Merveilles - Marvels
Follow
Find tag "roman_policier"
20.9K views | +0 today
Merveilles - Marvels
Cabinet des curiosités, coups de coeurs, trouvailles probables ou improbables, très très loin ou tout près, produites par la main de l'homme ou par la nature...
Curated by Alcofribas
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Alcofribas from Chronique de livres
Scoop.it!

L'Echappée et L'assassin qui est en moi, de Jim Thompson – éd. Rivages/Noir

L'Echappée et L'assassin qui est en moi, de Jim Thompson – éd. Rivages/Noir | Merveilles - Marvels | Scoop.it

"L’un des romans les plus impressionnants de l’écrivain américain. Dans cette nouvelle traduction, il gagne encore en force et en noirceur, sublimé par les monologues intérieurs de Lou Ford, shérif adjoint schizophrène d’un petit bled tranquille. En façade, Lou est un brave type un peu simplet à l’accent traînant. Derrière ce masque qu’il n’ôte jamais, c’est un forcené dévoré par une fureur incontrôlable, qui hait les femmes et manipule ses congénères. Il s’enfonce dans un tourbillon de folie, de sadomasochisme et de sang, ponctué par des instants de grâce irréels, et des sentences d’un pessimisme inouï – “Si le Seigneur a commis une erreur en nous créant, nous les humains, c’est celle de nous donner envie de continuer de vivre quand nous avons le moins d’arguments valables pour nous accrocher à notre existence.” En toile de fond, Thompson crache sur une société viciée où tout le monde semble jouer un rôle, et où la bêtise, la perfidie et le souci des apparences a depuis longtemps asphyxié l’humanité dans le cœur des hommes."


Via Thomas W. Lemaigre
more...
No comment yet.
Scooped by Alcofribas
Scoop.it!

Le roman policier chinois entre Mao et tao, par Michel Imbert (Le Monde diplomatique)

Le roman policier chinois entre Mao et tao, par Michel Imbert (Le Monde diplomatique) | Merveilles - Marvels | Scoop.it

Si les produits made in China abondent, la traduction de la littérature chinoise reste en revanche mesurée, ce qui ne facilite pas la disparition des clichés auxquels fut longtemps associé l’empire du Milieu dans l’imaginaire collectif, notamment au travers de la littérature populaire européenne. « Péril jaune », mystère oriental : une fascination mêlée de mépris et de peur. Le stéréotype longtemps le plus caractéristique fut sans doute celui que cristallisa le diabolique docteur Fu Manchu, génie du mal, héros des romans du Britannique Sax Rohmer, qui l’inventa en 1912. La figure de l’Asiate pervers et redoutable, maître du mystère d’une littérature d’avant et d’après-guerre en mal d’exotisme, symbole de perfidie savante, s’est ensuite déclinée dans les bandes dessinées et les feuilletons pour incarner l’Autre par excellence, du Secret de l’Espadon d’Edgar P. Jacobs au Lotus bleu d’Hergé...

 

 

more...
No comment yet.