Métier commercial.
5 views | +0 today
Follow
Métier commercial.
Présentation sur les métiers commerciaux.
Curated by Bouunty
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bouunty
Scoop.it!

Raphaël Palti, Altavia : « Le client-roi devient une réalité » - Le nouvel Economiste

Raphaël Palti, Altavia : « Le client-roi devient une réalité » - Le nouvel Economiste | Métier commercial. | Scoop.it
Raphaël Palti, Altavia : « Le client-roi devient une réalité »
Le nouvel Economiste
Nous avons deux métiers dans notre groupe : le premier concerne les idées, le second leur mise en œuvre. Le fil rouge ?
more...
No comment yet.
Rescooped by Bouunty from e-commerce entreprise
Scoop.it!

Livraisons ratées à Noël : pourquoi le e-commerce n'est pas (encore) à la hauteur

Livraisons ratées à Noël : pourquoi le e-commerce n'est pas (encore) à la hauteur | Métier commercial. | Scoop.it
Certains n'ont pas eu de cadeaux sous le sapin cette année, pour cause de retard de livraison. Les sites de e-commerce, victimes de leur succès, doivent encore s'améliorer, surtout durant les périodes de fêtes.

Via Augustin Gueldry
more...
Augustin Gueldry's curator insight, December 29, 2013 12:00 PM

Pour bien comprendre les retards de livraison à l'approche de Noël, il est important de revenir un peu en arrière.

Même si le e-commerce s'est imposé dans notre quotidien, il faut se souvenir qu'avant le début des années 2000 la quasi totalité des transporteurs avaient déserté l'activité de livraison aux particuliers au profit de la livraison B to B, plus simple à traiter et à optimiser.

La Poste avait déjà un rôle important avec 2 autres acteurs qui étaient déjà La Redoute et 3Suisses avec leur réseau respectif. 

 

Depuis quelques années, un certains nombres de transporteurs ont souhaité se positionner sur les particuliers afin de profiter de la vague Internet. On peut citer dans des compartiments différents du colis des acteurs tels que TNT, UPS, Colis Privé, DHL ou l'élargissement des offres du Groupe La Poste. 

 

Alors on se dit qu'avec ces grands acteurs, la prestation va être obligatoirement à la hauteur.

Il faut cependant garder à l'esprit les facteurs suivants qui viennent compliquer la bonne exécution de la prestation de transport :

 

- le contexte de la livraison à domicile reste encore aujourd'hui complexe (difficulté de localiser certaines adresses, code d'accès, client absent etc...). L'adaptation du service a un coût pour adapter ces réseaux aux contraintes du particulier (livraison en ville, en étage, le samedi, variation des flux, poids moyen du colis etc...)

 

- l'accroissement soudain des volumes est évidemment anticipé par les transporteurs mais le challenge du tarif ne permet pas toutes les initiatives.

 

En effet, nous souhaitons tous une livraison rapide, efficace mais la plupart du temps avec un coût de transport faible ou gratuit... Or la faible marge du e-commerçe ne permet pas à un e-marchand de prendre à sa charge des frais de port élevés.

En conséquence, il négocie un prix bas avec son transporteur et doit donc accepter que ce dernier ne mette pas des moyens opérationnels à perte pour le simple plaisir de faire le Père Noël.

Le consommateur impatient doit donc accepter que sa schizophrénie (avoir son colis sans délai et à un coût proche de zéro) ne peut pas toujours être satisfaite.

L'alternative, en attendant la livraison par drône, existe toujours : aller jusqu'à la veille de Noël dans des magasins bondés... avec un temps pour chercher sa place de parking, arpenter les rayons encombrés, faire la queue à la caisse...

Mais, malgré ce temps passé et le possible d'énervement ou de fatigue, là aussi la promesse du grand centre commercial ou de la boutique ne sera peut être pas tenue puisque rien ne garanti que le cadeau convoité sera encore disponible en rayon...

 

Comme souvent il faut donc faire un arbitrage entre des solutions qui ne sont pas parfaites. Le seul levier que maîtrise réellement le particulier est la date de son actie d'achat pour anticiper la rupture de stock en magasin ou l'engorgement du transporteur à quelques jours de Noël.

 

Pour les e-commerçants, il est par contre necessaire d'anticiper la saison à plusieurs niveaux :

 

- Organiser sa logistique pour avoir un planning et une organisation adaptée à ces quelques semaines.

- Organiser son plan de transport et le choix de ses prestataires.

- Etablir un processus de suivi des expéditions pour avoir une vision globale et exhaustive de son activité.

- Elaborer très en amont une organisation de traitement des réclamations.

 

 L'écart de service perçu par les clients dépend souvent de cette anticipation.

 

 

 

Rescooped by Bouunty from Commerce Connecté
Scoop.it!

Lidl renonce au hard discount pour se relancer

Lidl renonce au hard discount pour se relancer | Métier commercial. | Scoop.it
INFO LE FIGARO - Le distributeur allemand change de modèle en France. Il revoit son assortiment pour séduire une clientèle plus aisée.

Via TROUVE LIONEL
more...
No comment yet.
Rescooped by Bouunty from e-commerce entreprise
Scoop.it!

Qui domine l'e-commerce européen ? - eCommerce World

Qui domine l'e-commerce européen ? - eCommerce World | Métier commercial. | Scoop.it
Vous connaissez l'ecommerce en France. Plus de 130 000 boutiques, 32 millions d'e-shoppeurs. Observons comment nous nous situons dans l'e-commerce européen (Qui domine l’e-commerce européen ?

Via Augustin Gueldry
more...
Augustin Gueldry's curator insight, January 2, 2014 2:42 PM

Si vous doutez encore du poids que va encore prendre le e-commerce, regardez le marché anglais. Il n'y a pas beaucoup de secteur qui passeront au travers de cette lame de fond.

 

B2C Europe's curator insight, January 3, 2014 3:54 AM

L’e-commerce européen a atteint  un volume global de CA 312 milliards d’euros en 2012. D'après un rapport publié par E-commerce Europe, l'e-commerce de l'Europe occidentale (Belgique, France, Luxembourg, Irlande, Royaume-Uni, Pays-Bas) devrait atteindre 173,8 milliards d'euros en 2013 soit une croissance de 10% par rapport à 2012 (158,1 milliards d'euros), représentant ainsi 51% de part de marché du e-commerce européen.