Moshpit Browsing (Nature)
160 views | +0 today
Follow
 
Rescooped by Hugo Moshpit from Linux A Future
onto Moshpit Browsing (Nature)
Scoop.it!

the threats of Facebook and data mining explained by Eben Moglen : sous-titré en français

Eben Moglen talks about freedom of thought, data mining, facebook, google, Steve Jobs' death, and what we can do about it. Re:Publica, Pourquoi la liberté de...

Via Jan Bergmans
Hugo Moshpit's insight:

Les dangers du "Data Mining" et de Facebook

more...
No comment yet.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Hugo Moshpit from Nature to Share
Scoop.it!

OGM : victoire majeure de Monsanto face aux agriculteurs

OGM : victoire majeure de Monsanto face aux agriculteurs | Moshpit Browsing (Nature) | Scoop.it

Monsanto a remporté hier en justice une victoire clef dans une affaire de propriété intellectuelle. La Cour suprême américaine a confirmé la condamnation d'un agriculteur de l'Indiana poursuivi par le géant de l'agrochimie pour avoir replanté et cultivé des graines de soja modifiées génétiquement pour résister à l'herbicide Roundup que produit Monsanto - sans payer de royalties.

 

Les juges ont unanimement confirmé la condamnation à une amende de 84.456 dollars de Vernon Hugh Bowman, estimant que l'agriculteur « a planté des graine de soja brevetées dans le seul but de produire des répliques, privant ainsi la compagnie Monsanto de la rétribution sur son brevet prévue pour la vente de chaque article ».


Un arrêt très spécifique


A l'origine, le fermier a décidé, en 1999, pour une deuxième récolte de soja, d'acheter à un silo local, approvisionné par des agriculteurs de la région, des graines normalement prévues pour la nourriture du bétail. Il se trouve que parmi ces semences, beaucoup étaient résistantes à l'herbicide de Monsanto. Vernon Bowman a conservé ensuite une partie de sa récolte pour les semailles de l'année suivante, jusqu'en 2007. Défendu pro bono par un cabinet d'avocats, il estimait être dans son droit, puisque, selon lui, les droits de Monsanto ont expiré au moment où les agriculteurs de la région ont vendu leur récolte au silo. Le raisonnement se base sur un arrêt de la Cour suprême de 2008, dans lequel les juges estiment que les droits de propriété intellectuelle de LG, qui fournit sa technologie sous licence à Intel, expirent au moment où Intel vend ses puces aux fabricants d'ordinateurs.


La Cour suprême a donc jugé le cas des graines de soja sous un autre angle.

 

Mais la juge Elena Kagan, qui a rédigé les conclusions, a précisé que l'arrêt est très spécifique et ne vaut pas nécessairement pour d'autres secteurs comme l'informatique ou la fabrication de vaccins. De nombreuses industries suivaient de très près le dossier Monsanto vs Bowman. Les grands noms de l'informatique étaient partagés. D'un côté, ils craignaient qu'un jugement défavorable à Monsanto ne facilite le piratage des logiciels.

 

De l'autre côté, ils redoutaient aussi qu'un jugement trop favorable à la compagnie ne conduise à une inflation du nombre des litiges sur les violations de propriété intellectuelle.


Monsanto avait, lui, indiqué qu'un jugement défavorable découragerait les entreprises d'investir en recherche-développement. Le groupe a dépensé 1,5 milliard de dollars en recherche en 2012. Depuis 1997, il a attaqué 146 agriculteurs américains pour avoir mis de côté des graines de soja résistantes, et a jusqu'ici gagné tous les procès liés. Les graines de soja représentaient l'an dernier 13 % de son chiffre d'affaires.


Karl de Meyer

 

Bureau de New York


Via Damoclès
Hugo Moshpit's insight:

Une victoire de MONSANTO contre un agriculteur qui faisait pousser ses graines.

more...
No comment yet.
Rescooped by Hugo Moshpit from OGM, Pesticides, Les alternatives et les problèmes de l’agriculture chimique
Scoop.it!

(R)évolutionnons l'agriculture !

Chacun d'entre nous peut participer à construire une agriculture saine, durable et locale ! Rejoignez la (R)évolution des colibris ! http://www.revolution-colibris.org Et…

Via Benoit Brulin
Hugo Moshpit's insight:

Petite vidéo expliquant les bienfaits de l'agriculture bio.

more...
No comment yet.
Rescooped by Hugo Moshpit from potager urbain
Scoop.it!

