La France va-t-elle rater la révolution de l'université en ligne ? | MOOC OER | Scoop.it

Depuis plusieurs années, les établissements d'enseignement supérieurs français (HEC, Sciences Po, Dauphine, Polytechnique...) et d'autres pays européens essayent tous de se transformer en mini-Harvard ou mini-MIT.

Mais le paradoxe est qu'alors même que nos établissements essayent de copier l'organisation de l'enseignement supérieur américain, aux Etats-Unis, ce fameux modèle est plus que jamais remis en question.

Les MOOC et l'émergence des start-up plateformes en sont l'exemple.

Pascal-Emmanuel Gobry, fondateur de Noosphere (une entreprise de recherche de marché) énumère les principaux avantages de l'apprentissage en ligne, et affirme que l'enseignement en ligne ne pourra jamais remplacer le meilleur de l'enseignement traditionnel (tout comme le cinéma n'a pas tué le théâtre).