News from France
Follow
Find
533 views | +0 today
News from France
Political News from France and Navarre
Curated by Loreto Vargas
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Quand Hollande se fout de la gauche en nommant Laurence Boone ~ A Perdre La Raison

Quand Hollande se fout de la gauche en nommant Laurence Boone ~ A Perdre La Raison | News from France | Scoop.it
Ainsi François Hollande a décidé de virer quelques uns de ses conseillers dont l'enfant chéri Emmanuel Macron (gendre idéal avec une tête de 1er de la classe)....
more...
No comment yet.
Rescooped by Loreto Vargas from Photojournalism & documentary photography Fotografia sociale e documentaria, fotogiornalismo
Scoop.it!

The Paris Photo/Aperture Foundation PhotoBook Awards - Call for entries

The Paris Photo/Aperture Foundation PhotoBook Awards - Call for entries | News from France | Scoop.it

Paris Photo and Aperture Foundation announce the call for entries for the 2013 PhotoBook Awards. Entries will be accepted through September 13, 2013.


Via Alessandro Zanini
Loreto Vargas's insight:

Je partage cet appel, chers ami-e-s photographes !

more...
Loreto Vargas's comment, August 20, 2013 10:26 AM
Thank you very much Alessandro for sharing this information. Shall see if I may postulate...
Loreto Vargas's curator insight, August 20, 2013 10:28 AM

Grazie, Alessandro Zanini ! 

Alessandro Zanini's comment, August 20, 2013 11:01 AM
:-)
Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Bartolone et Montebourg jouent l'unité derrière l'exécutif

Bartolone et Montebourg jouent l'unité derrière l'exécutif | News from France | Scoop.it

Claude Bartolone et Arnaud Montebourg, réunis dimanche à la Fête de la Rose de Frangy-et-Bresse, ont joué "l'unité totale" derrière François Hollande, écartant les critiques de Jean-Luc Mélenchon et défendant le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

more...
No comment yet.
Rescooped by Loreto Vargas from Nature to Share
Scoop.it!

Légumes : dix recettes de conserves naturelles

Légumes : dix recettes de conserves naturelles | News from France | Scoop.it

Pour pouvoir garder plus longtemps les produits frais du marché ou de votre jardin, testez ces recettes de conservation naturelle. Et oubliez votre ouvre-boîtes…

 

DANS LE VINAIGRE

 

Le chou-fleur: séparer le chou en petits bouquets et l’immerger dans de l’eau bouillante salée. Égoutter et verser dans un bocal avec du vinaigre de vin additionné de poivre.

 

La jardinière: laisser tremper 5 minutes, dans de l’eau bouillante un peu salée, les légumes découpés en petits morceaux (carottes, courgettes, céleri, échalotes, chou-fleur, poivrons,fenouil, haricots, aubergines). Égoutter, laisser sécher, mettre en bocaux et verser du vinaigre bouilli avec du persil, basilic, ail,cannelle, sel. clou de girofle.

 

Les courgettes: laisser tremper 1 heure dans de l’eau, cou-per en petites rondelles et immerger dans de l’eau bouillante15 minutes. Égoutter et remplir des bocaux aux 3/4. Verser une préparation de vinaigre de vin de grains de poivre et de sel puis ajouter une couche d’huile d’olive. Laisser reposer et fermer.

 

DANS L’HUILE

 

Le basilic: laver ses feuilles à l’eau courante, sécher et verser dans un bocal plein d’huile d’olive, ce mélange pourra servir à assaisonner les salades.

 

Les courgettes: laisser tremper pendant 10 minutes les courgettes coupées en rondelles mélangées à de l’eau et du vinaigre et porter à ébullition. Égoutter, sécher, laisser reposer puis mettre les courgettes en bocal.

 

EN SAUMURE

 

Les olives: relever les queues, rincer plusieurs fois à l’eau froide. Mettre dans des bocaux avec 1/10 de leurs poids en sel marin gris et recouvrir d’eau.

 

Rajouter de l’eau si nécessaire. Penser à enlever les couches de moisissures qui se forme en surface. Avant de consommer, rincer et tremper dans l’huile.

 

Les tomates: prendre 1 kg de tomates et percer chaque fruit de trois ou quatre trous à l’aide d’une épingle. Les placer dans des bocaux, les remplir d’eau additionnée de 20 g de sel marin gris par litre. Laisser reposer dix minutes et stériliser.

 

Les artichauts: couper le pied des artichauts, enlever les premières feuilles et partager en quatre. Les laver à l’eau citronnée et les mettre à frissonner dans de l’eau salée additionnée de vinaigre. Les mettre dans des bocaux avec de l’eau salée bouillie.Verser de l’huile d’olive.

