Mipygreen
Follow
Find
196 views | +0 today
Rescooped by Heike Trentzsch from Vertical Farm - Food Factory
onto Mipygreen
Scoop.it!

Carrot City - Home

Carrot City - Home | Mipygreen | Scoop.it
Carrot city's new research on how how design can enable urban food production http://t.co/VdmxFXy3 #UrbanAg...

Via Alan Yoshioka
Heike Trentzsch's insight:

Bientôt à Blagnac et Toulouse.

more...
No comment yet.
Mipygreen
Un projet pluridisciplinaire axé sur l’alimentation ,le jardin urbain et l'eco design.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Heike Trentzsch from territoires durables
Scoop.it!

Joseph Stiglitz à Toulouse : « Ce qui ne marchera pas, c'est l'austérité »

Joseph Stiglitz à Toulouse : « Ce qui ne marchera pas, c'est l'austérité » | Mipygreen | Scoop.it
Invité d'honneur du Tiger Forum, véritable festival de Cannes de l'économie mondiale organisé par Toulouse School of Economics, Joseph Stiglitz, prix Nobel d'économie 2001 et ancien conseiller de Bill Clinton, s'est exprimé pour ToulÉco sur la...

Via ARPE Midi-Pyrénées
Heike Trentzsch's insight:

Eh oui, L'austérité n'a jamais marché!!!

more...
No comment yet.
Scooped by Heike Trentzsch
Scoop.it!

Planter et récolter la pomme de terre

Planter et récolter la pomme de terre | Mipygreen | Scoop.it
Comment planter facilement des pommes de terre au potager dès le mois de mars, pour une récolte avant les mois d'été.
more...
No comment yet.
Rescooped by Heike Trentzsch from Attitude BIO
Scoop.it!

Plantation sur les toits, futur de l'agriculture et de l'urbanisme?

Plantation sur les toits, futur de l'agriculture et de l'urbanisme? | Mipygreen | Scoop.it

Il devient urgent de changer nos habitudes et d'inventer des alternatives à la culture intensive actuelle. Une tour de 200 mètres de hauteur serait susceptible de nourrir 50 000 personnes, cela fait réfléchir.


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Heike Trentzsch
Scoop.it!

Nature en ville : les jardins du béton

Nature en ville : les jardins du béton | Mipygreen | Scoop.it
« Au cœur de Paris un jardin partagé de 800 m⊃2; accueille depuis le printemps des personnes en insertion sociale, des enfants des écoles, des familles fréquentant le centre social Soleil -- Saint-Bl...
more...
No comment yet.
Rescooped by Heike Trentzsch from ville et jardin
Scoop.it!

Bécher, biner et cultiver la citrouille: Berlin se met aux jardins potagers

Bécher, biner et cultiver la citrouille: Berlin se met aux jardins potagers | Mipygreen | Scoop.it

Berlin - Sur le toit d’un centre commercial ou sur le terrain d’un ancien aéroport, les jardins potagers se développent à Berlin où l’on vient bécher, biner, faire pousser tomates et pommes de terre, tout en partageant une bière ou des chipolatas.

 


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter, Laure
more...
Odile LAMBOT's curator insight, January 25, 12:23 AM

#Le jardin en ville : "Le jardin potager n'est pas seulement un lieu voué à une activité d'autosuffisance mais aussi un lieu de socialisation» explique la sociologue allemande Christa Müller, qui a consacré un livre à l'«urban gardening».

Scooped by Heike Trentzsch
Scoop.it!

[Écouter] Davantage de toits végétalisés en ville de Lausanne

[Écouter] Davantage de toits végétalisés en ville de Lausanne | Mipygreen | Scoop.it
La Municipalité de Lausanne, soutenue par son législatif, a pour objectif d'avoir plus de toitures végétalisées. Actuellement, la Ville a l'obligation de végétaliser les toitures plates de ses bâtiments en cours de rénovation.
Heike Trentzsch's insight:

Voilà une inspiration pour nos politiques en manque de projets durable!

more...
ncls_dlc's curator insight, November 9, 2013 4:26 AM

Politique de végétalisation des toitures par les municipalités de Bale et Lausanne

Alain Wagener's curator insight, November 9, 2013 9:21 AM

Lausanne entend s'inspirer de Bâle et promouvoir les toitures végétalisées. Potentiel estimé : l'équivalent d'une centaine de terrains de football !

