Papillon : un métabolisme actif augmenterait l'espérance de vie | Mes passions natures | Scoop.it

 

Quel est le secret des mélitées du plantain, des papillons, pour vivre plus longtemps ? Il semblerait qu’un métabolisme actif plus important, c’est-à-dire une plus grande activité physique, leur soit bénéfique. Une évidence ? Pas vraiment : dans le règne animal, vivre à cent à l’heure est souvent synonyme de mourir jeune.

 

À travers cette étude, les biologistes Kristjan Niitepõld et Ilkka Hanski, de l’université d’Helsinki, ont cherché à déterminer la relation entre l’espérance de vie et la dépense énergétique. Un individu a-t-il un métabolisme constant au cours de sa vie ? Y a-t-il un rapport entre métabolisme et durée de vie ?

 


Via Bernadette Cassel