Addicted to Music
14.5K views | +0 today
Follow
Toute l'actu musicale sur ce site.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

DJ Earworm est de retour avec son Mashup 2014 : United State of Pop 2014 (Do What You Wanna Do)

Mashed by DJ Earworm Buy: http://legitmix.com/discovery/remixer/7084 https://soundcloud.com/djearworm http://Facebook.com/Earworm http://Twitter.com/djearwor...
more...
No comment yet.
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

Robin Thicke sort un album pour récupérer son ex femme , voici le premier single : Get Her Back

Purchase "Get Her Back" now and pre-order new album 'Paula' (out 7/1): http://smarturl.it/Paula http://RobinThicke.com http://twitter.com/RobinThicke http://...
more...
No comment yet.
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

Kendji Girac nous dévoile le clip de #ColorGitano

nous déDécouvrez le 1er Single de l'EP de Kendji Girac, le gagnant de la saison 3 de The Voice. Facebook : https://www.facebook.com/kendjioff Twitter : https://twit...

more...
No comment yet.
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

London Grammar , le nouveau groupe pop brittanique à connaître absolument

 

Découverte , révélation , surprise , London Grammar est un jeune trio londonien qui va bientôt devenir le nouveau groupe pop électro. Il va réussir à vous conquérir et à vous faire voyager comme il a déjà réussi à le faire. 

 

Du pur son pop ballade électro , la voix d'Hannah Reid va vous faire transporter comme jamais. Un groupe qui a su lier détente et sensualité.

 

Attention, ce jeune trio traverse la frontière et n'a pas encore fini de faire parler de lui !

more...
No comment yet.
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

Emeli Sandé continue sur la route du succès

On n'entend que parler d'elle , il s'agit d'Emeli Sande. La nouvelle reine de la soul pop.

 

Sur la route du succès avec "Our version of events" , elle continue cette fois ci en duo avec Labrinth. C'est un chanteur-compositeur anglais et producteur. McKenzie est signé à Syco Music , le label de Simon Cowell. Initialement, il a été pressenti pour travailler en tant que producteur, mais Cowell le signe comme un artiste solo.

 

Encore un réussite pour cette artiste bourrée de talent qui ne s'arrêtera pas là.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

Un trio de choc : 50 Cent , Eminem et Adam Levine

On attendais le retour de deux personnes de ce trio. Celui de 50 cent et Eminem.

 

Eminem déjà sur la route sur un duo avec Skylar Grey et Adam Levine très reconnue surtout en ce moment avec les tubes mondialements connues.

On retrouve de nouveau l'espoir et les peurs qu'on retrouve dans la plupart des chansons des deux rappeurs.

 

Selon vous, ce titre signerait il le retour tant attendu des 2 américains ?

more...
No comment yet.
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

Le Nouveau single de Taylor Swift - I Knew You Were Trouble : Touchant!

On l'attendais depuis longtemps , le nouveau clip du troisieme single de Taylor Swift.

 

La chanteuse renommée nous dévoile une histoire touchante racontant son idylle avec John Mayer. Histoire troublante que touchante. Mise en scène accrocheuse avec évidemment une histoire qui se finit mal !

 

Et vous , qu'en pensez vous ?

more...
No comment yet.
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

James Morrison à part entière

Chanson du soir , Bonsoir !

Ce soir, je vous fait (re)découvrir un artiste connu depuis quelques années : James Morrison! James Morrison est un artiste chanteur compositeur anglais. C'est en 2006 que sa notoriété éclate avec son album "Undiscovered" et son premier single : "You give me Something".
Ce titre a connu un énorme succès en Europe , en Australie et au Japon.

En 2008, il revient avec un titre qu'on entend encore beaucoups à la radio : "Broken Strings" avec Nelly Furtado. Ce titre rencontre un succès phénoménal.

Ici, je vous laisse avec ce titre que je ne me lasse pas d'écouter :" I won't let you go " !

