EntomoScience
Follow
Find
10.3K views | +2 today
EntomoScience
Sommaire accessible par le tag "À propos" (cliquer sur le dessin de l'entonnoir dans le coin supérieur droit)
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le vol du Syrphe

Le vol du Syrphe | EntomoScience | Scoop.it

Par Taupo. Strange Stuff And Funky Things.


« [...] Les diptères sont caractérisés notamment par la présence d’une seule paire d’ailes, la seconde ayant évolué pour donner des structures en forme de petits balanciers, les haltères, et qui servent essentiellement à stabiliser le vol: [Image] »


[...]


▶ The Hover Fly - YouTube
http://www.youtube.com/watch?v=dIgt-_D8wmg


« Traduction :

"Pour les Syrphes, certainement les insectes aviateurs les plus accomplis, un vol au contrôle parfait est ce qui rend attractif un mâle pour les femelles. Un mâle se déclare maître d’un territoire en restant exactement au même point le plus longtemps possible. Ce n’est pas facile, lorsqu’il y en a plein d’autres autour qui tentent de faire exactement la même chose." [...] » 


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment les insectes font-ils pour voler ?

Comment les insectes font-ils pour voler ? | EntomoScience | Scoop.it

Science étonnante. « Quand on parle du développement de l’aéronautique, on évoque généralement le fait que "de tout temps les hommes"ont toujours été fascinés par la capacité des oiseaux à voler. Mais c’est oublier que les insectes avaient inventé le vol longtemps avant les oiseaux ! »  

  

« Bien que le spectacle soit moins majestueux, il faut reconnaitre que les insectes sont encore plus forts que les oiseaux, j’en veux pour preuve la difficulté qu’il y a à attraper des mouches ou à écraser des moustiques. » 

    

« Et pourtant si on s’en réfère aux lois classiques de l’aérodynamique, les insectes ne devraient pas pouvoir voler ! S’ils y arrivent quand même, c’est que leur vol se base sur des principes physiques assez différents de ceux qui gouvernent un Airbus ou un corbeau. »   

    

[...]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

[À écouter] Les OGM

[À écouter] Les OGM | EntomoScience | Scoop.it

Par Alan. Podcast Science.

[Retranscription de l'interview du 2 avril 2014]


[Lien du podcast] « 169 OGM, le point avec Marc Robinson-Rechavi »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Qui mangeait qui il y a 500 millions d’années

Qui mangeait qui il y a 500 millions d’années | EntomoScience | Scoop.it

Par Pierre Barthélémy. Passeur de sciences. « Ils sont partout. Dans les airs, dans les mers, sur terre. Qui ? Les arthropodes. Insectes, mille-pattes, crustacés, arachnides, ils ont connu un succès remarquable dans l'histoire du vivant et ce depuis l'apparition des premiers animaux. Pour nous en convaincre et comprendre ce succès, retournons 500 millions d'années en arrière. Nous sommes dans une mer du Cambrien et la vie abonde, sous de nombreuses formes et notamment celles d'arthropodes. Mais brusquement, sous l'effet d'une tempête, une nappe de boue recouvre le fond de la mer, venant étouffer d'un seul coup les communautés animales qui y grouillent, comme dans une Pompéi sous-marine. Grâce à cet enfouissement rapide dans du sédiment fin, les corps sont préservés des bactéries ainsi que des nécrophages et la décomposition ne va pas non plus entrer en action. Figés, comme sur un instantané, dans un moment de l'histoire de l'évolution, les animaux se fossilisent en s'aplatissant comme des crêpes et, un demi-milliard d'années plus tard, les paléontologues tiennent là un site à conservation exceptionnelle dont l'exemple le plus connu est celui des schistes de Burgess, au Canada. »


[...]


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Zoologie et Ethologie
Scoop.it!

Spermatozoïdes et ovules : une étonnante diversité

Spermatozoïdes et ovules : une étonnante diversité | EntomoScience | Scoop.it
Pourquoi les spermatozoïdes et les ovules sont-ils si variés ? Les biologistes commencent à décrypter les mécanismes qui favorisent cette diversité.


Par Katrina Claw. Pour la Science.


[...]


