Hommage à André Robillard ou la célébration des fêlés - www.la-bas.org | Merveilles - Marvels | Scoop.it

Dubuffet avait reconnu, avant lui, le génie bancal du peintre Gaston Chaissac. Il a fait de même avec ce fils d’une garde-barrière et d’un garde-chasse, un drôle de « pistolet » qui a été placé à l’âge de 7 ans en centre psychiatrique. Pour troubles mentaux. Le bancal a souvent cela de magique qu’il ouvre des univers. Robillard rend hommage à ses parents et fabrique son premier fusil à l’âge de 33 ans. Généralement, la base de son art repose sur une crosse en bois sommairement découpée sur laquelle viennent se greffer toutes sortes de choses récupérées ici ou là...