin. Vite.

La composition du comité de pilotage du débat annoncée samedi 10 novembre par Delphine Batho, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, a largement crispé les ONG. Elles ont été interloquées d'y voir figurer deux partisans de l'industrie nucléaire, Anne Lauvergeon, l'ancienne patronne d'Areva et Pascal Colombani, aujourd'hui président du conseil d'administration de l'équipementier Valeo, mais ex-administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique (...)


Via Stop gaz de schiste
more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

Les Lituaniens décident de sortir du nucléaire - Référendum - Basta !

Les Lituaniens décident de sortir du nucléaire - Référendum - Basta ! | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it
Les Lituaniens ont largement refusé par référendum la construction d’une nouvelle centrale nucléaire. Le référendum se déroulait le 14 octobre en même temps que les élections législatives. Dans ce petit pays de 3,5 millions d’habitants, 63 % des votants – avec 52 % de participation – ont ainsi répondu « non » au projet de nouvelle centrale.
more...
No comment yet.
Rescooped by nogds from Pour un autre avenir énergétique
Scoop.it!

L'énergie éolienne en France devient compétitive

L'énergie éolienne en France devient compétitive | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it

Présenté par le sénateur Jean Desessard, le rapport, très intéressant et complet, insiste sur la nécessaire montée des énergies renouvelables dans le mix électrique, pour atteindre 27 % en 2020. Le rapport précise que le tarif de rachat de l'électricité produite par les éoliennes terrestres s'élève à 8,2 cts le kWh pour les dix premières années d'exploitation (contre 22 centimes pour l'éolien marin et 30 centimes pour le photovoltaïque). Ensuite, le tarif varie de 28 cts à 82 cts le kWh pour les cinq années suivantes, en fonction de la « durée annuelle de fonctionnement de référence » des éoliennes.

L'étude précise que, même en début d'exploitation, "l'électricité d'origine éolienne n'apparaît pas plus coûteuse que celle qui sera produite par le réacteur nucléaire de type EPR en construction sur le site de Flamanville" (dont le coût de production est de l'ordre de 8 à 9 centimes le kWh).

De plus, contrairement à la filière nucléaire, dont l'augmentation régulière des coûts liés à la maintenance et au durcissement des normes de sécurité a été soulignée (la commission les évalue à 5,4 centimes par kWh au lieu des 4 à 5 centimes généralement admis), des gains sont encore espérés à l'avenir, même si le potentiel est moindre sur une filière déjà mature comme l'éolien terrestre par rapport à d'autres technologies. Selon le syndicat des Energies Renouvelables, le coût du kWh éolien pourrait descendre à 7 centimes pour une durée de vie moyenne de 20 ans par éolienne.


Via Benoit Brulin
more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

Rapport Besson sur l’énergie en 2050 : le déni de réalité continue

Rapport Besson sur l’énergie en 2050 : le déni de réalité continue | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it

« énergie 2050 »... Rappel : parmi le nombre effarant de sources de premier ordre qui brandissent la menace d'un déclin prochain de la production mondiale de pétrole, figure la banque globale HSBC (repère notoire de décroissants fumeurs de chanvre bio), qui annonce qu'« il ne reste plus qu'une cinquantaine d'années de pétrole ».Et voici ce que nous disent Claude Mandil et Jacques Percebois, les auteurs du rapport remis à la mi-février au ministre de l'économie, Eric Besson :

« Si les réserves mondiales d’énergies fossiles apparaissent abondantes au regard des besoins futurs, les conditions de leur accès sont de plus en plus difficiles : les investissements en infrastructures nécessaires pour l’utilisation des ressources sont massifs et le contexte géopolitique est par nature incertain. La contrainte climatique devrait par ailleurs apparaître plus tôt que la contrainte géologique. »

Voilà, voilà... Ne cherchez pas d'approfondissements, il n'y en a pas. Les réserves sont « abondantes », mais leur accès est « de plus en plus difficile » : très bien, cela va-t-il s'aggraver, et jusqu'à quel point ? Bin... « La contrainte climatique devrait par ailleurs apparaître plus tôt que la contrainte géologique » ? C'est-à-dire ? Peut-on avoir quelque détail sur cette assertion étrange, portant sur un enjeu séculaire central ? Bien sûr que non.