Rescooped by Heike Trentzsch from Agriculture urbaine
Scoop.it!

Volume 10 numéro 2 | septembre 2010 L’agriculture urbaine : un outil multidimensionnel pour le développement des villes et des communautés

Volume 10 numéro 2 | septembre 2010 L’agriculture urbaine : un outil multidimensionnel pour le développement des villes et des communautés | Mipygreen | Scoop.it

Via agriculture dans la ville
more...
No comment yet.
Rescooped by Heike Trentzsch from Innovation sociale
Scoop.it!

Les incroyables comestibles, les débuts d'une agriculture vivière

Les incroyables comestibles, les débuts d'une agriculture vivière | Mipygreen | Scoop.it

Changer l’agriculture, c’est changer notre mode de consommation ; c’est aussi changer notre mode de production. A notre propre 
échelle, chacun peut être acteur de ce changement fondamental. C’est ce que proposent les Incroyables Comestibles, concept citoyen et solidaire qui se propage actuellement partout dans le monde.

L’idée est simple : faire de la ville un immense jardin partagé, auquel tout le monde peut contribuer. Chacun est ainsi appelé à devenir un apprenti jardinier-citoyen, en plantant, cultivant et récoltant à sa guise les fruits du potager en libre-service.


Via Bernard BRUNET
Heike Trentzsch's insight:

bientôt à Blagnac?!!?

more...
No comment yet.
Scooped by Heike Trentzsch
Scoop.it!

Mipygreen

Mipygreen | Mipygreen | Scoop.it
Heike Trentzsch's insight:

Aujourd'hui MipyGreen vous invite à assister dans le cadre de la venue de l'exposition internationale CARROT CITY à Toulouse, 

à une conférence à l'auditorium du MUSÉUM Toulouse.

QUELLE EST LA PLACE DE L'ALIMENTATION DANS LA VILLE ?Comment des espaces en milieu urbain peuvent-ils être utilisés pour desprojets de production alimentaire ?En présence des commissaires de l'exposition de Ryerson University, Antoine Maurice, Olivier Bories, Heike TrentzschHeure: 18h30
more...
No comment yet.
Scooped by Heike Trentzsch
Scoop.it!

Et aussi. Un jardin partagé victime du temps - Le Progrès

Et aussi. Un jardin partagé victime du temps - Le Progrès | Mipygreen | Scoop.it
Le Progrès
Et aussi. Un jardin partagé victime du temps
Le Progrès
Et aussi. Un jardin partagé victime du temps. Publiée le 27/05/2013 à 01:02. Un jardin partagé victime du temps.
more...
No comment yet.
Scooped by Heike Trentzsch
Scoop.it!

KOKOPELLI condamnée: biodiversité, la fin des illusions

KOKOPELLI condamnée: biodiversité, la fin des illusions | Mipygreen | Scoop.it

Il faut être réaliste : les semences que défend l’association Kokopelli, étant maintenues dans l’illégalité par une volonté politique, nous ne pouvions pas gagner ces procès. 

 

 

Dans le cas du procès de la SAS Baumaux pour concurrence déloyale, M. Baumaux verra donc son bénéfice de 800.000€ augmenté de 10.000€ et recevra 2.000€ pour ses frais. L’état français recevra 17.500€ au motif que KOKOPELLI vend des semences illégales, 5.000€ seront consacrés aux frais et à l’information du bon peuple sur les pratiques dangereuses de l’association KOKOPELLI. Les semences qui ont nourri nos grands-parents et qui servent à nous nourrir aujourd’hui par le jeux des croisements, sont donc devenues illégales et dangereuses. 

 

 

 

Nous avons eu droit au grenelle de l’environnement : il faut sauver la biodiversité ! alors pourquoi condamner une association qui sauvegarde avec ses adhérents et ses sympathisants, plus de 2500 variétés en risque de disparition ? 

 

 

Pourquoi condamner ces semences dont la FAO reconnaît qu’elles sont une des solutions pour assurer la souveraineté alimentaire, face aux dérèglements climatiques et à l’augmentation de la population mondiale ? 