 

Les haricots blancs: après avoir lavé les haricots blancs, les laisser dans de l’eau bouillante une quinzaine de minutes après épluchage. Égoutter et disposer dans un bocal avec du sel marin gris. Fermer hermétiquement Ne pas oublier de dessaler avant consommation.

 

Les asperges: laver les asperges et les couper à la taille du bocal. Les tremper dans de l’eau bouillante pendant 5 minutes. Rincer à l’eau froide et égoutter. Sécher les asperges avant de les serrer dans un bocal rempli d’eau bouillie, salée et vinaigrée.Recouvrir d’une couche d’huile d’olive et fermer.

 


Via Damoclès
more...
Loreto Vargas's comment, August 17, 2013 6:44 AM
Merci, Damoclès.
Amaya K-dabra's comment, September 1, 2013 10:34 AM
Avez-vous un astuce pour des betteraves rouges du jardin ?
Rescooped by Loreto Vargas from Nature to Share
Scoop.it!

La jardinière qui voulait protéger nos semences

La jardinière qui voulait protéger nos semences | News from France | Scoop.it

Du fond de son jardin, Nathanaelle lutte contre les géants de l'agro-industrie. Cette ancienne citadine s'est lancée dans la préservation de variétés de légumes anciens afin de protéger la biodiversité et favoriser notre autonomie alimentaire.


Nathanaelle est entrée en résistance. Son combat, elle le mène binette à la main du fond de son jardin, à Neuvy-deux-clochers, village de 400 habitants dans le Sancerrois. La jardinière s’insurge contre la standardisation des légumes et la prolifération de variétés dégénérescentes (qui ne peuvent pas être replantées d’une année sur l’autre) mises en vente par les multinationales comme Monsanto ou Syngenta.

 

Mais elle ne se contente pas de protester contre les dégâts causés par les géants de l’agro-industrie sur la biodiversité. « Je ne me bas pas contre Monsanto. Je me bas pour un monde différent de celui qu’il nous propose », assène-t-elle. Pour donner corps à son engagement, elle a créé il y a 1 an et demi l’association « Potage & Gourmands », dont l’objectif est de « cultiver et préserver des légumes de variétés anciennes et reproductibles ».

 

Alors, dans son demi hectare de terrain, elle fait pousser plus de 250 variétés, dont 90 tomates différentes, qu’elle donne, échange, ou vend à des jardiniers amateurs. « Des rouges, des noires, des jaunes, des blanches » venues de tous les continents. Rien à voir avec les « tomates parfaitement rondes et rouges, mais sans goût » qui s’entassent dans nos supermarchés. Une initiative louable quand on sait que 75% de notre patrimoine génétique alimentaire a disparu au siècle dernier. Sauf que celle-ci fait de Nathanaelle une hors-la-loi.

 

Des semences hors-la-loi

 

Récolte du jour : petits pois violets et groseilles. Généralement, Nathanaelle ne cueille pas tout et laisse certaines plantes en terre afin de récolter les graines.

 

En effet, seules les semences répertoriées au catalogue officiel peuvent être légalement commercialisées. « Qui a le droit de nous dire ce qu’on peut planter ? Personne », s’indigne-t-elle. Et pourtant… En vertu de réglementations européennes, des milliers de variétés potagères, notamment anciennes, sont considérées illégales tant qu’elles ne sont pas certifiées par un Service officiel de contrôle et de certification (SOC). En France, c’est le Groupement national interprofessionnel des semences et plants (GNIS) qui délivre les précieux sésames.

 

Au nom de la « qualité sanitaire », cet organisme chapeauté par le ministère de l’Agriculture mais composé de professionnels de de la semence autorise la vente d’espèces dégénératives gourmandes en pesticides… mais recale des variétés centenaires qui peuvent être replantées d’année en année. Ainsi, l’association Kokopelli a été condamnée à deux reprises pour avoir commercialisé des semences non-inscrites au catalogue (voir ici et ici). Ces décisions ont donné « encore plus de sens à ce que je fais », estime Nathanaelle.

 

Un acte politique

 

Ainsi, pour cette ancienne citadine, la passion des tomates est devenu un « acte politique ». Et elle assure que cette forme de « contestation créatrice », en plus de participer à notre autonomie alimentaire, procure bien-être et plaisir. « C’est un vrai bonheur de se remplir la panse avec des légumes qu’on a fait pousser nous-mêmes », s’enthousiasme-t-elle.

 

En plus de ces activités de vente de graines, cette sancerroise d’adoption ouvre donc son jardin à tous ceux qui le désirent, et notamment aux enfants qu’elle accueille pendant des animations. « Ce sont les premiers concernés par mon activité. Car si je veux conserver les graines, c’est pour eux. Je veux transmettre un savoir et les sensibiliser aux rythmes de la nature », explique-t-elle. Et pour convaincre les jeunes et leurs parents, elle refuse les discours moralisateurs et compte sur notre attrait pour les choses simples. « Tout le monde aime le beau et le bon », croit-elle savoir.