 

more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

DDIS 60, une éolienne nordiste aux ambitions internationales | Cleantech Republic

DDIS 60, une éolienne nordiste aux ambitions internationales | Cleantech Republic | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it
Ancien cadre supérieur d’Areva, Jean-Marc Canini a créé, en mai 2008, sa propre entreprise d'ingénierie : DDIS (Direct Drive Sytems). En janvier dernier, l'entrepreneur installait le premier prototype de sa DDIS 60 à Onnaing (Nord).
more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

EDF annonce son intention de déposer une offre de reprise du fabricant de panneaux solaires Photowatt - LeMonde.fr

EDF annonce son intention de déposer une offre de reprise du fabricant de panneaux solaires Photowatt - LeMonde.fr | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it
Le Monde.fr - Depuis le 8 novembre, date du placement en redressement judiciaire de l'entreprise, les salariés de Photowatt attendaient de connaître le nom d'un éventuel repreneur.
more...
No comment yet.
Rescooped by nogds from Nucleaire
Scoop.it!

Le Japon s'achemine malgré lui vers l'arrêt total de ses réacteurs

Le Japon s'achemine malgré lui vers l'arrêt total de ses réacteurs | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it
Un nouveau réacteur a été arrêté hier. Seuls 9 des 54 tranches du pays produisent encore de l'électricité. Les...

Via Nessy du Loch
more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

Nucléaire : mettez-vous d'accord sur les chiffres ! | Rue89 Planète

Nucléaire : mettez-vous d'accord sur les chiffres ! | Rue89 Planète | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it

En revanche, pour le chiffrage du maintien de la politique nucléaire, les mêmes sont beaucoup plus discrets. Et pourtant, là aussi la valse des chiffres fait frémir, en particulier pour le fameux démantèlement du parc nucléaire. EDF continue à afficher tranquillement, rapport annuel après rapport annuel, comme si de rien n'était, depuis plus de dix ans, un coût de 250 millions d'euros par réacteur, soit 14,5 milliards d'euros pour les 58 réacteurs du parc.

Mais Xavier Bertrand fait beaucoup mieux : quand il annonce 220 milliards pour le démantèlement du parc, il confond probablement le coût de remplacement du parc nucléaire avec son démantèlement, ce qui n'a évidemment rien à voir.

Mieux encore, on trouve, sous la plume du député socialiste Marc Goua, dans le rapport provisoire de la commission des finances de l'Assemblée nationale l'étonnante phrase suivante à propos du démantèlement :

« La commission Energie 2050, à peine installée par le ministre de l'Ecologie en septembre 2011, a en effet avancé le chiffre de 750 milliards d'euros pour le démantèlement de toutes les installations nucléaires françaises, soit 58 centrales.

Cette instance paraît pourtant peu susceptible d'être hostile aux intérêts de la filière nucléaire, puisque les associations militant contre cette forme d'énergie ont refusé d'y être représentées ».

more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

sables bitumineux : Les écologistes américains font reculer Barack Obama - Pétrole - Basta !

Sous la pression des écologistes, le Président Barack Obama a annoncé le 10 novembre son intention d’étudier un nouveau tracé, repoussant la décision à début 2013. Si le projet n’est pas définitivement enterré, c’est une première victoire pour les opposants au projet. Pour les Amis de la Terre, qui ont montré les connivences entre la multinationale Transcanada et les milieux politiques, ce report « va mettre fin aux efforts de TransCanada pour obtenir cet oléoduc ». Le premier ministre canadien, Stephen Harper, véritable agent marketing des multinationales pétrolières, a exprimé sa grande « déception ».

Ce report est un coup dur asséné à l’industrie des sables bitumineux qui a besoin de nouveaux débouchés internationaux pour faire du Canada la première puissance pétrolière de la planète, comme l’espère son gouvernement. Pour l’écrivain et militante altermondialiste Naomi Klein, bloquer ce pipeline, c’est aussi une « stratégie pour étrangler les sables bitumineux de l’extérieur ». Et la perspective de mettre fin à l’une des plus grandes dévastations environnementales en cours sur la planète.

more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

AIE dans cinq ans, il sera trop tard pour éviter un réchauffement climatique incontrôlé vers les 6°C

AIE dans cinq ans, il sera trop tard pour éviter un réchauffement climatique incontrôlé vers les 6°C | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it
IEA’s Bombshell Warning: We’re Headed Toward 11°F Global Warming and “Delaying Action Is a False Economy”