« Chaque gamète contient la moitié de l'information génétique nécessaire pour engendrer un individu. Chez l'homme, un gamète comporte 23 chromosomes, dont l'un est le chromosome sexuel (chromosome X dans les ovules et chromosome X ou Y dans les spermatozoïdes). Chez la mouche du vinaigre, Drosophila melanogaster, les spermatozoïdes et les ovules contiennent trois chromosomes non sexuels (dits autosomes) et un chromosome sexuel X ou Y, et c'est la proportion de chromosomes X par rapport aux chromosomes autosomes qui détermine le sexe de la progéniture. Spermatozoïdes et ovules ont donc, du point de vue de la transmission de l'information génétique, un rôle assez similaire. Néanmoins, ils diffèrent considérablement les uns des autres. »


[...]



Via Bourdoncle
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Débat autour de l'actualité scientifique / France Inter

Débat autour de l'actualité scientifique / France Inter | EntomoScience | Scoop.it

Par Mathieu Vidard. La Tête au carré. « Au menu de ce club des têtes au carré: Coriolis, le bégaiement, le soleil en 3D et une enquête participative sur la nuit et les insectes. »


[...]


« Benoit Fontaine, Chargé de recherche/Biologiste de la conservation au CESCO, Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation du Muséum national d’Histoire naturelle

Le Muséum national d’histoire naturelle, Noé Conservation et l’Association française d’Astronomie lancent de mai à octobre 2014 une nouvelle enquête participative "Insectes et Ciel étoilé". »


Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES :

Quelle pollution lumineuse près de chez vous ? Et agit-elle sur les populations d'insectes ?


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les paramécies, Darwin et Lamarck

Les paramécies, Darwin et Lamarck | EntomoScience | Scoop.it

Par Sylvestre Huet, Journaliste à Libération.  {SCIENCES²}. « Darwin a toujours raison. Mais, parfois, Lamarck n'a pas complètement tort. C'est la leçon très nuancée d'un article, demain matin dans la revue Nature relatant une étude sur l'hérédité du sexe chez les paramécies. Une étude réalisée par une équipe internationale (1) sous la direction d'Eric Meyer, du l'Institut de biologie de l'Ecole Normale Supérieure à Paris (Cnrs, Inserm).


[...]


« ... le mécanisme épigénétique ainsi mis en évidence, montrant que l'on peut hériter d'un caractère qui ne dépend pas du matériel génétique germinal via l'action de fragments d'ARN a été aussi découvert chez Drosophila (la mouche du fruit) et Caenorhabditis elegans (un petit ver), deux bêtes de labo. »


[Lien] epigénétiqiue-paramecie_meyer.pdf 


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

OX3604C moustique suicide

OX3604C moustique suicide | EntomoScience | Scoop.it

OPIE-Insectes. Insectes : les sommaires. « Un insecte à la page - OX3604C moustique suicide (par Alain Fraval) »


« Les recherches sur les insectes génétiquement modifiés (IGM) vont bon train, quelques applications voient le jour, outre celles destinées à la recherche et impliquant surtout la drosophile : Ver à soie usine à fil d'araignée (pas au point), Ver à soie du cotonnier à marqueur fluorescent (pour le suivi de la résistance) et surtout moustiques "suicides" (lutte anti-vecteur), objet de cette page. »


[...]


[Image via Oxitec "Introducing Haedes and Aegypta: all about the Aedes aegypti mosquito"] « Haedes et Aegypta, deux personnages d'animation créés par Oxitec pour ses campagnes de promotion »


→ Insectes n°168 - 2013 (1) p. 16

http://www7.inra.fr/opie-insectes/pdf/i168fraval1.pdf



more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Qu'est-ce que le chikungunya ?

Qu'est-ce que le chikungunya ? | EntomoScience | Scoop.it

Par Julien BARRERE. SlideShare. « Introduction brève et générale sur le virus du Chikungunya, puis explication de ses symptômes et les traitements possibles. »  

    

[...]   

    

Références:
- Biology and pathogenesis of chikungunya virus:
http://www.nature.com/nrmicro/journal/v8/n7/full/nrmicro2368.html
- Chikungunya fever: Epidemyology, clinical syndrome, pathogenesis and therapy:
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23811281
- Institut pasteur:
http://www.pasteur.fr/fr/institut-pasteur/presse/fiches-info/chikungunya 

  

Chikungunya, symptômes et traitements.

   

Bernadette Cassel's insight:


Le "Scoop.it Daily Summary" est en panne depuis une semaine. Je l'ai signalé. Pas de réponse. Mais je continue ma curation chaque jour ! :)


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La sélection scientifique de la semaine (numéro 120)

La sélection scientifique de la semaine (numéro 120) | EntomoScience | Scoop.it

Par Pierre Barthélémy. Passeur de Sciences. « La sélection scientifique de la semaine (numéro 120) »


« [...] - Au moment de quitter son poste de rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l'alimentation, Olivier De Schutter affirme, dans un entretien au Monde, que le modèle de l'agriculture basé sur beaucoup d'engrais et de pesticides est "à bout de souffle".


