Après le succès mondial du titre ‘Starlight’, qu'il compose et interprète avec le groupe The Supermen Lovers, Mani Hoffman (Mani pour Manny Ray, le personnage de Scarface – Hoffman pour le scientifique suisse Albert Hoffman) fait le tour des scènes du globe. Il joue en Europe, en Asie puis en Océanie, et c'est là que l'on perd sa trace, après un concert donné à Sydney. Ce n'est que 3 ans plus tard qu'il réapparaît à Londres, et sort quelques maxis sur la scène electro house indépendante européenne. Puis c'est le retour en France et la rencontre avec ses acolytes Tony, Ben, Paco et Stan, et la formation du groupe qui portera désormais son nom, ou plutôt son prénom : Mani. Dès la première répétition, tous comprennent qu'il se passe quelque chose. S'ensuivent les nuits blanches en studio, les heures devant le piano, et la naissance d'un son hybride à mi-chemin entre pop, rock, soul et electro.

 

Sortie digitale le 26/09/2011 http://www.facebook.com/manitheband