 

 

 

Pourquoi les mêmes variétés, selon qu’elles sont vendues par KOKOPELLI ou d’autres opérateurs entraînent condamnation ou mansuétude ? Pourquoi les grandes surfaces vendent des fruits et légumes issus des variétés interdites à KOKOPELLI, en toute impunité (en tout cas à notre connaissance). 

 

 

 

Les condamnations infligées à KOKOPELLI ne sont donc pas à chercher dans la nature des semences que protège l’association, mais dans ses actions. L’association propose aux jardiniers, aux paysans, d’être autonomes et responsables, face au vivant. Dans notre société du tout marchandise, c’est intolérable. Le plus grand grief (sous jacent) fait aux semences anciennes ou de pays, est d’être reproductibles et qui plus est adaptables à de très nombreuses conditions de cultures, sans le soutien de l’agro chimie. 

 

 

Voilà la faute de KOKOPELLI : conserver le levain des savoirs populaires, agronomiques et génétiques. A l’heure où l’on veut nous faire croire que le tout hybride, OGM, chimique, énergie fossile, sont les seules possibilités d’assurer notre alimentation, propager l’autonomie semencière par l’exemple est devenu répréhensible. Ce qu’il faut retenir de ces condamnations, c’est la volonté affichée d ‘éradiquer les alternatives techniques et semencières autonomes. 

 

 

Depuis 15 ans, KOKOPELLI protège la diversité de nos jardins, de nos champs, de nos assiettes, tout en essayant de faire évoluer le cadre juridique vers une reconnaissance de la valeur agronomique et culturelle des variétés reproductibles : L’ETAT FRANÇAIS NOUS A FAIT ECHOUER. 

 

 

 

Aujourd’hui, la disparition potentielle de KOKOPELLI ouvre un boulevard à l’uniformisation culturelle et productiviste agricole. La disparition de la « vraie » biodiversité basée sur la variabilité génétique d’une multitude de variétés locales ne sera jamais, et de très loin, compensée par la multiplicité de quelques variétés clonées. Il est intéressant de noter la similitude des actions et de la répression envers les faucheurs volontaires, les amis de l’ortie, les défenseurs de l’herboristerie et KOKOPELLI : chacun cherche à sa façon, à protéger et promouvoir la vie et la continuité des savoirs. Pour notre gouvernement, tout cela est devenu répréhensible ! 

 

 

 

Face à ses contradictions, entre ses déclarations enflammées du Grenelle de l’Environnement et les condamnations qu’il obtient contre les défenseurs de la biodiversité, gageons que l’état français mettra un point d’honneur à prendre en réelle considération le devenir des générations futures. L’association KOKOPELLI a toujours proposé la résistance fertile non violente et le dialogue, peut-être étions-nous trop en avance ?

 

 

Mais maintenant, sauver la biodiversité est d’une extrême urgence. Si l’agriculture productiviste que protége le gouvernement se trompe, vous trompe, nous trompe, quelle stratégie de repli aurons-nous ? Si nos élus ont contribué à éradiquer notre patrimoine semencier alimentaire ? 

 

 

 

La solution est dans votre camp, mesdames et messieurs nos gouvernants. 

 

 

Une fois, vous avez pu revendiquer « responsables, mais pas coupables ». Devant la faim du peuple, cet argument ne tient pas. N’obscurcissez pas l’avenir, il l’est déjà suffisamment. 

 

Mais peut-être faut-il lancer un appel : aux semences, citoyens ! 

 

Raoul JACQUIN 

 

Comité de Soutien à l'Association 

 

Kokopelli La finalité de ce comité de soutien est : 

 

- de protéger l'Association Kokopelli des attaques de l'état Français et du lobby semencier. 

- de libérer les semences de vie de l'emprise des multinationales de l'agro-chimie et des transgéniques. 

 

Le Manifeste de Kokopelli, fondateur et fédérateur de ce comité de soutien peut être téléchargé. 

 

Contacts 

 

- Raoul Jacquin: 04 67 97 50 18 / raoul@kokopelli.asso.fr 

 

- Jocelyn Moulin : 06 61 98 59 59 

 

- Dominique Guillet: dominique@kokopelli.asso.fr

more...
No comment yet.
Rescooped by Heike Trentzsch from Agriculture urbaine et rooftop
Scoop.it!