- Peut-on breveter les gènes des organismes vivants et notamment ceux des plantes cultivées ?


- Le génome de la mouche tsé-tsé est séquencé, ce qui devrait faciliter la lutte contre ce vecteur du parasite responsable de la terrible maladie du sommeil. »


 → Olivier De Schutter : « Notre modèle agricole mondial est à bout de souffle »


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :
Maladie du sommeil : le génome de la mouche tsé-tsé décodé

Monsanto envisage-t-il de créer des abeilles

transgéniques ?


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES :
« Les brevets sur le vivant verrouillent l’accès aux ressources génétiques »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les meilleurs blogues de science en français

Les meilleurs blogues de science en français | EntomoScience | Scoop.it

Éditions MultiMondes. « [...] Pour une deuxième année consécutive, les blogueurs francophones en science ont [...] été invités à proposer deux de leurs meilleurs textes de l'année 2013. Un jury composé de Québécois et de Français a fait une sélection des textes à la fois représentatifs de cet univers, toujours d'intérêt de un à deux ans plus tard, et d'une qualité d'écriture qui leur permette d'être appréciés au-delà de leurs cercles habituels.

C'est cette sélection que présente, en primeur francophone mondiale, le livre Les meilleurs blogues de science en français – Sélection 2014. [...] »


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMOSCIENCE :

→  Blogs scientifiques, blogs de scientifiques, et blogosphère scientifique


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Ma thèse en 180 secondes : finale francilienne le 27 mai 2014

Ma thèse en 180 secondes : finale francilienne le 27 mai 2014 | EntomoScience | Scoop.it
La finale régionale d'Ile-de-France du concours « Ma thèse en 180 secondes », que le CNRS et la Conférence des présidents d'université (CPU) organisent pour la première fois dans toute la France, aura lieu le 27 mai 2014 à l'université Paris...


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

[Séminaire du 30 avril] Analyse de la diversité génétique et de coloration des populations asiatiques du frelon Vespa velutina

[Séminaire du 30 avril] Analyse de la diversité génétique et de coloration des populations asiatiques du frelon Vespa velutina | EntomoScience | Scoop.it

ISYEB (Institut de Systématique, Evolution, Biodiversité - UMR 7205). « Séminaires 2014 à venir : 30 avril Adrien Perrard American Museum of Natural History, New York "La couleur ne fait pas l’espèce : analyse de la diversité génétique et de coloration des populations asiatiques du frelon Vespa velutina (Hymenoptera : Vespidae)" »


« Le frelon asiatique prédateur d’abeilles, Vespa velutina , a été introduit en Aquitaine il y a 10 ans ; il s’est répandu depuis à travers une grande partie de la France et a atteint plusieurs pays voisins. Dans son aire d’origine, qui va du Pakistan à la Chine orientale et au Sulawesi, sa coloration présente de fortes variations qui ont conduit à la description d’une autre espèce (depuis mise en synonymie) et d’une douzaine de variétés. La coloration des frelons est dite aposématique: elle permet de signaler aux prédateurs la venimosité de l’insecte. Or, les principales variations de couleur de V. velutina correspondent à du mélanisme, une augmentation de la pigmentation noire souvent associée à des adaptations à l’environnement ou au climat. Ses couleurs sont donc potentiellement soumises à différentes contraintes liées à l’aposématisme ou au mélanisme. Pour mieux comprendre l’origine de ce polymorphisme, les motifs mélaniques d’individus récoltés à travers l’aire d’origine de V. velutina ont été caractérisés par codage, et leur variation quantifiée et comparée aux variations génétique, géographique et climatique. Les résultats suggèrent l’existence de multiples convergences évolutives. L’analyse du gène CO1 et de 11 marqueurs microsatellites montre que des populations génétiquement très éloignées présentent des colorations similaires alors que des populations apparentées ont des motifs très différents. En revanche, les variations de couleur ne suivent pas un gradient géographique et n’ont pu être liées à des variables climatiques. Cette mosaïque de coloration à travers l’aire de répartition de l’espèce semble plus probablement induite par des pressions localisées liées à l’aposématisme, sous l’influence d’un mimétisme Müllerien au sein de communautés de guêpes, d’abeilles et de bourdons. » 


