MOOC tout au long...
Follow
404 views | +0 today
MOOC tout au long de la vie...
Le cours ITYPA, « Internet, tout y est pour apprendre », est un cours en accès libre et ouvert de 10 semaines. Etait mon premier MOOC, je vais surment en faire d'autre et apprendre tout le long de ma vie.....
Your new post is loading...
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

: Méthode de classement, réflexions !!!

: Méthode de classement, réflexions !!! | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it


Je trouve ta réflexion très intéressante. tu stokes des liens de quelle façon, quels outils ?

Source du lien : ICI

Qu'est- ce que tu entends par marque-page sur le net ? Comment tu procèdes ?

si je regarde la définition de méta-donnée j'ai ceci :

Les métadonnées décrivent d'autres données. Il fournit des informations sur le contenu d'un certain article de.

Par exemple, une image peut inclure des métadonnées qui décrivent la façon dont l'image est grande, la profondeur des couleurs, la résolution d'image, si l'image a été créée, et d'autres données. Métadonnées d'un document texte peut contenir des informations sur le temps que le document est, qui est l'auteur, lorsque le document a été rédigé, et un bref résumé du document.

Pages Web contiennent souvent des métadonnées sous la forme de meta tags .

Les balises META description et mots-clés sont couramment utilisés pour décrire le contenu de la page Web.

more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

le tiers livre : Twitter et comment s'en servir

le tiers livre : Twitter et comment s'en servir | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it
lire écrire veiller sur twitter – mode d’emploi en 26 notes et remarques, et réflexions personnelles sur quelques usages (et usagers) remarquables

Les tweets sont des télégrammes décachetés.
Bernard Pivot, 25.05.12, 9h04.

a – 4 ans déjà...

Il y a exactement 4 ans ce mois-ci que j’utilise Twitter. Les premiers mois, à peine une petite quinzaine de followers/following, d’ailleurs tous des amis impliqués dans le web côté édition numérique ou bibliothèques, avec lesquels l’échange était déjà instauré. Mon outil principal de veille, à l’époque : ma page Netvibes (toujours en service, mais pas vraiment tenue à jour). A quoi bon un outil qui vous impose une limite aussi stricte et arbitraire, 140 signes (un moment, nous avions forgé le néologisme je cencrante, tu centrantes...) et d’audience aussi manifestement réduite...

 

more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

On va smiley !

On va smiley ! | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it

Un petit peu d’histoire …
Oups ! J’ai glissé du côté obscur de la désinformation en utilisant le terme de smiley, entraîné par l’enthousiasme de fêter le trentième anniversaire de cette pastille jaune, flanquée de deux points noirs en guise d’yeux et d’un arc de cercle mimant le sourire. Alors,rectifions d’abord le tir.

more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

C'est le bazar dans les tags ! Connaissez-vous des bonnes pratiques ?

C'est le bazar dans les tags ! Connaissez-vous des bonnes pratiques ? | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it

Cela commence par un problème : le foutoir dans mes mots-clés, passe par quelques définitions (tag, méta-données, taxonomie, thésaurus, folksonomie) et se termine par des propositions de bonnes pratiques pour la rédaction des mots-clés.
Vous êtes pressé ou vous connaissez le sujet aller directement aux bonnes pratiques.

Je collectionne des liens vers mes pages web favorites avec Diigo. À quoi cela me sert-il ?
-Récupérer un élément à citer quand je poste un commentaire sur un blog.
-Retrouver des articles qui nourrissent ma réflexion.
-Construire une base de ressources en vue d'un futur article ou pour mes apprentissages.
-Découvrir des internautes qui partagent mes centres d'intérêts. Je peux par exemple, consulter les collections, les favoris des personnes qui ont des mots-clés communs aux miens.
-Et prochainement, mettre en commun avec eux, nos découvertes, pour amplifier notre compréhension d'un sujet précis.