 

Celle qui après 7 ans de semis se considère toujours comme une « jardinière débutante » jure que « jamais quelque chose ne [l]‘a autant fait grandir. Travailler deux heures dans son jardin permet de se vider la tête, d’entretenir le corps et l’esprit ». Un bonheur émancipateur qu’elle estime être à la portée de tous : « il y a des jardins et des espaces publics en ville, il suffit de se les réapproprier comme le font les Incroyables comestibles, en mettant des bacs à légumes au pied des immeubles. Celui qui veut un retour à la terre l’aura. Ce n’est qu’une question de volonté ».

 

 

« La campagne invite au partage »

 

Pour faire vivre son association, acheter des semences et du matériel, Nathanaelle vend ses graines. Mais son engagement ne se résume pas à une activité marchande. « Il ne faut pas tout monnayer. Ce que je fais, c’est contre le système capitaliste. On est obligé de monnayer à minima sinon je me retrouve à la rue. Mais la nature est quelque chose de gratuit alors je fais aussi des dons et des échanges », raconte-t-elle. Ainsi, elle envoie des semences aux Incroyables comestibles et en échange d’autres avec des jardiniers amateurs sur le site Graines de trocs. Mais c’est dans son entourage que Nathanaelle vérifie l’actualité de ce que l’anthropologue Marcel Mauss appelait la triple obligation de « donner, recevoir et rendre ».

 

Sa voisine lui donne des cours d’apiculture et une ruche. En retour, elle l’initie au jardinage et lui fournit les graines. Il lui arrive même de régler une partie de sa facture chez l’ostéopathe avec des plants de légumes. Et si les échanges non-marchands ne sont pas l’apanage des zones rurales, elle estime que « la campagne incite au partage », notamment en raison des relations « profondes et non superficielles » qu’elle lie avec ses voisins. L’ancienne citadine expérimente donc au quotidien la solidarité qui caractérise les zones rurales.

 

Nathanaelle est également l'une des créatrices du site Nature to Share et l'une des administratrices.


Via Damoclès
Loreto Vargas's insight:

Dans une époque pas très lointaine, les femmes géraient les sémences et étaient les dépositaires de cette richesse de l'humanité! A voir l'excellent film "Solutions locales pour un désordre global!

more...
No comment yet.
Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Ce que le sauvetage de Dexia et des banques a vraiment coûté aux Français depuis 2008 (et comment l’Etat est parvenu à le maquiller en partie)

Ce que le sauvetage de Dexia et des banques a vraiment coûté aux Français depuis 2008 (et comment l’Etat est parvenu à le maquiller en partie) | News from France | Scoop.it
Depuis la faillite de Lehman Brothers en 2008, plusieurs plans de sauvetage de plusieurs centaines de milliards de dollars ont été adoptés. Et pour la France, l'addition pourrait être plus salée que prévu.
Loreto Vargas's insight:

No comment.

more...
No comment yet.
Rescooped by Loreto Vargas from Nature to Share
Scoop.it!

FRANCE: Vers une autorisation du maïs OGM

FRANCE: Vers une autorisation du maïs OGM | News from France | Scoop.it

L'arrêté d'interdiction pourrait être levé, après que celui-ci a été jugé excessif vendredi devant le Conseil d'Etat.


L’interdiction de cultiver en France le maïs transgénique MON810 produit par la firme Monsanto a été jugée excessive par le rapporteur public lors d’une audience vendredi devant le Conseil d’Etat. «Le Conseil va désormais se prononcer, mais il suit généralement l’avis du rapporteur public», a indiqué Olivier Belval, président de l’Union nationale des apiculteurs français.

 

«Nous nous attendons donc à ce que l’arrêté d’interdiction soit cassé, mais nous demandons d’ores et déjà au ministère de l’Agriculture de prendre un nouvel arrêté sur des bases juridiques plus solides afin d’interdire cette culture», a ajouté le représentant des apiculteurs.

 


L’arrêté du 16 mars 2012 interdisant la culture du maïs MON810 est contesté devant le Conseil d’Etat par l’Association générale des producteurs de maïs (AGPM) et une société agricole (EARL de Commenian). «La mise en culture du maïs transgénique MON810 sur des millions d’hectares serait catastrophique pour l’apiculture», estime l’Unaf, qui met en avant le fait que «ce maïs produit durant toute sa vie un insecticide dont la toxicité sur les abeilles n’a jamais été évaluée selon le protocole imposé pour les insecticides agricoles».