[Image via Muséum national d'Histoire naturelle

« Variabilité de coloration au sein des populations indo-malaises de Vespa velutina © MNHN - Adrien Perrard »] 


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

→  Chez le frelon asiatique, la couleur ne fait pas l’espèce


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des fourmis, des robots et des hommes

Des fourmis, des robots et des hommes | EntomoScience | Scoop.it

Par Rémi Sussan. Internet Actu. « Les recherches sur les systèmes complexes, qui déterminent l’organisation nos sociétés, la structure des réseaux sociaux (notamment dans le numérique) et demain, peut-être, la constitution des robots en essaims ou des nanomachines capables de circuler dans notre corps, doivent beaucoup à l’étude des insectes sociaux et du comportement animal. La fourmilière est considérée depuis longtemps comme le modèle même d’un “superorganisme”, un collectif capable de fonctionner seul sans que personne n’en soit à la tête (même si l’appellation de “reine” appliquée aux pondeuses peut laisser croire qu’il en est autrement). »


« Deborah Gordon étudie les fourmis depuis plusieurs décennies. Elle se rend régulièrement dans le désert de l’Arizona pour suivre les évolutions d’une communauté de ses insectes favoris. La revue scientifique en ligne Nautilus nous fait part de certaines de ses découvertes et notamment celles effectuées avec un neuroscientifique, Mark Goldmann. Pourquoi un tel attelage ? Parce que par bien des côtés, les membres d’une fourmilière agissent comme les neurones du cerveau. »


[...]


[Image] Les fourmis dans l'espace « Les toutes dernières recherches de Deborah Gordon sur les fourmis pourraient aider les roboticiens à comprendre comment leurs machines peuvent s’adapter aux conditions inhabituelles. Pour ce faire, l’entomologiste a envoyé ses fourmis… dans l’espace ! [...] »


___________________________________________________________________

SUR LE MÊME SUJET (25/02/2012) :

• Créer des essaims de robots imitant le comportement social des fourmis | Sciences
http://www.lapresse.ca/sciences/201202/25/01-4499856-creer-des-essaims-de-robots-imitant-le-comportement-social-des-fourmis.php


« Au lieu de faire des robots humanoïdes très complexes, des équipes de chercheurs préfèrent s'inspirer du comportement social de certains insectes et faire coopérer des petits robots simples et bien moins coûteux.

Les fourmis sont capables de former des chaînes vivantes pour rapprocher des feuilles ou de s'associer à cinq ou six pour transporter des proies en tirant dans le même sens, souligne Guy Theraulaz du Centre de recherche sur la cognition animale à Toulouse.

Mimer ces comportements du monde des insectes et créer des essaims de robots revient à prendre «le contrepied d'une vision classique en robotique» qui consistait à faire des robots très complexes, dont les actions sont planifiées.

L'objectif est d'associer des robots extrêmement simples, communiquant en temps réels, capables de réagir et d'interagir, via des signaux lumineux par exemple, en fonction de ce qu'ils perçoivent dans leur environnement.

«L'avantage par rapport à un système centralisé, c'est que si un des robots est détruit, les autres peuvent continuer leur tâche», souligne Manuele Brambilla (Iridia, Université libre de Bruxelles) qui participe au projet européen Swarmanoid. [...] »  

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les épuisants saltos avant de l'araignée Cebrennus rechenbergi

Les épuisants saltos avant de l'araignée Cebrennus rechenbergi | EntomoScience | Scoop.it

Le Monde. « Les épuisants saltos avant de Cebrennus rechenbergi »


« Au Sahara, une araignée nouvellement décrite double sa vitesse de déplacement en ayant recours à des saltos avant pour dévaler les dunes, mais aussi les remonter. Elle a été collectée il y a cinq ans dans le désert marocain par Ingo Rechenberg, un roboticien berlinois qui s’en est inspiré pour créer un automate agile sur le sable. Elle est décrite dans la revue Zootaxa par le naturaliste Peter Jäger, sous le nom de Cebrennus rechenbergi. Sa stratégie de fuite est épuisante : si elle effectue ces cabrioles dix fois en une journée, elle meurt… » 


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS


→  La nouvelle description de l'araignée qui parcourt le désert en flip-flap 


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Table ronde : Tout sur les insectes, biodiversité et entomophagie

