EntomoScience
18.8K views | +26 today
Follow
EntomoScience
Toutes les disciplines scientifiques peuvent s'intéresser aux insectes et autres petites bêtes !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Diptères Celyphidae : lorsque des mouches miment des Coléoptères - Passion Entomologie

Diptères Celyphidae : lorsque des mouches miment des Coléoptères - Passion Entomologie | EntomoScience | Scoop.it
Les mouches de la famille des Celyphidae ont la particularité surprenante de ressembler à de petits coléoptères : un cas de convergence évolutive singulier
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les insectes pollinisateurs
dans les friches urbaines
de Seine-Saint-Denis

Les insectes pollinisateurs<br/>dans les friches urbaines<br/>de Seine-Saint-Denis | EntomoScience | Scoop.it
Colin FONTAINE, chercheur en écologie, Muséum national d'Histoire naturelle, et Mathilde BAUDE, chercheuse en écologie, Université de Bristol, Grande-Bretagne – « Quels pollinisateurs dans les friches ? » (voir la présentation au format PDF)

 

(2011) Retours sur la rencontre : "De l’importance des friches pour la biodiversité" - Natureparif

 

→ voir la présentation au format PDF
http://www.natureparif.fr/attachments/forumdesacteurs/friches-urbaines/3_MBAUDE&CFONTAINE_18112011.pdf

 

[Image] Le réseau d’interaction plantespollinisateurs
des friches (capture d'écran)

                                            

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Cerveau : "En trente ans, on a changé le monde !"

Cerveau : "En trente ans, on a changé le monde !" | EntomoScience | Scoop.it
... Jean-Antoine Girault, président de la Société des neurosciences, dresse le bilan de 30 ans de recherche.

                    

Par Elena Sender. Sciences et Avenir, 15.03.2016

 

"... quelle est selon vous la grande avancée la plus récente ?

Sans hésitation, je dirais la technique qui permet d’activer ou d’inhiber sélectivement certaines populations de neurones in vivo en utilisant de la lumière (optogénétique) ou des molécules chimiques (chimiogénétique). On cible ainsi certains types de neurones et on les inhibe ou les active à volonté. Ce qui permet de disséquer les groupes de neurones impliqués dans tel ou tel type de comportement animal. Ce domaine de la recherche explose."

(...)

 

"... quels sont les autres grands défis de demain ?

Il nous manque le plan détaillé, très précis, du cerveau, son câblage, qu’on appelle le connectome. On ne connaît le câblage d’aucun système nerveux complexe ! Dans les mois ou les années qui viennent, on obtiendra le câblage complet et détaillé de celui de la drosophile. Dans moins de dix ans on aura celui du cerveau de la souris. Le connectome de l’humain prendra beaucoup plus de temps. C’est crucial pour savoir comment fonctionne l’organe."

(...) 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Ces Guêpes très utiles, ni vues, ni connues : un projet scientifique pour mieux les connaître

Ces Guêpes très utiles, ni vues, ni connues : un projet scientifique pour mieux les connaître | EntomoScience | Scoop.it

"... Quatre scientifiques du Laboratoire d’Eco-­Entomologie d’Orléans ont décidé de finaliser une vaste étude sur les guêpes dites « Sphécides » dans le département du Loiret.

Avec plus de 400 espèces en France, les Sphécides regroupent trois familles diversifiées de Guêpes. Elles sont essentielles au bon fonctionnement des écosystèmes car elles régulent, par leur activité de chasse (pour nourrir les larves), de nombreux insectes (pucerons, mouches…) et araignées."

(...)

 

[Image] Romain Le Divelec lors d’une séance d’identification au laboratoire - Entomologiste et spécialiste des Hyménoptères (guêpes, abeilles et bourdons)  

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La notion de goût chez les insectes

La notion de goût chez les insectes | EntomoScience | Scoop.it
... Si les abeilles se nourrissent comme nous d'une grande diversité de plantes, c'est aussi peut-être pour varier les plaisirs gustatifs....Voici l'article scientifique que j'ai trouvé à ce sujet. S'il existe dix gènes de récepteurs gustatifs, personne n'a encore démontré que les abeilles avaient formellement du goût.