Cependant il y a collection et bordel, deux choses bien différentes, la mienne ressemble à un amas hétéroclite plein de toiles d'araignées. Voilà pourquoi, la semaine passée, je me suis intéressé à la folksonomie et j'ai recherché d'éventuelles bonnes pratiques pour la formulation des mots-clés.

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Anne-Vicky Carlier from ITyPA première approche
Scoop.it!

Blog de formation Zotero | François Magnan Formateur Consultant http://www.francoismagnan.info

ienvenue sur ce blog de formation à Zotero destiné à accompagner les stages que je dispense, notamment à l’Urfist de Toulouse. (un stage aura lieu le 24/05/2012) Il contient des vidéos, des explications destinées à confirmer, approfondir les acquis des stagiaires. Vous trouverez davantage d’explications sur les services que je propose, et d’autres supports de formation sur mon site : http://www.francoismagnan.info


Via Charlotte Bouckaert
more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

Chercher, c’est bien. Mais trouver, c’est mieux !

Chercher, c’est bien. Mais trouver, c’est mieux ! | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it

Analyse réflexive sur 5 semaines de formation en ligne, qui pourrait faire doublon avec la partie de pêche de Lau972

Pourquoi lui et pas moi ?

C’est en analysant le travail d’un itypien, stefan et son bloc-notes, que je me suis posé cette première question. Nous avions la même problématique, les tags ou mot-clés. Lui, a réussi une présentation claire, nette, documentée et précise. Alors que moi, dans le même temps, j’en étais resté à Google Adwords et je tournais en rond.

Il est plus informé que moi. Pourquoi ?

Chercher n’est pas jouer !

more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

Creative Commons France

Creative Commons France | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it
Partager, Remixer, Réutiliser -- Légalement ! Creative Commons est une organisation à but non lucratif qui a pour dessein de faciliter la diffusion et le partage des oeuvres tout en accompagnant les nouvelles pratiques de création à l’ère numerique.
more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

Plates-formes de curation | Tableaux comparatifs - SocialCompare

Plates-formes de curation | Tableaux comparatifs - SocialCompare | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it

Outils permettant de sélectionner manuellement des contenus en ligne, de les éditorialiser et de les partager.

Ce comparatif fait partie d'un article sur les outils de curation, Le Guide de la Curation. Pour plus d'explications sur les produits et les critères : http://pro.01net.com/editorial/529626/le-guide-de-la-curation-(3)-les-outils/

Ce comparatif est associé à celui des outils de publication automatique, qui font de la sélection automatique de contenu : http://socialcompare.com/fr/comparison/outils-de-publication-automatique-md16pw3

Le tableau est librement modifiable, vous pouvez le mettre à jour vous-même et noter vos outils préférés.

more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

Framapad: un outil collaboratif en ligne, en temps réel, libre et sans inscription. ITyPArtageons!

Framapad: un outil collaboratif en ligne, en temps réel, libre et sans inscription. ITyPArtageons! | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it
Beaucoup, parmi les Mookitoos cherchent un espace collaboratif en ligne, simple et en temps réel.  Framapad est peut-être la solution? Pour résumer: (Voir le guide d’utilisation) *La partie t...
more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

ITyPAchegéwells : Remontons le temps - Neur-on

ITyPAchegéwells : Remontons le temps - Neur-on | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it
Cette machine à remonter le temps a été créée avec le plugin jquery TimelineJs.
more...
No comment yet.
Rescooped by Anne-Vicky Carlier from #ITyPa
Scoop.it!

Guide juridique et responsabilités des blogueurs

Guide juridique et responsabilités des blogueurs | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it

À l’occasion d’une décision majeure concernant l’extension du droit de la presse aux blogs, voici un petit guide rappelant les bases du statut juridique des blogs, et des responsabilités des blogueurs.