Table ronde animée par François Dusoulier, conservateur du Muséum d'Histoire Naturelle de Toulon et du Var avec Laurent Pelozuelo, maître de conférence en entomologie à l'Université de Toulouse et Samuel Jolivet, directeur de l'Office pour les insectes et leur environnement (Opie)

Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES

From www.varmatin.com - January 23, 10:59 AM :

À Toulon en février et mars, les petites bestioles seront à l'honneur


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le premier organisme vivant à transmettre des lettres supplémentaires à l’alphabet de l’ADN

Le premier organisme vivant à transmettre des lettres supplémentaires à l’alphabet de l’ADN | EntomoScience | Scoop.it

Guru Med. « Après 15 ans de travail , des scientifiques ont réussi à créer une cellule vivante qui contient deux blocs de construction d’ADN artificielle. Cette percée pourrait nous permettre de faire la synthèse de cellules qui pourraient produire des médicaments à la demande. Elle ouvre même la porte (ou la boite de pandores), à un futur dans lequel nous pourrions créer de la vie qui n’existe pas sur Terre »


[...]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Plaidoyer pour le journalisme scientifique

Plaidoyer pour le journalisme scientifique | EntomoScience | Scoop.it

Par Pierre Barthélémy. Passeur de sciences. « Petites et grandes nouvelles dans l'actualité des sciences et de l'environnement »


« Du 12 au 16 mai se tiendra à Montréal le 82e congrès de l'Acfas (l'Association francophone pour le savoir) qui n'est rien d'autre que le plus grand congrès scientifique francophone du monde. Quelques chiffres : plus de 5 000 chercheurs assisteront et participeront à 170 colloques, auxquels il faut ajouter environ 2 000 communications orales ou par posters. Grâce au soutien du service scientifique du Consulat général de France à Québec, j'aurai la chance d'être le rédacteur en chef invité de la revue Découvrir dont un numéro spécial paraîtra tout au long de la semaine. A ce titre, j'encadrerai six étudiants-journalistes et je tâcherai de leur transmettre l'amour et les ficelles du métier de vulgarisateur. Dans l'éditorial de Découvrir que vous pouvez lire ci-dessous, j'explique pourquoi, malgré le peu de considération dont bénéficie le journaliste scientifique dans la presse, j'estime que c'est un maillon essentiel pour la compréhension du monde. »


[Image] « Le journalisme scientifique, un autre regard sur le monde » Crédits : Marion Montaigne 


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Paludisme et DDT, les écologistes sont-ils coupables ?

Paludisme et DDT, les écologistes sont-ils coupables ? | EntomoScience | Scoop.it

Par Sham. Sham and Science. « Le DDT est un insecticide dont la toxicité environnementale est avérée depuis quelques décennies [pdf] mais son utilisation est toujours préconisée dans la lutte contre le paludisme par l’OMS. [...] »

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMOSCIENCE :

DDT et lutte contre le paludisme : la réécriture de l’histoire


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES :
La fable du DDT


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Sericomyia chrysotoxoides, un diptère de la famille des Syrphidés

Sericomyia chrysotoxoides, un diptère de la famille des Syrphidés | EntomoScience | Scoop.it

Par Véronique LAURIN-SAUVÉ et Roxanne YURIEVICH (édité par Paul MAYRAND). QMOR - Blogue de la Collection Entomologique Ouellet-Robert. . « Sericomyia chrysotoxoides (Macquart 1842) »


[...]


« Les ailes des syrphidés peuvent battre 120 fois par minute, ce qui leur permet de faire du surplace et d’avoir assez de force pour effectuer des migrations pour l’hibernation, vers la fin de l’été ou le début de l’automne (Turpeau, 2013). » 


« Avec la montée de la lutte biologique en agriculture, les syrphidés présentent un intérêt particulier. En effet, les larves de certaines espèces de cet ordre de diptère se nourrissent de centaines de pucerons qu’on retrouve souvent dans les récoltes, ce qui en fait donc une alternative intéressante. Il suffirait d’attirer les adultes avec leur fleur favorite en bordure des champs infestés pour profiter de leur aide (Sarthou, 2013). »

Bernadette Cassel's insight:


« Des étudiants d'entomologie nous racontent l'histoire d'un syrphe laurentien » (via Twitter)


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une guêpe « dévoreuse d’âme » nommée d’après Harry Potter

Une guêpe « dévoreuse d’âme » nommée d’après Harry Potter | EntomoScience | Scoop.it
Le Musée d’Histoire naturelle de Berlin a décidé de soumettre au public le choix du nom d’une nouvelle espèce de guêpe. Résultat : le nom est inspiré de la saga Harry Potter...