Bonne soirée !
more...
No comment yet.
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

Indila nous présente S.O.S , un jolie troisieme single

« SOS », 3eme extrait de Mini World Compositeurs: Indila -- Skalpovich Auteur: Indila Réalisateur : Karim Ouaret « Mini World » sur iTunes : http://po.st/Min...
more...
No comment yet.
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

#ArcticMonkeys nous fait vibrer avec #SnapOutOfIt (Official Video)

Arctic Monkeys - Snap Out Of It (Official Video) Subscribe for exclusive Arctic Monkeys videos - http://po.st/AMSubscribe Directed by Focus Creeps Buy AM At ...
more...
No comment yet.
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

Article intéressant et véridique sur "Le snobisme musical" selon Madmoizelle

Article intéressant et véridique sur "Le snobisme musical" selon Madmoizelle | Addicted to Music | Scoop.it
"Quand on juge tes goûts et ta culture, qu’on te dit ce que tu dois aimer ou pas, en fonction de ce que d’autres jugent « bon », ça t’énerve ? Pourtant, ce snobisme musical s’est bien plus banalisé qu’on ne le pense.

Lectorat, je te l’avoue sans que cela ne me coûte vraiment : en matière de musique, j’écoute de tout. Mais alors, de tout. Au point de régulièrement faire criser mon entourage avec ma playlist fourre-tout de 2000 chansons lancée en aléatoire, parce qu’elle peut passer de Lady Gaga à Lacuna Coil en passant par Comme un ouragan. Et je ne parle même pas des regards que je me paie lorsque se lance une obscure chanson dégottée lors de je ne sais plus quel concours de l’Eurovision, et dont je ne comprends même pas la langue.

N’ai-je donc pas la moindre culture musicale ? Ou au contraire cet éclectisme poussé est-il le résultat d’années de recherches et d’expérimentation dans ce domaine si fermé qu’est le domaine de la musique ? Comment puis-je écouter des trucs pareils ? Est-ce que je ne devrais pas plutôt écouter… Bref.

 

On a tendance à penser que le snobisme musical, puisque ça porte un nom, n’est que le fait d’une minorité, que l’on se représente ou définit en général comme un peu bobo, et largement hipster. Et pourtant, ce fléau de la vie quotidienne peut se retrouver facilement sur toutes les lèvres ! Parce que le snobisme musical, ce n’est pas qu’un gros « T’ÉCOUTES DE LA MERDE » en plein dans ta face – ça peut aussi être bien plus subtil, plus insidieux.

L’Absurdité

Parce que juger les goûts musicaux de quelqu’un, sous le prétexte de meilleures connaissances dans le domaine ou juste de « meilleur goût » est tout simplement absurde. Dara O’Briain résume très bien la chose :

« Le snobisme musical est le pire type de snobisme qui soit. Oh, tu aimes ces sons ? Ces sons dans tes oreilles ? Tu les aimes ? Ce ne sont pas les bons sons ! Tu devrais aimer ces sons-là dans tes oreilles. »

 

Alors, oui, il y a des gens pour qui la musique prend une part importante dans leur vie, et qui, fatalement, ont fait plus de recherches, plus de découvertes musicales, et se sont intéressés à des styles, des groupes, des tendances dont d’autres n’auront même jamais entendu parler. Ce n’est pas du snobisme : c’est avoir une passion. (Et ça c’est beau.)

Là où ça devient du snobisme, c’est lorsqu’il y a une volonté de montrer sa supériorité dans un domaine de façon assez écrasante pour piétiner les opinions, goûts et curiosités musicales de l’autre. Et cela peut provenir aussi bien du passionné-type que je viens d’évoquer, que de l’individu lambda qui n’a fait, en vérité, que choper quelques noms de groupes par-ci par-là pour les ressortir dans la conversation.