 

Greenpeace a immédiatement demandé «aux ministres de l’Agriculture et de l’Environnement de tout mettre en oeuvre immédiatement sur le plan juridique pour interdire la culture du maïs MON810». Pour l’ONG, «le principe de précaution doit s’appliquer avec la plus grande rigueur, les risques sanitaires, environnementaux et socio-économiques des OGM étant mal connus et surtout trop mal évalués».

 

 

Le maïs MON810 de Monsanto et la pomme de terre Amflora de BASF sont les seuls OGM autorisés à la culture en Europe. La France, comme d’autres pays européens (Autriche, Hongrie, Grèce, Roumanie, Bulgarie, Luxembourg) a interdit depuis 2008 la culture du MON810 sur son sol. Elle importe néanmoins des produits génétiquement modifiés pour l’alimentation animale ou l’industrie agro-alimentaire.

 

En 2011, à la suite d’une décision de la Cour de justice européenne, le Conseil d’Etat avait déjà levé la suspension de culture appliquée au MON810. Le gouvernement Fillon avait alors réagi en mars 2012 en produisant un nouvel arrêté interdisant temporairement le culture de ce maïs transgénique. C’est cet arrêté qui est aujourd’hui contesté.

En septembre, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait réaffirmé sa volonté de maintenir ce moratoire.

 


Via Damoclès
more...
Loreto Vargas's comment, July 6, 2013 2:21 AM
Monsanto et ses OGM devraient être INTERDITS en France à cause de leur nocivité et dangerosité pour le reste de la nature!
Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Italian prosecutors want Berlusconi to face new corruption trial

Italian prosecutors want Berlusconi to face new corruption trial | News from France | Scoop.it
NAPLES, Italy (Reuters) - Prosecutors on Thursday called for former Prime Minister Silvio Berlusconi to face another trial, on charges of bribing a senator, deepening the legal troubles of a key ally in (Top News Today: Italian prosecutors want Berlusconi...
Loreto Vargas's insight:

In the end we always get what we deserve... Justice NOW! Berlusconi MUST go to prison and leave the Italian Government IMMEDIATELY!

more...
No comment yet.
Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Affaire Cahuzac: moraliser la politique, oui, mais comment?

Affaire Cahuzac: moraliser la politique, oui, mais comment? | News from France | Scoop.it
Toute la classe politique est mobilisée pour redorer son image après les aveux de Jérôme Cahuzac. Référendum, transparence, mesures contraignantes,... Les idées ne manquent pas, mais s'expriment dans une grande pagaille.
Loreto Vargas's insight:

La seule solution honorable à cette crise profonde de la démocratie française est l'avenement le plus tôt possible d'une sixième république telle que celle proposée par Arnaud Montebourg et Bastien François !! Depuis bien 12 ans de réflexion approfondie.

more...
No comment yet.
Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Communiqué de presse d'Arnaud Montebourg après l'annonce du dépôt de bilan d'Heuliez

more...
No comment yet.
Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Sarkozy : la chute d'une icône ~ A Perdre La Raison

Sarkozy : la chute d'une icône ~ A Perdre La Raison | News from France | Scoop.it
Pour Sarkozy, la descente aux enfers n'est pas terminée .....
Loreto Vargas's insight:

Il était temps... No further comments

more...
No comment yet.
Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

L'Italie va-telle raviver la crise en zone euro?

L'Italie va-telle raviver la crise en zone euro? | News from France | Scoop.it
L'incertitude politique qui règne actuellement en Italie affole les marchés.
Loreto Vargas's insight:

Plus dure sera la chute de la zone Euro.

more...
No comment yet.
Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Montebourg s'en prend à Merkel après le vote italien | Économie | Reuters

PARIS (Reuters) - Les Italiens ont sanctionné la politique économique imposée par l'Allemagne, a déclaré mardi Arnaud Montebourg, qui plaide pour une politisation de l'euro et un financement des dettes...
more...
No comment yet.
Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Montebourg et le made in France : après la marinière, les casseroles et le casque de scooter

Montebourg et le made in France : après la marinière, les casseroles et le casque de scooter | News from France | Scoop.it

Le ministre du Redressement productif a visité le studio de design d’Habitat qui a rapatrié la production de dix articles. Le PDG du...

more...
No comment yet.
Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Montebourg fait l'éloge des contre-pouvoirs à la Fête de la rose

Montebourg fait l'éloge des contre-pouvoirs à la Fête de la rose | News from France | Scoop.it

Saluant le travail de Claude Bartolone qui a souvent pris ses distances avec l'exécutif, le ministre a néanmoins défendu Manuel Valls attaqué par Mélenchon.

Loreto Vargas's insight:

L'union fait la force! Tous vers le bien commun et l'intérêt général ! Une multiplicité d'individualités dans un objectif commun est toujours positive !!

more...
No comment yet.
Rescooped by Loreto Vargas from Nature to Share
Scoop.it!

