Antiparasitaires équins : Comment les insectes de la forêt sont exposés à leur toxicité | Mes passions natures | Scoop.it
La réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais a entamé en 2011 un travail sur l'impact des médicaments antiparasitaires donnés aux chevaux sur la biodiversité du sol en forêt.

 

Les crottins des chevaux, facilement minéralisables, attirent les insectes coprophages (bousiers, mais aussi mouches...) qui s'en nourrissent, vivent dedans, etc. Ils les dilacèrent et les enfouissent dans le sol. Ce faisant, ils enrichissent le sol et accroissent sa capacité à être végétalisé. Ils transportent également sur eux des bactéries et des champignons du sol, participant ainsi de la vie du sol et de la surface.

Les insectes coprophages, mais aussi indirectement l'ensemble des insectes du milieu fréquenté par les chevaux et leurs prédateurs sont donc exposés à ces molécules toxiques. La molécule se retrouve dans le crottin pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines après l'administration du médicament au cheval, et une fois au sol, le crottin reste toxique également pendant plusieurs jours (l'Ivermectine est sensible aux UV à condition d'y être directement exposée).

Les études montrent que cette toxicité s'exprime surtout sur les insectes à l'état larvaire (effet létal) et au stade jeune adulte, lorsqu'il se renforce pour l'étape de la reproduction. On observe que le jeune adulte exposé a une croissance ralentie. Or, la croissance est déterminante dans les capacités de l'insecte à se reproduire.


 Certains pays ont pris conscience du rôle que jouent ces insectes et des "services" qu'ils rendent, non seulement dans les forêts mais aussi dans les milieux agricoles. Ainsi, aux États-Unis, on estime à 2 milliard de dollars l'ensemble des engrais, des interventions techniques et des traitements du bétail qui seraient nécessaires si l'on devait remplacer l'action de ces insectes.

 

(Photo : Impact des produits antiparasitaires administrés aux chevaux sur les coléoptères coprophages de la forêt de Fontainebleau)

 


Via Bernadette Cassel