 

International Energy Agency:  “On planned policies, rising fossil energy use will lead to irreversible and potentially catastrophic climate change.” “… we are on an even more dangerous track to an increase of 6°C [11°F]…. 

more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

Riverain de cinq éoliennes, ma vie n'est pas un enfer | Rue89 Planète

Riverain de cinq éoliennes, ma vie n'est pas un enfer | Rue89 Planète | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it

Le vent dans les branches, plus fort que les pales

Le bruit de fond de la vie courante (entre autres, le moteur du ventilateur de mon ordinateur et la nationale qui est à plus de 2 km et contre le vent ! ) rend leur bruit inaudible. Par grand vent d'Est, le matin ou le soir, quand la campagne qui m'entoure est calme sans bruit de tracteur lointain, il arrive, en tendant l'oreille, d'entendre le faible bruit caractéristique des pales qui tournent, mais il faut que le vent ne soit pas trop fort, sinon il couvre le bruit des pales en passant dans les branches des arbres.

Il y a deux ou trois mois, aidant mon voisin à transporter son foin, j'étais au volant d'un tracteur à 10 m du pied d'une éolienne. J'ai dû éteindre la radio puis couper le moteur du tracteur pour entendre le doux chuintement de l'air dans les pales – le tracteur au ralenti, c'est moins de 50 décibels, c'est à peine plus de bruit que ma tondeuse au ralenti…

J'invite expressément ceux qui s'inquiètent du bruit généré par les grandes éoliennes à aller en voir de près, on peut, en effet, s'en approcher au pied, il n'y ni barrières ni clôture. Cette simple visite permet de balayer tous les doutes.

 

more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

Peut-on vraiment démanteler une centrale nucléaire ? - Atomic park - Basta !

Peut-on vraiment démanteler une centrale nucléaire ? - Atomic park - Basta ! | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it

Que la France décide ou non de sortir du nucléaire, elle sera tôt au tard confrontée au démantèlement de ses 58 centrales vieillissantes. Une problématique que connaît bien l’anthropologue et philosophe Christine Bergé, qui a enquêté sur le chantier de déconstruction du surgénérateur Superphénix. Pour elle, démanteler une centrale, c’est entrer dans un rapport au temps particulier, où mémoire et informations se perdent face à une tâche gigantesque. Et on ne « déconstruit » pas une centrale : on enrobe, on éparpille, on disperse. Entretien.

more...
No comment yet.
Rescooped by nogds from Nos ressources - eau - énergie - agriculture, quelle direction?
Scoop.it!

Financement citoyen - Energie Partagée recolte ses premiers euros - Environnement Online

Financement citoyen - Energie Partagée recolte ses premiers euros - Environnement Online | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it

Financement citoyen

Energie Partagée récolte ses premiers euros

 

L’association Energie Partagée a clos son premier appel public à l’épargne pour financer la transition énergétique. Son capital atteint désormais 3,7 millions d’euros, destinés à amorcer des projets citoyens.

 

Energie Partagée avait obtenu à l’automne 2011 le visa de l’autorité des marchés financiers pour la création d’un fonds. En un an, son premier appel à l’épargne a permis de lever 2,6 millions d’euros (sur les 3 millions espérés) auprès de 1776 personnes physiques ou morales. Il porte ainsi à 3,7 millions d’euros le capital de l’association pour des projets dans les énergies renouvelables et les économies d’énergie. Avec un leitmotiv : les projets doivent être lancés à l’initiative et avec un financement majoritaire des locaux (habitants et collectivités). Avec ce capital, Energie Partagée espère générer jusqu’à 36 millions d’euros de projets.

 

Le fonds a été créé sous la forme d’une société par actions par la Nef (coopérative de finances solidaires), Enercoop (fournisseur d’énergies renouvelables) et Solira (développeur de projets autour des énergies renouvelables).

D’ordinaire, « les projets citoyens peinent face aux lourdeurs administratives, au manque d’expertise technique et à la difficulté de mobiliser des financements suffisants. Energie Partagée vise à remédier à ces contraintes », décryptait au lancement du fonds Bernard Laponche, expert énergéticien.