La ferme à la ville : de quoi témoigne le boom de l'agriculture urbaine ?

La ferme à la ville : de quoi témoigne le boom de l'agriculture urbaine ? | Mipygreen | Scoop.it
Avoir son propre potager même en ville, une pratique qui se répand de plus en plus. Cultiver ses carottes et ses tomates : pourquoi ce retour au vert ?

Via Agriculture urbaine
Heike Trentzsch's insight:

Demain nous mangerons toujours,

more...
No comment yet.
Scooped by Heike Trentzsch
Scoop.it!

Mipygreen – Ateliers

Mipygreen – Ateliers | Mipygreen | Scoop.it
Heike Trentzsch's insight:
LES ATELIERS RECYCLO-BRICOLAGE POUR TOUS !

Mipygreen vous propose de participer à des ateliers destinés à tous les âges.

Nous proposons d’accompagner chaque participant à la revalorisation de divers objets recyclés. Nous les conseillons ensuite sur les différentes plantations et les techniques d’entretien possibles pour leur œuvres.

Ainsi, chaque participant amène avec lui un objet de son choix (vieux panier, vieille boîte, palette, planches, pots, etc.) et des outils de bricolage (pinces, marteau, gants, etc.)

 

L’objectif sera de le transformer en jardinière, en pot, en abri à insectes, ou en support de culture.Les objets ainsi transformés seront exposés durant l’exposition internationale de «Carrot City» organisé cet été dans l’écoquartier Andromède avant d’être remis à leur constructeurs.

 

A très vite pour le début de cette série d’ateliers, et n’hésitez pas à en parler autour de vous !

 

Tous les Mercredi de 15h à 18h dans l’espace Andromède à Blagnac.Le planning de l’atelier débutera dès qu’au moins 15 participants seront inscrits.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Heike Trentzsch
Scoop.it!

Produire ses légumes en ville : les propositions les plus folles ...

Produire ses légumes en ville : les propositions les plus folles ... | Mipygreen | Scoop.it
Un exemple de rizière urbaine pensée par le Laboratoire Urbain d'Agriculture (LUA) Pasona Urban Farm / Kono Design Un exemple de rizière urbaine pensée par le Laboratoire Urbain d'Agriculture (LUA) Pasona Urban ...
more...
No comment yet.
Rescooped by Heike Trentzsch from Mipygreen
Scoop.it!

Bécher, biner et cultiver la citrouille: Berlin se met aux jardins potagers

Bécher, biner et cultiver la citrouille: Berlin se met aux jardins potagers | Mipygreen | Scoop.it

Berlin - Sur le toit d’un centre commercial ou sur le terrain d’un ancien aéroport, les jardins potagers se développent à Berlin où l’on vient bécher, biner, faire pousser tomates et pommes de terre, tout en partageant une bière ou des chipolatas.

 


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter, Laure, Heike Trentzsch
more...
Odile LAMBOT's curator insight, January 25, 12:23 AM

#Le jardin en ville : "Le jardin potager n'est pas seulement un lieu voué à une activité d'autosuffisance mais aussi un lieu de socialisation» explique la sociologue allemande Christa Müller, qui a consacré un livre à l'«urban gardening».

Scooped by Heike Trentzsch
Scoop.it!

Gemeinschaftsgarten Donaukanal

1 minute durch den wiener gemeinschaftsgarten am donaukanal.
Heike Trentzsch's insight:

Nous cherchons des volontaires et bénévoles pour mettre en place le jardin partagé dans l'eco quartier Andromede à Bagnac-
Beauzelle! Plus info sur www.mipygreen.org ou contactez nous sur contact@mipygreen.org.....

more...
No comment yet.
Rescooped by Heike Trentzsch from ville et jardin
Scoop.it!

Agriculture urbaine et esthétisme

Agriculture urbaine et esthétisme | Mipygreen | Scoop.it
Découvrez un exemple de potager urbain vertical. Vous manquez d'espace ? La ferme verticale est une solution pour faire pousser vos légumes en centre ville !