SAINTE-LUCE-SUR-LOIRE: Des paniers de légumes bio, au goût de solidarité

SAINTE-LUCE-SUR-LOIRE: Des paniers de légumes bio, au goût de solidarité | News from France | Scoop.it

Depuis l'été dernier, chaque mardi soir, une douzaine de paniers de légumes sont déposés au fond du magasin Fleuron Bio, à Sainte-Luce.


Trois questions à...Michèle et Joseph, retraités lucéens qui ont opté pour les paniers de légumes bio.

 

Est-ce une Amap (1) qui fournit ces paniers de légumes biologiques ?

 

Non, ce n'est pas une Amap, même si le fonctionnement est un peu le même.

 

Ces légumes sont produits à Ligné, par les « Jardins d'avenir ». Il s'agit d'un chantier d'insertion, qui permet à des personnes éloignées de l'emploi de retrouver le chemin du travail. Il accueille huit salariés en insertion. C'est une création de l'Ancre, association intermédiaire de Nort-sur-Erdre, qui agit en faveur de l'emploi.

 

Qu'est-ce qui vous a personnellement motivés pour vous inscrire dans cette démarche ?

 

Déjà adhérents à l'Ancre, car ayant vécu sur son secteur et participé à ses actions, c'est pour nous l'occasion de continuer à les soutenir. Il nous paraît en effet important de favoriser la réinsertion professionnelle de demandeurs d'emploi en leur offrant des contrats de travail qui peuvent aller jusqu'à deux ans. C'est un moyen pour eux de reprendre pied, de se former et de préparer ainsi un nouveau projet professionnel. À cette valeur de solidarité se greffe également la valeur de respect de l'environnement puisque tous les légumes sont produits en bio et distribués dans les communes proches.

 

Que recevez-vous chaque semaine dans votre panier et pour quel coût ?

 

Nous recevons un panel de quatre à cinq produits de saison, fraîchement cueillis. Les paniers de chaque adhérent, déposés le mardi au magasin Fleuron Bio, sont à retirer entre 17 et 19 h. Si l'on est en vacances, il suffit d'avertir. À notre retour, nous récupérons en quantité dans les semaines qui suivent. Le coût est de 8 ou 10 €, selon le choix du panier. Le chantier d'insertion « Les jardins d'avenir » a la possibilité de produire davantage de légumes, et souhaite donc trouver d'autres adhérents à partir de septembre.

 

Samedi 7 septembre, journée contact association, des bulletins d'adhésion seront proposés au stand de l'Association Clémentine, partenaire de cette démarche. Tél. 02 40 29 57 60, courriel : contact@ancre44.fr

 

(1) Amap : Association pour le maintien d'une agriculture paysanne.

 


Via Damoclès
Loreto Vargas's insight:

Nous avions pensé à faire une livraison hebdomadaire au siège du PS à Paris mais dans la pratique c'était difficile à gérer... dommage. A revoir...

more...
No comment yet.
Rescooped by Loreto Vargas from Nature to Share
Scoop.it!

PARIS: Une jeune société propose des fermes Bio sur les toits

PARIS: Une jeune société propose des fermes Bio sur les toits | News from France | Scoop.it

Publié le 18 février 2013 - Une jeune société parisienne propose de créer des filières agricoles bio en ville, en haut des immeubles. Son projet vient d’être primé.

 

Pourquoi ne pas développer, en ville, une agriculture urbaine? Et même créer une filière agricole, du producteur au consommateur, en plein Paris? C’est possible, et ce projet, a priori un peu fou, est en passe de se réaliser. C’est celui d’une jeune société parisienne, UrbAgri, fondée par Virginie Dulucq. Un projet si sérieux qu’il vient d’être récompensé par le prix Créatrices d’avenir décerné par la région Île-de-France et la préfecture régionale.

 

Cette agriculture urbaine se niche sur le toit des immeubles, dans les friches, les zones délaissées. Des centaines d’hectares pourraient être ainsi cultivés au bénéfice de tous les habitants. Cibles d’UrbAgri : les entreprises, les bailleurs sociaux, les communes, tous propriétaires fonciers. Quelques dizaines de mètres carrés suffisent.

 

Une filière agricole en pleine ville

 


Mais Virginie Dulucq estime que l’idéal est de disposer de 600 m⊃2; et d’une profondeur de terre de 50 cm. On peut dès lors produire hors-sol - et bio - toutes sortes de cultures maraîchères : tomates, radis, salades, carottes, concombres, fraises, framboises. Des fruits et légumes en plein Paris produits par les habitants, c’est donc possible. "UrbAgri monte le projet du début à la fin : choix de l’emplacement, étude du bâtiment pour un projet sur les toits, apports de solutions techniques (arrosage, exposition au vent), choix des cultures et des cultivateurs (particuliers ou associations d’insertion), commercialisation. Les produits peuvent aller aux cultivateurs, aux salariés de l’entreprise ou être vendus aux habitants du quartier", explique Virginie Dulucq.