 

Par Lisa Garnier. Vigie Nature, 21.03.2016

 

[L'étude] Taste Perception in Honey Bees, Chemical Senses, 01.04.2011 http://chemse.oxfordjournals.org/content/early/2011/05/26/chemse.bjr040.full

 

 

"... Bioinformatic identification of gustatory receptor genes in the honeybee genome taking as reference the Drosophila genome yielded a surprising result: only 10 gustatory receptor genes were found (Robertson and Wanner 2006; Figure 5), which was taken as a proof of a rather limited taste repertoire, at least compared with that of fruit flies (see above) and mosquitoes (76 gustatory receptors encoded by 52 genes; Hill et al. 2002). Yet, it is unclear whether all fly or mosquito Grs code for functional gustatory receptors. In any case, from the 10 gustatory receptor genes found in the honey bee, 2 (AmGr1 and AmGr2) seem to correspond to the 8 candidate sugar receptors identified in the fly, based on the role of DmGr5a as a trehalose receptor (see Chyb et al. 2003). The specificity of the other 8 remains to be determined."

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Scarabiasis : des coléos coliques... - Passion Entomologie

Scarabiasis : des coléos coliques... - Passion Entomologie | EntomoScience | Scoop.it
Des coléoptères coprophages à l'origine de cas d'ectoparaistisme et de myasis chez l'homme : le scarabiasis est la présence d'insectes dans le tube digestif
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Bartonelle - Transmission par les tiques (1/2)

Bartonelle - Transmission par les tiques (1/2) | EntomoScience | Scoop.it
Sophie Dubé, pour l'émission mensuelle de France-Lyme, reçoit à nouveau Muriel Vayssier-Taussat pour nous parler des bartonelles, qui se transmettent via les animaux. 1ère partie de cet entretien.
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Quand les petites bêtes se mettent à la pêche

Quand les petites bêtes se mettent à la pêche | EntomoScience | Scoop.it

"... Certains vers luisants, originaires de Nouvelle-Zélande, ont développé des stratégies de chasse [...] tout en réinventant la pêche à la lanterne. Pendues au plafond de grottes humides, leurs "lignes", qui peuvent atteindre une vingtaine de centimètres, brillent d’une lueur bleutée dans le noir. Attirés par la lumière, les insectes se prennent dans les fils de soies collantes, avant de finir rapidement paralysés par les toxines qu’ils contiennent."

(...)

 

[Vidéo] Glowworms in Motion - A Time-lapse of NZ's Glowworm Caves in 4K - Stoked for Saturday, YouTube, 08.07.2015 https://www.youtube.com/watch?v=JC41M7RPSec

                              

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

MOOC « Concepts et méthodes en épidémiologie » de l’Institut Pasteur/Cnam

MOOC « Concepts et méthodes en épidémiologie » de l’Institut Pasteur/Cnam | EntomoScience | Scoop.it
À propos du cours / About the course

Surveiller les maladies, mener les enquêtes en population pour identifier leurs causes (comportements, expositions environnementales, facteurs génétiques) : c’est le rôle de l’épidémiologie dont ce cours vous enseigne les principes et méthodes.
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Phaunoscopie #5 : Intelligences en essaim (avec Guy Théraulaz)

"Guy Théraulaz est directeur de recherche au Centre de Recherches sur la Cognition Animale à Toulouse. Spécialiste des comportements collectifs, il observe les insectes sociaux comme on observe un réseau de neurones dans un cerveau. Par là, la science construit des modèles, applicables aussi à l’homme, pour mieux comprendre voire prédire nos comportements…"

                            

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from C@fé des Sciences
Scoop.it!

Aidez-nous à améliorer le Café des sciences en répondant à ce court questionnaire !

Aidez-nous à améliorer le Café des sciences en répondant à ce court questionnaire ! | EntomoScience | Scoop.it

Le Café des sciences cherche à s’améliorer et en particulier à améliorer son site web pour vous faciliter la lecture et l’accès aux articles. Mais pour cela nous avons besoin de savoir quels sont vos attentes et besoins exactement !

Merci de prendre quelques secondes (pas plus promis !) pour répondre à ce court questionnaire sur vos usages : http://goo.gl/forms/MPAvw07zuB


Via Goulu
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les chercheurs font l’article : la vie sans dopamine

Les chercheurs font l’article : la vie sans dopamine | EntomoScience | Scoop.it

"À l’ESPCI ParisTech, les chercheurs publient en moyenne un article scientifique par jour. Ces fameuses « publis », nous vous proposons de les découvrir en compagnie de leurs auteurs afin de mieux connaître ces derniers, de comprendre leur travail et les enjeux de leurs recherches. Serge Birman, directeur du laboratoire de Neurobiologie, ouvre le bal. Neurosciences, maladie de Parkinson, génétique : il revient sur un article consacré à l’étude comportementale de mouches dépourvues de dopamine dans le cerveau. Interview."

