Nicole Pochat
131 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Pochat from Droits de L'homme, Politique, Culture, Art
Scoop.it!

Inde : des musulmans lancent une fatwa contre Daesh | www.directmatin.fr

Inde : des musulmans lancent une fatwa contre Daesh | www.directmatin.fr | Nicole Pochat | Scoop.it
“ Un millier de religieux musulmans indiens ont lancé une fatwa condamnant les actions du groupe jihadiste Daesh. Ils dénoncent des actes "non-islamiques".”
Via Bourdoncle
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Assurance Auto Connectée - Voiture autonome
Scoop.it!

C'est pas mon idée !: Premier bilan pour YouDrive

C'est pas mon idée !: Premier bilan pour YouDrive | Nicole Pochat | Scoop.it

Via Assurance du futur
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Assurance Santé Connectée
Scoop.it!

C'est pas mon idée !: Amino, un annuaire de médecins personnalisé

C'est pas mon idée !: Amino, un annuaire de médecins personnalisé | Nicole Pochat | Scoop.it

Via Assurance du futur
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Droits de L'homme, Politique, Culture, Art
Scoop.it!

La France a une mauvaise lecture des images des migrants

La France a une mauvaise lecture des images des migrants | Nicole Pochat | Scoop.it
“ Les réfugiés ne ressemblent plus à des réfugiés. Pour autant, ce peuple migrateur ne met pas en danger les vieux mondes.”
Via Bourdoncle
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Planete DDurable
Scoop.it!

Ces idées reçues sur l'énergie : "les pays émergents, en particulier la Chine, sont les principaux responsables du réchauffement climatique"

Ces idées reçues sur l'énergie : "les pays émergents, en particulier la Chine, sont les principaux responsables du réchauffement climatique" | Nicole Pochat | Scoop.it
“Avec cet ouvrage à l'approche très pédagogique, les auteurs déconstruisent 20 idées reçues et proposent des recommandations concrètes pour que...”
Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Buzz e-sante
Scoop.it!

Happli’CŒUR : application pour patients insuffisants cardiaques - Buzz-esanté

Happli’CŒUR : application pour patients insuffisants cardiaques - Buzz-esanté | Nicole Pochat | Scoop.it
“ Pour accompagner les patients insuffisants cardiaques, les laboratoires Servier mettent à disposition l'application mobile Happli’CŒUR”
Via Rémy TESTON
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Payment innovations
Scoop.it!

Fluo révèle les assurances déjà contractées avec vos cartes bancaires

Fluo révèle les assurances déjà contractées avec vos cartes bancaires | Nicole Pochat | Scoop.it
“Fluo permet de vérifier ses assurances en quelques clics, en révélant les assurances présentes sur nos cartes bancaires et aide à mieux se protéger.”
Via Sandrine Godefroy
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Buzz e-sante
Scoop.it!

USA: Google s'engage davantage pour accélérer la recherche sur le génome

USA: Google s'engage davantage pour accélérer la recherche sur le génome | Nicole Pochat | Scoop.it
“ (AFP) - Google a noué un partenariat avec des scientifiques qui va permettre aux chercheurs de bénéficier des plateformes informatiques du géant...”
Via Rémy TESTON
more...
Jerome Leleu's curator insight, June 29, 2015 2:47 AM

ajouter votre perspicacité ...

Rescooped by Pochat from Economie Responsable et Consommation Collaborative
Scoop.it!

Entretien : Olivier De Schutter : « Nous sommes extrêmement immatures dans notre manière de concevoir l'avenir de nos sociétés »

Entretien : Olivier De Schutter : « Nous sommes extrêmement immatures dans notre manière de concevoir l'avenir de nos sociétés » | Nicole Pochat | Scoop.it
“« Avec quelques décisions courageuses, le problème de la faim pourrait être résolu. » C’est le constat sans appel dressé par Olivier De Schutter, ancien rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation, alors que 795 millions de personnes souffrent de sous-alimentation. Fervent défenseur de l’agro-écologie, il revient avec Basta ! sur les lobbys à l’œuvre qui bloquent tout changement, dans le secteur agricole comme énergétique. Partisan d’une nouvelle redistribution des richesses, il appelle à inventer de nouveaux rapports sociaux. « Sans revoir les modes de consommation des sociétés riches, nous n’éviterons pas une catastrophe à l’horizon 2080 », prévient-il. Entretien.”
Via Aurélien BADET
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Votre revue de presse Assurance Complémentaire Santé
Scoop.it!

