Toucher le virtuel : une nouvelle anthropologie | Metatrame | Scoop.it

Gérard Dubey, sur quelques enjeux anthropologiques du phénomène de tangibilité dans les environnements numériques 
Force est de constater que le corps se trouve au centre des préoccupations actuelles des concepteurs de technologies et de leurs utilisateurs. Le consommateur de produits électroniques, comme le joueur de jeux vidéo, est plus que jamais sommé de s’engager physiquement dans l’image et les environnements virtuels qu’on lui propose. La nouvelle génération d’interfaces numériques reflète à sa façon – technologique – l’aspiration d’une frange de plus en plus large de la population à une relation directe et tangible au monde dans laquelle le « toucher » semble tenir une place de premier plan. Cet article interroge les significations anthropologiques de ce phénomène considéré comme un analyseur des dynamiques souterraines qui animent la société contemporaine. L’une des thèses avancées est que la séduction exercée par les effets d’immersion dans les mondes virtuels constitue la forme que prend la question de la présence dans le monde contemporain, sa traduction dans le langage technique de la modernité.