 

Ainsi une filière agricole - production, valorisation, vente - peut être créée en pleine ville.

 

Les prix seront ceux du marché mais avec les gains spécifiques de l’économie solidaire. "Mon premier objectif, c’est que les habitants tirent localement profit de cette agriculture urbaine grâce aux circuits courts", ajoute Virginie Dulucq. Ces avantages ne sont pas seulement de manger des tomates et des carottes bio. "Cela va au-delà : tisser un lien social dans les quartiers au moyen d’une activité nouvelle et alternative, créer de nouveaux emplois dans la filière verte, insérer les habitants, et mettre en place des couloirs écologiques dans les villes qui relient les espaces verts au plus grand profit de la biodiversité."

 

Deux projets retenus démarrent au mois d‘avril

 

Un tel projet ne pouvait être porté que par une jeune femme volontaire comme Virginie Dulucq (33 ans). Fille d’agriculteurs (son père exerce dans le sud des Landes), elle connaît la campagne et la terre. Mais elle est aussi urbaniste, diplômée de l’Institut d’urbanisme de Lille. Elle connaît donc aussi le bitume et le béton. "Je travaille beaucoup sur la reconversion des friches industrielles et sur la requalification des quartiers d’habitat social en Île-de-France. Je vois la réalité urbaine et humaine de ces quartiers dont les habitants ont d’abord besoin de travail, d’une identité, et… d’une nourriture équilibrée."

 

Virginie Dulucq ne fait pas les choses à moitié. Pour bien border son entreprise sur le plan économique et commercial, elle a passé un MBA de l’École des ponts Paris Tech. Actuellement, UrbAgri travaille à deux projets. L’un en Seine-Saint-Denis sur 9.000 m⊃2; de friches industrielles au sol, avec une première tranche de 2.000 m⊃2;. Le projet concerne 40 personnes pour des tomates, des salades, des radis, des fraises et des framboises. L’autre, dans le Val-de-Marne, sur le toit d’un quartier d’habitat social, occupe 100 m⊃2; et sera géré par une structure coopérative et solidaire. "Pour ces deux projets, dit-elle, on plante en avril."

 

Contact : http://fr.linkedin.com/in/urbagri

 

 

 


Via Damoclès
Loreto Vargas's insight:

Il va falloir encourager ce genre d'initiative partout en France et dans le monde. Développer également les jardins et/ou potagers partagés dans les villes.

more...
Logis à Paris's curator insight, August 16, 2013 7:56 AM

Et si on mettait la campagne à la ville ?

Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Hollande et la finance: "La collusion entre banquiers et politiques est toujours aussi forte"

Hollande et la finance: "La collusion entre banquiers et politiques est toujours aussi forte" | News from France | Scoop.it
Pour la première fois depuis le début de son mandat, François Hollande a reçu les banquiers à l'Elysée. Un an et demi après le discours du Bourget, où en sont les relations entre le Président et les financiers?
Loreto Vargas's insight:

Intéressant. Sans autre commentaire! 

more...
No comment yet.
Rescooped by Loreto Vargas from Nature to Share
Scoop.it!

Aÿ: "Des légumes à partager dans les bacs à fleurs"

Aÿ: "Des légumes à partager dans les bacs à fleurs" | News from France | Scoop.it

 

L'AGENDA 21 AVEC LES INCROYABLES COMESTIBLES

Les membres du club Aÿ 21 ont profité de la fête des voisins du quartier de la Tour, hier, pour lancer Les incroyables comestibles. L'idée : partager des jardins potagers…

L'Union / L'Ardennais - Le concept des «Incroyables comestibles» pousse dans le quartier de la Tour à Aÿ. Ce sont de drôles de fleurs qui ont fait leur apparition dans les bacs, laissés à l'abandon, du quartier de la Tour à Aÿ…
Une salade par-ci, un chou par-là, des brins de menthe ou de citronnelle un peu plus loin ou encore des pieds de tomates… On est loin des traditionnels géraniums ! Sans compter qu'ont également poussé de petites pancartes sur lesquelles on peut lire : «Nourriture à partager - Servez-vous librement, c'est gratuit». 