Sous les pavés, le potager. BACSAC, la révolution du potager urbain

Sous les pavés, le potager. BACSAC, la révolution du potager urbain | Moshpit Browsing (Nature) | Scoop.it

C'est un grand sac cubique en toile, retenu par des lanières de bord en bord. Rempli de terre, ce sac devient bac, qui devient potager lorsqu'on y plante des semences. A priori, rien de bien différent d'une jardinière basique. Imaginé par un trio de designers-paysagistes, le Bacsac participe pourtant à la révolution du paysage urbain. Légers, maniables, faciles à stocker, en géotextile ultrarésistant et recyclable, les Bacsacs permettent d'installer son jardin un peu n'importe où, au gré de ses envies et des espaces disponibles, depuis la plante suspendue au balcon jusqu'au carré potager au milieu d'une cour d'école.

 

"Au départ, j'avais une terrasse à aménager... et des enfants à occuper, explique Godefroy de Virieu, l'un des designers de Bacsac. J'ai eu l'idée de planter dans des sacs faciles à aménager et peu coûteux." Il s'est associé à des voisins paysagistes, Virgile Desurmont et Louis de Fleurieu, et ensemble ils ont étudié la circulation de l'air, de l'eau, le développement des racines, pour créer ces sacs-jardins en plusieurs formats et capacités, "Ce qui m'intéresse en tant que designer, poursuit-il, c'est d'aller au-delà de l'objet inerte, donner un usage qui a du sens, créer des histoires en fonction des gens

 

" Et l'objet a vite dépassé sa fonction. De contenant utilitaire, il est devenu le vecteur d'un rêve citadin de plus en plus partagé : la (re)végétalisation des villes et l'implantation de diverses formes d'agriculture urbaine. Bacsac collabore notamment avec la Mairie de Paris, équipant gratuitement des jardins partagés et des cours d'écoles.

 

"Notre rêve, c'est un potager dans chaque école, confie Godefroy de Virieu : cela semble une évidence car cela raconte tant de choses aux enfants, tout en les responsabilisant et en les connectant à leur environnement."

 

"UNE VILLE EXEMPLAIRE"

 

Parmi les initiatives proches de Bacsac, celle de l'association Les Mauvaises Herbes est l'une des plus ambitieuses. Outre la création d'un potager bio (en sacs) sur le toit d'un bâtiment parisien, elle oeuvre en effet à l'installation de jardins maraîchers au sein de logements sociaux. Pratiques agro-écologiques, ferme urbaine, biodiversité, variétés locales, réflexion sur le gaspillage et l'autonomie, création d'activité économique et de lien social sont autant de pistes qu'elle souhaite suivre.

 

"On peut tout faire, et il faut tout faire, insiste Margaux Pibarot, l'une des trois jeunes associées des Mauvaises Herbes ; nous devons partir d'une vision macro pour trouver des solutions locales qui fonctionnent à tous les niveaux : social, économique, environnemental..." Nombre d'autres initiatives similaires sont en cours, tel le projet UrbAgri de Virginie Dulucq, qui vise à créer des potagers sur les toits et les zones en friche, ou l'association des Incroyables Comestibles, dont le but est de faire pousser, un peu partout en ville, des légumes que chacun peut cultiver et récolter.

 

"L'idée du potager en ville, du jardin ouvrier et d'une petite agriculture urbaine vivrière a toujours existé, jusqu'au début du XXe siècle qui a été ravagé par l'industrialisation et l'urbanisation massive », assure Margaux Pibarot. Solution de survie évidente dans les mégalopoles des pays sous-développés, les jardins en ville se démultiplient désormais de Montréal à Nantes, en passant par New York, Detroit ou Bruxelles. Et Paris, malgré ses 300 hectares cultivables, est à la traîne, avec 64 jardins partagés et seulement deux vrais potagers sur toit. "Paris est une ville très compacte, analyse Fabienne Giboudeaux, adjointe au maire chargée des espaces verts et de la biodiversité. Pour en faire une ville exemplaire, il faut continuer à inventer des techniques de production et d'exploitation des espaces."

 

TERRAIN DE RÉFLEXION


Nourricière, esthétique, pédagogique, fédératrice, la végétalisation de la ville est devenue un terrain de réflexion tous azimuts pour les architectes, scientifiques, sociologues, urbanistes et artistes. La plasticienne urbaine Paule Kingleur a ainsi entrepris de réarranger les trottoirs (espaces publics par excellence) à sa manière : elle accroche ses Dadagreens, minipotagers en "sacoche", sur les potelets - les Potogreens - et les grilles d'écoles, hôpitaux ou bâtiments municipaux, détournant ainsi un mobilier urbain prohibitif qui n'a qu'une seule fonction. "Il n'y a pas que l'administration qui décide de l'utopie", clame l'artiste.