Le genre d’article qui est susceptible d’être utile pour les internautes ayant l’habitude d’élever la voix, pour savoir quoi faire s’ils sont attaqués, s’ils sont dans leur bon droit, mais aussi pour savoir quelles sont les limites à ne pas franchir…


Via Frédéric DEBAILLEUL, FrancoisMagnan, Deborah Augustiniak
more...
Traductions et Traducteurs's curator insight, April 14, 12:54 AM

Rappel sur les obligations et responsabilités des blogueurs

Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

Les compétences info-documentaires

Les compétences info-documentaires | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it
Pas de recherche efficace sans un réel besoin d’information et d’un objectif d’utilisation. (Et la sérendipité, vous me direz ? je vous vois venir … Dans ce cas, le besoin procède de la curiosité insatiable de l’internaute fouineur, qui trouvera bien une utilisation à sa trouvaille, je vous connais, je suis pareille.)
Au fil de mes recherches, notamment sur les sites des URFIST, des profs doc et autres universités francophones, j’ai construit un petit schéma du moteur à 4 temps de la recherche documentaire :
accéder aux informations
les mémoriser, les compiler
les hiérarchiser (travail de l’ »expert » critique qu’il faut devenir …)
les utiliser, produire
Accéder aux informations : il faut savoir qu’elles existent ! Après, où et comment les trouver, on a plein d’outils et d’astuces dans toutes les bonnes méthodologies proposées ici et là. Et la veille … on en reparle !fq
Les mémoriser : voilà qu’interviennent les applications en ligne déjà largement évoquées sur ITyPA pour compiler, organiser et commenter ses signets. (Delicious, Diigo, …)
Les hiérarchiser : c’est là, à mon sens, le cœur du travail, le plus difficile, le plus important, peut-être le plus générateur d’apprentissage. Cela suppose d’avoir pris connaissance de la ressource et d’y avoir trouvé un intérêt puisqu’on l’a gardée (pertinence par rapport au besoin d’information). Mais il faudra aussi l’interroger sur sa qualité pour lui accorder ou non sa confiance. Il est là, le travail de l’expert. De l’expert dans son domaine, qui pourra juger du contenu, des idées présentées, des références proposées. De l’expert info-documentaire qui saura trouver l’origine de la ressource, les auteurs et leur point de vue éventuel, la fraîcheur de l’information, le contexte environnemental – bref, se faire une idée de sa fiabilité. Toute cette trituration nécessite un travail d’appropriation – ne serait-ce que pour croiser les sources et comparer les documents obtenus qui met en place les connaissances.
Reste à produire ce pour quoi on faisait la recherche. Mettre en forme, mettre en mots, synthétiser, créer … et renvoyer l’info dans la machine ) Avec quelques délicatesses pour les prochains : annoncer ses intentions de publication (je partage des connaissances – d’autres vendent, certains veulent vous convaincre et d’aucuns souhaitent simplement se montrer …) et dire qui on est – ça évite moult recherches parfois
more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

Constructivisme et apprentissage en ligne

Constructivisme et apprentissage en ligne | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it

Je vais traduire et compléter ici très librement quelques notes publiées dans un article du blog nancy-rubin.com
Nancy Ruby s'intéresse elle aussi à la formation pour adultes dans un environnement d'apprentissage numérique.

more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

Veiller

Veiller | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it
J’ai un peu « levé le pied » sur #itypa ces deux dernières semaines, pas du tout par désintérêt pour les thématiques (apprentissage social – communautés), mais par...
more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

MOOC #ITyPA Conférence du 11/10/12

MOOC #ITyPA  Conférence du 11/10/12 | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it
Public mind map by Olivier Legrand.Create your own collaborative mind maps for free at www.mindmeister.com...
more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

[Infobésité] Contrôlez-vous votre flux d’information ? | FrenchWeb.fr

[Infobésité] Contrôlez-vous votre flux d’information ? | FrenchWeb.fr | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it

On croyait connaître la définition d’infobésité quand l’email a débarqué dans l’entreprise. Dans les années 1990, on pouvait lire des témoignages effarés de personnes qui recevaient 50 emails par jour ! Mais notre quotidien maintenant, ce sont des centaines de tweets, des dizaines d’articles, de publications Facebook, des updates Linkedin, Viadeo, Instagram, Tumblr, Pinterest… Et avec nos smartphones, le flux d’information nous suit en dehors des heures de bureau.

more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

Discernement. Pourquoi ? Comment ?