 

École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris, 16.02.2011

 

"Serge Birman, vous venez de publier dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) un article important consacré aux conséquences comportementales de l’absence de dopamine dans le cerveau des mouches drosophiles. Quand avez-vous eu l’idée de cette expérience et comment l’avez-vous menée ?

Serge Birman : "L’idée de ce projet date d’une quinzaine d’années, mais à l’époque, je ne disposais pas des moyens nécessaires à sa réalisation. Tout d’abord, quelques mots sur la dopamine :"

(...)

 

 

[Image] A gauche, un cerveau de mouche sauvage et à droite le cerveau d'une mouche mutante pour la Tyrosine hydroxylase, l'enzyme clefs de la biosynthèse de dopamine (jaune). En vert, dopa-decarboxylase (vert) le deuxième enzyme de la biosynthèse de dopamine, qui est aussi impliqué dans la biosynthèse de la sérotonine (en magenta).

Référence :

Riemensperger et al. (2011) Behavioral consequences of dopamine deficiency in the Drosophila central nervous system. Proc Natl Acad Sci USA 108(2):834-839

 

Pour aller plus loin :

La drosophile, un insecte au service de la science

(Dossier de la Banque des Savoirs de l’Essonne)

La maladie de Parkinson

(Dossier proposé par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm))

                          

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La drosophile, la mouche star de la recherche

La drosophile, la mouche star de la recherche | EntomoScience | Scoop.it

"Six pattes, deux ailes et déjà au moins trois prix Nobel… la drosophile est la reine des labos, une véritable star des paillasses. Depuis le début du XXe siècle, elle est utilisée dans de nombreux domaines de recherche : en génétique, en immunologie et plus récemment dans l'étude du comportement.

Dans un laboratoire parisien les chercheurs étudient son cerveau. Ils essaient de percer les secrets de sa mémoire. "Notre idée et celle de nos collègues qui utilisent la drosophile comme modèle d'étude est de mettre en évidence des mécanismes chez la drosophile qui vont s'avérer être vrais aussi chez les mammifères et chez l'homme en particulier. Il y a évidemment des énormes différences au niveau de la forme du cerveau, au niveau de son organisation mais les neurotransmetteurs tels que la dopamine impliquée dans le plaisir chez l'homme, l'acétylcholine, la sérotonine.. existent aussi chez la drosophile", explique Thomas Preat, directeur du laboratoire plasticité du cerveau au CNRS."

 

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr, 13.04.2015

                         

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Slow Science

Slow Science | EntomoScience | Scoop.it
La Slow Science appelle les citoyens à devenir coproducteurs d'un nouveau modèle scientifique pour construire une science citoyenne.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les coûts cachés des pesticides

Les coûts cachés des pesticides | EntomoScience | Scoop.it
Co-auteur d'un article sur les coûts cachés et les externalités de l'utilisation de pesticides paru dans la revue Sustainable Agriculture Review, Denis Bourguet, chercheur au Centre de biologie pour la gestion des populations, nous éclaire sur la cohérence économique de l'utilisation des pesticides.

 

« On est incapable de faire le ratio coûts/bénéfices des pesticides ». Propos recueillis par Marine Calmet, Actu-Environnement, 22.03.2016

 

[Image] Denis Bourguet (French National Institute for Agricultural Research, Paris) on ResearchGate "Article: The hidden and external costs of pesticide use. Sustainable Agriculture Reviews 19: 35-120 Thomas Guillemaud · denis bourguet"

                     

Bernadette Cassel's insight:

 

"L'étude distingue les coûts de régulation, les coûts pour la santé humaine, les coûts liés aux effets sur l'environnement et des coûts qu'on va appeler les "dépenses de protection" à l'exposition aux pesticides."