 

A ce jour 20 projets, soit l'équivalent de 8 millions d'euros de demande d'investissement, ont été validés par le comité d'accompagnement. Une demande a été déposée pour renouveler l’agrément et lancer un nouvel appel public à l’épargne.


Via Résistances & Alternatives , onaiche
more...
No comment yet.
Rescooped by nogds from Pour un autre avenir énergétique
Scoop.it!

Rapport officiel de la Commission d’enquête indépendante sur l’accident nucléaire de Fukushima : traduction française en ligne

Rapport officiel de la Commission d’enquête indépendante sur l’accident nucléaire de Fukushima : traduction française en ligne | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it
Suite à la publication en 8 parties(1) du rapport de la Commission indépendante sur la catastrophe nucléaire de Fukushima, nous avions évoqué la possibilité d’en faire un document unique, rassemblant toutes les traductions. C’est désormais chose faite ! Un merci immense aux traducteurs bénévoles qui, de manière coopérative et constructive, ont permis la réalisation de ce travail de longue haleine. Sans eux, cette publication n’aurait pas été possible.

Via Benoit Brulin
more...
No comment yet.
Rescooped by nogds from Pour un autre avenir énergétique
Scoop.it!

En décidant de sortir du nucléaire, le Japon va devenir le laboratoire mondial des énergies renouvelables

En décidant de sortir du nucléaire, le Japon va devenir le laboratoire mondial des énergies renouvelables | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it

La décision avait beau être attendue, elle revêt une portée économique et politique considérable au niveau mondial : un an et demi après le terrible séisme qui a frappé le Japon et entraîné la catastrophe de Fukushima, le gouvernement japonais a annoncé, vendredi 14 septembre, l'arrêt progressif de la production d'électricité nucléaire sur trente ans.

Le Japon devient ainsi le troisième pays, après l'Allemagne et la Suisse, à faire part de son intention de stopper ses réacteurs depuis l'accident du 11 mars 2011 à Fukushima Daiichi (220 km au nord-est de Tokyo). La production nucléaire représentait 30 % de la consommation électrique du Japon et cette part devait être portée à 53 % d'ici à 2030...

...Mais la réflexion de la société japonaise va plus loin et le Premier Ministre a également dénoncé pour la première fois publiquement "L'évolution des modes de vie, qui supposent des ressources énergétiques infinies" et a appelé ses concitoyens à "Créer de nouvelles manières d'être où une vie confortable pourra être alimentée avec une énergie limitée".


Via Benoit Brulin
more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

L'industrie nucléaire n'est plus compétitive - World Nuclear Industry Status Report

Au-delà des risques qu’il implique pour l’environnement et la santé publique, le nucléaire pose le problème de sa viabilité économique. Le rapport que Mediapart publie ici en exclusivité synthétise un grand nombre de données chiffrées qui permettent d’évaluer les véritables perspectives industrielles du nucléaire, en France et dans les autres pays, au-delà des discours partisans et des arrière-pensées politiques.

Après Fukushima, où en est l’industrie nucléaire dans le monde ? Quel est son rythme de progression ? Est-elle toujours concurrentielle face à l’essor des énergies renouvelables ? De nouveaux pays s’apprêtent-ils à construire des centrales ? Faudra-t-il prolonger la durée d’exploitation de celles qui sont en fonctionnement ? Comment la gestion des déchets radioactifs affecte-t-elle l’ensemble de la filière nucléaire ?
Mycle Schneider en 2010Mycle Schneider en 2010© Boellstiftung

A toutes ces questions, le World Nuclear Industry Status Report 2012 apporte des réponses précises et documentées. Ce rapport, réactualisé chaque année depuis 2007 (deux éditions antérieures sont parues en 2004 et 1992), est l’œuvre de deux consultants indépendants dans le domaine de l’énergie : Mycle Schneider, qui étudie l’industrie nucléaire depuis trente ans, et que Mediapart a interviewé sur la situation au Japon et l’après-Fukushima (voir ici et là) ; et Antony Froggatt, chercheur et écrivain spécialisé dans les questions de politique nucléaire, installé à Londres.

more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

L'Union européenne reste divisée sur les sables bitumineux - LeMonde.fr

L'Union européenne reste divisée sur les sables bitumineux - LeMonde.fr | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it
Le Monde.fr - Des experts de l'Union européenne, divisés, n'ont pas réussi à se mettre d'accord jeudi sur un projet qui classerait le pétrole issu des sables bitumineux dans une catégorie très polluante, une perspective fortement contestée par le...
more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