Consultation par téléphone : l'offre d'Axa inquiète les médecins

Consultation par téléphone : l'offre d'Axa inquiète les médecins | Nicole Pochat | Scoop.it
“SANTÉ - Une trentaine de médecins se relaieront sept jour sur sept, 24 heures sur 24, pour établir un diagnostic et transmettre éventuellement une ordonnance au pharmacien du patient.”
Via Equasanté
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Assurance & Finance - Innovation & Tendances
Scoop.it!

Les Echos.fr - Actualité à la Une

Les Echos.fr - Actualité à la Une | Nicole Pochat | Scoop.it
“Les Echos.fr - Retrouvez toute l'actualité économique et financière à la Une, l'information politique et international.”
Via Assurance du futur
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Sécurité des services et usages numériques : une assurance et la confiance.
Scoop.it!

Données patients piratées : l'attaque de cette semaine décryptée par Bernard Montel, RSA

Données patients piratées : l'attaque de cette semaine décryptée par Bernard Montel, RSA | Nicole Pochat | Scoop.it
Ce mardi 17 mars, les pirates de Rex Mundi ont rendu public les données médicales de 15 000 français après les avoir retenues en otage et exigé une rançon auprès de Labio, laboratoire d'analyse de sang.
Via Jean-Robert Bos
more...
Jean-Robert Bos's curator insight, March 22, 2015 5:25 AM
ne pas se contenter de réparer les failles déjà existantes
Rescooped by Pochat from Assurance Santé Connectée
Scoop.it!

C'est pas mon idée !: Big data pour délit d'initié

C'est pas mon idée !: Big data pour délit d'initié | Nicole Pochat | Scoop.it

Via Assurance du futur
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Assurances et Innovation
Scoop.it!

AccorHotels veut proposer l'autopartage dans ses hôtels -

“ Grâce à un accord avec Tripndrive, le service d’autopartage sera proposé dans deux hôtels ibis pilotes à proximité de l’aéroport de Toulouse Blagnac et de la gare de Bordeaux Saint-Jean.”
Via Veille Assurances
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Airbnb : arme de destruction massive de la vie de quartier ?

Airbnb : arme de destruction massive de la vie de quartier ? | Nicole Pochat | Scoop.it

Pour ou contre Airbnb ? Ce 3 novembre, les habitants de San Francisco sont invités à se prononcer par référendum sur une proposition visant à encadrer les locations touristiques de logements par des particuliers. Le symbole est d’autant plus fort que San Francisco est la ville où s’est lancée la start-up Airbnb aujourd’hui devenue multinationale tentaculaire. La proposition soumise à référendum est portée par une coalition d’activistes de gauche, de syndicats, et d’associations, pour limiter les impacts du groupe sur la crise immobilière et la désertification de certains quartiers. En face, Airbnb contre-attaque avec une campagne de lobbying impressionnante.


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Golfe Persique: trop chaud pour survivre? | Agence Science-Presse

Golfe Persique: trop chaud pour survivre? | Agence Science-Presse | Nicole Pochat | Scoop.it

Des températures mortelles pour les humains : d’ici la fin du siècle, une partie des pays du golfe Persique pourrait devenir carrément invivable pendant l’été.


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Buzz e-sante
Scoop.it!