Via Laure
more...
No comment yet.
Rescooped by Heike Trentzsch from ville et jardin
Scoop.it!

Ces jeunes Brestois ont inventé un nouveau type de potager !

Ces jeunes Brestois ont inventé un nouveau type de potager ! | Mipygreen | Scoop.it

Si on connaît les murs végétalisés, le concept de « potager coulissant » a germé dans la tête de deux jeunes Brestois.


Via Bourdoncle, Laure
more...
No comment yet.
Rescooped by Heike Trentzsch from Sustainable Urban Agriculture
Scoop.it!

rooftopmicrofarms

rooftopmicrofarms | Mipygreen | Scoop.it

Via FarmRoof®
more...
FarmRoof®'s curator insight, October 14, 2013 11:45 AM

Growing on the roof means taking the farm to where it's never been before and all the places it's needed the most.  With the World's First Certified OrganicFarmRoof® system, we aim to provide your home, business, and community with  the simpliest, shortest path to organic farming...

Steve Kingsley's curator insight, October 15, 2013 5:50 PM

Too bad we live in a condominium. This will never pass the condo boeard....

Rescooped by Heike Trentzsch from Sustainable Urban Agriculture
Scoop.it!

Can city farms feed a hungry world?

Can city farms feed a hungry world? | Mipygreen | Scoop.it
There will be billions more hungry people in 2050. Growing our food on vertical farms or under radical new lighting systems may be key to ensuring they have eno (We have to get to this.. Can we??

Via Alan Yoshioka, FarmRoof®
Heike Trentzsch's insight:

YES WE CAN.....but even more WE MUST!!!!

more...
Darin Hoagland's comment, June 28, 2013 8:37 AM
Every time I see another urban empty lot turned into a community garden in Oakland, California (my hometown) I am gratified and excited someone has made the space far more useful.
Darin Hoagland's curator insight, June 28, 2013 8:39 AM

More city farms will become a necessity sooner or later.

Heike Trentzsch's comment, June 28, 2013 1:45 PM
Better soon as to late! I am living in South France, Toulouse And for the moment it's quiet difficult to transform an urban empty lot into a community garden. To much anti régulations and not enough citizen motivation
Scooped by Heike Trentzsch
Scoop.it!

Le Blog des élus Verts à la Mairie de Toulouse

Le Blog des élus Verts à la Mairie de Toulouse | Mipygreen | Scoop.it
Carrot city : l’agriculture en ville... aussi à Toulouse14 juin 2013, par Antoine Maurice

L’exposition internationale « Carrot City » est installée à Toulouse Métropole jusqu’au 14 juillet et je suis heureux d’avoir accueilli hier soir, au Muséum d’histoire naturelle de Toulouse, les deux commissaires de cette exposition, tous deux venus de Toronto : Joe NASR et June KOMISAR.

C’est en effet à l’université de Ryerson à Toronto, où enseignent Joe et June, que cette exposition est née pour faire ensuite escale à New-York, Casablanca, Berlin, Paris, et plus récemment à Strasbourg et à Lyon, s’enrichissant au fil de ses haltes. C’est donc un honneur pour notre métropole de l’accueillir à notre tour, simultanément : • à Blagnac, dans le quartier Andromède, • à Toulouse, aux Jardins du Muséum et au Carré de la Maourine à Borderouge.

En donnant à voir des projets innovants d’agriculture en milieu urbain provenant des 4 coins du monde, l’ exposition Carrot City pose des questions fondamentales, partagées par d’autres grandes métropoles de la planète qui concentrent aujourd’hui plus de la moitié de la population mondiale : • Quelle est la place de l’agriculture en ville ? • S’agit-il d’une nécessité ou d’un agrément ? • Comment l’agriculture peut-elle structurer de nouveaux projets urbains ?