Feu vert aux Etats-Unis à la construction de réacteurs nucléaires - en dépit opposition du président de la comission

Feu vert aux Etats-Unis à la construction de réacteurs nucléaires - en dépit opposition du président de la comission | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it

Le permis de construire a été accordé en dépit de l'opposition du président de la Commission de régulation nucléaire américaine.

more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

Nucléaire: l’autorité de sûreté exige plusieurs milliards d’investissements | Mediapart

Les exploitants français du nucléaire vont devoir investir des milliards et des milliards d'euros dans leurs installations s'ils veulent que leur autorité de sûreté (ASN) les autorise à poursuivre leurs activités. C'est la conclusion du rapport de l'ASN sur les évaluations complémentaires de sûreté, ces «stress tests» commandés par le gouvernement après l'accident de Fukushima, remis mardi matin à François Fillon ainsi qu'à EDF, Areva, et au CEA, les principaux opérateurs français. «Nous ne demandons pas ces investissements, nous les imposons», explique André-Paul Lacoste, le président de l'ASN, «nous jugeons que les installations ne peuvent continuer à fonctionner qu'avec ces investissements dans les délais que nous fixons. Sinon, on les arrêtera.»

more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

Nucléaire : Besson bat Joly... sur le nombre de mensonges | Rue89 Planète

Nucléaire : Besson bat Joly... sur le nombre de mensonges | Rue89 Planète | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it

Le ménage allemand paie son électricité deux fois plus cher qu'en France » (Besson)

Pas deux fois plus cher, ni 25% comme lui a répondu Eva Joly, mais 29%, comme l'a rectifié Le JDD.

Certes, le KWh est plus cher en Allemagne, mais les Allemands consomment moins, notamment parce que leurs bâtiments sont moins énergivores.

Mycle Schneider n'a pas oublié la phrase de l'Ademe selon laquelle « trois millions de Français ont froid l'hiver », ce qui veut bien dire que le KWh a beau être moins cher, nombre de gens n'ont pas les moyens de se chauffer.

Le ministre a insisté, comme Nicolas Sarkozy à Tricastin, sur l'importance pour l'industrie d'avoir une électricité pas chère. Si cela était si crucial, remarque Mycle Schneider :

« Pourquoi un tel déficit de la balance commerciale pour la France, et pourquoi un tel excédent pour l'Allemagne ? »

more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

Alternative libertaire - Allemagne : Sortir du nucléaire … pour un capitalisme vert

La mise hors service du parc nucléaire allemand, promise pour 2022, va s'accompagner d'une profonde restructuration du secteur énergétique du pays.

 

Pour sortir du nucléaire, l’Allemagne devra trouver comment compenser les 22 % d’électricité que produisaient ses dix-sept centrales nucléaires. Les sept plus anciennes, arrêtées dans l’attente d’un audit, le resteront. Une huitième centrale, touchée par de multiples pannes, est mise hors service. La majorité des autres seront arrêtées d’ici fin 2021. Les trois plus récentes continueront de fonctionner jusqu’à la fin 2022. « Les Allemands vont peut-être utiliser un peu plus de charbon et importer un peu plus d’électricité », estime Bernard Laponche, de l’association Global Chance, « mais de façon transitoire ». Car l’Allemagne donne un coup d’accélérateur à sa politique d’économie d’énergie et de développement des énergies renouvelables. Elle prévoit de réduire sa consommation d’électricité de 10 % d’ici 2020. D’abord en isolant les habitations et en faisant évoluer les appareils électroménagers et audiovisuels qui représentent un important potentiel d’économies. Ensuite par des études déjà lancées dans l’industrie pour élaborer des moteurs moins gourmands. Enfin par la généralisation de la cogénération [1] – qui devrait être multipliée par trois et permettre de fermer certaines centrales au charbon.

more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

Le monde s'expose à un changement de climat irréversible dans les 5 prochaine années prévient l'Agence Inter Energie

Le monde s'expose à un changement de climat irréversible dans les 5 prochaine années prévient l'Agence Inter Energie | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it
If fossil fuel infrastructure is not rapidly changed, the world will 'lose for ever' the chance to avoid dangerous climate change...