L’intelligence artificielle Watson d'IBM pensera en français en 2016

L’intelligence artificielle Watson d'IBM pensera en français en 2016 | Nicole Pochat | Scoop.it
“ Le géant informatique américain IBM fait de la France l’un des quatre pays prioritaires dans le développement de son système d’intelligence artificielle Watson. Des équipes américaine et française collaborent pour le rendre accessible en français en 2016. Avec en appui, une dizaine de cas d’usage dans l’Hexagone.”
Via Rémy TESTON
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Buzz e-sante
Scoop.it!

Une cyber-attaque de pompes à morphine redoutée par les Etats-Unis

Une cyber-attaque de pompes à morphine redoutée par les Etats-Unis | Nicole Pochat | Scoop.it
“ Les autorités américaines annoncent le retrait de pompes à morphine jugées vulnérables aux cyber attaques. Une information qui rappelle qu’à l’heure de la santé connectée, la question de la protection des données et des équipements est loin d’être résolue.”
Via Rémy TESTON
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from NTIC et Santé
Scoop.it!

L'E-médecine, antidote à la pénurie médicale? - Journal du CNRS

L'E-médecine, antidote à la pénurie médicale? - Journal du CNRS | Nicole Pochat | Scoop.it
“ Concepteur d’un médecin virtuel capable d’interagir avec les patients pour diagnostiquer les problèmes de somnolence, le docteur Pierre Philip explique l’intérêt de ces nouveaux agents animés pour la médecine et la santé publique.

Qu’est-ce qu’un «médecin virtuel » ? Pierre Philip1 : Nous préférons les appeler « agents conversationnels animés ». Il s’agit en fait d’un logiciel d’informatique émotionnelle ou affective computing, un projet sur lequel des équipes travaillent depuis une vingtaine d’années. Le principe consiste à faire interagir des agents virtuels avec des humains réels. Concrètement, vous avez un interlocuteur en blouse blanche, une image animée sur votre écran, qui vous pose une série de questions à voix haute et qui va modifier ses réactions en fonction de vos réponses, que vous donnez aussi à voix haute. Si vous n’avez pas compris sa question, il peut vous la répéter, puis vous l’écrire. Selon le type de logiciel, le langage non verbal, votre visage ou vos postures peuvent être prises en compte dans votre réponse, mais l’essentiel des informations recueillies est verbal.

A quoi sert précisément le logiciel que votre équipe vient de mettre au point ? P. P. : Il permet le diagnostic d’un trouble du sommeil très répandu puisqu’il touche 10% de nos concitoyens : la Somnolence Diurne Excessive (SDE), responsable de nombreux accidents, et dont le dépistage est un véritable enjeu de santé publique. Notre agent conversationnel animé est destiné à des patients dont le médecin suppose qu’ils pourraient être concernés par cette maladie. Après un échange approfondi avec le patient, le logiciel est capable d’émettre des indications diagnostiques fiables : les tests ont montré, en effet, une grande corrélation entre les diagnostics établis par notre logiciel et ceux d’un médecin spécialiste du sommeil. Ce travail -une première pour les troubles du sommeil- ouvre des perspectives intéressantes et préfigure des médecins virtuels au diagnostic plus large, couvrant d’avantage de pathologies.

Dispositif de «médecin virtuel» sur ordinateur développé par l’équipe du docteur Pierre Philip à la Clinique du sommeil du CHU Pellegrin, à Bordeaux.J. OLIVE/SANPSY/CNRSPartager

Quel est l’intérêt de créer des « agents conversationnels animés » pour la médecine ? P. P. : Dans la recherche en neurosciences, où l’on sait que les réponses peuvent varier selon l’interrogateur, une méthode permettant la reproductibilité des entretiens cliniques constitue un progrès. Avec le vieillissement de la population s’accroissent les troubles du sommeil et les pathologies neuropsychiatriques, et il faut de plus en plus aider les médecins à diagnostiquer des malades toujours plus nombreux. Aujourd’hui, avec les tablettes, les smartphones et les sites Internet, des outils permettent déjà aux gens de se diagnostiquer. Lorsque vous arrivez chez le médecin, vous pouvez lui dire combien vous avez marché de pas et si vous avez grandi les quinze derniers jours. Les médias, l’économie, l’industrie et le business vont de plus en plus habiller le patient de capteurs. Et, puisque ce sont les patients qui achètent ces outils, on ne les force pas, je pense qu’une évolution conjointe va se faire côté usagers et côté médecins. Mais cette part d’auto-diagnostic a un certain degré de fragilité, car elle ne reproduit pas réellement un entretien avec un médecin. D’où l’idée d’utiliser des agents conversationnels animés avec un interrogatoire composé par des médecins et une apparence médicale avec une blouse blanche.