En voilà, une idée… «Le concept est anglais et s'appelle ''incredible edible'', les ''incroyables comestibles'' en français, explique Claude Pionnier, du club Aÿ 21, à l'origine de l'initiative avec la Ville d'Aÿ, dans le cadre de l'Agenda 21. Il nous vient de Todmorden, une ville qui était en perdition. Les habitants se sont approprié le terrain libre d'une usine désaffectée pour y planter des légumes. Désormais, 80 % de la population de cette ville s'alimente grâce aux jardins. » 

- Développer la convivialité et le partage -

On n'en est pas encore là à Aÿ, mais c'est bien l'objectif: étendre ces jardinières comestibles au reste de la commune dans les années à venir. «Dans l'espoir d'avoir, un jour, des jardins partagés partout, avec tout le monde ensemble», se plaît à rêver M. Pionnier, convaincu du bien-fondé de cette démarche, unique dans le secteur d'Épernay. «Dans ces bacs, les gens plantent comme ils veulent, récoltent comme ils veulent, et partagent comme ils veulent. L'idée de départ étant de retourner vers une nourriture saine, avec des produits bio, des graines écologiques, mais aussi de développer la convivialité et le partage, notamment entre les générations.
C'est le même principe que la fête des voisins, c'est d'ailleurs pour cela qu'on a choisi cette soirée pour inaugurer ces bacs à légumes et aromates.» 

Sans oublier l'aspect économique, indéniable, «quand on sait qu'on peut avoir six salades pour quelques centimes». Pour autant, Claude Pionnier et Alain Schweich, animateur du club Aÿ 21, n'ont pas attendu hier soir pour commencer à sensibiliser les habitants du quartier. «On a communiqué par le biais du bulletin municipal, avec des photos de la plantation, à laquelle on a associé les jeunes de l'Entrepot', et fait une campagne d'affichage dans les immeubles. Pour l'instant, on passe encore pour arroser, entretenir, mais le but est que les habitants s'approprient les potagers et s'en occupent sans notre intervention.» Et que, bientôt, chacun ose se servir, et planter à son tour pour les autres. 

- C'est à tout le monde -

«C'est à vous, c'est à tout le monde, insiste Claude Pionnier, mais il ne faut pas que prendre. Il faut aussi donner. Le vandalisme ? Aucune des villes qui participent n'a à s'en plaindre…» Et s'il faut acheter quelques outils de jardinage pour s'y mettre, l'eau, en revanche, est à disposition librement, grâce aux services techniques de la Ville d'Aÿ qui viennent d'installer un récupérateur d'eau au cœur du quartier. Quant aux plants, le club Aÿ 21 rappelle qu'il est simple d'en avoir grâce au Système d'échange local. Non, vraiment, il n'existe aucune excuse pour ne pas se lancer! 

Un récit de Marion Dardart

Voir l'article complet en libre consultation sur le site:
http://www.lunion.presse.fr/region/le-concept-des-incroyables-comestibles-pousse-dans-le-jna3b24n146107

En transformant l'espace public en jardin potager GÉANT et gratuit, la nourriture à partager devient une ressource ABONDANTE alimentée par TOUS et accessible à CHACUN.

Avec les INCROYABLES comestibles, si chacun fait un geste, on change la VILLE. Et si on s'y met TOUS, on change le MONDE !

Vous aussi, faites aussi l'expérience joyeuse de l'abondance partagée sur votre territoire et rejoignez les citoyens jardiniers solidaires qui font leur part en acteurs volontaires du changement avec la méthode simple en 5 étapes en ligne sur le site Incroyables Comestibles France ici :
http://www.incredible-edible.info/?p=2051 
Via Damoclès
Loreto Vargas's insight:

Cette heureuse expérience devrait être mise en oeuvre à Paris. Chaque Parc parisien devrait consacrer une partie appropriée pour créer un jardin potager public. La Mairie, la Préfecture devraient soutenir et encourager ces initiatives!! A suivre...

more...
No comment yet.
Rescooped by Loreto Vargas from Nature to Share
Scoop.it!

Bienvenue dans la GUERRE DES GRAINES

Bienvenue dans la GUERRE DES GRAINES | News from France | Scoop.it

L'info Francophone  du partage alimentaire en continu 24h/24h.

 

Rejoignez nous aussi sur Facebook

 

Ceci est un mouvement social international qui peut changer la face du monde et vous êtes tous invités à nous rejoindre.

 

Alors que nombreux sont ceux qui continuent de débattre sur les coupables de cette crise économique et écologique, d'autres ont déjà commencé à planter les graines du changement...les "Incredibles Edibles" ou "Incroyables Comestibles".

 

Les semences anciennes REPRODUCTIBLES sont le cœur du mouvement grâce à leur capacité à ne pas subir de baisse de rendement de la production dans leur descendance, contrairement aux semences hybrides et OGM qui nécessitent d'en racheter tous les ans aux grands semenciers.

 

Ils ont déclaré la guerre à mère Nature, NOUS sommes la nature.

 

(Tous les liens au sujet de la règlementation des semences anciennes plus bas)

 

La carte google map des "Incredible Edible" dans le monde.