 

Si le modèle de l'usage des énergies fossiles n'est pas rapidement transformé (dans les 5 prochaines années), le monde aura "perdu pour toujours" la chance d'échapper à des bouleversements climatiques dangereux, imprévisibles et irréversibles.

 

The world is likely to build so many fossil-fuelled power stations, energy-guzzling factories and inefficient buildings in the next five years that it will become impossible to hold global warming to safe levels, and the last chance of combating dangerous climate change will be "lost for ever", according to the most thorough analysis yet of world energy infrastructure.

Anything built from now on that produces carbon will do so for decades, and this "lock-in" effect will be the single factor most likely to produce irreversible climate change, the world's foremost authority on energy economics has found. If this is not rapidly changed within the next five years, the results are likely to be disastrous.

"The door is closing," Fatih Birol, chief economist at the International Energy Agency, said. "I am very worried – if we don't change direction now on how we use energy, we will end up beyond what scientists tell us is the minimum [for safety]. The door will be closed forever."

If the world is to stay below 2C of warming, which scientists regard as the limit of safety, then emissions must be held to no more than 450 parts per million (ppm) of carbon dioxide in the atmosphere; the level is currently around 390ppm. But the world's existing infrastructure is already producing 80% of that "carbon budget", according to the IEA's analysis, published on Wednesday. This gives an ever-narrowing gap in which to reform the global economy on to a low-carbon footing.

If current trends continue, and we go on building high-carbon energy generation, then by 2015 at least 90% of the available "carbon budget" will be swallowed up by our energy and industrial infrastructure. By 2017, there will be no room for manoeuvre at all – the whole of the carbon budget will be spoken for, according to the IEA's calculations.

 

more...
No comment yet.
Scooped by nogds
Scoop.it!

«Le nucléaire est incompatible avec les énergies renouvelables» | Mediapart

.... Quelles sont les conséquences et les implications politiques de cette révolution énergétique ?

JT : Les conséquences sont d'abord économiques. Il y a des gagnants et des perdants. En 2001, l'industrie des énergies renouvelables employait environ 20.000 personnes. Aujourd'hui, le gouvernement de Merkel, pas les Verts, estime ce nombre d'emplois à 370.000. Ce sont essentiellement des petites et des moyennes entreprises. L'industrie éolienne est devenue le deuxième plus gros débouché du secteur de l'acier, juste après l'industrie automobile.

Les perdants sont les quatre grands groupes d'électricité qui ont longtemps eu le monopole de la production d'électricité. Aujourd'hui, ils ne sont pas assez compétitifs dans les renouvelables et même dans les centrales thermiques à gaz à grande efficacité énergétique, de plus en plus gérées par les moyennes entreprises et les services municipaux. Cela ne m'étonne donc pas plus que cela que l'un de nos principaux électriciens, Eon, licencie 20.000 personnes. Ils n'ont pas anticipé l'évolution du marché. Du côté politique, la bataille du nucléaire est terminée. La bataille de l'efficacité énergétique, des économies d'énergie et des renouvelables continue.

 

La décentralisation et la multiplication des acteurs énergétiques vont-elles dans le sens d'une démocratisation de la société ?

JT: Notre nouveau modèle est plus décentralisé, davantage aux mains des citoyens, plus concurrentiel avec tous ces petits et moyens acteurs, plus innovant et participatif. Il faut comprendre que vous ne pouvez pas construire un champ d'éoliennes si la population locale s'y oppose. Dans bien des cas, ils sont actionnaires de ces éoliennes. Ils sont intéressés à ce nouveau genre de « moisson ». C'est le troisième pilier de cette révolution énergétique : historiquement, la production d'électricité était aux mains de compagnies. Aujourd'hui, dans bien des cas, elle est entre les mains du peuple.

more...
No comment yet.
Rescooped by nogds from Nucleaire
Scoop.it!

La Belgique confirme sa sortie du nucléaire à partir de 2015

La Belgique confirme sa sortie du nucléaire à partir de 2015 | Non au gaz de schiste-alternatives énergétiques 2050 | Scoop.it
BRUXELLES (AFP) - Les négociateurs qui travaillent à la formation d'un nouveau gouvernement fédéral en Belgique sont d'accord pour que le pays se désengage du...

Via Nessy du Loch
more...
No comment yet.