Quel est l’intérêt économique de ce dispositif ? P. P. : Il y a un intérêt de santé publique majeur, en particulier dans le champ des maladies neurologiques et mentales, pour lesquelles le dépistage est essentiel. Si quelqu’un commence à développer une insomnie dans le cadre d’un épisode dépressif, vous pouvez corriger le trouble avec des consignes d’hygiène de sommeil et des interactions cognitivo-comportementales. Si la personne est totalement déprimée, il va falloir intervenir médicalement ou déployer beaucoup plus de stratégies thérapeutiques. Ces outils fiables et précis pourraient répondre de manière très pragmatique à la pénurie de médecins. On a un problème majeur de désertification médicale en France et, si l’on peut, pour les maladies chroniques, déployer des humains virtuels non comme remplaçants mais comme partenaires des soignants pour agir sur site, voire à domicile, on a là un dispositif très innovant.

Existe-t-il des risques par rapport au diagnostic virtuel ? P. P. : On a toujours un risque, un thermomètre peut se tromper de 2 ou 3 degrés, on peut déclarer à un médecin des choses que l’on n’a pas forcément comprises. Justement, on a comparé les réponses fournies à un médecin réel à celles fournies à un médecin virtuel ; on a constaté que le taux de compréhension et le taux de fiabilité des réponses au médecin virtuel étaient extrêmement élevés. Le logiciel est doué d’empathie et propose, si vous n’avez pas compris une question, de vous la répéter et, si vous n’avez toujours pas compris, il vous l’écrira. Il n’a pas vocation à remplacer les médecins, mais à les assister dans leur démarche soignante. En France, il y a un nombre important de consultations prodiguées à des personnes qui présentent des troubles mineurs, qui peuvent parfois sortir avec des prescriptions de médicaments injustifiées et, dans le même temps, il y a un nombre important de patients réellement dépressifs qui ne sont pas diagnostiqués. Ce projet permet justement aux gens d’avoir un premier avis médical de manière délocalisée avec des humains virtuels.

Scène de «Star Trek» dans laquelle on voit M. Spock tenir un tricorder, un dispositif de diagnostic médical électronique inventé pour la série.PARAMOUNT PICTURES/ALBUM/AKGPartager

La mise en place effective du dispositif pourrait prendre combien de temps ? P. P. : Notre dispositif est déjà opérationnel, on s’en sert tous les jours en mode expérimental dans notre hôpital et, pour une diffusion plus large, le système peut être rapidement prêt. La question qui se pose est celle du mode de financement qui permettrait de payer ces interventions. On attend, comme pour beaucoup d’interventions de télémédecine, le remboursement et la possibilité de facturer une consultation avec un humain virtuel, sinon le système est déployable très rapidement.

N’y a-t-il pas un risque de dérive vers une politique de soins low cost ? P. P. : La population vieillit avec une part croissante de maladies neuropsychiatriques, et il faut envisager de nouvelles solutions de prise en charge. Chaque patient dépisté trop tard coûte beaucoup plus cher quand il arrive dans les structures de soins, s’il y arrive, c’est-à-dire s’il n’a pas eu un accident de voiture à cause d’un problème de somnolence par exemple. Au XXIe siècle, nous aurons des diagnostics de proximité avec des outils de qualité, validés, reproductibles, instantanés, intuitifs, connectés à notre environnement technologique.