Discernement. Pourquoi ? Comment ? | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it
Le discernement est la faculté de reconnaître mais, attention aux a priori ! La notion bouddhiste du discernement permet d’éviter ce piège. Le discernement est la faculté de reconnaître disti...
more...
No comment yet.
Rescooped by Anne-Vicky Carlier from ITyPA première approche
Scoop.it!

Retrouver le flux RSS des favoris Twitter | Ballajack

Retrouver le flux RSS des favoris Twitter | Ballajack | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it
Une technique pour s'abonner au flux RSS des favoris Twitter d'une personne pour l'intégrer dans un lecteur de news comme Google Reader afin de les conserver.

Via Ticeman, Anne Delannoy, FrancoisMagnan, Charlotte Bouckaert
more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

A la pêche …

A la pêche … | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it
Partie de pêche, la pêche aux infos. Préparatifs : vérifier la météo et les horaires de marée, le compas (boussole ailleurs), avec ou sans carte, et une plage de temps a priori suffisante. Ce qui n...
more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

La boite à outils du veilleur 2.0

La boite à outils du veilleur 2.0 | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it

La veille et la recherche d’information sont des pratiques indispensables à nos professions de formateurs et d’enseignants, même si les outils gratuits qui sont à notre disposition sont très simples à utiliser le plus important pour réaliser une veille efficace c’est d’avoir une bonne organisation, d’employer une méthode et d’y associer les outils les plus pertinents.

Dans le cadre de mon expérience, j’ai remarqué que nous pouvions très vite être noyés sous une avalanche de contenus numériques. Cette profusion d’informations ( infobésité ) que nous subissons tous est une véritable surcharge de connaissances impossible à canaliser et à digérer. A partir de constat j’ai développé une ressource numérique « La boite à outils du veilleur 2.0 » avec pour objectif de gagner du temps en exerçant un filtrage intelligent des flux concernant ma veille sur l’innovation pédagogique et technologique.

more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

OF - Comparatif de 12 solutions de curation

OF - Comparatif de 12 solutions de curation | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it
Dans le cadre du dossier sur la curation que j’ai eu le plaisir de coordonner pour la revue Documentaliste et Sciences de l’information de mars 2012 ( http://www.adbs.fr/revue-docsi-volume-49-n-1-mars-2012-dossier-la-curation-entre-usages-individuels-et-pratiques-professionnelles-115365.htm ), j’ai eu l’occasion de réaliser un comparatif de 12 solutions dont je vous propose ci-dessous quelques éléments complémentaires.

Vous pouvez aussi télécharger cet article au format PDF sur Slideshare

Plutôt que de nous concentrer sur les services dont le positionnement marketing est explicitement celui de la curation, nous avons donc choisi de « brasser large » en choisissant des services qui, à minima et sauf exception répondent à la définition proposée par la Wikipedia : « La curation de contenu (…) est une pratique qui consiste à sélectionner, éditorialiser et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné ». Toutefois, cette définition oublie selon nous un élément essentiel. Si le fait de partager un flux thématique de découvertes et de montrer ainsi son expertise est une motivation forte pour le curateur, il n’en reste pas moins qu’il crée aussi ces collections pour son propre usage et utilise ces services pour leur capacité à archiver les éléments sélectionnés afin de les retrouver ultérieurement. Cette logique de personal knowledge management doit être prise en compte lorsqu’il s’agit d’évaluer des outils de curation.