                 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Zika, le point sur l’épidémie

Zika, le point sur l’épidémie | EntomoScience | Scoop.it
Le virus Zika suscite à travers le monde de nombreuses inquiétudes. Le point sur l’épidémie en cours avec Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

INRA - Chenille processionnaire : les armes de la contre-attaque

INRA - Chenille processionnaire : les armes de la contre-attaque | EntomoScience | Scoop.it
Face à la chenille processionnaire, l’homme est loin d’être sans défense ! De nombreux moyens de lutte ont déjà fait leur preuves, tandis que de nouvelles méthodes respectueuses de l’environnement sont mises au point, notamment dans les labos de l’Inra. Le but : contrôler les populations de chenilles, et minimiser leur capacité de nuisance.

 

INRA, 02.08.2013

 

[Image] Equipement nécessaire en laboratoire pour l'ouverture des nids de chenilles processionnaires du pin.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

CRISPR/Cas9 : la révolution de la chirurgie du gène

CRISPR/Cas9 : la révolution de la chirurgie du gène | EntomoScience | Scoop.it
À l’occasion du prix "For Woman In Science" décerné cette semaine par la fondation L’Oréal à Jennifer Doudna et Emmanuelle Charpentier, les co-découvreuses du potentiel de CRISPR/Cas9, retrouvez notre article sur cet outil révolutionnaire de modification des gènes.

                                         

more...
Bernadette Cassel's curator insight, March 22, 2:13 PM

 

SUR ENTOMOSCIENCE - From www.sciencesetavenir.fr - Today, 7:06 PM :
→ CRISPR/Cas9 : la révolution de la chirurgie du gène

                              

Rescooped by Bernadette Cassel from Actualités végétales
Scoop.it!

INRA - 70 ans : Les premiers bébés-éprouvettes chez les plantes

INRA - 70 ans : Les premiers bébés-éprouvettes chez les plantes | EntomoScience | Scoop.it

La méthode de fécondation in vitro, mise au point dans les années 90 à l’Inra, est une première dans le monde de la fécondation d’espèces végétales. Elle permet d’effectuer des croisements qui seraient impossibles de façon naturelle, en particulier entre espèces différentes.

La double fécondation chez les plantes Si la génétique est née de l’observation des plantes et des lois de Mendel, les mécanismes de la fécondation et de la reproduction ont d’abord été élucidés pour le monde animal. La fécondation des plantes est plus complexe que celle des mammifères, car elle est double : chaque grain de pollen contient deux spermatozoïdes, qui fécondent les deux gamètes femelles enfouis dans le pistil. La fusion d’un des spermatozoïdes et d’un des gamètes femelles donne l’embryon (ou plantule), tandis que la fusion de l’autre spermatozoïde et du second gamète femelle est à l’origine de l’albumen, les réserves utilisées par la plante jusqu’à ce qu’elle soit autonome, c’est-à-dire que les mécanismes de la photosynthèse soient efficaces. De plus, lors d’une fécondation naturelle, les cellules de l’albumen se divisent les premières et libèrent des facteurs nécessaires au déclenchement de la multiplication des cellules de la plantule. La fécondation in vitro permet des croisements entre espèces différentes Les chercheurs de l’Inra ont réussi à isoler des gamètes mâle et femelle de plantes d’espèces différentes et à les faire fusionner pour donner un embryon viable (voir encadré). Mais pour que l’embryon se développe, il faut compenser l’absence de l’albumen. Pour ce faire, on place l’embryon dans une culture de cellules végétales « nourrices » (des microspores d’orge en division) qui se divisent très rapidement et qui émettent les signaux nécessaires à la division de la plantule. Les plantes obtenues par fécondation in vitro permettront ainsi aux biologistes de découvrir la nature de ces signaux, de déchiffrer les mécanismes de la fécondation et de comprendre l’origine des barrières qui interdisent les croisements interspécifiques.


Via plantsci-UT3
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Araignées pare-balles

Araignées pare-balles | EntomoScience | Scoop.it
Plus résistant qu’un gilet, plus solide que l’acier et plus élastique que le nylon : la toile d’araignée. Des chercheurs de l’Université d’Oxford ont étudié les fils de soie qui forment les rayons principaux de la toile de la néphile, réputée la plus robuste et la plus longue. À base de protéines fluides, la substance passe par un conduit qui la comprime et en exprime l’eau, les molécules s’organisant en couches structurées en zigzag. Émerge alors de l’abdomen de l’insecte un fil solide. Lent ou rapide, le filage très élaboré varie selon qu’il s’agit de ligoter ses proies ou de protéger sa progéniture. Décryptés, la création de la soie d’araignée et le processus de tissage sont déjà testés pour sutures et bandages. Prochaine étape : le gilet pare-balles

 

18 bêtes qui nous sauvent la vie. Par Béatrice Leproux-Gillet. Illustrations: Émilie Séron. Le Soir, 16.03.2016

                     

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION
Scoop.it!