Quelles sont les maladies les plus indiquées pour cette façon de diagnostiquer ? P. P. : Ces outils permettent de réaliser des entretiens cliniques. Ils sont adaptés à toute plainte comme les troubles du sommeil, la douleur, la dépression, les troubles de la perception, etc. Ils doivent donc être encadrés dans un dispositif médical, ils ne doivent pas être lâchés dans la nature sans supervision. Il faut qu’on explique bien aux gens à quoi servent ces outils, et leur dire que, si ceux-ci ne leur conviennent pas, ils peuvent toujours se rapprocher d’un vrai médecin. Sachant que le but du dispositif est qu’ils y aillent le plus tard possible, et le moins de fois possible. Ainsi, le jour où ils ont besoin du médecin, ils bénéficient de toute sa disponibilité. Ces outils vont être utiles comme méthode de référence pour l’entretien, mais il reste difficile de vouloir les exporter dans un endroit où il n’y a pas de médecin : ces agents virtuels sont des instruments à l’interface entre le malade et le médecin, ils ne remplacent pas le médecin.


Via amar rouana, dbtmobile
more...
Odile Perrin's curator insight, April 13, 2015 5:15 AM

Si la technologie est au service de l'humain, alors d'accord !

Rescooped by Pochat from Payment innovations
Scoop.it!

Fluo révèle les assurances déjà contractées avec vos cartes bancaires

Fluo révèle les assurances déjà contractées avec vos cartes bancaires | Nicole Pochat | Scoop.it
“Fluo permet de vérifier ses assurances en quelques clics, en révélant les assurances présentes sur nos cartes bancaires et aide à mieux se protéger.”
Via Sandrine Godefroy
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Economie Responsable et Consommation Collaborative
Scoop.it!

Selon le FMI, la plus grosse bulle financière de l’Histoire va bientôt exploser

Selon le FMI, la plus grosse bulle financière de l’Histoire va bientôt exploser | Nicole Pochat | Scoop.it
“Dans son dernier rapport sur la stabilité financière, le Fonds monétaire international sonne l’alarme. Son propos, sur la retenue comme d’ordinaire, n’est pas aussi explicite que le nôtre. LE BILAN ajoute, aux aspects conjoncturels relevés par le FMI, une analyse structurelle du système financier.”
Via Aurélien BADET
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Nucléaire et climat
Scoop.it!

Réchauffement climatique: le futur selon la Nasa

Réchauffement climatique: le futur selon la Nasa | Nicole Pochat | Scoop.it
“Pour aider les gouvernements et les populations à se préparer aux changements liés au réchauffement climatique, la Nasa a publié une gigantesque base de données de simulations climatiques.”
Via SFEN
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Toutes Assurances
Scoop.it!

Les Français dépensent de moins en moins pour l'entretien de leur voiture

Les Français dépensent de moins en moins pour l'entretien de leur voiture | Nicole Pochat | Scoop.it
“ Entre 2010 et 2013, les Français ont dépensé 4,3% de moins pour entretenir leur voiture. Ils y ont tout de même consacré 21,9 milliards d'euros en 2013.”
Via Veille Assurances
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Toutes Assurances
Scoop.it!

Volkswagen assure les pneus

Volkswagen assure les pneus | Nicole Pochat | Scoop.it

Volkswagen Group France lance officiellement son Assurance Pneumatiques. Une prestation offerte, qui bénéficie automatiquement aux clients pour tout achat de pneus neufs chez un réparateur agréé.


Via Veille Assurances
more...
No comment yet.
Rescooped by Pochat from Buzz e-sante
Scoop.it!

Des commentaires sur Internet plus influents que les campagnes de prévention

Des commentaires sur Internet plus influents que les campagnes de prévention | Nicole Pochat | Scoop.it
“ Une étude américaine publiée cette semaine a peut-être trouver une piste susceptible d'expliquer l'inefficacité de certaines campagnes de préventions.”
Via Rémy TESTON
more...
No comment yet.