my hunting web
4 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Laurent Plenier from Sources of partner information on Oracle manageability
Scoop.it!

Oracle Partner Community Forum: Exadata, Exalogic and Manageability, Vienna, 23-24 April 2013

Oracle Partner Community Forum: Exadata, Exalogic and Manageability, Vienna, 23-24 April 2013 | my hunting web | Scoop.it

 Exadata, Exalogic and Manageability EMEA Partner Community Forum, will take place in Vienna on April 23-24th


Via lemmes
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent Plenier from Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom, etc.
Scoop.it!

Orange s'attend à souffrir encore de la guerre des prix

Orange s'attend à souffrir encore de la guerre des prix | my hunting web | Scoop.it
Le revenu moyen par abonné d'Orange en France devrait encore baisser de 12% à 13% cette année du fait de la guerre des prix provoquée par l'arrivée de Free, a indiqué ce mardi le PDG de France Télécom.

 

Le revenu moyen par abonné d'Orange en France devrait encore baisser de 12% à 13% cette année du fait de la guerre des prix provoquée par l'arrivée d'un quatrième opérateur mobile, Free, a indiqué ce mardi le PDG de France Télécom, Stéphane Richard.

"Le vrai impact, ce sont les prix. Nous avons un revenu moyen par abonné dans le mobile qui a baissé de 10%" en 2012 "et qui va baisser de l'ordre de 12% à 13% cette année. Ce sont des chiffres gigantesques dans une économie, je le rappelle, de coûts fixes", a relevé le responsable sur radio Classique.

M. Richard a souligné que "l'hémorragie d'abonnés" chez Orange a été stoppée "dès la mi-2012". "On a perdu 600 000 abonnés sur le premier semestre qu'on a regagnés, même au delà sur la fin 2012", a-t-il indiqué tout en concédant qu'il y avait "à nouveau une phase un peu mouvementée depuis le début de l'année", suite à une nouvelle offre de Free.

Bénéfice divisé par cinq en 2012

Le Pdg de France Télécom a estimé qu'il était encore trop tôt pour tirer un bilan définitif de l'arrivée de Free sur le marché français, mais il a déploré que les entreprises du secteur aient perdu "autour de 2 milliards d'euros de ressources pour investir".

"Le but était de baisser les prix et de rendre du pouvoir d'achat au consommateur. Sur ce plan, c'est réussi. Mais est-ce qu'on s'est posé la question de l'effet sur l'industrie, sur l'emploi, sur l'innovation, sur l'investissement, sur la capacité de la France de à se doter des infrastructures de très haut débit?", s'est-il demandé.

France Télécom, qui prévoit d'adopter définitivement le nom de sa marque phare Orange, a vu son bénéfice divisé par cinq en 2012 à 820 millions d'euros. Même ajustés de lourdes dépréciations d'actifs, son bénéfice affiche un plongeon de 30,7% sur un an.


Via Thomas Kalhauge
more...
No comment yet.