E-commerce VS magasins: complémentaires plus qu'adversaires | Mobile & Magasins | Scoop.it

Si les Français restent attachés au commerce traditionnel, ils sont aussi près d'un quart (24%) à afficher leur préférence pour les distributeurs en ligne "et ce alors même que la plupart de ces acteurs internet n'existaient pas il y a une quinzaine d'années, ce qui montre que les pure-players sont loin d'être des acteurs marginaux du commerce", a commenté Frédéric Michaud de l'Ifop lors de la présentation de l'étude. Ce chiffre monte même à 32% chez les CSP+ et à 30% en zone rurale. Les sites de e-commerce sont largement plébiscités pour la question du prix (81% des sondés pensent qu'ils sont les moins chers), du choix (70% pensent qu'ils ont davantage de stock) ou de la praticité (60%).

Les magasins traditionnels remportent eux la palme de la confiance (81%), de la convivialité (72%) et des services (82% jugent qu'ils ont des services après-vente de qualité). "Le match entre acteurs internet et enseignes traditionnelles est donc plutôt équilibré", estime Frédéric Michaud. "C'est une illusion de croire qu'internet a balayé l'ensemble des anciennes habitudes de consommation" ajoute-t-il, estimant que la tendance forte du commerce de demain sera celle de l'utilisation conjointe du web et des magasins.

 

 


Via Nicolas Prigent, jerome leger