Ou qui, tout simplement et indépendamment de l’étendue de sa culture musicale, va à l’occasion, souvent sans réfléchir, émettre une critique au final un peu violente, parce que c’est « socialement acquis » que ce que l’autre personne écoute, c’est « nul », « ringard », « c’est de la merde. » Et ça, c’est vous. C’est moi. Personne n’est à l’abri. (Oui, bon, là je me suis laissée emporter par l’intensité dramatique du moment.)

De l’argument du commercial…

Selon toute vraisemblance, beaucoup d’éléments font qu’une musique ne vaut pas la peine d’arriver jusqu’à nos tendres et innocentes oreilles. Mais s’il y en a un qui revient souvent, que vous entendez depuis le collège, c’est bien le fameux, l’irremplaçable : « C’est de la musique commerciale ».

Déjà, il y a quelque chose de savoureux dans le fait de se faire dire par un adolescent boutonneux qui se pavane dans ses nouvelles Nike toute neuves que « Linkin Park c’est commercial ». Mais comme c’est un exemple qui ne s’applique pas forcément à tout le monde, me souffle-t-on dans l’oreillette, nous allons laisser là ce détail. Et nous attarder à la place sur le problème dans la notion de « commercial ».

 

Qu’est-ce qu’une musique commerciale ? Un groupe ou un-e chanteur-se qui parvient à faire de la musique son métier et ainsi à en vivre = il se fait des sous sur sa musique.

Ce n’est pas que le musicien en vive qui pose problème, c’est sa production qui est pleine de requins qui ne s’intéressent qu’au fric ? Ben oui, mais c’est comme ça qu’il récupère ses sous, le musicien. Et puis la manière dont il gère ses contrats, c’est son problème, hein.

Il y a des groupes qui réussissent à se débrouiller tout seuls ? C’est plus ou moins vrai, et sans connaître les chiffres exacts, je pense pouvoir avancer que ça concerne à peine 1% de ceux qui tentent l’aventure.

Non mais au bout d’un moment, t’es sûr-e que c’est le bien-être financier du musicien qui te préoccupe, ou t’essaies juste de me péter les ovaires que je m’esquinte à maintenir en bon état depuis maintenant 24 ans ?

Je penche, hélas, pour cette dernière option. Derrière l’argument qui n’en est pas un, il y a l’envie, fort humaine (et très adolescente, d’où le collège), de ne pas faire comme tout le monde. Qu’est-ce qu’une musique commerciale, tel que l’entendent les dénonciateurs concernés ? Une musique que tout le monde connaît et qu’ils rejettent parce « qu’ils savent mieux ». Une musique mainstream, quoi. Le hipster, ce n’est pas une tendance : c’est un concept.

Maintenant, individu contrariant, dis-moi : devrais-je parcourir les garages du monde entier à la recherche des petits groupes inconnus et boutonneux pour assouvir mon besoin de douces mélopées sans participer à cette société capitaliste ? Parce que ça va demander un investissement un poil plus conséquent que d’aller acheter un CD à 25€ que t’auras pas pu écouter avant chez un vieux disquaire du coin.

D’autant qu’une fois LE groupe trouvé, il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour qu’ils ne rencontrent jamais le succès. Ou alors qu’ils pissent sur l’argent qu’on leur propose.

…à « c’est d’la merde »

À la limite, le bon vieux « c’est d’la merde » est bien plus honnête. C’est ce à quoi j’eus également beaucoup droit, dans ma tendre jeunesse, lorsque je tentais avant l’ère de YouTube, Spotify et consorts de découvrir des groupes et des styles musicaux qu’on trouve moins facilement. Arrêtez de rire jaune, dans le fond, ça veut dire que vous êtes vieux aussi.

Pour les plus jeunes de l’assemblée, il faut savoir qu’il fut un temps où on foutait notre argent de poche dans des CDs et que pour économiser on faisait des compils ou on guettait la radio pour se jeter sur le bouton RECORD au moment où passait la chanson qui nous intéressait. Les moyens les plus courants de découvrir des groupes étaient les chaînes TV musicales et le bouche à oreille. Oui, gamin-e.

