Un leader djihadiste appelle à la destruction des pyramides | Monde antique | Scoop.it

Murgan Salem al-Gohary demande la destruction des monuments du plateau de Gizeh en Égypte au nom de l'Islam.

 

«Il incombe à tous les musulmans d'appliquer les préceptes de l'islam ordonnant la destruction de ces idoles, comme nous l'avons fait en Afghanistan, en détruisant les statues de bouddha», a déclaré Murgan Salem al-Gohary, samedi 10 novembre 2012, sur Dream TV. Selon le site d'informations Egypt Independent, le plateau de Gizeh en Egypte est visé par le leader djihadiste, qui a dans la ligne de mire deux principaux vestiges monumentaux: le Sphinx, et la dernière Merveille du monde antique encore existante: la grande pyramide.

 

Des propos qui ont été proférés le lendemain d'une immense manifestation qui a rassemblé, au Caire, des milliers d'islamistes, dont des salafistes et des membres du Gaama Islamiya. Leurs revendications: réclamer l'instauration en Égypte de la «charia» (loi coranique) et inviter le président Mohamed Morsi à résister à ceux qui y sont hostiles.

 

Ces appels ne manquent pas d'inquiéter les progressistes, les laïcs et les Égyptiens non-musulmans. Gohary, âgé de cinquante ans, est connu pour son apologie de la violence en Égypte, toujours selon Egypt Independent. Il a été condamné à deux reprises, dont une peine étant l'emprisonnement à vie, lorsque Hosni Moubarak était président. Il a ensuite fui le pays pour l'Afghanistan. En 2007, il s'est rendu au Pakistan, puis en Syrie qui, ensuite, l'a remis à l'Égypte. Après la chute de Moubarak, début 2011, il a été libéré de prison par une décision judiciaire.


Via Syndicat National des Antiquaires