 

Confrontée à des impératifs sécuritaires mais aussi politiques, l'administration en question n'a pas toujours la meilleure marge de manoeuvre. Fabienne Giboudeaux déplore par exemple que l'on ne plante pas de vrais arbres fruitiers dans les espaces publics, plutôt que ces "arbres sans racines amovibles à l'envi". Le rêve de l'élue et militante verte ? "Il faut améliorer le cadre de vie, l'expérience participative des habitants, mais aussi la résilience urbaine. Transformer la ville en écosystème, pour réintroduire le vivant dans le béton, et redevenir vivant parmi les vivants."

www.bacsac.fr

lesmauvaisesherbes.org

www.incredible-edible.info(Incroyables Comestibles France)

www.parislabel.com/paule-kingleur ;


Via Damoclès , Marie- Dominique Pivetaud
Hugo Moshpit's insight:

"C'est un grand sac cubique en toile, retenu par des lanières de bord en bord. Rempli de terre, ce sac devient bac, qui devient potager lorsqu'on y plante des semences. A priori, rien de bien différent d'une jardinière basique. Imaginé par un trio de designers-paysagistes, le Bacsac participe pourtant à la révolution du paysage urbain."

more...
Hugo Moshpit's comment, May 12, 2013 4:40 PM
Ca fonctionne comme système?
Hugo Moshpit's comment, May 12, 2013 4:41 PM
Enfin je veux dire c'est pratique à utiliser?
Marie- Dominique Pivetaud's comment, May 13, 2013 3:25 AM
très pratique,résistant, respirant pour les plantes et avec toutes ces tailles, parfaitement adapté aux petits espaces urbains! le contenant en géotextile SmartPot offre aussi les mêmes qualités...plus d'info et liens vers les fabricants sur le note de natureetpotagerenville.fr.
Scooped by Hugo Moshpit
Scoop.it!

Quand hackers et agriculteurs s'allient pour l'autonomie énergétique ...

Quand hackers et agriculteurs s'allient pour l'autonomie énergétique ... | Moshpit Browsing (Nature) | Scoop.it
On parle souvent dans les médias des « méchants pirates informatiques », mais les hackerspaces sont loin de tout ça : nous sommes simplement des personnes qui se réapproprient la technologie de façon conviviale, ...
Hugo Moshpit's insight:

"On parle souvent dans les médias des « méchants pirates informatiques », mais les hackerspaces sont loin de tout ça : nous sommes simplement des personnes qui se réapproprient la technologie de façon conviviale, indépendante et créative. L’objectif est de créer soi-même des outils réappropriables et réplicables par tous, diffusés de façon libre et gratuite et que l’on peut modifier, améliorer."

more...
No comment yet.
Rescooped by Hugo Moshpit from OGM, Pesticides, Les alternatives et les problèmes de l’agriculture chimique
Scoop.it!

Aliments biologiques et pesticides: les 10 fruits et légumes les plus contaminés

Aliments biologiques et pesticides: les 10 fruits et légumes les plus contaminés | Moshpit Browsing (Nature) | Scoop.it
L’utilisation des pesticides tels qu’on les connaît (insecticides, fongicides et herbicides) a commencé dans les années 70. Quarante ans plus tard, cette pratique est devenue règle d’or et de nombreux résidus de pesticides se trouvent dans nos aliments. Rappelons que selon de récentes études, ils peuvent être la cause de cancers et présenter des menaces pour la fertilité masculine et le développement du foetus.

Via Benoit Brulin
Hugo Moshpit's insight:

Liste des fruits et légumes les plus pesticidés.

more...
No comment yet.
Rescooped by Hugo Moshpit from Linux A Future
Scoop.it!

the threats of Facebook and data mining explained by Eben Moglen : sous-titré en français

Eben Moglen talks about freedom of thought, data mining, facebook, google, Steve Jobs' death, and what we can do about it. Re:Publica, Pourquoi la liberté de...

Via Jan Bergmans
Hugo Moshpit's insight:

Les dangers du "Data Mining" et de Facebook

more...
No comment yet.
Scooped by Hugo Moshpit
Scoop.it!

Grandeur et chute de la bioinformatique ? Promesses et progrès ...

Grandeur et chute de la bioinformatique ? Promesses et progrès ... | Moshpit Browsing (Nature) | Scoop.it
Il s'agit d'un article d'opinion, écrit par Christos Ouzounis, bioinformaticien grec, qui décrit de manière que je trouve intéressante l'histoire de la bioinformatique, discipline jeune, et de ses relations avec le reste de la biologie.
Hugo Moshpit's insight:

"Il s’agit d’un article d’opinion, écrit par Christos Ouzounis, bioinformaticien grec, qui décrit de manière que je trouve intéressante l’histoire de la bioinformatique, discipline jeune, et de ses relations avec le reste de la biologie."

more...
No comment yet.