 

Alors metal je me suis intéressée, intriguée par le si commercial Evanescence, au monde du Métal… Éh ben je vous dis pas la galère. J’ai notamment commencé à aller traîner sur des forums spécialisés – car, oui, à l’époque il y avait des forums pour tout – afin de demander des conseils. Pensez-vous que les grands spécialistes du genre allaient m’ouvrir grand leurs bras, ravis de pouvoir partager leur passion et d’initier une petite nouvelle parce que, décidément, trop peu de gens estiment cet univers qu’est le leur ?

Des clous, ma pauvre Ginette.

Tel groupe, c’était de la merde. Si j’avais bien aimé ça, c’était de la merde. Il n’y a que ça qui en vaille la peine. Non, en fait c’était de la merde aussi. Ça en arrivait à un tel point qu’il me suffisait de regarder les autres novices se faire démonter sur la place publique pour me dire que je m’en sortirais très bien toute seule.

J’aurais pu abandonner, dégoûtée et effrayée à la fois, mais heureusement, j’aimais trop la musique et j’étais trop curieuse pour ça, et j’ai continué à fouiller. Dans le metal, mais aussi dans plein d’autres styles différents, parce que tout est lié, en fin de compte. Je suis tombée sur des trucs géniaux, des chanteurs et chanteuses que j’admire encore aujourd’hui.

Mais je me dis que si l’accueil avait été meilleur parmi les spécialistes concernés, j’aurais découvert beaucoup plus, et plus vite. Est-ce qu’on n’y a pas tous perdu, dans l’histoire ? Et au nom de quoi, bon sang – ta supériorité culturelle ? La culture ne vaut rien si ce n’est pas pour la partager, gros plouc.

Petits plaisirs coupables et autres « j’assume pas »

Au final, à quoi ça mène, tout ça ?

« Non mais j’ai pas trop de culture musicale, j’écoute que de la merde… »

« J’écoute Britney Spears, c’est mon petit plaisir coupable. »

« Laissez-moi, j’écoute Céline Dion, et alors ? J’ai le droit d’écouter de la merde ! »

Aucune de ces phrases n’est vraiment une défense contre le snobisme musical. Ça en fait partie, ou c’est au moins une acceptation de celui-ci. Est-ce que ce n’est pas absurde de dire qu’on aime écouter de la merde ? Mais… Mais enfin ! Si tu écoutes ça ! C’est qu’une part de toi trouve que c’est bien, non ? Est-ce que tu aimes te faire du mal ?

 


La musique, je vois ça comme un assemblage de sons qui est suffisamment réussi pour te faire réagir. Et ça ne veut pas dire réagir avec des papillons dans le ventre, les larmes aux yeux d’émotion, ou l’admiration muette – ça peut très bien être que cette musique te fait rire, te fait frétiller, que tu aimes bien répéter les quelques notes du refrain, qu’elle te fait penser à quelque chose ou te rappelle un souvenir.

Si ça t’amuse d’écouter Michel Sardou, ma foi… Pourquoi serait-ce un « plaisir coupable », de suite ? Personnellement, je n’aime pas trop me sentir coupable d’écouter de la musique, ça a tendance à me gâcher un peu mon plaisir, mais peut-être que je fonctionne de travers…

Et sinon, « je n’aime pas » ?

Mais oui ! On n’y pense pas, mais s’il suffisait qu’on s’aime de dire « je n’aime pas » au lieu de « c’est d’la merde » ou tout autre commentaire désobligeant ? Et encore… Quand on nous demande notre avis ! Parce que tant qu’on ne nous impose pas des notes qui sonnent discordantes à nos oreilles, quel intérêt, au fond, de ramener sa fraise du fond des bois ?