[Image] « La guêpe Ampulex dementor (spécimen femelle) ressemble beaucoup à une fourmi, par sa morphologie comme son mode de déplacement, qui alterne course et sauts. »  


« La nouvellement baptisée Ampulex dementor appartient au genre de guêpes thaïlandaises Ampulex, dont le mode de chasse n’a rien à envier aux créatures imaginées par J.-K. Rowling. La guêpe injecte son venin directement dans le système nerveux du cafard, sa proie habituelle. Sous l’effet de la piqûre, celui-ci se fige et devient docile. La guêpe se saisit alors d’une antenne de l’infortuné pour le guider, tel un zombie, vers un endroit où il pourra servir de pouponnière vivante… » 


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Pourquoi cette mante religieuse porte les plus petites lunettes 3D du monde ?

Pourquoi cette mante religieuse porte les plus petites lunettes 3D du monde ? | EntomoScience | Scoop.it

GuruMeditation. « Même si les humains profitent d’une vision en 3D, ce n’est pas une fonction standard dans tout le règne animal. En fait, les mantes religieuses sont les seuls invertébrés connus à en profiter, ce qui en fait d’excellentes chasseuses. Les scientifiques de l’université de Newcastle, en Grande-Bretagne, sont en train d’étudier la capacité de ces insectes à voir en 3D, afin de déterminer si elle peut être reproduite dans des technologies humaines comme les systèmes de vision pour robot. Dans le cadre de cette étude, ils ont équipé les mantes avec les plus petites paires de lunettes 3D jamais fabriquées » 


[...]


L’annonce de l’expérience sur le site de l’université de Newcastle : Testing 3D vision in praying mantises et différentes photos, dont certaines affichées ici, sur la page Facebook dédiée : Man, Mantis and Machine.


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

Des lunettes 3D sur une mante religieuse pour étudier son système de vision

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Science Actualités
Scoop.it!

[À écouter] Une Cellule Sous La Loupe

[À écouter] Une Cellule Sous La Loupe | EntomoScience | Scoop.it

Avis d'experts. Radio Télévision Suisse. « Sophie Martin, Département de microbiologie fondamentale de l’UNIL et Gilbert Greub, bactériologiste, laboratoires diagnostics du CHUV. On reçoit une des meilleures connaisseuses européennes des cellules. L'occasion de savoir ce qu’est une cellule, comment elle vit, comment elle est organisée et comment elle se développe. »



Via Avis d'experts
more...
Avis d'experts's curator insight, May 2, 2014 8:40 AM

On reçoit une des meilleures connaisseuses européennes des cellules. L'occasion de savoir ce qu’est une cellule, comment elle vit, comment elle est organisée et comment elle se développe.

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Inversion sexuelle : Pénis féminin et vagin masculin

Inversion sexuelle : Pénis féminin et vagin masculin | EntomoScience | Scoop.it
Chez un insecte, une inversion sexuelle fait que la femelle arbore un pénis tandis que le mâle est doté d’un vagin. Leur accouplement dure 70 heures.


Par Loïc Mangin. Best of bestioles. « Marathon du sexe pour couple brésilien inversé »


[Image] « Les parties du gynosome sont ainsi colorées (la partie mâle est en gris) : une partie terminale rigide (en bleu clair), une partie basale (en orange), une région membraneuse avec un lobe dorsal (en jaune) ainsi que les zones hérissées d’épines (en violet, en vert et en rouge). Parmi les différents composants de ces appareils reproducteurs, certains éléments sont notables : le conduit mâle par où les spermatozoïdes arrivent (seminal duct) et celui par où ils pénètrent dans la femelle (spermatecal duct). © K. Yoshizawa et al./Current Biology »


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

Découverte d'un insecte : pénis pour la femelle, vagin pour le mâle


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le brevetage du vivant : dernier arrêt avant l'avènement d'un monde prométhéen

Le brevetage du vivant : dernier arrêt avant l'avènement d'un monde prométhéen | EntomoScience | Scoop.it
"Anything under the sun that is made by man." ("Tout ce qui est sous le soleil et qui est touché par l'homme peut être breveté"), Arrêt de la Cour suprême des Etats-Unis 1980.
Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES :

« Les brevets sur le vivant verrouillent l’accès aux ressources génétiques » 


more...
No comment yet.