Les territoires urbains sont en effet en première ligne de la transition écologique, sociale et économique de nos territoires, et doivent en particulier trouver des réponses à la question : « Comment des espaces en milieu urbain peuvent-ils être utilisés pour des projets de production alimentaire ? »

L’ambition de la conférence était d’explorer ces différentes questions en deux temps. Tout d’abord, grâce à l’expertise de nos intervenants :

* Heike TRENTZSCH, initiatrice de la venue de Carrot City sur Toulouse Métropole, fondatrice et directrice de Mipygreen, qui a assuré l’animation de la table ronde. * Joe NASR et June KOMISAR, enseignants à l’université de Ryerson - Toronto et commissaires de l’exposition Carrot City, * Olivier BORIES, enseignant-chercheur, maître de conférences en Aménagement de l’espace (École Nationale de la Formation Agronomique, Laboratoire de recherche Dynamiques Rurales). qui ont exposé des expériences menées à Boston, Montreal, Toronto et ailleurs... montrant ainsi l’évolution, et l’innovation en matière d’agriculture.

Puis, sous forme d’un débat avec la salle qui comptait experts, technicien-ne-s, chercheurs-euses, enseignant-e-s, étudiant-e-s, institutionnels, membres d’associations et habitant-e-s particulièrement investis sur ce sujet.

Toulouse Métropole s’est interrogée sur son rôle en la matière. La Communauté urbaine, sous mon impulsion, a voté en mai 2012 une Charte pour une agriculture durable en territoires périurbains, visant à redonner toute sa place à l’agriculture locale dans une vision structurante du territoire métropolitain : valorisation du territoire, des hommes et des produits, respect de l’environnement et de la santé. Cette initiative confirme la place et le rôle importants que les élus de Toulouse Métropole souhaitent donner à l’agriculture dans le développement équilibré du territoire, qui est couvert, rappelons-le, par cette activité sur environ le 1/4 de la surface du territoire communautaire. La Communauté urbaine a donc fait le choix d’une agriculture durable : économiquement, socialement et sur le plan environnemental, qui doit répondre à 5 défis :

• Agir sur la planification et le foncier, préalable indispensable, • Considérer l’agriculture comme une activité économique et alimentaire avant tout • Donner la priorité au maraîchage et développer les produits locaux • Diversifier les productions, en renforçant notamment l’agriculture biologique • Développer une démarche de qualité et de l’innovation, technique mais aussi sociale

Dans ce cadre, plusieurs actions concrètes sont déjà à l’œuvre. Certaines mobilisent de nombreux partenaires du monde agricole. D’autres développent davantage le lien social entre habitants comme sur les jardins partagés.

Deux actions sont présentées dans l’exposition Carrot city et seront ambassadrices de notre territoire dans les futures escales de l’exposition :

• le maintien de l’exploitation maraîchère Bordebio à Toulouse, dans le quartier Izards Trois Cocus, maintenant ainsi une activité agricole biologique avec vente directe au sein d’un futur éco-quartier, • la réhabilitation de la Ferme de Salsas à Quint-Fonsegrive, en valorisant à la fois l’activité agricole sur ce site (maraîchage, petit élevage) et en promouvant des activités citoyennes socio-éducatives (pâturage de moutons notamment)

D’autres sont en cours, parmi lesquelles :

• A Sesquières, une étude a été lancée pour aménager l’exploitation Bellerive en ferme pédagogique, • Toujours à Toulouse, la reconversion en agriculture biologique de terres entretenues par la Régie agricole municipale, exploitant aujourd’hui au total près de 300 ha, • Sur Blagnac, il s’agit de pérenniser 135 ha de maraîchage sur le secteur des Quinze sols, et accompagner sa diversification • Un projet de parc agricole et naturel de 220 ha est lancé à Pin Balma. Ces actions territorialisées s’articulent avec des actions thématiques renforçant les collaborations de Toulouse Métropole :

• avec les acteurs du foncier, comme la SAFER et Terres de liens, • avec les acteurs économiques, de l’économie sociale et solidaire comme le Réseau Cocagne avec qui nous développons des projets de maraîchage biologique en chantiers d’insertion, et, à une autre échelle, avec le Marché d’intérêt national, dans la perspective, plus qu’aujourd’hui, de favoriser une agriculture de proximité, de qualité, distribuée localement.

Pour en savoir davantage sur Carrot City : http://www.toulouse-metropole.fr/services-proximite/agenda/-/agenda/event/3208987 ;jsessionid=1C99F06D507FB98196AFFAA2A7F8731B

Heike Trentzsch's insight:

le programme complet des ateliers et animations organisés par Mipygreen sur: http://www.mipygreen.org/

more...
No comment yet.
Rescooped by Heike Trentzsch from la vie en vert... à Verlinghem !
Scoop.it!