Ce qui est terrible, c’est que ça nous échappe à tous, tout le temps, à plus ou moins forte dose. J’avoue avoir mis du temps à apprendre, et à regarder d’un oeil torve aujourd’hui l’ado contrariante qui sortait du « c’est d’la merde » à tout va. Bon, je suis toujours contrariante (puisque c’est le moment honnêteté). Mais je me suis rendue compte qu’en plus de blesser des gens, je me brimais moi-même. Que je me fermais des portes, toute seule comme une grande andouille.

Parce que j’aime vraiment écouter de tout, et si je cesse deux minutes de me cantonner à l’idée reçue que l’on a su m’inculquer sur des forums spécialisés, selon laquelle il y a « la bonne musique » et « la musique de merde », ben je me permets d’écouter des choses qui me sont, somme toute, agréables. Je sais ce que j’aime et ce que je n’aime pas, et ça n’a rien à voir avec des critères qualitatifs universels.

En fait, on est bien sans snobisme musical, non ? On dirait que ça permet à l’action d’écouter de la musique de prendre une dimension plus naturelle : celle de devenir une activité agréable et sans pression. "

 

Et vous , qu'en pensez vous ?

 

more...
No comment yet.
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

Alicia Keys séduit avec "Brand New Me"

Son dernier single "Girl On Fire" était un succès mondial. Nominée et gagnante de plusieurs récompenses , son retour a été énormémment marquant.

 

Je parle évidemment de Alicia Keys , la Reine de la Soul Pop. La chanteuse de "Fallin" avait mis en parenthèse sa carrière pour élèver sa fille. Aujourd'hui , elle se sert de cette expérience pour ce nouvel album notamment dans "Girl On Fire" où on la voit mettre le "costume" de la mère parfaite qui dailleurs lui va plutôt bien !

 

Ce nouveau single , un peu plus soft , montre une Alicia Keys plus sexy et plus envoutante que jamais . Un vrai retour signé de l'icone de la Soul.

more...
No comment yet.
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

Krewella nous présente Alive

Nouveau groupe électronique : Krewella.

 

Quelques mots sur ce groupe : Krewella est une groupe de musique électronique de Chicago, formé en 2007. Le groupe a récemment annoncé la deuxième phase de sa tournée nationale "Play Hard" pour cet automne et sera également en concert à Stereosonic en Australie. Ils sont souvent associé a Skrillex ou Benny Benassi.


Aujourd'hui, il nous sorte le clip de Alive où la vie et notamment la joie sont mises en avant.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

Emeli Sandé nous présente "Read All About It" , son nouveau single.

Et oui , on ne parle désormais plus que d'elle : la Reine de la Pop/Soul. J'ai nommée Emeli Sandé.

 

Elle revient sur les devants de la scène avec un titre plus bouleversant que son précèdent " Kind of Love". Deux versions ont été faites de cette chanson notamment celle avec le rappeur Eminem.

 

Tout ces titres renommés sont sur son album " Our Version of Events" qui est sorti cette année. On peut retrouver notamment son carton "Next to me" mais aussi ces autres titres à découvrir tous aussi magiques.

 

Une année qui promet d'être enrichissante pour Emeli Sandé qui nous prépare un second album qui plus est très attendu.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Marine Carmen Legrand
Scoop.it!

Le nouveau Greyson Chance : Sunshine & City Lights

Mes petites demoiselles , Greyson Chance est de retour!

Le jeune garconnet de 15 ans est de retour avec ce nouveau titre : "Sunshine & City Lights". C'est celui qui s'est connaître grâce à Youtube avec Paparrazi de Lady Gaga en 2010. Il se fait remarquer grâce à une animatrice de talk show Ellen DeGeneres

Ensuite, s'ensuit un contrat , il sortira le titre qui le fait connaître dans le monde entier "Waiting outside the lines". Il est certifié disque de platine en Asie , en Europe et aux Etats-Unis.

En 2013, il revient avec un nouvel album " Truth be told" contenant ce nouveau single avec URL. Cet opus devrait apparaître comme un album pop acoustique.

Nous verrons si ce nouveau single lui fera connaîtra à nouveau le succès autrefois connu
more...
No comment yet.