Quelle est la nécessité de la culture scientifique ?

Quelle est la nécessité de la culture scientifique ? | EntomoScience | Scoop.it

"... «[Dans une logique néolibérale], on souhaite la séparation du rôle de scientifique en tant que producteur de connaissances nouvelles de celui du scientifique en tant qu’intellectuel critique».

                 

Cette double délégitimation se concrétise par la mise en place de dispositifs de relégation différents pour les scientifiques et le public.

La relégation de la parole des publics se fait par le détournement, la minoration et le masquage"

(...)

 

Association francophone pour le savoir-Acfas | magazine Découvrir | mars 2016


Via Thierry Belleguic
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

[podcast] Au fait, pourquoi conserve-t-on les espèces ?

[podcast] Au fait, pourquoi conserve-t-on les espèces ? | EntomoScience | Scoop.it
Pourquoi s'inquiète-t-on de la disparition des espèces ? Est-ce grave ?
Motifs moraux, raisons scientifiques, considérations utilitaires se mêlent depuis longtemps, voire s'opposent. Patrick Blandin, professeur émérite au Muséum National d'Histoire Naturelle répond à quelques questions à notre micro...en attendant la rencontre du 15 mars au Muséum.
[photo : Morpho marcus, Muséum de Toulouse]

 

Podcast enregistré en partenariat avec Radio Albatros (94.3), propos recueillis par Pauline Jardin. Pourquoi conserver les espèces ? | Muséum d'histoire naturelle du Havre, 10.03.2016

                        

Bernadette Cassel's insight:

 

SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES - From www.museum-lehavre.fr - March 14, 6:31 PM :


→ Rencontre Conférence dessinée au Muséum du Havre "Pourquoi conserver les espèces ?"

                              
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

Les charmes discrets des insectes fossiles

Les charmes discrets des insectes fossiles | EntomoScience | Scoop.it
Ce n’est pas tous les jours que l’on découvre un nouvel ordre d’insectes, aujourd’hui disparu : d’extraordinaires fossiles ont été découverts dans l’ambre de Birmanie de l’époque du Crétacé.
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Culture sciences et techniques
Scoop.it!

Dignes de confiance, les youtubeurs scientifiques ?

Dignes de confiance, les youtubeurs scientifiques ? | EntomoScience | Scoop.it
La popularité des youtubeurs scientifiques est en forte hausse. Au point même où le phénomène sort de l'ombre dans les médias traditionnels. Les journalistes sont surpris de voir un contenu intelligent avoir autant d'écho auprès des internautes. Or, la question mérite d'être posée : peut-on faire confiance à ces vulgarisateurs ? Comment s'assurer de la solidité de ce qu'ils enseignent ?

Via Céline Nauleau
Bernadette Cassel's insight:

 

"... il faut rester prudent selon Pierre Kerner, fondateur du site Vidéosciences qui regroupe les baladodiffusions scientifiques francophones. Personne n'est à l'abri de l'erreur et il est facile pour un vidéaste en pleine ascension de devenir aussi arrogant que certains experts scientifiques. Il est donc primordial pour ces vulgarisateurs de joindre leurs sources à leurs vidéos et que celles-ci soient fiables."

 

more...
Céline Nauleau's curator insight, March 9, 4:20 AM

C'est une bonne question ? À l'heure du numérique et face à la profusion d'informations sur le net, peut-on faire confiance à ces vulgarisateurs scientifiques ?

Drosophila BibLli@cae's curator insight, March 13, 4:11 AM

 

"... il faut rester prudent selon Pierre Kerner, fondateur du site Vidéosciences qui regroupe les baladodiffusions scientifiques francophones. Personne n'est à l'abri de l'erreur et il est facile pour un vidéaste en pleine ascension de devenir aussi arrogant que certains experts scientifiques. Il est donc primordial pour ces vulgarisateurs de joindre leurs sources à leurs vidéos et que celles-ci soient fiables."