Les douze solutions sélectionnées

Le choix de ces services s’est effectué sur la base de tests formels ou non, réalisés par l’auteur au fil de l’eau depuis six ans. Cette connaissance préalable a été utilisée afin de sélectionner des outils qui ne sont pas des clones les uns des autres et d’envisager ainsi les différentes facettes du concept.

more...
No comment yet.
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

Blogo Numericus -- Comment veilles-tu ?

Blogo Numericus -- Comment veilles-tu ? | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it

La masse d’information que nous devons traiter chaque jour est toujours plus importante. Face au risque d’infobésité, nous sommes tous contraints de mettre en place des stratégies de traitement de l’information au moyen d’outils plus ou moins perfectionnés. La définition de telles stratégies repose sur la définition d’un équilibre entre deux principes opposés mais non contradictoires :

la recherche de sources d’informations toujours plus nombreuses et diversifiées, afin de ne pas manquer les innovations qui apparaissent constamment dans la plupart des champs d’activité (la société de l’information est une société de l’innovation)

le filtrage toujours plus sévère de l’information collectée pour ne pas perdre de temps à devoir traiter de l’information non pertinente ou redondante.

La littérature sur le sujet est assez souvent décevante parce qu’elle s’intéresse ou bien aux outils, ou bien aux principes généraux. Il est en revanche bien difficile de trouver des conseils pratiques pour mettre en œuvre une stratégie de veille mobilisant les outils évoqués et respectant les principes généraux faisant l’objet de recommandations. La raison en est évidente : il revient à chacun de définir sa stratégie en fonction de ses objectifs particuliers. Définir une stratégie de veille efficace relève de la mécanique de précision et demande une bonne connaissance, non seulement des outils à disposition et du domaine sur lequel on travaille, mais aussi de ses propres habitudes intellectuelles, ce qui est le plus difficile.

Rien n’empêche cependant d’échanger sur nos pratiques de veille, sur nos stratégies concrètes, c’est à dire pas seulement quels outils nous utilisons, mais comment nous les utilisons. Et pour échanger, pourquoi ne pas développer une chaîne de blogs permettant de comparer les pratiques de chacun ? Je commence donc par exposer ma stratégie de veille et je demanderai en fin de billet à 5 blogueurs d’en faire de même. Je ne parlerai pas seulement de ma pratique de veille à l’instant , mais aussi des évolutions dans cette pratique.

Les outils

Car il faut bien commencer par là, malgré tout. Etant assez gadgetophile, je crois bien avoir testé la plupart des outils parus sur le marché au cours des dernières années ; j’ai bien dit testé ; pas utilisé. Pour me tenir au courant, j’utilise en particulier l’excellent Outils Froids qui est une référence en la matière. En gros, pour effectuer une veille à peu près efficace, il faut utiliser trois types d’outils complémentaires : les agrégateurs de flux RSS, les signets et bibliographies partagées, les réseaux sociaux.

Côté agrégateurs

Après avoir expérimenté les logiciels installés en local (RSSowl entre autres, puis le gestionnaire de RSS de Thunderbird), je me suis porté vers Bloglines, sur les conseils de Véronique et Jean-Christophe, que j’ai utilisé pendant des années. J’ai pourtant fini par abandonner cet outil au profit de Google Reader pour une raison simple : la facilité avec laquelle cet outil permet de sélectionner des items (’s’), de les partager avec les autres (Shift+’s’) et de les taguer (’l’+tag) et de partager sa liste d’items tagués avec d’autres. Ces fonctionnalités existent sans doute aujourd’hui dans Bloglines, mais Google Reader a eu un temps d’avance sur son concurrent.

En ce qui concerne les signets partagés, je reste fidèle à Delicious sans trop aller voir ailleurs. Le principal intérêt d’un service de signets partagés ne réside pas dans la sophistication des fonctionnalités qu’il met à disposition je pense, mais dans l’importance de sa base utilisateurs. Delicious donc : c’est rapide, c’est simple, c’est mainstream.