Du béton de chanvre souffle sur un immeuble neuf de Paris

Du béton de chanvre souffle sur un immeuble neuf de Paris | Mipygreen | Scoop.it
PROJET VERT. Une opération pilote vient d'être achevée au cœur de la capitale, qui, pour la première fois, met en oeuvre du béton de chanvre dans un immeuble de logements à étages.

Via Sylvain Rotillon, Verlin Vers l'Autre
more...
Sylvain Rotillon's comment, May 30, 2013 1:57 PM
N'est ce pas, d'ailleurs maintenant on ne dit plus "fumer la moquette", mais "fumer le béton " ;-)
Verlin Vers l'Autre's comment, May 31, 2013 8:48 AM
Bonne nouvelle : ça fait moins d'acariens :)
Sylvain Rotillon's comment, June 2, 2013 8:57 AM
Oui, adieu aux allergies !
Rescooped by Heike Trentzsch from la vie en vert... à Verlinghem !
Scoop.it!

Agriculture urbaine : un nouveau modèle agroalimentaire ? Le gouvernement français s'y intéresse...

Agriculture urbaine : un nouveau modèle agroalimentaire ? Le gouvernement français s'y intéresse... | Mipygreen | Scoop.it

Initiation au compostage, atelier de bricolage de serres amovibles, préparation des semis de cultures ... Voici les activités proposées en plein cœur de la ville de Colombes, en bordure de Paris (92-Hauts-de-Seine). La ville accueille, depuis peu, sur un terrain en friche le projet Agrocité, une ferme urbaine expérimentale, qui propose des activités culturelles et pédagogiques autour de l’agriculture, dans le cadre d’initiatives écologiques et partagées.


Via Agriculture urbaine, Verlin Vers l'Autre
Heike Trentzsch's insight:

super!!! ....Bientôt aussi à Blagnac avec Mipygreen.

more...
No comment yet.
Rescooped by Heike Trentzsch from Agriculture urbaine et rooftop
Scoop.it!

Le rap engagé du potager

Le rap engagé du potager | Mipygreen | Scoop.it
Le rap engagé du potager

Via Agriculture urbaine
Heike Trentzsch's insight:

COOL....meme le RAP se mets au vert...!!!

more...
Agriculture urbaine's curator insight, April 3, 2013 4:48 AM
Tous les moyens sont bons pour militer en faveur de la nature et de la planète ! Le rap, avec ses rythmes lancinants et ses rimes percutantes, peut lui aussi servir la bonne cause. En Belgique, le collectif Pang (feat. MonkeyMix) vient de réaliser "les potes à Jé", une vidéo bien balancée qui promeut les potagers urbains, la permaculture, le recyclage, le respect de l'environnement et... les toilettes sèches.
Verlin Vers l'Autre's curator insight, May 2, 2013 4:11 AM

Proposé par la PANG - Première Association de Naturistes Gangsters - pour les potagers urbains de BXL Capitale - donc pas loin de chez nous :)

A ne pas manquer vers 1:20, le TSP...

Big up !

Rescooped by Heike Trentzsch from Nature, urbanisme et citoyenneté
Scoop.it!

Le Jardin XP ou l'agriculture urbaine suspendue entre ciel et terre

Le Jardin XP ou l'agriculture urbaine suspendue entre ciel et terre | Mipygreen | Scoop.it

Le décor alentour est ultra minéral, des rubans de bitumes enserrent le lieu et pourtant on sent déjà une autre atmosphère, une autre énergie.

L’agriculture urbaine, en réapparaissant dans les endroits les plus inattendues, provoque souvent ce sentiment de douce euphorie où se ré-ouvrent les champs du possible sur fond de poésie urbaine et d’hymne à la nature.

A la Gare XP, ce dimanche, vient s’ajouter un ingrédient qui achève de transporter le visiteur au septième ciel : un soleil dardant ses rayons enfin brulants sur ce toit qui trouve une nouvelle destination : l’expérimentation


Via Bernard BRUNET, Ivan Pascaud
more...
No comment yet.