Des abeilles détecteuses de mines | Mes passions natures | Scoop.it

 

D’après les autorités croates, les mines antipersonnel auraient causé la mort de 2500 personnes depuis la fin de la guerre des Balkans en 1991. Actuellement, il resterait encore 90 000 engins de la mort enfouis dans le sous-sol croate. Le problème? Ils ont été disséminés, pour la plupart, au hasard, sans cartes, ni repères. Et les détecter reste un travail long et coûteux.


Pour retrouver les mines restantes, l’université de Zagreb teste, depuis plusieurs années, une technique utilisant des abeilles. Celles-ci sont entraînées à détecter du Trinitrotoluène (TNT) et d’autres mélanges explosifs dangereux.

 

[...]

 


Via Bernadette Cassel