Mon utilisation des réseaux sociaux pour la veille est beaucoup plus récente. Je suis sur Facebook et la plupart de mes "amis" sont des contacts professionnels (mais néanmoins amis sans guillemets pour la plupart). Garder un œil sur les traces de vie qu’ils laissent sur cette plateforme m’est donc utile. Comme ils sont aussi sur d’autres plateformes, j’utilise aussi Friendfeed pour les suivre. J’avoue ne pas y passer des heures. J’ai récupéré le fil RSS de mes ’amis’ Friendfeed dans Google reader qui m’annonce plusieurs centaines de traces produites par jour. Je regarde de temps en temps.

Place à la stratégie maintenant

Je crois assez peu à l’efficacité d’un travail de veille qui ne serait pas du tout lié à une quelconque production. Autrement dit, le travail de traitement d’une masse très importante d’informations doit être orientée par un objectif opérationnel concret ; veiller, ce n’est pas se tenir au courant ; c’est sélectionner, capitaliser, agréger puis synthétiser l’information pour en faire quelque chose. De mon côté, l’output de ma veille, c’est Homo Numericus. Les lecteurs de ce magazine en ligne savent qu’il est de publication irrégulière ; c’est vrai aussi de la veille qui le prépare ; il y a toujours une distance plus ou moins grande entre les objectifs affichés et la réalité...

Pour préparer mes textes dans Homo Numericus, j’applique ce que je considère être une stratégie des tamis successifs :

Premier tamis

Dans Google reader, je parcours très vite ma liste "all items" agrégeant les dernières publication dans les 200 flux et quelques auxquels je suis abonné. J’essaie d’aller très vite. Je suis quand même en mode de visualisation "déployé" et non en mode liste, car les titres seuls ne me permettent pas toujours de juger de l’intérêt d’un article.

Dans ces 200 flux, j’en ai quelques uns qui sont automatiques : des flux issus de recherche de mots clés sur Google news ("informatique, internet", "cyber*", etc), le flux de mes "amis" sur Friendfeed, le flux de mon "network" dans Delicious. A ce niveau mon travail consiste pour l’essentiel à sélectionner, partager et taguer les articles qui me semblent dignes d’attention. C’est un premier tamis ; je suis donc large, en marquant aussi des informations purement factuelles, de détail. Cette simplicité du premier tamis est toute récente. Pendant longtemps, j’ai cherché à classer mes flux : dans des dossiers thématiques d’abord (politique, économie, usages, technos), puis par type de source (presse, blogs, communication institutionnelle), puis les deux. Je me suis rendu compte que ce classement ne me servait à rien. J’ai ensuite créé un niveau de préselection, un dossier "A suivre", avec une trentaine de sources que je considérais comme plus importantes que les autres. Résultat : je ne lisais plus que ces sources. Finalement, j’ai décidé d’abandonner tout principe de classement sur mes sources et de le développer plus finement sur les articles que je sélectionne.

Second tamis

Comme en général, je n’arrive pas à tout parcourir sur autant de sources, je regarde périodiquement et systématiquement un certain nombre de flux particuliers de publications qui sont très proches de mes préoccupations et/ou de très bonne qualité : Internet Actu, La Feuille, bien sûr, OA news, ReadWriteWeb, la rubrique techno du New York Times par exemple. Là, il s’agit de ne rien laisser passer. Depuis peu, je fais de même avec les listes de partage d’un certain nombre de mes contacts dans Google reader. Cette liste est très utile pour moi, et je regrette qu’un plus grand nombre de personnes ne l’utilise pas. Lorsque cela m’intéresse, je sélectionne, partage, tague.

Troisième tamis

Je reprends ma liste d’items sélectionnés. La fonction Trends de Google reader me dit que sur 2700 items parcourus, j’en ai sélectionné une centaine, donc un peu moins de ...heu, je laisse les matheux faire le calcul. Je regarde à tête reposée cette liste d’items sélectionnés, qui est aussi ma liste d’items partagés, et j’essaie de voir si des tendances se dégagent : quel sujet est en train de monter ? de quoi parle-t-on ? qu’est-ce qui fait l’objet de débats intéressants ?