 

La méthode en 5 étapes pour enclencher les Incredible Edible dans votre quartier

 

Tous les outils PÉDAGOGIQUES de la transition

 

Kokopelli - les graines de vie

 

Bravo et un grand merci à tous ceux qui nous rejoignent tous les jours.

 

Cette page, en plus d'être une page informative de l'alimentation, est également, grâce à la page Facebook associée, complètement ouverte au partage. Tout le monde est invité à y publier ses photos et publications, demandes de conseils pour planter quoi, ou, et comment

 

Plantez partout et partagez, c'est à la fois lutter contre la crise, l'inflation, le réchauffement climatique, les guerres passées ou à venir liées à la pénurie de pétrole (Irak, Lybie, Syrie, Mali, Iran), la faim dans le monde, les marges et pratiques honteuses des hypermarchés et autres multinationales de la malbouffe, les OGM, les spéculateurs.

 

C’est pourquoi le mouvement grandit tous les jours.

 

S'engager est tellement simple !

 

 

C’est également avant tout un changement de mentalité majeur. Les luttes idéologiques se font sur le terrain des idées, restez dans la légalité, contactez vos mairies, vos voisins, vos amis, informez les, encouragez les, si le partage alimentaire devient la norme, c'est une victoire idéologique sur de nombreux fronts.

 

Plantez, partagez, et faîtes tournez.

 

Nature to Share


http://www.scoop.it/t/naturetoshare/

http://www.incredible-edible.info/

 

 

« Les Incroyables comestibles » ou comment l'agriculture locale pollinise la France

 

KOKOPELLI/LA GUERRE DES GRAINES A COMMENCÉ

 

kokopelli-semences

 

Semences Kokopelli: Liste de la gamme boutique 2010/2011

Histoire de la Fin de la Croissance

 

SVP PARTAGEZ - INCROYABLES COMESTIBLES

INCREDIBLE EDIBLE - PLEASE SHARE


Via Damoclès
Loreto Vargas's insight:

Plantez, partagez, et faîtes tourner. L'avenir du monde et de nos enfants est en jeu !

more...
Avenir Adn Agri's comment, September 23, 2013 12:25 AM
Bien dit Cat ! Et de plus nous investissons dans la recherche pour l'amélioration saine et environnementale pendant que tous les responsables de tous bords attendent les résultats s'en s'investir ne fusse qu'au soutien... Souvent lamentable !
Teresa M. Nash's comment, November 27, 2013 10:57 PM
thanks for this.
Shabba's curator insight, November 29, 2013 2:46 PM

http://shabbas.info/blog/dossier-ecologie/

Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Patrimoine des Français : La France, république des inégalités ~ A Perdre La Raison

Patrimoine des Français : La France, république des inégalités ~ A Perdre La Raison | News from France | Scoop.it
Plutôt que de s’intéresser au nombril des ministres, voyons donc ce qu'il advient du patrimoine des 65 millions de Français, je crois en effet qu'il est préférable de s’intéresser au plus grand nombre plutôt qu'à seulement l'élite politique du pays.
Loreto Vargas's insight:

Merci à Jef Melclalex et à A perdre la raison. 

more...
No comment yet.
Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Montebourg appelle à "ouvrir le débat sur la politique d'austérité"

Montebourg appelle à "ouvrir le débat sur la politique d'austérité" | News from France | Scoop.it
Le ministre du Redressement productif critique vivement dans une interview au Monde les conséquences des politiques d'austérité, à l'origine d'une crise de régime au niveau européen.
Loreto Vargas's insight:

Ce maintenant ou jamais ! Après il sera trop tard...

more...
No comment yet.
Rescooped by Loreto Vargas from (Agorapol News)
Scoop.it!

Le plan "France Robots Initiatives" de Mars 2013.


Via Bertrand Janvier
Loreto Vargas's insight:

Je dois encore m'en renseigner davantage.

more...
No comment yet.
Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Baby Henry Flies Again | LightBox | TIME.com

Baby Henry Flies Again | LightBox | TIME.com | News from France | Scoop.it
One year ago, LightBox published Rachel Hulin’s series of whimsical photographs of her son, Henry, magically flying. Now, a new children's book captures all of his Henry's adventures.
Loreto Vargas's insight:

Amazing. Love these pictures!

more...
No comment yet.
Scooped by Loreto Vargas
Scoop.it!

Michel Rocard : « Travailler plus collectivement, mais moins individuellement. Voilà la solution »

Michel Rocard : « Travailler plus collectivement, mais moins individuellement. Voilà la solution » | News from France | Scoop.it
Le retour d’une proposition, la réduction du temps de travail, – aujourd’hui à contre-courant -, pour sortir de la crise …
Loreto Vargas's insight:

Michel Rocard est un homme intelligent qui me manque au milieu de la médiocrité ambiante!!

more...
No comment yet.