Qui a parlé de Webkit ? Nous avons parlé d’évolution. - Chez: Il y a du thé renversé au bord de la table | offene Ablage: nothing to hide (seenthis.net) | oAnth's day by day interests - via its scoop.it contacts | Scoop.it

 

Url de la source au blog: 

https://dutherenverseauborddelatable.wordpress.com/2013/02/23/qui-a-parle-de-webkit-nous-avons-parle-devolution

 

 

[...]

 

Il y a quelques jours, Opera a jeté l’éponge sur Presto et rejoint le mouvement Webkit. J’avoue avoir quelques doutes sur les conséquences stratégiques de ce mouvement pour Opera, mais ce n’est pas de cela que traite mon billet. Cette volte-face est bien entendu décevante. Décevante pour la communauté Mozilla car il semble bien que nous venons de perdre notre plus solide allié dans le combat pour la vie privée et le web ouvert. Décevante aussi car la raison avancée par Opera pour cet abandon est qu’il avait trop de développeurs qui développaient non pas des applications web mais des applications webkit.

 

 

C’est bien ce point qui m’inquiète, car il s’agit d’un réel danger pour l’avenir du web entier. À chaque fois qu’une application est développée à partir de standards ouverts, elle peut fonctionner sur tous les navigateurs standards – pas uniquement les navigateurs principaux, mais aussi des navigateurs moins connus ou des navigateurs qui n’existent pas encore. À l’inverse, par définition, une application webkit ne fonctionnera que sur les navigateurs webkit. Si vous êtes un développeur web, souvenez-vous de ces chiffres : cela signifie que votre application va rejeter environ 60% de ses utilisateurs potentiels. Et encore, ce chiffre suppose que 1/ tous les utilisateurs actuels d’Opera vont passer à webkit ; 2/ tous les navigateurs webkit sont compatibles bug-pour-bug et bizarrerie-pour-bizarrerie, ce qui est loin d’être le cas.

 

[...]