Quatrième tamis

A partir de quelques réponses à ces questions, je décide d’une brève dans Homo Numericus, dans laquelle j’exploite quelques une des références que j’ai pu trouver. Dans la plupart des cas, en cours d’écriture, je fais une boucle de rétroaction : je reviens dans le moteur de recherche du reader et je lance une requête sur le sujet que je suis en train de traiter sur tous les items de mes flux. Cette recherche me permet souvent de dégager une profondeur historique du sujet que je n’ai pas toujours en première approche. Car le moteur retient tout ce qui a été syndiqué et me ressort souvent des articles vieux de plusieurs années. Ainsi, les articles que je n’ai pas eu le temps de lire ne sont pas totalement perdus. Il me servent éventuellement a posteriori pour alimenter un corpus de veille dans lequel je viens puiser régulièrement.

C’est d’ailleurs la force de Google d’offrir la puissance de son moteur de recherche sur des services comme Gmail et Google Reader : il s’agit bien de services de traitement de flux, mais tout l’intérêt consiste à pouvoir stocker aussi le flux et constituer un corpus cherchable, totalement personnalisé et qui grandit avec le temps.

Branchement du percolateur

Dans tous mes textes sur Homo Numericus, j’essaie de rendre plus explicites mes références et mes liens. Pour le faire de manière plus efficace, j’utilise Zotero (où n’entrent donc que les références qui font l’objet d’une citation effective dans mes textes) qui m’aide à gérer et formater des références. Cela m’intéresse de procéder ainsi, parce que je sais que mes brèves dans Homo Numericus me fournissent des matériaux pour l’écriture d’articles plus longs, plus académiques dans lesquels je reprendrai les mêmes références, même s’il s’agit de billets de blogs ou d’articles de journaux. Sans être arrivé à le mettre en pratique réellement jusqu’à présent, j’essaie d’ailleurs de renforcer cet aspect de percolation et de construction progressive de l’information depuis le premier acte de sélection de l’information jusqu’à l’écriture de discours longs et construits pour des publications formelles. Ce n’est pas évident, mais c’est à cela que je travaille, avec l’aide d’Homo Numericus qui devrait constituer une bonne part de la colonne vertébrale du percolateur à idées.

Le percolateur a quelques tuyaux secondaires qui viennent l’alimenter de manière annexe : je suis abonné à quelques listes de diffusion, mais le moins possible. L’envahissement du mail est si important que je préfère ne pas y ajouter en ajoutant dans ma boîte des milliers de messages qui ne me sont pas personnellement destinés. Je suis aussi d’un oeil les Twitt de mes contacts, via un gadget dans mon Gmail. Au passage, inutile de s’abonner au mien, je ne poste rien sur Twitter. Lorsque je repère, par ces moyens des nouvelles intéressantes, je les ajoute manuellement sous forme de note dans Google Reader. Ces notes viennent alors s’ajouter au corpus global et je les sélectionne.

L’art du recyclage

Le secret d’un traitement efficace de l’information, il me semble, c’est de réussir à réutiliser n fois la même information. C’est ce que je m’efforce de faire. On a vu qu’une même information peut être utilisée deux fois, grâce au couple Google Reader-Zotero : à la fois pour l’écriture de brèves dans Homo Numericus, et pour l’écriture de textes plus longs sous forme de références bibliographiques. Ces informations sont utilisées une troisième fois via mon flux Friendfeed que j’ai branché sur mon compte Facebook. Ainsi, toute information partagée dans Google Reader passe dans Friendfeed et atterrit dans mon profil Facebook. Enfin, j’ai mis au point une petite astuce qui me permet d’alimenter automatiquement Homo Numericus en nouvelles syndiquées par ce moyen : lorsque je sélectionne et partage une information dans Google Reader, je la tague. Le premier de mes tags correspond à une des quatre rubriques d’Homo Numericus : politique, économie, usages ou technologies. J’ai partagé le flux RSS de chacun de ces tags et branché ce flux sur chacune des rubriques d’Homo Numericus. Si vous allez sur la page de présentation de ces rubriques, vous verrez ces informations apparaître dans le bloc "Nouvelles syndiquées". Astucieux non ? Plus récemment, j’ai essayé de faire plus subtil en partageant les flux de chacun des tags particuliers par lesquels je décris les informations que je sélectionne : "édition électronique", "copyright", "privacy", etc. Dans Homo Numericus, je tague de la même manière les brèves que j’écris, et j’ai mis en place un système, grâce à Spip, qui établit une correspondance entre les deux. C’est encore incomplet et pas vraiment opérationnel mais ça va venir.

Finalement, un certain nombre d’informations que je relève dans ma veille quotidienne sont très pointus et concernent plus particulièrement le domaine de l’édition électronique scientifique qui est mon coeur d’activité professionnelle. Ces informations sont taguées "pro" et je dirige le flux RSS généré par ce tag sur notre wiki en intranet.

A qui le tour ?

Bon voilà, j’ai fait le tour de ma machine infernale. Peut-être quelques uns d’entre vous auront pu y puiser quelques idées. Je suis preneur de toutes suggestions susceptible de l’améliorer. Si Marin avait écrit ce billet, il nous aurait fait un superbe schéma mettant en évidence tous les tuyaux qui se branchent dans tous les sens. Eh bien justement, c’est à lui en premier que je transmets la question : comment veilles-tu ? Je la pose aussi à d’autres personnes donc j’admire la capacité à dénicher des informations intéressantes : Hubert bien sûr (à moins que ce soit un secret professionnel), André, François, Véronique, Silvère, Jean-Christophe, Gautier, Olivier...comment ? ça ne fait pas 5 ? Je vous l’avais dit, c’est vous les matheux.

P.S. : n’hésitez pas à venir signaler ici en commentaire le billet où vous décrivez votre propre pratique de veille. Et pour ceux qui n’ont pas de blog, vous pouvez évoquer vos pratiques directement en commentaire.

more...
No comment yet.
Rescooped by Anne-Vicky Carlier from Pédagogies actives, décalées et Cie
Scoop.it!

ITyPA sympa ce MOOC ? (épisodes 4 à 10)

ITyPA sympa ce MOOC ? (épisodes 4 à 10) | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it

Les "non commentaires" d'un curateur azimué à propos de la séance 4 du MOOC ITyPA... et pendant qu'on y est, des séances à venir :-)


Via Bernard Lamailloux
more...
Bernard Lamailloux's comment, November 5, 2012 1:08 PM
Merci pour le rescoop :-)
Rescooped by Anne-Vicky Carlier from François MAGNAN Formateur Consultant et Documentaliste
Scoop.it!

Recherche et veille documentaire

Ma présentation pour le MOOC ITyPA 31/10/2012...


Via FrancoisMagnan
more...
Pascale_Masson's comment, November 4, 2012 8:40 AM
merci pour cette mise en avant du 'social search' via l'incitation à expérimenter et à apprécier des outils d'exploration tels que Topsy et Icerocket
FrancoisMagnan's comment, November 4, 2012 9:49 AM
Merci et de rien, il me reste plus qu'à mieux expérimenter Google Hangout pour la visio ;-)
Scooped by Anne-Vicky Carlier
Scoop.it!

Le moteur de recherche, l'utile outil

Le moteur de recherche, l'utile outil | MOOC tout au long de la vie... | Scoop.it
J’adhère à l’idée qu’Internet a beaucoup de ressources qui peuvent soutenir divers types d’apprentissage. Mais pour un novice le handicap majeur peut-être de ne pas savoir comment repérer ces ressources.
more...
No comment yet.